Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les Osmondes : Planter, cultiver et entretenir

Les Osmondes en quelques mots

  • Les osmondes sont des fougères majestueuses et imposantes, pouvant atteindre 1,50 m en tous sens
  • Elles sont robustes, vivent longtemps et sont peu sensibles aux maladies et parasites
  • Elles ont besoin d’un sol humide, et sont parfaites en bordure de bassin
  • Ce sont des fougères bien rustique, supportant sans problème – 15 °C et au-delà
  • On apprécie leur feuillage élégamment découpé, et d’une belle couleur vert tendre

Le mot de notre Experte

Les osmondes sont parmi les plus grandes fougères rustiques, qui peuvent être cultivées en pleine terre sur la plupart du territoire français. Ces fougères majestueuses créent tout de suite un bel effet imposant au jardin. La plus connue est l’Osmunda regalis, ou Osmonde royale, qui peut atteindre jusqu’à deux mètres de haut. Il existe aussi d’autres espèces intéressantes au jardin, comme l’Osmunda cinnamonea, de développement plus limité et qui porte de belles frondes fertiles décoratives, ou l’Osmunda claytoniana. Suivant les variétés, les osmondes mesurent entre 50 cm et 2 m de hauteur. Les plus petites, comme l’Osmunda japonica, sont plus adaptées pour les petits espaces ou les jardins de ville.

Si la plupart des fougères cachent leurs spores au revers de leurs frondes, ce n’est pas le cas des osmondes ! Celles-ci portent en été des frondes fertiles très décoratives, de couleur brune, ce qui vaut à l’osmonde royale son surnom de « fougère fleurie ».

Les osmondes sont des fougères caduques : leurs frondes prennent de très belles couleurs en automne, souvent jaunes ou orangées, puis se dessèchent. Elles réapparaitront au printemps, d’abord sous forme de crosses enroulées, puis se déploieront en grandes frondes majestueuses de couleur vert tendre.

Plantez les osmondes de préférence à l’ombre ou mi-ombre, dans un sol frais ou humide, fertile, plutôt acide. Ce sont en effet des plantes calcifuges : elles n’apprécient pas le calcaire ! L’osmonde demande par la suite assez peu d’entretien. Il faut surtout veiller à ce que le sol ne se dessèche pas. C’est une plante qui met un peu de temps à s’installer, mais elle a par la suite une grande longévité.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Osmunda sp.

Famille : Osmundaceae

Noms communs : Osmonde, Fougère royale

Floraison : aucune

Hauteur : entre 50 cm et 2 mètres

Exposition : ombre claire, mi-ombre, soleil non brûlant

Sol : humide, non calcaire, riche en humus

Rusticité : - 15 °C et au-delà

Les osmondes sont des fougères vivaces terrestres, à feuillage caduc. Il existe une dizaine d’espèces d’osmondes, qui poussent naturellement dans des milieux humides : on les rencontre en général dans les marais, marécages, tourbières… Les osmondes sont cosmopolites, et ont donc une très large répartition au niveau mondial. On les trouve sur quasiment tous les continents, à l’exception de l’Australie.

Les osmondes ont leur propre famille, celle des Osmundaceae. Il s’agit d’une petite famille qui compte seulement cinq genres botaniques et environ 16 espèces. Les osmondes appartiennent aussi au groupe plus vaste des Ptéridophytes, qui rassemble les fougères, prêles et sélaginelles. Ces plantes primitives ont la particularité de se reproduire en produisant des spores, et non des fleurs et graines.

L’osmonde royale pousse dans des sols humides, tourbeux ou marécageux, ou en bordure de cours d’eau. Elle pousse souvent avec l’Aulne et parfois avec le Saule. Bien que l’osmonde royale soit cosmopolite, elle est aujourd’hui menacée, car elle devient de plus en plus rare dans la nature, et bénéficie d’un statut de protection dans de nombreuses régions françaises. Cela interdit sa récolte en nature.

Les osmondes sont des fougères tout à fait rustiques, capables d’endurer des températures inférieures à – 15 °C. Elles poussent assez lentement, mais ont une très grande longévité, puisque dans de bonnes conditions de culture elles peuvent vivre plus d’un siècle.

Planche botanique représentant l'Osmonde royale

Osmunda regalis : illustration botanique

Les osmondes forment d’imposantes touffes de feuilles, qui partent d’un grand rhizome dressé et fibreux. Celui-ci peut s’ériger quelques centimètres au-dessus du niveau du sol, et ressembler ainsi à un petit tronc ou stipe. Elles forment ce que l’on appelle un touradon, une structure végétale typique des zones humides et tourbeuses, formé également par les molinies et Carex paniculata. Ce rhizome associé à la grande taille des frondes donne aux osmondes un air de fougère arborescente.

L’Osmonde royale est une fougère majestueuse qui atteint jusqu’à 2 mètres de haut et 1,50 m d’envergure. On trouve aussi des osmondes plus petites, comme l’Osmunda japonica, qui en général ne dépasse pas 70 cm de hauteur.

Comme chez les autres fougères, les « feuilles » des osmondes sont nommées « frondes ». Elles produisent deux types de frondes : les frondes stériles et les frondes fertiles. Ces dernières portent les spores.

Les frondes fertiles apparaissent en été. Elles forment de grandes panicules de sporanges de couleur brune.

Les osmondes forment au printemps des crosses duveteuses, qui se déploient ensuite pour former d’élégantes frondes stériles. Les jeunes frondes prennent souvent de belles couleurs. Elles sont rosées chez l’Osmunda regalis, et d’une belle couleur rouge pourpré chez la variété Osmunda regalis ‘Purpurascens’.

Les frondes mesurent entre 50 cm de 1,50 m de longueur, voire jusqu’à deux mètres chez les plus grandes osmondes, comme l’Osmunda regalis. Les frondes sont joliment découpées.

Les frondes des osmondes sont d’une jolie teinte vert tendre. Elles sont deux fois divisées (bipennées) : chaque fronde porte au moins six paires de pennes, elles-mêmes divisées en huit paires de pinnules ou plus. Chez l’osmonde royale, les pinnules sont grandes et largement espacées les unes des autres, ce qui donne un effet très aéré et caractéristique. Chez d’autres espèces, comme l’Osmunda cinnamonea, les pinnules sont beaucoup plus petites et resserrées, les frondes ressemblent alors davantage à celles de fougères plus communes, comme le Dryopteris. Il existe aussi des variétés d’osmondes à feuilles cristées (l’extrémité des pinnules se divise en plusieurs segments), comme l’Osmunda regalis ‘Cristata’.

Les frondes des osmondes

Crosses et fronde de l’Osmonde royale : les pinnules sont grandes et relativement espacées (photos : Aurora Puentes / Vincent P. Lucas), jeune fronde d’Osmunda cinnamomea : les pinnules sont beaucoup plus resserrées (photo David J. Stang)

Les osmondes produisent en été des frondes fertiles, portant les sporanges. Chez l’Osmunda cinnamomea, les frondes fertiles portent uniquement des sporanges, tandis que chez d’autres espèces, seule une partie de la fronde porte des sporanges, tandis que le reste de la fronde présente des folioles vertes, de même type que les frondes stériles. Chez l’osmonde royale, les sporanges sont disposés au sommet de la fronde (le milieu et le bas de celle-ci portant des pinnules vertes), tandis que chez l’Osmunda claytoniana les sporanges sont situés au milieu, ce qui lui vaut son surnom anglais interrupted fern, les frondes semblant interrompues au centre.

Les frondes stériles ont souvent une apparence dressée et rigide. Elles forment des panicules dressées, couvertes de sporanges. Ceux-ci ont d’abord une teinte verte (avant et au moment de leur maturité), puis deviennent brun rouille (une fois que les spores ont été libérés), avant de virer au noir.

Chez l’Osmunda cinnamomea, les frondes fertiles portent seulement des sporanges (pas de pennes stériles), et prennent une belle couleur brun – cannelle et ont un port bien droit, rigide, ce qui lui vaut son nom d’Osmonde cannelle.

Lorsqu’ils sont mûrs, les sporanges s’ouvrent en deux valves, pour libérer les spores, qui sont alors dispersés avec le vent. Ils germeront au sol en présence d’humidité, et donneront alors naissance à de minuscules organismes appelés prothalles. Ces prothalles produisent les gamètes, et en présence d’eau, permettront la fécondation et l’émergence de nouvelles osmondes.

Chez les Osmondes, à l’inverse de la plupart des fougères, le développement des spores et sporanges est bien visible. Les frondes fertiles et dressées évoquent une grande inflorescence. Cela vaut d’ailleurs à l’osmonde royale son surnom de « fougère fleurie ».

Le feuillage des osmondes est caduc : il disparaît en hiver. Les frondes stériles prennent de belles couleurs automnales, avant de disparaître.

Les frondes de l’Osmonde royale prennent en automne de très belles couleurs orangées – dorées. Ses teintes flamboyantes varient entre le jaune, l’orangé et le rouge.

Concernant les utilisations de l’osmonde, ses racines sont médicinales : elles ont des propriétés diurétiques, toniques et astringentes. Le rhizome fibreux de l’osmonde royale est également employé pour composer des terreaux pour orchidées.

Frondes fertiles et sporanges d'osmondes

Les frondes fertiles étroites de l’Osmunda cinnamomea, portant des sporanges sur toute la longueur (photo James Emery), frondes fertiles et détail des sporanges de l’Osmunda regalis : la partie fertile est seulement en haut de la fronde, la partie basse portant des pennes ordinaires (photos Doug McGrady)

Les principales variétés d'osmondes

Les variétés les plus populaires

Osmunda regalis - Osmonde royale, fougère Godet de 9cm

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
2.00 m

L’Osmonde royale est une imposante fougère qui déploie de majestueuses pouvant atteindre deux mètres de long. Les pinnules sont grandes et largement espacées, ce qui crée un effet original et très aéré. Les frondes sont rosées au printemps, puis deviennent vert vif, et prennent de belles couleurs orangées en automne.

Osmunda cinnamonea - Osmonde, fougère Godet de 9cm

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

L’Osmunda cinnamomea, ou osmonde cannelle, porte de superbes frondes, à l’aspect un peu plus ordinaire, les pinnules étant petites et resserrées. Elle déploie également en été des frondes fertiles dressées et rigides, de couleur brun-cannelle, ce qui les fait ressembler à des bâtons de cannelle.

Osmunda claytoniana - Osmonde de Clayton, fougère Godet de 9cm


Hauteur à maturité
90 cm

L’Osmonde de Clayton est une espèce au développement limité, puisqu’elle ne dépasse pas 90 cm de haut pour 60 cm d’envergure. Les pennes fertiles ne sont pas situées à l’extrémité des frondes comme chez l’osmonde royale, mais au milieu de celles-ci.

 

Nos variétés préférées

Osmunda regalis Purpurascens - Osmonde royale, fougère Godet de 9cm


Hauteur à maturité
2.00 m

Cette variété d’Osmonde royale porte des jeunes frondes printanières teintées de rouge pourpré ! Par la suite, elles deviennent vert tendre, mais les pétioles et nervures restent pourprés.

Osmunda japonica - Fougère Godet de 9cm


Hauteur à maturité
80 cm

Il s’agit d’une petite osmonde, qui ne dépasse pas 80 cm de hauteur. Ses frondes stériles sont constituées de grandes pinnules ovales, espacées, et elle déploie en été de belles frondes entièrement fertiles, couvertes de sporanges de couleur brun cannelle. Elle est idéale pour les petits jardins.

Plantation

Où planter ?

Vous pouvez planter l’osmonde royale à l’ombre, à mi-ombre, ou au soleil non brûlant. Évitez les situations trop ombragées ou trop ensoleillées. L’idéal serait de l’installer dans un sous-bois clair, ou sous des arbres caducs. Si vous la plantez au soleil, il faudra veiller à ce que le sol reste humide. Lorsqu’elles sont à l’ombre, les osmondes deviennent plus grandes et produisent moins de frondes fertiles. A l’inverse, lorsqu’elles sont au soleil, les frondes fertiles sont plus nombreuses mais la plante prend également un port plus trapu.

Si les fougères en général apprécient les sols frais, les osmondes ont véritablement besoin d’un sol qui reste humide ou frais. Elles sont idéales au bord d’un bassin ou d’un ruisseau. Elles apprécient les sols humifères. N’hésitez pas à apporter du compost bien décomposé pour enrichir le sol. Les osmondes sont des plantes calcifuges, qui n’apprécient pas le calcaire. Plantez-les plutôt en terrain acide.

Les osmondes ont besoin de temps pour s’installer. Elles poussent lentement, notamment les premières années. Il est donc préférable de choisir leur emplacement avec soin, pour ne pas avoir à les déplacer.

Si vous cultivez l’Osmonde royale, prévoyez suffisamment de place autour d’elle, car elle atteint jusqu’à 1,50 m d’envergure. De plus, vous la mettrez davantage en valeur en laissant de l’espace autour. Par contre, si vous manquez de place ou dans le cas d’un jardin de ville, orientez-vous plutôt vers l’Osmunda japonica. Ses dimensions réduites seront plus adaptées à cette situation.

Quand planter ?

Plantez l’Osmonde au printemps, vers le mois d’avril, ou en automne (septembre-octobre). Évitez les périodes de gel ou de fortes chaleurs, qui risquent de nuire à la bonne reprise de la plante.

Comment planter ?

  1. Placez la motte dans une bassine remplie d’eau, afin de bien la réhumidifier.
  2. Creusez un grand trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte.
  3. Nous vous conseillons d’apporter du compost bien décomposé, que vous mélangerez à la terre de plantation, ainsi qu’éventuellement un peu de terre de bruyère.
  4. Sortez votre osmonde de son pot et plantez-la.
  5. Replacez le substrat tout autour, puis tassez avec le plat de la main.
  6. Arrosez généreusement.
  7. Vous pouvez installer un paillage organique autour de la touffe, pour aider à maintenir un sol frais.
Le feuillage de l'Osmonde royale

Osmunda regalis (photo Olive Titus)

Entretien

Une fois en place, les osmondes nécessitent peu d’entretien. Nous vous conseillons surtout de veiller à ce que le sol reste frais, voire humide. N’hésitez pas à arroser si besoin. Cette précaution est d’autant plus importante si vous avez planté l’osmonde au soleil, car alors elle ne supportera pas que le sol ne se dessèche.

Nous vous conseillons de disposer une couche de paillage au sol autour de l’osmonde. Cela permettra de maintenir un sol frais plus longtemps, tout en limitant la pousse des mauvaises herbes. Choisissez un paillage organique : feuilles mortes, Bois Raméal Fragmenté (BRF), paillis de chanvre…

En été, n’hésitez pas à récolter les spores lorsqu’ils sont mûrs, pour tenter de les semer. Attention cependant, ils ne se conservent pas longtemps, leur faculté germinative diminuant rapidement.

Comme l’osmonde est caduque, vous pouvez couper en automne les frondes sèches, pour nettoyer les touffes. Elle en produira de nouvelles au printemps.

Comme la plupart des fougères, l’Osmonde n’est pas sensible aux maladies et ravageurs.

Multiplication

Vous pouvez multiplier l’osmonde par semis de spores ou par division de touffes. Cette dernière technique est plus simple et rapide.

Semis

Vous pouvez récolter les spores en été lorsqu’ils sont mûrs. N’attendez pas trop pour les semer, car ils ne se conservent pas longtemps. Ils germeront plus facilement si vous les semez dans les quelques jours suivant leur récolte.

  1. Préparez une caissette ou une terrine avec du terreau tamisé et humidifié. Nous vous conseillons de le passer 10 minutes au micro-ondes afin de le stériliser : cela évitera le développement de mousses ou de champignons.
  2. Tassez légèrement le substrat.
  3. Dispersez délicatement les spores à la surface, mais ne les recouvrez pas !
  4. Couvrez la terrine ou la caissette avec un couvercle transparent, pour créer une atmosphère humide et stérile.
  5. Placez votre semis à un endroit lumineux, sans soleil direct, dans l’idéal à une température comprise entre 15 et 19 °C.

Les spores de l’osmonde germent assez rapidement, par rapport aux autres fougères.

Découvrez nos conseils pour réussir le semis de spores.

Division de touffes

Vous pouvez diviser les osmondes déjà bien développées, en place depuis plusieurs années. Nous vous conseillons de le faire au début du printemps, ou éventuellement en automne, vers le mois d’octobre.

  1. Repérez une osmonde qui a formé à partir de son rhizome de nouveaux départs à côté de la touffe principale.
  2. Prélevez délicatement un tronçon de souche, en utilisant si besoin une bêche. Il doit être muni de racines.
  3. Replantez-le immédiatement à un nouvel emplacement, après avoir préparé le terrain.
  4. Arrosez généreusement.

Association

L’Osmonde est idéale en sous-bois, dans un jardin naturaliste, au style sauvage. Associez-la à d’autres plantes qui apprécient l’ombre fraîche, comme le Sceau-de-Salomon, les hellébores, le Rodgersia, l’aspérule odorante ou l’ail des ours. N’hésitez pas non plus à planter à ses côtés d’autres fougères, comme les Dryopteris ou Athyrium.  Au niveau des floraisons, pensez à l’Anemone nemorosa, au Dicentra spectabilis, au Ligularia dentata, ou aux digitales. Découvrez aussi le superbe Aegopodium podagraria ‘Variegata’, qui offre un feuillage découpé et délicatement panaché de blanc. Il apportera beaucoup de luminosité ! A mi-ombre, en bordure de sous-bois, vous pouvez aussi planter le Pavot bleu de l’Himalaya, Meconopsis betonicifolia.

Comme elle apprécie les sols humides, l’osmonde se plaira en bordure d’un bassin. Elle accompagnera à merveille d’autres plantes au feuillage généreux, comme le Gunnera manicata. Cela créera un joli contraste de forme, entre les feuilles fines et très découpées de l’osmonde, et le feuillage massif, au limbe entier, du Gunnera. Apportez de la luminosité avec les fleurs jaunes de l’Iris pseudacorus ou du populage (Caltha palustris), plantes de berge par excellence. Découvrez aussi la délicate floraison blanche du Trèfle d’eau, Menyanthes trifoliata, et les ravissantes petites fleurs bleues du Myosotis des marais, Myosotis palustris. Pensez aussi aux tiges graphiques des joncs et prêles. Pour renforcer ce côté sauvage et naturel, intégrez d’autres fougères, comme la Matteuccia ou le Thelypteris palustris.

Inspiration pour associer l'osmonde avec des plantes de sol humide

N’hésitez pas à installer l’osmonde en bordure de bassin, en compagnie d’autres plantes de berge. Ici, Osmunda claytoniana (photo James St. John), Iris pseudacorus (photo Jonathan Billinger), Juncus effusus ‘Spiralis’ (photo David J. Stang), Menyanthes trifoliata (photo Florian Grossir) et Caltha palustris (photo J.M.Garg)

L’Osmonde trouvera également sa place dans un jardin de style japonais, graphique et moderne. Vous pouvez ainsi aménager un petit espace dans un jardin de ville, une cour intérieure ou un patio. Choisissez de préférence l’Osmunda japonica, pour son graphisme incomparable et sa taille relativement compacte. Délimitez les massifs avec des bordures d’Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’, et installez des tapis d’Helxine, qui couvriront uniformément le sol et créeront une ambiance très fraiche. Pour apporter un peu de volume, intégrez des arbustes comme le Nandina domestica, ou un érable du Japon. Vous pouvez ajouter quelques fougères graphiques comme les Athyrium niponicum et le Coniogramme emeiensis, ainsi que des hostas nains (comme la variété ‘Blue Mouse Ears’). Intégrez quelques bambous et prêles, que vous planterez en bac, pour apporter de la verticalité et du graphisme. Vous créerez ainsi un agréable coin de verdure en ville, où règnera une ambiance fraîche et moderne.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin