9 arbustes à fleurs roses qu'il faut avoir dans son jardin

9 arbustes à fleurs roses qu'il faut avoir dans son jardin

Notre sélection

Sommaire

Mis à jour le 11 Avril 2024  par Gwenaëlle 9 min.

Les arbustes à fleurs roses apportent énormément de charme et de romantisme à l’univers d’un jardin : se mariant très bien à des tons blancs et bleus, ils apportent beaucoup de douceur et de fraîcheur quand ils sont associés à des feuillages grisés ou glauques. Dans des tonalités plus franches, ils confèrent aussi beaucoup d’énergie et de dynamisme aux espaces.

Cependant, le rose étant la couleur la plus répandue chez les fleurs, il est difficile de faire son choix lorsque l’on souhaite étendre la gamme d’arbustes déjà en place ou composer de nouveaux massifs. Arbustes à fleurs rose vif, rose dragée, rose bonbon, rose saumoné, rose cramoisi… arbustes caducs, persistants, couvre-sol, grimpants, floraisons hivernales, printanières ou estivales… il existe une myriade de variétés séduisantes, qu’il convient juste d’installer par touches pour éviter le côté un peu mièvre que le rose pourrait provoquer. Nous vous proposons ici une sélection mêlant des arbustes classiques et tout-terrain, à des cultivars moins habituels qui amèneront une grâce unique à votre jardin !

Difficulté

Le Kolkwitzia amabilis : Le charme à l’anglaise

Un nom un peu imprononçable, mais de sérieux atouts pour figurer dans cette sélection : voici le Kolkwitiza amabilis, qui devrait enchanter votre jardin aux prochains beaux jours ! Cet arbuste caduc fleurit entre mai et juin, se couvrant littéralement d’une multitude de petites fleurs roses très pâles légèrement parfumées pendant 3 semaines. Sa floraison est un réel enchantement, tant les délicates fleurs roses nacrées à cœur orangé forment une nuée rose spectaculaire. Son port arqué est magnifique et très gracieux dans une configuration de jardin naturel ou campagnard. Soyez patient les premières années, il arbore cette silhouette souple avec l’âge. Son feuillage devient même intéressant à l’automne se colorant de nuances pourpres ou acajou. Âgé, son écorce est superbe, s’exfoliant en fines lanières.

Ce « buisson de beauté » qui porte bien son nom, peut se planter dans nombre de jardins, résistant à des températures jusqu’à -20°C. Il. pousse aussi dans tout type de sol, en exposition soleil ou mi-ombre, cette dernière exposition magnifiant ses inflorescences. Plantez-le en haie libre où il fait merveille, ou bien en isolé sur une pelouse pour profiter de cette silhouette incroyable, ou encore dans un massif où il tiendra compagnie à des Nepetas, Delphiniums et autres ails d’ornement.

arbustes a floraison rose, amabilis

Kolkwitiza amabilis, port et fleur (en haut à droite), s’associe bien à des Nepetas

Le Podranea : une liane d’exception

Le Podranea ricasoliana, aussi appelée Bignone rose, est un arbuste grimpant de la famille des bignoniacées, dont les fleurs ressemblent à s’y méprendre à la véritable bignone (Campsis). Cet arbuste rose est absolument magique palissé le long d’un mur ou d’une tonnelle en plein soleil, la cascade de fleurs en trompette roses striées de rouge attirant tous les regards. Tout comme sa cousine la bignone, elle produira après floraison, des fruits en forme de gousse, plutôt décoratifs.

Arbuste caduc ou semi-persistant de climat doux (résistant jusqu’à -5°C), le Podranea ricasoliana fleurit à une saison où le jardin s’essouffle un peu, de septembre à novembre, ce qui n’est pas le moindre de ses atouts. Ses fleurs sont extrêmement mellifères, et son feuillage composé, d’un vert brillant assez clair, est également  très élégant.

Elle peut également être plantée en pot, pour être remisée en hiver ou installée en véranda si vous habitez une région moins clémente, mais vous perdrez l’envergure qu’elle peut prendre (jusqu’à 5m) lorsqu’elle se développe de façon libre sur un support adapté.

Cet arbuste à fleurs roses se maintient des années en place pour peu que l’exposition sud lui apporte toute la chaleur nécessaire à son développement vigoureux. N’hésitez pas à le pailler correctement au pied les premières années, le temps qu’il s’installe au mieux. Il aura juste besoin d’un sol fertile et perméable.

arbustes a floraison rose, bignone rose

Inflorescences du Podranea ricasoliana (Photo Gwenaëlle David)

Le Sambucus nigra 'Black Beauty' : la délicatesse sur un feuillage pourpre

Parmi les sureaux noirs, le cultivar ‘Black Beauty’ est un élégant arbuste caduc au feuillage pourpre et aux fleurs roses vaporeuses. Sa floraison intervient en mai ou juin selon les régions. Il se couvre alors de petites fleurs groupées en panicules de 10 à 15 cm. Elles virent au blanc en s’épanouissant, et sont particulièrement attractives, se détachant du feuillage pourpre très découpé. Les fleurs exhalent un parfum légèrement citronné et sont mellifères. Elles se transforment en baies rouge foncé puis noires à maturité.

De croissance rapide, particulièrement rustique (jusqu’à -15 °C au moins), ce très bel arbuste au port lâche et étalé convient tout particulièrement en haie naturelle ou en massif mixte, où son feuillage pourpre très découpé et coloré reste attractif longtemps après la floraison. Il apporte un charme très naturel à un jardin, et peut s’insérer dans des petits espaces, ses dimensions restant modestes (2,5 x 2m). Vous l’installerez en exposition ensoleillée où son feuillage sera le mieux mis en valeur, ou bien à mi-ombre. Il apprécie tout type de sol, et supporte bien sécheresse et atmosphère urbaine.

Associez-le à des arbustes ou vivaces persistantes dans des tonalités pastel pour renforcer son air romantique, et des feuillages bleutés, pourpres ou chartreux pour amener du contraste comme des Stachys byzantina, sauges Nemorosa, Papavers orientale Perry’s White, Cotinus, Fusains harlequin, Physocarpus, etc…

Le Viburnum bodnantense ‘Dawn’ : il illumine l’hiver

Voici une viorne discrète, pourtant très intéressante, qui anime le jardin en plein hiver de sa magnifique floraison rose. La Viorne d’hiver ‘Dawn’ est un arbuste de taille moyenne (2,5 m de haut environ), au feuillage caduc, dont le port dressé et dense est très pittoresque. Sa floraison rose terminale très précoce est vraiment ravissante : ses fleurs apparaissent souvent dès décembre, sur le bois nu, et tiennent longtemps sur l’arbre, jusqu’en février. Elle apporte ainsi une très délicate touche rosée au jardin, non négligeable durant la période hivernale. Les inflorescences résistant bien au gel, sont d’un rose soutenu au débourrement, et blanc rosé une fois épanouies. Elles embaument littéralement le jardin d’un parfum intense durant de longs mois. Vous pourrez enfin confectionner avec ces beaux branchages de superbes bouquets d’hiver !

Le jeune feuillage bronze se pare lui d’une belle coloration automnale rouge à violet foncé. Plantez-le au soleil ou à mi-ombre, près d’un passage pour profiter pleinement de sa délicieuse fragrance. Rustique et facile, de croissance moyenne, il est parfait en massif arbustif, en haie libre ou même en isolé, accompagné de floraisons simultanées, ou qui prendront le relais : Erica carnea, Cognassiers du japon, Forthysias, Cornus ‘Flaviramea’, Euonymous japonicus, romarins…

Arbustes a floraison rose, viorne bodnantense

Viorne bodnantense ‘Dawn’, Erica carnea ‘Springwood White‘, Chaenomeles, Rosmarinus

Le Cornus kousa 'Satomi' : japonisant en diable

Et si vous apportiez une touche rose japonisante à votre jardin ? Le Cornus kousa ‘Satomi’ se couvre d’une floraison rose spectaculaire au mois de juin : les superbes fleurs sont en réalité 4 grandes bractées rose vif, plus blanches vers le centre, d’un diamètre de 10 cm. La variété ‘Satomi’ possède le port typique tabulaire (aux rameaux étagés) des cornouillers du Japon. Ce cornouiller atteindra environ 3,50 m de hauteur à maturité sur 2,50 m d’envergure. C’est à mi-ombre qu’il prospère le mieux, sans exigence sur le sol comme les autres Cornus kousa (qui réclament obligatoirement une terre acide). Son feuillage rajoute à son intérêt, se colorant de très belles nuances orangées et rougeâtres en automne. Enfin, les petits fruits qui se forment en fin d’été, ressemblant à de petites fraises rouges, perdurent longtemps sur l’arbre, et lui confèrent beaucoup d’originalité.

Il est réellement majestueux planté en isolé où il attire tous les regards au printemps. Il peut aussi être installé en massif d’inspiration japonisante, en compagnie d’autres cornus à floraison blanche (Cornus kousa ‘China Girl’),  de quelques azalées aux roses plus soutenus, de la blancheur de quelques iris et lysimaques

Le Leptospermum ‘Martini’ : une longue floraison exotique

Les Leptospermums, aussi appelés arbres à thé ou myrthes des mers du sud,  nous transportent déjà de par leur appellation vers des contrées lointaines ! Ces petits arbustes persistants originaires de Nouvelle Zélande sont particulièrement florifères, et très intéressants de par l’élégance et longueur de leur floraisons.

Le Leptospermum scoparium ‘Martini’ est un des plus remarquables par ses coloris : un rose vif souligné par une couronne d’étamines rose foncé et au coeur noir, il ne laisse pas indifférent ! Il fleurit abondamment d’une multitude de petites fleurs tout du long des rameaux, à partir d’avril, principalement en mai et juin, durant 6 semaines. Arbuste au port érigé, touffu, il atteint environ 1,5 m en tous sens sous nos latitudes. Avec l’âge, il devient plus arrondi, ployant sous l’abondante floraison. Son feuillage vert gris et bleuté est superbe, et ses petites feuilles très fines en pointe font également partie de l’intérêt de cet arbuste.

Adorable conduit sur tige et cultivé en potée lorsque les conditions climatiques le requièrent (il est gélif à -8°C), il peut en climat doux être planté en pleine terre drainée, légère mais fertile et fraiche, à mi-ombre lumineuse, ou au soleil qui le fait abondamment fleurir. Il supporte d’ailleurs bien la chaleur. Résistant bien aux embruns, il apprécie le littoral et les ambiances océaniques fraiches. Dans cette configuration, associez-le à des Cistes, Oléarias et autres feuillages glauques comme des fétuques bleues.

arbustes a floraison rose, arbre a the

Leptospermum ‘Martini’ en massif (Photo : J. McCombs), et en potée

L'Escallonia ‘Red Carpet' : un couvre-sol tonique

Originaires d’Amérique du sud, les Escallonias sont des arbustes persistants très ornementaux offrant une des plus larges palettes de roses, et parfois de blancs. Réputés gélifs, leurs variétés horticoles sont néanmoins d’une rusticité intéressante jusqu’à -10 à 15°C. Vigoureux, denses et très florifères, leur floraison est longue, elle intervient courant juin jusqu’en juillet-août.

Parmi la soixantaine de cultivars, nous vous proposons dans cette sélection l’Escallonia ‘Red Carpet’ qui se caractérise par ses dimensions réduites (80cm de haut). Ses fleurs tubulaires, en forme de trompette, sont d’un beau rose foncé, presque rouge. Son petit feuillage est brillant, d’un joli vert foncé. Il forme un parfait-couvre sol, d’une envergure d’environ 1,50m, qui peut investir un massif, mais aussi une rocaille, ou un bac sur le balcon ou la terrasse. Plantez-le au soleil, en tout sol bien drainé, il est en réalité très facile à vivre, et idéal en bord de mer où il résiste bien aux embruns.
Associez-le en massif à des Gauras, et d’autres arbustes rampants à floraison décalée, blanche ou bleue : Deutzia ‘Yuki Cherry Blossom‘, Iberis sempervirens, Achillea umbelatta.

Le Nerium oleander : un grand classique

N’oublions pas dans cette sélection d’arbustes à floraisons rose un classique du genre, le Laurier rose, arbuste emblématique du sud de la France, qui évoque immédiatement le littoral méditerranéen.

De croissance rapide, persistant, abondamment fleuri de juin à septembre, (et de mai à octobre selon le climat) le Nerium oleander possède d’énormes qualités. Il réussit bien en grand bac dans les régions à hiver plus rigoureux, et se décline désormais avec certaines variétés plus résistantes au froid.

Le Laurier rose ‘Rose Double’ est une petite merveille avec ses fleurs doubles d’un rose franc, particulièrement florifère. Les fleurs, de forme tubulaire en corolle à 5 pétales ondulés, sont groupées en partie terminale des rameaux souples.

Mesurant 2,50 à 3m à maturité, d’un port buissonnant, dressé et touffu, il possède un beau feuillage vert cendré, étroit, persistant, qui en fait un arbuste très ornemental le long d’un mur bien abrité. Il est rustique jusqu’à -10°C une fois bien installé, et il convient de le protéger les premières années. Peu exigeant sur la nature du sol, il ne réclame que du soleil ! Comme de nombreux Lauriers rose, ce cultivar peut également se planter en bac qu’il conviendra d’hiverner sous véranda ou serre l’hiver dans les régions froides. Cette variété nécessite des arrosages réguliers durant l’été.

Le laurier rose ‘Rose Double’ est sublimé en isolé, mais il est également magnifique en haie, en groupes de lauriers rose de coloris proches associé à d’autres arbustes persistants comme les grévilléas, Choisyas, Pittosporum pour un effet de masse en région douce. On peut aussi l’utiliser en massif ou en bac.

arbustes a floraison rose, laurier rose

Nerium oleander ‘Rose Double’, Oranger du Mexique, Pittosporum tenuifolium ‘Variegatum’, Pittosporum tobira, Grevillea juniperina

L'Hydrangea macrophylla ‘So Long Sunny’ : original et bicolore

Les célèbres hortensias ou Hydrangéas roses vous ennuient ? Vous les trouvez sympathiques en carte postale bretonne, mais leur reprochez leurs grosses boules monotones ? Vous serez peut-être étonnés de voir combien ils peuvent surprendre par de nouvelles obtentions toujours plus originales.

L’Hydrangea macrophylla ‘So Long Sunny’ fait partie de ces petits bijoux pour collectionneurs, pour les amateurs de ces arbustes éclairant les zones d’ombre du jardin, ou bien pour entamer une belle histoire de coeur avec cette grande famille d’arbustes !

Ses curieuses fleurs frisottées et bicolores font toute son originalité. Comme tous les Hydrangeas macrophyllas à tête ronde, il possède des inflorescences formées sur des têtes sphériques compactes de 12 cm environ. Mais celles-ci vont évoluer tout au long de la floraison, passant du rouge au blanc, puis blanc rosé mêlé de vert pour finir en rouge brique en fanant ! Sa longue floraison se renouvelle de fin juin à octobre, avec un pic en juillet et en août, et remontant en septembre et octobre.
Il a également un autre atout à son arc, et de taille : cet hortensia fleurissant sur le bois de l’année, il ne craint pas les gels tardifs. Son large feuillage vire au jaune en automne avant de tomber. D’une grande rusticité, il peut être planté en toute région, à l’ombre ou à mi-ombre, en isolé, en massifs d’hortensias, ou accompagné d’élégants Thalictrums et d’Hostas, mais également en potée ou en haie basse, car il est de dimensions modestes (1m de haut).

arbustes a fleurs rose, hortensia

Hydrangea macrophylla ‘So Long Sunny’, Hydrangea serrata kyosumi, et Hydrangea macrophylla ‘Koria’

Commentaires

  • ANNE, le 14 Janvier 2024

    LE KOLWITZIA est formidable , il fleurit dans mon jardin depuis 35 ans ! 2m50 ht idem pour la largeur après la floraison je taille fortement en largeur , toutes les branches qui ont fleuri. une bonne pelle de compost en automne . C'est tout .

    • Réponse de Gwenaëlle, le 15 Janvier 2024

      Merci Anne pour ce retour sur le Kolkwitzia, c'est en effet un arbuste spectaculaire en floraison, et dont l'écorce vieillissante est du plus bel effet au jardin, et facile comme vous le soulignez ! On devrait l'intégrer plus souvent dans les jardins. Bonne semaine à vous !

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.