Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Véronique vivace : planter et entretenir

La Véronique vivace, en quelques mots

  • Les Veronica sont des plantes herbacées vivaces ou annuelles qui, selon leur port, conviennent aussi bien aux plates-bandes, massifs, qu’en rocaille ou pour garnir un muret.
  • Les espèces buissonnantes comme longifolia, spicata forment de longs épis dressés diversement colorés, à effet structurant au jardin.
  • Les espèces rampantes diffusent tout en légèreté de petites corolles bleu lumineux, parfois blanches, isolées ou en courtes grappes, au sein d’un menu feuillage.

Le mot de notre experte

Les véroniques sont des vivaces d’aspect varié, soit à port buissonnant assez rigide dressant des épis vers le ciel culminant entre 40 et 100 cm de hauteur, soit à souche naine,  rampante constellée de petites grappes de fleurs plates bleues ou blanches. Les premières (Veronica longifolia ,V. spicata) dont la couleur varie du bleu intense au mauve, violet, rose en passant par le blanc ont un effet structurant qui dans un jardin aux allures sauvages se mêlent bien aux graminées de taille moyenne (Stipa tenuifolia, Muhlenbergia capillaris) ou à d’autres plantes au port pas très bien défini comme des géraniums vivaces. Elles conviennent aussi bien dans les jardins modernes, sur une terrasse, placées dans un grand pot, opposées à des plantes à port rond ou tabulaire comme du buis, un houx taillé en nuage ou un Viburnum plicatum ‘Watanabe’.

Les secondes (Veronica umbrosaV. austriaca) sont parfaites en rocaille, épousant la forme des rochers, mais aussi comme couvre-sols au sein d’un talus ou encore pour garnir le faîtage ou les interstices d’un muret.

Plutôt rustiques et faciles de culture, les véroniques aiment les expositions ensoleillées  ou mi-ombragées et poussent dans les sols ordinaires frais et légers. Elles redoutent pour la plupart les terres très lourdes et gorgées d’eau en hiver à part peut-être la Veronica gentianoides.

Les véroniques arbustives originaires de l’hémisphère sud sont séparées du genre Veronica depuis quelques années et sont maintenant désignées sous le nom de genre Hebe.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Veronica

Famille : Plantaginaceae

Nom commun : Véronique

Floraison : entre mai et septembre

Hauteur : entre 0,30 et 1,80 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : tout sol meuble et bien drainé, même calcaire

Rusticité : Bonne à excellente (-15 à -40°C)

Le genre Veronica réunit près de 180 espèces de plantes herbacées réparties essentiellement dans l’hémisphère nord (25 espèces poussent dans les montagnes africaines).

Le cresson de cheval (Veronica beccabunga) est une véronique aquatique. Les véroniques arbustives, natives du Chili ou de Nouvelle-Zélande, sont désormais placées dans le genre Hebe. La classification phylogénétique considère les Veronica comme proches des plantains et inclus depuis 2009 le genre dans la famille des Plantaginacées (anciennement Scrophulariacées) qui s’est par ailleurs enrichie d’une centaine de genres.

L’espèce la plus commune de nos prairies est la véronique de Perse (Veronica persica), une plante annuelle velue et rampante, reconnaissable à ses petites corolles solitaires bleu vif portées par un long pédoncule, dotées de 4 pétales veinés de bleu sombre (le pétale inférieur est blanc), surmontées de 2 étamines, et par son feuillage vert clair, ovale, opposé muni d’un court pétiole. Originaire de l’ouest de l’Asie, l’espèce s’est diffusée dans toute l’Europe tempérée en l’espace de 2 siècles et se retrouve souvent dans les cultures.

Les espèces ornementales cultivées rampantes concernent essentiellement les espèces prostrata, austriaca, petraea ou pectinata. Elles forment des tapis de 30 à 50 cm de diamètre sur 5-10 à 30 cm de hauteur. Les espèces buissonnantes sont constituées des véroniques en épi (spicata), à longues feuilles (longifolia) ou du Caucase (gentianoides).

veronique plante vivace

Veronica longifolia – illustration botanique

Les feuilles de Veronica sont caduques voire semi-persistantes comme chez V. prostrata et adoptent une forme ovale à très allongée comme chez Veronica longifolia, plus ou moins crénelée sur les bords. La disposition des feuilles est verticillée ou opposée, parfois alterne dans la partie supérieure des tiges comme chez Veronica persica.

Les fleurs toujours d’assez petites tailles (entre 5 et 12 mm) sont densément groupées en grappes ou racèmes (avec pédoncule), plus rarement en épis (absence de pédoncule), qui offrent une généreuse floraison, estivale le plus souvent. La couleur dominante est le bleu, allant du bleu ciel au violet vif en passant par des bleus gentiane mais on trouve aussi des formes blanches ou roses. Les nombreux cultivars offrent des coloris nouveaux comme les grappes de Veronica longifolia Candied Candle dévoilant un  joli dégradé de roses.

Pour plus de précision au niveau botanique, les pétales soudés à la base sont au nombre de 4 mais ne sont pas rigoureusement identiques comme dans la famille des Brassicacées (chou) où la fleur est dite régulière : le pétale inférieur situé dans le plan de symétrie bilatéral du schéma floral est plus réduit que les 2 latéraux tandis que le supérieur est au contraire beaucoup plus large  ce qui tend à conclure qu’il était issu de la fusion de 2 pétales postérieurs. Cette théorie permettait d’expliquer la raison pour laquelle d’autres membres de la famille des Scrophulariacées (aujourd’hui Plantaginacées) comme la Molène présentaient 5 pétales. Le calice est constitué de 4 sépales irréguliers, parfois 5. L’ovaire est prolongé par un seul style tandis que 3 des étamines auraient avorté pour ne laisser en place que 2 étamines.

Le fruit est une capsule aplatie ou globuleuse, souvent en forme de cœur.

La floraison printanière ou estivale des véroniques attire en général de nombreux insectes butineurs.

La présence des deux étamines saillantes donne un aspect étrange à la fleur qui évoque un visage et lui a valu le nom de Véronique. Sur le chemin de croix, Sainte-Véronique essuya en effet le visage du Christ qui laissa une empreinte sur le voile appelée veronicon « la vraie image ». On raconte que ce linge a guéri la lèpre de l’empereur Tibère.

La véronique est connue pour avoir certaines vertus médicinales comme Veronica offinale ou chamaedrys utilisées  autrefois pour leurs propriétés astringentes, cicatrisantes et digestives mais leur efficacité est désormais contestée.

Les tiges fleuries  de Veronica longifolia ou prostata conviennent bien à la fleur coupée.

Les principales variétés de Veronica

Variétés basses ou rampantes

Veronica austriaca Knallblau - Véronique d'Autriche Godet de 9cm

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
30 cm

Cette véronique compacte pousse en tapis couvre-sol, d'où émergent au printemps de courts mais nombreux épis d'un bleu moyen d'une vivacité extraordinaire. Une plante vivace caduque, à planter dans un sol ordinaire, drainé mais frais, en exposition ensoleillée. Parfaite pour les jardins de curé et les bordures informelles.

Veronica petraea Madame Mercier - Véronique Godet de 9cm

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
15 cm

Cette véronique est une petite vivace très rustique au port tapissant, couvrant du printemps à l'été ses nappes de feuillage vert vif que le soleil empourpre de grappes de petites fleurs lumineuses, bleu azur veinées de violet. Cette montagnarde accommodante se plaira dans tout sol drainé, frais à pas trop sec, au soleil ou à mi- ombre.

Veronica prostrata - Véronique couchée Godet de 9cm

Période de floraison Mai à Juin, Sept.

Hauteur à maturité
15 cm

Cette véronique alpine, au port prostré, forme un couvre-sol semi-persistant et offre des fleurs étoilées d'un bleu très vif, de petite taille mais serrées sur de nombreux épis compacts. Floraison en fin de printemps, avec une remontée sporadique au cours de l'été. Très rustique, elle préfère une exposition ensoleillée et un sol drainé, plutôt frais. Parfaite pour les rocailles, les bordures et plate-bandes informelles.

Veronica umbrosa Georgia Blue - Véronique rampante Godet de 9cm

Période de floraison Mars à Mai

Hauteur à maturité
15 cm

Vivace rampante aux fines tiges rougeâtres ornées de petites feuilles vert foncé, brillant, prenant de belles couleurs cuivrées en automne sous l'effet du froid et persistant tout l'hiver. Une nuée de fleurettes bleu gentiane ponctuées d'une petite macule blanche, s'épanouissent longuement. Supporte chaleur et sécheresse estivale.

Variétés buissonnantes à épis dressés

Veronica First Match - Véronique à longues feuilles

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
60 cm

Nouvelle variété à longue floraison et aux coloris intense, résistance au mildiou. De longs épis rose violacé soutenu paraissent du début à la fin de l'été, au-dessus d'un feuillage abondant. Généreuse en sol frais, elle forme une masse très fleurie où se pressent de nombreux papillons. Très rustique, elle se cultive dans toute bonne terre de jardin, au soleil ou à mi- ombre.

Veronica gentianoides Variegata - Véronique du Caucase Godet de 9cm

Période de floraison Avril à Juil.

Hauteur à maturité
40 cm

Véronique à épis bleu pâle striés de lilas, de taille moyenne, au feuillage semi-persistant, en rosette basale, lumineux et brillant, vert marginé de crème. Du printemps à l’été, s'élèvent de nombreux épis. A installer au soleil, dans un sol ordinaire, frais à moyennement sec, bien drainé.

Veronica spicata First Love - Véronique

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
30 cm

Variété compacte et ramifiée qui dresse une masse brillamment fleurie hérissée de denses épis d'un rose fluorescent si l'on prend soin d'éliminer les fleurs fanées. Idéale en bordure, en potée ou devant des massifs où se pressent de nombreux papillons. Très rustique, elle se cultive dans toute bonne terre de jardin, en sol profond et frais, au soleil ou à mi- ombre.

Veronica spicata Blue Candles - Véronique en épis

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Véronique en épis, à la touffe compacte qui présente une longue floraison pleine de charme et d'élégance d'un superbe bleu lavande intense. Son feuillage vert sombre habille une végétation tapissante qui s'étend grâce à une forte souche rampante. Elle prospère dans les massifs ensoleillés, les talus et les rocailles, en sol calcaire bien drainé, sec ou même ponctuellement inondé.

Plantation

Installez les véroniques dans un sol riche, plutôt frais et bien drainé, voire humide chez les espèces gentianoides, filiformis (sol limoneux-humifère non calcaire pour cette dernière), longifolia (sol argileux quel que soit le pH).  Mis-à-part quelques exceptions, un sol caillouteux, frais en profondeur convient bien même s’il est calcaire. Même si la floraison est plus généreuse et la végétation plus foisonnante en terrain frais, les véroniques tolèrent la sécheresse une fois installées, notamment les formes à feuillage duveteux, grisâtre comme Veronica spicata subsp. incana.

Les espèces spicata, longifolia, capables de tolérer des gels allant de -35 à -40°C sont adaptées au climat montagnard.

Une exposition mi-ombragée confère plus de fraîcheur au sol et une floraison plus foisonnante mais la plante tolère aussi le plein soleil.

Quand planter ?

La meilleure période de plantation se situe en mars-avril ou en septembre.

Comment planter ?

La culture de la Véronique ne présente pas de difficulté particulière.

Voici comment planter :

  • Plongez le godet dans un seau d’eau pour bien l’humecter.
  • Creusez un trou 3 fois plus large que la motte et aérez la terre autour avec les dents de la fourche-bêche.
  • Soignez le drainage si le sol est argileux : ajoutez quelques poignées de sable et graviers au fond du trou ou optez pour une plantation sur butte ou au sein d’une rocaille
  • Apportez du fumier ou du compost décomposé pour favoriser la floraison.
  • Installez la plante dans le trou de plantation.
  • Replacez la terre et tassez légèrement.
  • Arrosez installez un copieux paillage pour maintenir la fraîcheur du sol.

Entretien

  • Réalisez des arrosages réguliers et copieux au cours du premier été en particulier. Ensuite, des arrosages ponctuels seront administrés en cas de sécheresse prolongée.
  • Coupez les épis fanés pour relancer la floraison en cours de saison.
  • Attendez le printemps pour faire une taille des branches sèches, juste après le démarrage de la végétation et apportez une bonne dose de paillis de feuilles.
  • Le feuillage des Véroniques longifolia est parfois couvert d’une poudre blanchâtre due à l’oïdium en conditions trop sèches. Déplacez, paillez ou arrosez davantage la plante.
véronique plante

Veronica longifolia ‘Blauriesin’ en pleine floraison et Veronica spicata ‘Rotfuchs’ dont les épis fanés sont décoratifs en hiver, surtout lorsque le givre les poudre de blanc

Multiplication

La multiplication la plus simple consiste à diviser la touffe mais le semis est aussi assez simple à réaliser avec les espèces types. Les véroniques se sèment aussi souvent spontanément.

Division de touffe

  • A l’automne, tirez sur des tiges rampantes afin d’extraire un éclat raciné.
  • Replantez aussitôt en ajoutant un peu de terreau dans le trou et arrosez.

Semis

  • Semez les véroniques au printemps d’avril à juin, sur un sol réchauffé, voire à l’automne.
  • Dans une terrine remplie de terreau à semis ou en pleine terre, épandez les graines recouvertes d’un léger voile de sable.
  • Maintenez la fraîcheur jusqu’à la levée.
  • Repiquez les plantules en godet dès que vous pouvez les manipuler. Les plus précoces peuvent fleurir l’année même.

Utilisations et associations

Les Véroniques appréciant les terrains frais, les formes buissonnantes comme longifolia constituent des massifs foisonnants aux côtés des Monardes, de Phlox, de Lobélia cardinalis, d’Eupatoires, etc. Dans les terrains plus secs, des rocailles, elles peuvent tout aussi bien accompagner le Stoekesia, des rosiers remontants comme Cornelia, des Anthemis tinctoria ou cretica, de la camomille.

La véronique en épis (spicata) apprécie les sols bien drainés, même caillouteux et calcaires, au soleil de préférence. Elle est toute indiquée dans un jardin montagnard au sol pierreux. Si elle préfère un peu de fraîcheur à son pied, une fois bien installée, elle tolère assez bien la sécheresse. Cette vivace sera très utile pour habiller le pied des rosiers arbustifs ou en massif surélevé, sur un talus, dans une rocaille, associée à des Echinacées, stipas, sauges arbustives, pavots de Californie ou lavandesSes épis relativement souples, donnent de la verticalité et de la couleur à un massif bas composé de plantes très tapissantes comme les aubriètes, les campanules des murets ou encore les céraistes

Les formes rampantes naines peuvent former des bordures ensoleillées avec Rhodanthemum hosmariense (en climat pas trop froid), Antennaria dioica Rubra, Globularia repens, Pulsatille, Teucrium chamaedrys, Potentilla nitida ou encore du géranium vivace sanguin. Sous le couvert d’arbustes peu denses, elles peuvent voisiner avec le lamier, le Waldsteinia ternata ou la fleur des elfes (Epimedium). Une rocaille alpine, une auge en pierre ou une bordure accueillera avec bonheur la Véronique petraea Madame Mercier capable de s’étaler sur 50 cm de diamètre, de faire retomber son feuillage vert sombre pourpré luisant semi-persistant, couvert d’une dentelle de corolles bleues veinées de violet.  Cette dernière peut aussi accompagner les endroits frais plantés de corydales, d’asters des Alpes,  d’un tapis d’Azorella trifurcata, d’Helxine ou encore garnir le pied des iris des jardins ou de l’Hellebore foetidus. On peut également marier les petites véroniques printanières aux bulbes de tulipes ou narcisses afin que leurs tiges souples s’insinuent dans le feuillage avec beaucoup d’élégance.

associer la véronique

Les Véroniques (Veronica liwanensis) couvre-sols forment aussi un joli tableau coloré avec de petites Violas

La Véronique couchée (prostrata) avec ses tiges radicantes vigoureuses hérissées de ravissants épis se prête tout naturellement à l’ornement des rocailles plutôt herbeuses, par exemple des prairies alpines reconstituées, mais se plaît aussi dans de grands talus ensoleillés, même ponctuellement secs. Elle sera très utile et très belle le long d’une allée, plantée en masse et bordée d’alchémilles ou de corbeille d’argent, ou bien dans une rocaille.

Pour aller plus loin

Découvrez notre gamme de Véroniques vivaces.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 2 sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin