Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Réussir la culture des aubergines

au potager

L’emplacement et le sol

L’aubergine est exigeante, elle affectionne les sols riches et drainants et a besoin de chaleur et de beaucoup de lumière pour fructifier. Elle doit donc être installée au soleil, idéalement protégée des vents froids.

Au potager, l’aubergine s’associe favorablement avec toutes les légumineuses (fabacées) (pois, haricots…) qui lui apportent de l’azote, mais aussi avec la Rose d’Inde qui éloigne les nématodes. En revanche, évitez de l’installer à proximité d’autres solanacées comme la tomate, la pomme de terre, les poivrons et les piments.

Semis et plantation

Le semis se fait généralement en mars. Il s’effectue au chaud à la maison ou sous abri chauffé, la température optimale étant de 25 °C. L’utilisation d’un propagateur chauffant ou l’installation des terrines sur un radiateur améliore la germination. Le semis direct est possible, mais il est réservé aux climats méditerranéens.

La plantation au jardin intervient lorsque tout risque de gelée est écarté, généralement après la mi-mai, voire juin dans les régions fraîches, car les plants d’aubergine ne se développent correctement qu’à partir de 15 °. Elle se fait en sol préalablement désherbé et décompacté (ou en grands pots sur le balcon). Les plants sont espacés de 50 à 60 cm.

Le tuteurage des plants n’est pas indispensable, mais il est fortement recommandé en situation ventée.

Une culture à abriter dans certaines situations

Dans les régions aux étés frais ou pluvieux, la culture sous abri (serre, tunnel) est recommandée. Il est à noter que certaines variétés, comme ‘Bonica F1’, s’accommodent de ce type de climat.

La taille : recommandée, mais pas obligatoire

Afin de hâter la production et d’obtenir des fruits plus gros, vous pouvez tailler vos pieds d’aubergine. L’opération est simple :

  • éliminez les pousses latérales et pincez le plant lorsqu’il a formé 2 ou 3 bouquets de fleurs afin d’encourager la ramification du plant,
  • supprimez les « gourmands » qui se développent au pied, car ils ont tendance à épuiser inutilement la plante.

Une culture qui requiert quelques arrosages

Les aubergines sont assez tolérantes vis-à-vis de l’arrosage, mais ne les espacez pas trop. Procédez toujours avec de l’eau à température ambiante et arrosez au pied des plants, sans mouiller le feuillage. Un paillage épais permettra de les espacer tout en limitant les travaux de désherbage, sarclage et binage.

Ravageurs et maladies éventuels

Les aubergines sont relativement sensibles. Parmi les ravageurs éventuels, on trouve :

  • les pucerons,
  • les aleurodes (sous abri),
  • les doryphores.

Aleurodes et pucerons seront facilement éliminés par la pulvérisation d’un purin de menthe poivrée ou d’eau additionnée de savon noir. En cas d’attaque de doryphores, ramassez-les manuellement pour les détruire et pulvérisez un insecticide naturel à base de pyrèthre. Un semis de lin permettrait également de les tenir à l’écart.

Comme la tomate, l’aubergine peut être atteinte par le mildiou. Cette maladie est due à un champignon et se traduit par l’apparition de taches noirâtres sur les feuilles. À titre préventif et curatif, pulvérisez une solution de bouillie bordelaise (2 grammes par litre d’eau) et renouvelez le traitement après chaque épisode pluvieux. Sur le long terme, pratiquez une bonne rotation des cultures en ne faisant pas revenir l’aubergine au même endroit avant 5 ans.

→ En savoir plus sur les maladies de l’aubergine

La récolte

La récolte des aubergines intervient de juillet à octobre, elles se récoltent au fur et à mesure des besoins et de leur développement.

Pour aller plus loin

Pour tout savoir sur la culture de l’aubergine, découvrez notre fiche complète : L’aubergine.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)