Paulownia, Arbre impérial : plantation, culture et entretien

Paulownia, Arbre impérial : plantation, culture et entretien

Sommaire

Mis à jour le 11 Avril 2024  par Olivier 11 min.

Le paulownia en quelques mots

  • Le Paulownia est un arbre remarquable par sa floraison printanière à la fois spectaculaire et parfumée
  • Son majestueux feuillage, imposant, est idéal pour apporter une ombre salvatrice au jardin
  • L’arbre impérial est surtout planté en isolé, mais il peut être recépé pour garder la taille d’un arbuste
  • Ce bel arbre apprécie les sols frais, riches et profonds au soleil, mais redoute les fortes gelées
  • Résistant à la pollution et aux parasites, il a été beaucoup planté en alignement ou dans les parcs urbains

Vous pouvez aussi écouter notre podcast sur cet arbre atypique :

Difficulté

Le mot de notre expert

Un Paulownia en fleur est vraiment une essence royale. Non, plutôt Impériale ! C’est d’ailleurs son beau surnom qui nous vient d’Asie : l’arbre impérial. Ce sympathique arbre est en effet originaire des forêts montagnardes de Chine et de Corée où il a, depuis des temps immémoriaux, revêtu un statut à la fois utilitaire, ornemental et symbolique.

Majestueux, superbes, grandiose… tous les superlatifs dithyrambiques peuvent être glissés dans la description de ce très bel arbre à croissance rapide. Une formidable floraison printanière à la fois belle et parfumée poursuivit par une profusion de grandes feuilles en forme de cœur, le tout agrémenté au final par une fructification décorative en hiver.

L’arbre impérial se plante dans un sol riche et profond, frais, mais bien drainéSon exposition favorite reste le plein soleil même s’il peut très bien vivre et prospérer à la mi-ombre.

Remarquable arbre d’ombrage, il est aussi bienvenu aux heures les plus chaudes des journées estivales. On l’a beaucoup planté en ville, en alignement ou dans les parcs, car il résiste à la pollution, aux mauvaises tailles, aux parasites… La seule chose qui lui fait un peu peur est le froid hivernal qui peut détruire les fleurs et les jeunes rameaux. Il faudra donc le planter, en climat froid, dans un endroit du jardin protégé du fort gel et les vents froids.

 

Description et botanique

Fiche d'identité

  • Nom latin Paulownia sp.
  • Famille Paulowniaceae
  • Nom commun Paulownia, Arbre impérial
  • Floraison mai à juin
  • Hauteur 12 m
  • Exposition soleil ou mi-ombre
  • Type de sol frais, drainé et profond
  • Rusticité -15°C

Auparavant appartenant à la grande famille des Scrophulariacées ou Scrofulariacées, les Paulownias composent désormais leur propre famille botanique : les Paulowniacées. Le genre comprend six espèces Paulownia catalpifolia, Paulownia kawakamii, Paulownia elongata, Paulownia X taiwaniana, Paulownia fortunei et le plus célèbre Paulownia tomentosa (anciennement appelé Paulownia imperialis), surnommé « Arbre impérial ».

Tous sont fort semblables, mais on ne retrouve quasi exclusivement en culture que Paulownia tomentosa et Paulownia fortunei qui se distingue de son cousin par une floraison plus précoce de trois semaines.

Toutes ces espèces sont originaires d’Asie, plus précisément des montagnes de Chine et de Corée. Ce sont des arbres pionniers qui poussent en premier sur des terrains en friche ou chamboulé, pour « préparer le terrain » pour les autres plantes. C’est ce caractère pionnier qui a valu au Paulownia tomentosa de devenir une essence invasive dans certaines régions d’Amérique du Nord. Par la suite, dans son milieu naturel, grâce à son travail de préparation du sol, les autres essences d’arbres s’inviteront et pousseront bien vite, lui apportant alors une trop forte ombre qui lui sera fatale.

Il a été introduit, il y a très longtemps, au Japon et se cultive partout dans le monde grâce notamment à sa résistance à la taille et à la pollution.

arbre imperial

Paulownia tomentosa (syn. imperialis) – illustration botanique

Pouvant atteindre vingt mètres dans son aire d’origine, le Paulownia dépasse rarement douze mètres dans nos jardins. Ce qui n’est déjà pas si mal… C’est un arbre majestueux qui présente un tronc droit et une couronne en dôme étalé, idéale pour servir d’ombrage en été.

L’écorce, de couleur grise, est lisse et légèrement striée. On peut voir des petites vésicules orangées sur les jeunes arbres.

Les rameaux sont pubescents, c’est-à-dire recouverts de poils, et portent sur de longs pétioles de grandes feuilles caduques et opposées de 25 cm en forme de cœur dont le dessous est soyeux. C’est ce qui a valu le nom d’espèce de P. tomentosa : « tomenteux » voulant dire « soyeux« . Les rameaux plus âgés deviennent creux. N’en soyez donc pas étonné lors de la taille de ceux-ci !

Le feuillage prend une teinte jaune en automne avant de tomber rapidement. Dès l’automne, on peut apercevoir sur les rameaux les bourgeons floraux de couleur rougeâtre.

La floraison arrive au printemps, généralement avant l’apparition des feuilles. Les fleurs hermaphrodites, disposées en panicules dressées à l’extrémité des rameaux, sont de couleur violette et parfumées. Les fruits qui en suivent sont des capsules ovales et pointues qui restent décoratives tout l’hiver. Elles s’ouvrent à maturité pour libérer des centaines de graines ailées et d’aspect cotonneux.

La maturité sexuelle du Paulownia se situe vers vingt-cinq ans environ, mais l’arbre ne vit qu’une centaine d’années. Le Paulownia est une essence à croissance rapide, il pousse de 4 à 7 m en seulement trois ans.

L’arbre possède un système racinaire assez dense qui permet de réduire l’érosion des sols et de maintenir les berges.

arbre imperial

Paulownia tomentosa : boutons floraux, fleurs, fruits et énorme feuille

Principales espèces et variétés

Paulownia tomentosa - Arbre impérial

Paulownia tomentosa - Arbre impérial

L'espèce type Paulownia tomentosa devient un grand arbre atteignant facilement 12m de hauteur mais en le taillant en cépée, il est possible de le maintenir à une taille d'arbuste. Les feuilles prendront alors des proportions formidables mais hélas vous perdrez la floraison...
  • Période de floraison Juin, Juillet
  • Hauteur à maturité 12 m
Paulownia fortunei Fast Blue

Paulownia fortunei Fast Blue

Le Paulownia fortunei possède un port très élancé, quasiment conique. Il prendra donc à terme moins de place que son cousin P. tomentosa tout en gardant ce feuillage généreux et cette magnifique floraison printanière.
  • Période de floraison Juin, Juillet
  • Hauteur à maturité 8 m

Plantation du Paulownia

Où planter ?

Le Paulownia se plait dans un sol riche et humifère, frais, bien drainé et profond. Une exposition en plein soleil lui convient parfaitement, mais on peut le réussir à la mi-ombre. Pour bien fleurir, il a néanmoins besoin d’étés longs et chauds, mais pas trop secs.

Comme cet arbre produit déjà ses bourgeons floraux en automne et qu’il fleurit tôt dans la saison, il est judicieux de le protéger des vents froids et des fortes gelées qui peuvent détruire la floraison.

Il est indifférent au pH du sol.

Quand planter ?

Le Paulownia se plante de préférence en automne ou au début du printemps. Il est toujours possible de planter en dehors de ces périodes, mais il faudra suivre les arrosages. Et ne plantez ni en période de canicule, ni en période de gel !

Comment planter ?

  • Plongez le pot de votre nouveau Paulownia dans un seau d’eau durant quelques minutes pour réhumidifier la motte
  • Creusez un trou deux fois plus profond et plus large que le volume de la motte de l’arbre
  • Jetez une ou deux poignées de compost bien mûr dans le fond du trou
  • Si votre terre est lourde, vous pouvez y apporter quelques graviers pour améliorer le drainage
  • Commencez à « détruire » un peu la motte pour dégager les racines. Faites cela à la main délicatement ou avec une petite griffe pour ne pas abîmer les racines
  • Posez le restant de la motte au fond du trou en déployant bien les racines
  • Remplissez le trou avec la terre extraite et préalablement ameublie
  • Tassez délicatement la terre autour de l’arbre avec vos mains (pas avec les pieds !)
  • Apportez au pied un arrosoir de 10 litres d’eau pour réduire le risque de « poches d’air » entre les racines et la terre
  • Appliquez un paillage pour protéger le jeune arbre de la sécheresse ou plantez au pied de l’arbre directement quelques petites plantes couvre-sol (Bugle rampante, aspérule, Glechoma, Geranium macrorrhizum, …)

→ En savoir plus  dans notre tutoriel Comment planter un Paulownia ?

arbre imperial

Entretien, taille et soins

Protection contre le froid

Les jeunes rameaux et les bourgeons floraux peuvent être endommagés par les gelées tardives ou le vent froid et sec. Le mieux est de trouver un endroit protégé dans le jardin ou de placer un voile d’hivernage durant les jeunes années de l’arbre.

Taille

Juste avant la reprise de la végétation, entre février et fin mars, vous pouvez tailler le bois malade ou mort et quelques branches qui dénaturent un peu la structure et le port de l’arbre. Gardez toujours à l’esprit que les tailles de branches de diamètre important fragilisent les arbres. Soyez donc léger avec la scie et le sécateur !

Toujours à la même période, si vous désirez ne garder votre Paulownia qu’à une taille modeste d’arbustes, vous pouvez tailler toutes les branches en ne laissant que 2 ou 3 yeux à la base. L’arbre présentera alors un port buissonnant avec de plus larges feuilles encore, mais, hélas, vous ne profiterez pas de la floraison.

→ En savoir plus sur la taille du Paulownia dans notre tutoriel !

Maladies éventuelles

Le Paulownia est très résistant à la pollution et aux parasites, mais par temps très humide, surtout en été, il peut présenter quelques signes de maladie : chancres, pourridié, tâches foliaires, mais surtout oïdium sont à surveiller, mais encore relativement rares. Dans une terre très mal drainée, on peut aussi voir apparaître une attaque d’Armillaire couleur de miel, un champignon lignivore qui tue les arbres.

→ En savoir plus sur les maladies et parasites du Paulownia dans notre fiche conseil !

Multiplication

Par semis

Le Paulownia, par son caractère pionnier, se reproduit aisément par semis. Les graines doivent subir le froid pour pouvoir germer. Par conséquent, soit vous semez vos graines à l’extérieur en automne, soit vous les placez en terrine au réfrigérateur (5°C) quelques semaines pour les semer au printemps par la suite. Vous pouvez les semer un par un en pot ou en ligne en pleine terre puis vous repiquerez en pot les jeunes plantules ultérieurement (gardez les sujets les plus costauds !) pour ne les placer définitivement en pleine terre que l’automne suivant.

Vous ne trouvez pas de semences de Paulownia ? Nous avons pensé à vous avec des graines de Paulownia tomentosa à commander en ligne.

arbre imperial

Séparation des drageons

Parfois l’arbre drageonne. Il ne vous reste plus qu’à creuser délicatement au pied de l’arbre pour dégager le drageon. Coupez la racine qui le retient encore à la pante mère puis repiquez en pot pour une plantation en pleine terre en automne.

→ Pour tout savoir sur le drageonnement de vos arbustes préférés, lisez Mon arbuste drageonne : pourquoi ? Que faire ? 

Par bouture

Le bouturage du paulownia s’effectue à l’automne par bouturage de racines. L’idéal est de trouver, en creusant au pied de l’arbre, une racine possédant des radicelles. Placez ce morceau de racines sur un mélange de sable et de terreau et maintenez au chaud (20°C) et à l’obscurité. Au tout début du printemps, les premières feuilles apparaîtront, vous pourrez alors repiquer en pot et attendre l’automne suivant pour planter en pleine terre.

On peut aussi bouturer en été un jeune rameau d’une dizaine de centimètres dans un substrat léger (terreau + sable) et à l’étouffée. On place le rameau, dont on a préalablement raccourci les 2/3 des feuilles, dans le terreau. On recouvre d’un sac plastique ou d’un fond de bouteille en plastique pour garder la chaleur et l’humidité. Les premières nouvelles feuilles devraient apparaître rapidement, signe de la bonne reprise. Placez en terre seulement au printemps ou à l’automne suivant.

Certaines personnes réussissent n’importe quelle bouture dans l’eau ! Alors pourquoi ne pas le tenter : placez un jeune rameau dans un vase rempli d’eau avec un morceau de charbon (pour éviter le pourrissement, sinon changez l’eau tous les deux jours). Dès l’apparition des premières petites racines, vous pouvez repiquer la plantule dans un pot et dans un substrat léger (terreau + sable). Ne laissez pas les racines se développer de trop, elles seront trop fragiles pour pousser par la suite. Vous pourrez placer votre arbre au printemps ou à l’automne suivant en pleine terre.

→ En savoir plus dans le tutoriel d’Alexandra : Comment multiplier le Paulownia ?

Associer le Paulownia au jardin

Un bosquet d’arbustes aux floraisons printanières

Le Paulownia tomentosa produit des fleurs violettes en avril. L’idéal serait de l’accompagner avec un arbuste plus bas dans une tonalité qui lui répond comme ce peu courant Syringa x persica var. laciniata aux fleurs lilas, mais au beau feuillage lacinié. Pour contraster un peu avec le violet, tentons des fleurs jaunes et oranges, tel ce sympathique, mais très peu planté hélas, Weigela middendorffiana, un petit weigela avec de belles fleurs de couleur jaune pâle à ambre. Accompagnons-le d’un Forsythia de Corée ‘Kumsun’, un tout petit forsythia bien rustique qui fleurit jaune vif au printemps, mais dont les feuilles revêtent un aspect granité grâce à ces fines nervures blanc crème. On complétera le tout avec un Cornouiller mâle ‘Jolico’ qui, en plus de nous gratifier d’une belle floraison jaune au printemps, nous offrira en automne de grosses cornouilles comestibles et de couleur rouge, une couleur qui répondra parfaitement aux bourgeons floraux du Paulownia.

Associé votre Paulownia avec une belle grimpante

Si votre Paulownia fortunei ‘Fast Blue’ est déjà bien grand et bien solide, on pourrait tenter un rappel de la couleur avec une belle glycine qui fleurira en même temps et dans la même tonalité, comme Wisteria venusta ‘Okoyama, une glycine légère et délicate qui n’étouffera pas votre Paulownia.

On peut aussi jouer sur un contraste fort, en faisant grimper une liane à floraison jaune ou même orange. On pourrait dans ce cas, et si votre Paulownia est dans une situation protégée du froid, une belle bignone à fleurs orange et jaune comme cette Campsis capreolata ‘Tangerine Beauty’.

associer l'arbre impérial

Un exemple d’association ave une plante grimpante comme la bignone ‘Tangerine Beauty’

Un massif de feuilles gigantesques dans un sol riche et humide

Si vous aimez les feuillages exubérants et luxuriants, vous pouvez recéper votre Paulownia tomentosa tous les ans. Celui-ci formera alors des feuilles énormes ! Accompagnez-le d’un Catalpa bignonioides ‘Aurea’ lui aussi retaillé en cépée au magnifique feuillage jaune doré dont la forme des feuilles rappellera celle du Paulownia. Ajoutez-y une belle et imposante Astilboides tabularis au feuillage imposant et à la floraison vaporeuse ainsi qu’une Fatsia japonica, un classique indémodable des jardins luxuriants. S’il vous reste un peu de place en bordure, vous pourriez y installer quelques Hostas ‘Empress Wu’, des hostas énormes au feuillage légèrement bleuté qui contrastera à merveille avec celui du catalpa.

→ Découvrez 5 autres belles idées d’association avec le Paulownia dans notre fiche conseil !

Le saviez-vous ?

  • Le nom a été donné en l’honneur d’Anna Pavlowna, fille du Tsar Paul 1er.
  • Auparavant en Chine, on plantait un Paulownia à la naissance d’une fille. L’arbre grandissait et était finalement abattu au mariage de celle-ci pour que le bois serve de dot.
  • Dès le XIe siècle, le Paulownia, en association avec le phénix, est utilisé en tant que symbole sur les vêtements de la maison Impériale chinoise.
  • Le Vicomte de Cussy amena les premières graines de Paulownia au Jardin des Plantes de Paris en 1834. L’arbre fleurit la première fois en 1842 et mourut en 1956… pour être rapidement remplacé par un jeune sujet de la même espèce.
  • Encore de nos jours au Japon, les feuilles de Paulownia représentent un emblème qui honore les personnages méritants, mais aussi le Premier ministre japonais ainsi que son gouvernement.
  • Le Paulownia est encore utilisé pour son bois en Chine en ébénisterie et en lutherie.
  • Il est beaucoup utilisé en agroforesterie, car les feuilles sont riches en azote et peuvent donc être utilisé en fourrage ou comme paillage. En revanche, elles se compostent plutôt mal.

 

Ressources utiles

Découvrez notre gamme de Paulownias au sein de notre pépinière en ligne.

Découvrez aussi 7 arbres à feuillages insolites

A lire l’article d’Oliver dans le blog : Le Paulownia, arbre du futur et atout pour la permaculture ? et celui d’Ingrid : Découvrez le Paulownia, l’arbre champion du stockage de CO2

Pour bien choisir votre Paulownia, lisez les conseils de Pascale

 

Questions fréquentes

  • Mon Paulownia ne fleurit pas. Que se passe-t-il ?

    Peut-être est-il tout simplement trop jeune mais il se pourrait aussi que le froid hivernal surtout en début de printemps n'aie hypothéqué les chances d'obtenir une floraison. Le mieux, en région froide, est toujours de planter le Paulownia dans un endroit protégé du vent froid. Si ce n'est pas possible, on peut envisager de poser un voile d'hivernage pour l'aider à passer l'hiver sans encombres.

  • Mon jardin est trop petit. Puis-je tout de même adopter un Paulownia ?

    Tout dépend de la taille du jardin. Un Paulownia tomentosa adulte atteint 12 m de haut pour 10 m de large. Un Paulownia fortunei, quant à lui, ne poussera qu'à 8 m de haut pour "seulement" 4 m de large. Enfin, on peut aussi recéper les Paulownias tous les printemps pour qu'il garde une taille d'arbuste 2 m en tout sens. Mais, hélas, vous perdrez la floraison au profit de feuilles beaucoup plus larges.

  • Les tiges de mon Paulownia sont creuses. Est-ce dû à un parasite ?

    Pas d'inquiétude ! Avec le temps, les branches du Paulownia ont tendance à se creuser. C'est donc tout à fait naturel et sans danger pour l'arbre. De plus, les rameaux creux que vous aurez coupés pourront servir d'abri à insectes. N'hésitez pas à en ficeler quelques-uns ensemble et à en disposer dans votre jardin.

Commentaires

  • Iker, le 2 Octobre 2019

    Bonjour, mais puis-je vous suggérer deux choses, lorsque vous mesurerez la hauteur en centimètres ce qui pour un arbre est étrange, c’est de respecter le code typographique avec un espace au millier et alors vous auriez sans doute vu qu’un arbre qui mesure entre 8 000 cm ou 12 000 cm,
    ça mesure en fait 80 m ou 120 m
    Ce qui fait grand quand même, en Europe en général, pour un arbre de jardin en particulier ;-)
    Ce ne serait pas plus simple d’indiquer les hauteurs en mètres ? Outre que ça limiterait le nombre de 0, et l'obligation de séparer aux milliers, c’est plus facile d’intégrer qu’un arbre mesure 12 m que 1 200 cm qui en aucun cas ne fera 12 000 cm et moins encore 12000 cm qui oblige à relire plusieurs fois pour être sûr qu’on ne s’est pas trompé.

    • Réponse de Olivier, le 2 Octobre 2019

      Bonjour monsieur, en effet, c'est amusant. Cette note-là s'insert automatiquement lorsqu'on ajoute une fiche plante donc n'est pas de mon fait (dans mon texte, j'indique les mètres) Je ris tout seul avec le Paulownia de 120 m. On va corriger tout de suite :-) Merci de votre vigilance et bonne journée.

  • Eric, le 7 Juillet 2020

    Bonjour j ai un paulownia que j ai plante cette annee et en se moment les feuilles jaunisses pouvez vous m aidé.

    • Réponse de Virginie D., le 28 Juillet 2020

      Bonjour,
      Il faudrait identifier le problème. Cela peut être due à une carence, une terre trop humide ou à l'inverse à un manque d'eau.
      Cordialement Virginie

  • fanny JEANNIN, le 9 Juillet 2020

    Bonjour, j'ai lu avec attention votre article. J'ai planté en février un paulownia acheté en pépinière. Le tronc faisait déjà 4 mètres environ. Pendant le confinement, il a fait quelques feuilles, qui ont ensuite séchées. Le tronc semble être vivant mais les quqjes branches dont il était déjà garni semblent sèches... Je ne sais pas quoi faire pour le sauver, pouvez-vous me conseiller ? Merci d'avance !!!

    • Réponse de Virginie D., le 28 Juillet 2020

      Bonjour,
      Je suis désolée mais vous ne donnez pas suffisamment d'informations pour pouvoir vous répondre. Les causes de son dépérissement peuvent être multiples. Je vous invite à lire notre fiche complète sur le 🔗 Paulownia. Vérifiez s'il est encore vivant en grattant légèrement l'écorce de plusieurs branches avec l'ongle. Si c'est vert, il est encore vivant et il y a bon espoir de le voir repartir.
      Cordialement Virginie

  • Dupas Thérèse, le 18 Juillet 2020

    Bonjour,

    Je me permets de vous faire un commentaire parce que j’ai observé des Paulownia Tomentosa dans des rues d’ANCENIS (petite ville de Loire-Atlantique) . Ces arbres avaient poussé spontanément entre bitume et parpaings. Ce qui montre sa capacité d’adaptation à notre climat.J’ai fait une petite recherche et j’ai constaté que cet arbre fait partie des plantes invasives à surveiller. Au Japon elle commence à coloniser des falaises. Il serait peut-être temps d’arrêter la vente de cet arbre et plutôt déconseiller de le multiplier.

    Merci

    • Réponse de Olivier, le 10 Août 2020

      Bonjour madame,
      pour l'instant sur les listes officielles des plantes invasives : en France, le Paulownia est en statut "à surveiller" comme vous l'avez mentionné et en Belgique, étonnamment, il n'est même pas mentionné (pourtant il se reproduit bien aussi dans ce pays). Cela veut dire que la vente est toujours autorisée. Cependant, nous sommes très concernés par la sauvegarde des milieux naturels et, par conséquent, nous sommes très pointilleux sur cela. Nous avons déjà supprimé bon nombre d'espèces de notre catalogue préventivement. Nous surveillons donc de près l'évolution des directives concernant le Paulownia. Après, il reste évidement le gros débat sur les espèces invasives végétales mais c'est une toute autre histoire... Tiens d'ailleurs, ça tombe bien j'avais écrit un article sur les plantes invasives il y a un moment, je vous mets le lien si ça vous intéresse : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/blog/plante-invasive-plante-envahissante-ne-melangeons-pas-tout

  • Elyes kharouf, le 21 Novembre 2020

    Bonjour,
    J'ai 2 hecatres au sud tunisien que je planifie de planter avec le Paulownia shantong à raison de 500 pieds par hectare. Avez vous des recommandations ?
    Serait il un projet rentable si on pense à le revente de son bois?
    Merci d'avance
    Dr Elyes kharouf

    • Réponse de Olivier, le 24 Novembre 2020

      Bonjour, la culture de Paulownia pour l'exploitation de bois dépasse notre domaine de compétences. Cependant, il me semble que le climat du sud Tunisien ne correspond pas aux besoins du Paulownia. Cet arbre a besoin d'une terre restant fraîche et d'un peu d'ombrage. Il fera sans aucun doute trop sec, trop chaud et le soleil grillera les feuilles.

  • Olivier, le 28 Avril 2021

    Merci pour ce bel article.
    Mon Paulownia tomentosa planté au printemps dernier c’est très bien développé l’été et l’automne dernier. Il a développé des rameaux d’environ un mètre.
    Les bourgeons qui étaient apparus fin mars on tous gelés avec les gelées tardives de cette année, et je ne vois aucun nouveau bourgeon se former. L’arbre va-t’il tout de même former de nouveaux bourgeons, où est-il mort ?
    Merci

    • Réponse de Gwenaëlle, le 20 Mai 2021

      Cela dépend de votre région, et s'il a été planté en situation bien abritée du vent, et bien ensoleillée. Mais globalement, les Pawlonias ont fini par débourrer cette année, en espérant qu'il en ait été de même chez vous.

  • FUGER, le 10 Juillet 2021

    Bonjour, j'ai un paulownia qui du jour au lendemain perd toutes ses feuilles sur plusieurs branches??? J'ai beau arroser rien n'y fait. Cela depuis plusieurs années .Au départ tout se passe bien ,mais apparemment des qu'il fait chaud les feuilles tombent Je suis dans le Var. Mon arbre a 15 ans.De plus il ne fleuri pas. Dommage car c"est un tres beau arbre.

    • Réponse de Virginie D., le 27 Juillet 2021

      Bonjour,
      Le Paulownia aime les sols frais. Il est probable qui souffre de la sécheresse.

  • DUMAY, le 24 Septembre 2021

    Bonjour,
    Mon paulownia a été planté il y a 6 ans. Il fait 9 mètres d’envergure et autant en hauteur. Il est magnifique mais le tronc n’est qu’à 4,5 m de ma piscine et 6m d’un vieux puits. Dois je m’inquiéter du développement des racines et des dégâts qu’elles pourraient causer.
    Merci de votre réponse.

    • Réponse de Virginie D., le 15 Octobre 2021

      Bonjour,
      Oui malheureusement, les racines d'un paulownia peuvent endommager des fondations. Le compromis pour éviter de l'abattre serait de procéder à un recépage : https://www.jardinsdefrance.org/le-recepage-des-arbres-ou-des-arbustes/

  • Alain Guerder, le 1 Avril 2022

    Bonjour, quelle différence dans la couleur des fleurs entre tomentosa, shandong et elongata ? merci de votre réponse

    • Réponse de Ingrid, le 7 Avril 2022

      Le Paulownia tomentosa possède des fleurs de couleur violette, mauve. La floraison du Paulownia semble violette mauve clair et celle du Paulownia shandong mauve pâle également

  • Angelique, le 28 Mai 2022

    Bonsoir,
    Mon pauwlonia ne fleurit jamais depuis 3 ans il est très haut et ses feuilles sont énormes …!refleurira-t-il un jour?

    • Réponse de Ingrid, le 31 Mai 2022

      Pour bien fleurir, il a besoin d’étés longs et chauds mais pas trop secs. N'hésitez pas à l'arroser en cas d'absence de pluie prolongé. Les jeunes rameaux et les bourgeons floraux peuvent être endommagés par les gelées tardives ou le vent froid et sec. Le mieux est de trouver un endroit protégé dans le jardin ou de placer un voile d’hivernage durant les jeunes années de l’arbre.

  • Chevalier, le 11 Août 2022

    Bonjour
    Mon Paulownia a toutes les feuilles qui ont grillé à cause du soleil et du sec
    Je ne l'ai vu que lors de mon retour de vacances
    Son tronc est encore vert, mais les feuilles sont toutes noires
    Il fait 40 cm de haut
    Va t il repartir ?
    Merci

    • Réponse de Ingrid, le 12 Août 2022

      Bonjour. Arrosez-le correctement durant les prochaines semaines, surtout en cas de fortes chaleurs et de sécheresse. Supprimez les parties sèches et mortes pour éviter qu'il ne s'épuise encore plus. Si ses racines et ses bourgeons ne sont pas endommagés, il devrait repartir dans les mois qui viennent.

arbre imperial tout savoir
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.