Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Topiaire : les arbustes adaptés
conseil

Topiaire : 8 arbustes parfaitement adaptés

Notre sélection d'arbustes adaptés !

Permettant de créer de véritables sculptures végétales, l’art topiaire donne la sensation d’un jardin maîtrisé à la perfection. C’est une technique idéale pour structurer un jardin, créer des bordures et des séparations entre les différents éléments, aménager des perspectives ou attirer le regard sur un point clé. Elle permet de créer des lignes droites ou courbes, parfaitement tracées mais aussi des moutonnements, toutes sortes de formes géométriques ou non.

Cependant, tous les arbustes ne se prêtent pas à la réalisation de topiaires. On choisit des essences au feuillage dense, avec en général de petites feuilles, bien vertes, et de préférence persistantes (les topiaires gardent ainsi tout leur intérêt même en hiver !). Ce sont des arbustes qui supportent très bien la taille, et se ramifient facilement. Bien que le buis soit la plante la plus utilisée pour les topiaires, il existe de nombreuses autres essences qui s’y prêtent également ! Pour créer des motifs en topiaire, n’hésitez pas à associer différents végétaux, par exemple en formant des haies de Lonicera nitida ou de charmilles, ponctuées par des ifs taillés en spirale et par des troènes formés en sphères surélevées.

Pour vous aider à faire le bon choix, nous vous dévoilons ici quels sont les arbustes les plus adaptés aux topiaires.

Le Buis

Le buis est la plante qui s’impose naturellement pour la création de topiaires. En effet, son feuillage persistant, dense et composé de petites feuilles vert foncé, constituent autant de qualités qui en font un sujet de choix. C’est un arbuste qui pousse lentement et a un port plutôt compact. Le plus cultivé est le Buxus sempervirens mais vous pouvez aussi choisir le Buxus microphylla.

Cependant, la sensibilité du buis par rapport à la pyrale et à des maladies cryptogamiques (Volutella buxi et Cylindrocladium buxicola), qui créent de réels ravages, pose la question du choix de cette essence. Pour cette raison, il peut être prudent de s’orienter sur d’autres végétaux, moins sensibles, ou de réserver le buis à quelques topiaires ponctuelles (sphère, cône…), mais de l’éviter pour une conception à grande échelle (longues haies ou bordures, etc.).

Topiaires en buis

Des topiaires et broderies en buis dans les jardins du Manoir d’Eyrignac (photo Patrick Giraud)

 

L’Ilex crenata

Le houx crénelé est un bel arbuste persistant originaire du Japon, dont les petites feuilles ovales rappellent un peu le buis. Il a un port relativement compact. Ses feuilles sont luisantes, au bord légèrement crénelé, et ne dépassent pas 3 cm de long. Il n’aime pas les substrats calcaires, mais apprécie les sols riches, frais, drainants, de préférence neutres ou légèrement acides. On peut le multiplier par bouturage.

Nous vous conseillons notamment la variété Ilex crenata ‘Convexa’, aux feuilles très petites et convexes, semblant bombées. On trouve aussi quelques variantes au niveau des couleurs, comme la variété ‘Blondie’ qui offre des feuilles vert clair – jaune, ou la variété ‘Golden Gem’, à feuilles dorées.

Le feuillage de l'Ilex crenata

Ilex crenata ‘Golden Gem’ et ‘Dark Green’

L’If

L’If, ou Taxus baccata, est un conifère qui offre un feuillage vert foncé, constitué d’aiguilles longues et plates. Il est dioïque, ce qui signifie qu’il existe des pieds mâles et des pieds femelles. Ces derniers produisent des arilles rouges.

L’If est idéal pour constituer des formes architecturales coniques, pyramidales ou en spirale. Il pousse lentement, ce qui implique donc d’être patient pour obtenir une topiaire assez haute, mais permet de réaliser des tailles un peu moins fréquentes que chez d’autres arbustes. Il est doté d’une longévité exceptionnelle, pouvant vivre plusieurs milliers d’années.

Il est bien rustique (- 15 °C), et supporte les situations ombragées. Il peut être installé au soleil ou à l’ombre, en terrain calcaire ou légèrement acide. Il apprécie les sols riches et frais, et supporte la pollution.

Topiaires en If (Taxus baccata)

L’If est idéal pour réaliser des formes coniques ou pyramidales (photos euphro / albany tim / Max Wahrhaftig)

Le Lonicera nitida

Le chèvrefeuille arbustif Lonicera nitida est un arbuste originaire de Chine au port dense et touffu, et à petites feuilles ovales, persistantes. Ses feuilles rappellent celles du buis, et il est d’ailleurs idéal pour remplacer cet arbuste. Il a l’avantage de pousser rapidement, pour atteindre jusqu’à deux mètres de hauteur. Il offre au printemps une floraison très discrète, constituée de petites fleurs tubulaires blanc crème. Au jardin, vous pouvez le planter au soleil ou à mi-ombre.

C’est un arbuste qui se montre bien rustique, supportant entre – 15 et – 20 °C. En topiaire, il vous permettra de réaliser, entre autres, des haies basses ou des formes sphériques. Étant assez compact et résistant à la pollution atmosphérique, il s’adapte plutôt bien aux jardins de ville. D’autant plus qu’il peut être cultivé en pot ou bac et installé sur une terrasse ! Bien que l’espèce-type porte des feuilles vert foncé, on trouve aussi des variétés à feuillage doré (‘Baggesen’s Gold’) ou panaché (‘Silver Beauty’).

Le feuillage du Lonicera nitida, ou Chèvrefeuille arbustif

Lonicera nitida ‘Baggesen’s Gold’

Le Troène

Le troène est un arbuste à feuilles ovales, persistantes ou semi-persistantes. Il forme un arbuste touffu et dense, atteignant entre 1,50 m et 2 m de hauteur. Il supporte bien la taille, ce qui le rend idéal en topiaire ! Au printemps, il offre une floraison blanche et parfumée. Il apprécie les sols riches, pas trop secs, et il supporte les terrains calcaires et la pollution.

Pour réaliser des topiaires, nous vous conseillons notamment le Ligustrum japonicum, qui porte des feuilles épaisses et ovales, ou le Ligustrum jonandrum, qui porte de plus petites feuilles. Vous pouvez aussi opter pour le Ligustrum delavayanum, qui offre un très beau feuillage, dense et vert brillant. Il est un peu moins rustique que les autres, mais supporte néanmoins jusqu’à – 10 °C.  Vous pouvez utiliser le troène pour réaliser des sphères basses, au niveau du sol, ou des sphères surélevées, placées à l’extrémité d’une tige.

Le feuillage du Troène, Ligustrum japonicum

Ligustrum japonicum ‘Rotundifolium’

L’Osmanthus x burkwoodii

L’Osmanthe de Burkwood est un arbuste assez compact qui possède des feuilles vert foncé, lustrées. Elles sont persistantes, ce qui lui permet de rester décoratif même en hiver. Il mesure jusqu’à 2 mètres, voire 3, de hauteur. Il offre au printemps, en avril-mai, de petites fleurs blanches qui sont joliment mises en valeur par son feuillage sombre. Elles libèrent un agréable parfum qui rappelle celui du jasmin. Vous pouvez l’installer au soleil ou à mi-ombre. Il apprécie les sols frais et drainants, et supporte les terrains calcaires. Il se montre parfaitement rustique, supportant jusqu’à – 15 °C, voire – 20 °C.

Fleurs et feuilles de l'Osmanthe de Burkwood

Osmanthus burkwoodii (photo Wouter Hagens)

Le Cyprès

Le Cyprès est un conifère au port érigé et au feuillage généralement vert foncé. Il a une très grande longévité, étant en général capable de vivre plusieurs siècles. Il porte des feuilles en forme de petites écailles qui recouvrent ses tiges ramifiées. Les cyprès trouvent toute leur place dans les jardins de style provençal ou italien. Ils sont assez peu exigeants sur la nature du sol, mais se plaisent particulièrement dans les terrains drainants et en plein soleil. Ils sont assez rustiques (- 15 °C environ), et supportent assez bien les embruns, les vents forts et la sécheresse.

Vous pouvez choisir le Cyprès de Leyland, une espèce robuste, qui pousse rapidement et que l’on peut facilement utiliser en haie. Il se prête bien à la réalisation de bordures très droites, de cônes ou de pyramides.

Le Cupressus sempervirens, lui, forme naturellement une colonne très droite. Cette forme érigée, assez étroite, se prête plutôt bien à une taille en spirale ! Dans tous les cas, même sans être taillé, il constitue un élément structurant du jardin.

Le feuillage du Cyprès de Leyland, Cupressocyparis leylandii

Le Cyprès de Leyland

 

Le Charme

Le charme est un très bel arbre aux feuilles dentées et joliment nervurées. Celles-ci ont une belle couleur vert tendre, et prennent en automne de belles teintes orangées. Elles ont la particularité d’être marcescentes, restant sur l’arbuste en hiver et ne tombant qu’au printemps lorsque les nouvelles feuilles apparaissent.

n topiaire, nous vous conseillons de planter les jeunes plants de charme en alignement, afin de créer une haie ou bordure rigoureusement taillée. Il est aussi possible de l’utiliser pour former des arches, des tunnels ou même un labyrinthe. Le charme est idéal pour former des haies très denses et touffues. Il apprécie les sols riches, humifères, et assez frais, et il est très rustique. De plus, la taille du charme permet de constituer un BRF de bonne qualité, que l’on peut ensuite utiliser en paillage.

Topiaires en Charme, ou Carpinus betulus

L’Allée des Charmes, dans les jardins du Manoir d’Eyrignac (photo TwoWings) / Détail du feuillage d’un Charme (photo PennyMayes)

Articles connexes


Blog

Les jardins d'Etretat

La Normandie est un pays de jardins. Le Jardin Plume, Le Bois des Moutiers, Le Vastérival...
Lire la suite +

conseil

Planter une bordure de buis

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire