Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Fusain, euonymus : planter, tailler et entretenir

Le Fusain, en quelques mots

  • Les fusains sont des arbustes couvre-sols ou de grande taille, qui offrent une multitude de ports et de couleurs
  • Le feuillage persistant ou caduc, présente des formes intéressantes, panaché de crème, de jaune voire de rose mais aussi de superbes couleurs d’automne chez les variétés caduques
  • Les fruits offrent un intérêt décoratif original chez certaines espèces, les oiseaux s’en régalent en automne
  • Rustiques, ils s’adaptent à tous les sols drainés et tolèrent des expositions ombragées ou ensoleillées
  • Leur utilisation est variée allant de la rocaille à la haie, en passant par la bordure taillée, les topiaires ou le petit arbre d’ombrage
  • C’est l’arbuste inratable que tout jardinier débutant plantera dans son jardin

Le mot de notre experte

Les fusains forment une famille d’arbustes très variés, tantôt caducs, tantôt persistants, qui se prêtent ainsi à de multiples utilisations. Ils sont tous très faciles à installer en sol drainé et peu exigeants une fois que la reprise est assurée.

Découvrez cette vaste gamme d’arbustes séduisants à la fois par leur forme que par la couleur de leur feuillage. On apprécie les espèces persistantes pour leur feuillage panaché, parfois très fin, idéal pour une conduite en bonsaï. Les espèces caduques séduisent particulièrement par leur feuillage d’automne et leurs fruits colorés.

Les fusains aiment les situations ensoleillées ou mi-ombragées et les terrains drainants, plutôt frais. Les espèces à feuillage caduc tolèrent même les sols pauvres et ce, quel que soit le pH. Les arbustes compacts et nains s’adaptent à une plantation en bac tandis que les sujets vigoureux s’intègrent parfaitement aux haies, aux massifs et constituent même de beaux sujets isolés. Certains cultivars visent à remplacer les traditionnelles bordures de buis aujourd’hui décimées. La taille les fusains caducs s’opère en hiver tandis que celle des fusains persistants destinés aux bordures, haies ou topiaires s’effectue en avril et à l’automne.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Euonymus sp.

Famille : Celastraceae

Nom commun : Fusain

Floraison : suivant les variétés, entre mai et août

Hauteur : entre 40 cm et 5 m

Exposition : Plein soleil à mi-ombre

Sol : assez frais et drainé, riche ou pauvre suivant l'espèce

Rusticité : Très bonne le plus souvent

Le genre Euonymus, parfois orthographié Evonymus, est plus connu sous le nom de fusain. Il regroupe plus de 175 espèces d’arbres, d’arbustes et de plantes radicantes (qui s’étalent en produisant des drageons) voire rampantes. La plupart poussent dans l’hémisphère nord, les plus remarquables (Euonymus japonicus, alatus…) se situant depuis l’Himalaya jusqu’à l’Extrême-Orient en passant par l’Asie du Sud-Est. On en trouve aussi en Amérique du Nord (4), en Australasie et Madagascar. Mais nous possédons notre propre espèce européenne le fusain d’Europe, Euonymus europeus, largement répandu depuis la Finlande jusqu’à l’ouest de l’Asie mineure, surnommée le « bonnet d’évêque » en raison de la forme des fruits.

Fusain d'europe, illustration botanique

Euonymus europaeus, illustration botanique

Le genre Euonymus, appartenant à la famille des Célastracées, se caractérise par des feuilles simples de 5 à 12 cm de long, opposées mais parfois alternes et généralement à bords dentés munis d’un court pétiole. Parmi les membres de cette famille figure le Celastrus, un arbuste grimpant décoratif par ses fruits orange. La forme du limbe est assez classique, ovale à lancéolée, parfois acuminée. Les fusains se divisent en deux familles dont l’usage diffère, les espèces persistantes et caduques.

Les fusains à feuilles persistantes (Euonymus japonicus, fortunei…) présentent une texture coriace, cireuse et un feuillage dense, souvent coloré, apprécié pour former des haies, garnir une rocaille ou servir de point d’appel en isolé.

Les espèces caduques (Euonymus alatus, europaeus, bungeanus), à feuilles ordinaires, se rattrapent à l’automne en offrant de superbes couleurs de feuillage pourpre, écarlate à orange mêlées à celles des fruits.

Les rameaux bruns ou vert sont lisses ou quadrangulaires. Parfois, des excroissances liégeuses garnissent les tiges donnant un aspect ailé comme l’écorce de l’Euonymus alatus ou E. phellomanus.

Les fleurs, formées de 4 pétales sont groupées en cymes, au départ des pousses de l’année et sont assez insignifiantes en raison de leur taille réduite, de leur teinte verdâtre ou jaunâtre, parfois rose et de la quasi absence de parfum. La floraison a lieu entre mai et août selon l’espèce, une fois que la feuillaison est achevée.

Les fruits sont en revanche remarquables lorsque la capsule rose indien ou rouge, qui s’ouvre habituellement en 4 valves laisse apparaître les 3-4 graines colorées d’orange vif, de rouge vermillon ou de rouge corail. Ces graines portent une enveloppe charnue, oléagineuse, très nutritive pour les oiseaux, appelée « arille » qui permet la dissémination de la semence dans leurs déjections. Elles restent accrochées un certain temps à la capsule.

Euonymus, baies décoratives

Les baies de certaines espèces de fusain sont très décoratives : Euonymus planipes, Euonymus europaeus, Euonymus phellomanus, Euonymus europaeus.

Les fusains asiatiques suscitent déjà l’intérêt du jeune naturaliste Victor Jacquemont (1801-1832), missionné par le Museum de Paris pour un premier voyage au Cachemire et au Penjab en 1830. Eunonymus japonicus devient populaire en Europe au 19e siècle. Il fournit un bois dur et robuste pour la fabrication de fuseaux à filer la laine mais il est surtout connu par les artistes dessinateurs pour son bois transformé en charbon qui permet d’esquisser des croquis sans marquer la feuille (d’où le nom de fusain). Ses racines produisent un latex de type « gutta percha » que l’on extrait aussi d’autres arbres de la famille des Sapotacées notamment.

Les principales espèces et variétés

Les fusains offrent un éventail de ports étonnants. Euonymus fortunei, le plus connu et sans doute le plus populaire de tous, est par exemple capable de s’étendre sur 6 m de long et même de grimper aux arbres comme un lierre, aidé de ses racines crampons. Cependant ses cultivars sont habituellement plus compacts et ne dépassent guère 1 m d’étalement. Ces derniers conviennent bien pour une culture en pot ou pour créer des topiaires même si leur croissance est un peu plus rapide que celle du buis.

Le fusain du Japon (Euonymus japonicus) forme un petit arbre persistant étalé de 3 à 5 m de haut bien que ses cultivars panachés ne dépassent guère 1,50 m en tous sens. Son pendant à feuilles caduques, le fusain d’Europe (Euonymus europaeus), offre aussi un ombrage idéal dans un petit jardin, avec un port étalé de 3 à 5 m de hauteur.

Les variétés les plus populaires

Euonymus japonicus Aureus 40/50cm en pot de 3L - Fusain du Japon

Période de floraison Juin

Hauteur à maturité 150 cm

Ce cultivar à feuillage persistant panaché de jaune est parfait pour illuminer le jardin même en hiver. Il permet de réaliser de jolies haies basses colorées mais se plante aussi en isolé ou en massif. Il redoute davantage les fortes gelées que l’espèce type.

Euonymus europaeus Red Cascade 50/60cm en pot de 2L/3L - Fusain d'Europe

Période de floraison Avril

Hauteur à maturité 300 cm

Ce petit arbre forme une touffe arrondie à rameaux retombants portée par plusieurs troncs serrés. Il passe relativement inaperçu en saison jusqu’à ce que son feuillage décline des tons rouge rosé à l’automne, accompagné d’une multitude de fruits bicolores rose et orange vif. Il convient parfaitement pour composer des haies libres avec un côté champêtre ou pour une plantation en isolé en raison de son port remarquable.

Euonymus fortunei Emerald n gold en godet de 9cm - Fusain

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 60 cm

Ce petit arbuste persistant arbore un fin feuillage très lumineux et un port compact semi-étalé de 40-50 cm de diamètre. Il convient aussi bien en rocaille, comme couvre-sol, pour former des haies basses taillées, des bordures que pour garnir une jardinière, quelle que soit l’exposition.

Nos variétés préférées

Euonymus japonicus Microphyllus Aureovariegatus - Fusain

Période de floraison Juin

Hauteur à maturité 120 cm

A l’heure où les buis font triste mine, victimes des attaques de la pyrale du buis et d’autres maladies, cette variété très compacte vient à point nommé. Très tolérante à la taille et de croissance lente, les petites feuilles sont persistantes et vert sombre bordées de jaune d’or.

Euonymus alatus Compactus - Fusain ailé nain

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 100 cm

Cet arbuste asiatique caduc, à port tabulaire de 1,50 à 2 m de diamètre, se reconnaît à ses rameaux ailés. Il s’enflamme littéralement à l’automne de tons grenat brillant spectaculaires. Ses fruits rose vif à graines orange illuminent le feuillage vert en fin d’été.

Euonymus japonicus Bravo - Fusain du Japon

Période de floraison Juin

Hauteur à maturité 200 cm

Plus rustique que ‘Aureomarginatus’, cette variété persistante se montre aussi un peu plus vigoureuse et très élégante par ses rameaux dressés portant un feuillage de 4-5 cm, vert éclaboussé d’argent et bordé de blanc. Il sert à former des haies moyennes à basses et s’associe parfaitement à d’autres arbustes et conifères nains, avec un étalement ne dépassant pas 1 m.

Euonymus fortunei Harlequin - Fusain persistant panaché

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 40 cm

Cet arbuste rampant persistant forme un couvre-sol idéal pour s’insérer entre de grandes vivaces par exemple et illuminer le parterre par son feuillage fin, crème moucheté de vert foncé. Il peut aussi se palisser et se cultiver en pot.

La plantation des Fusains

Où planter ?

Plantez votre fusain en situation abritée et ensoleillée. Les formes panachées seront toutefois plus jolies à mi-ombre et donneront de surcroît une jolie touche lumineuse crème ou dorée. Les formes à feuilles entièrement vertes tolèrent davantage d’ombre que les panachées.

Les fusains à feuilles caduques (europaeus, alatus, grandiflorus…) sont très rustiques et se plantent partout en France excepté en climat sec de type méditerranéen.

Parmi les formes persistantes, les fusains fortunei tolèrent de grands froids jusqu’à -28°C. Les fusains japonicus sont en revanche plus fragiles, évitez de les soumettre à des froids dépassant -12°C (zone 8 maximum) mais ils tolèrent parfaitement les embruns.

Les fusains persistants poussent en sol neutre à calcaire, plutôt riche et frais tandis que les fusains caducs, indifférents au pH, se contentent d’un sol pauvre, drainé, plutôt frais en été. Dans tous les cas, évitez les sols détrempés même si les fusains apprécient une certaine fraîcheur au niveau des racines. Ajoutez une couche de cailloux au fond de la fosse de plantation si nécessaire ou plantez sur un talus afin de favoriser le drainage.

Euonymus, fusain en automne.

Superbe coloration automnale de l’Euonymus alatus ‘Compactus’.

Quand planter ?

Bien qu’il soit possible de planter les fusains à tout moment de l’année, il est préférable de le faire à partir d’octobre et jusqu’en mars ou avril. Évitez d’intervenir en période de gel, ou de forte chaleur.

Comment planter ?

Prévoyez suffisamment d’espace autour -1 m² pour les espèces couvre-sol – afin de leur permettre de s’étoffer harmonieusement. Dans un massif ou une haie, éloignez les plants de fusain les uns des autres ainsi que des autres arbres ou arbustes de 1,50 à 2 m, car leur feuillage dense et leur croissance importante risquerait de les étouffer. Creusez une tranchée plutôt que des trous individuels pour constituer une haie.

Les espèces tapissantes sarmenteuses comme Euonymus fortunei ‘Minimus’ (15-20 cm de haut) seront plantées à 50-80 cm de distance pour couvrir rapidement le sol de leur fin feuillage.

Pour planter :

  1. Humidifiez la motte pour faciliter la reprise.
  2. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte. Apportez une pelletée de compost bien décomposé.
  3. Installez la plante dans le trou de plantation.
  4. Replacez la terre et tassez légèrement.
  5. Arrosez.
  6. Etalez une couche de paillage au pied afin de maintenir une bonne fraîcheur autour des racines. Cela limitera aussi la pousse des mauvaises herbes. 

Pour une culture en pot, placez une couche drainante de 3-4 cm au fond du pot (graviers, tessons de poterie, etc.). Ajoutez un mélange composé de 1/3 de terre, 1/3 de terreau et 1/3 de sable grossier.

Fusain persistant en pot.

Les petits fusains persistants se prêtent bien à la culture hors sol, ici : Euonymus fortunei ‘Emerald Gaiety’, Delphinium ‘Blue Diamonds’, Scaevola ‘White Blessing’.

Taille et entretien

La taille des fusains

Taillez les fusains caducs en hiver afin de mieux évaluer la silhouette à l’aide du sécateur Ôtez les branches mal placées, qui se croisent ou sont blessées. Chez les fusains conduits sur tige, éliminez les branches basses partant du tronc

Les fusains utilisés en bordure ou en topiaire seront taillés à la cisaille ou au ciseau à bonsaï en avril et à l’automne, voire au moment de la plantation. Il s’agira plus d’un pincement que d’une taille : raccourcissez les tiges feuillées de quelques centimètres sans aller jusqu’au bois nu. Les plantes de haie peuvent être taillées à la cisaille ou au taille-haie 2 fois par an, en avril et en août.

L’entretien

Les fusains sont des arbres ou arbustes faciles à cultiver et qui réclament très peu d’entretien. Adultes, ils se passent d’arrosage, mais il est néanmoins préférable d’arroser régulièrement durant la première année et, par la suite, en période de sécheresse. De même, si vous cultivez votre fusain en pot ou bac, arrosez 1 à 2 fois par semaine, car le substrat sèche plus vite qu’en pleine terre.

Installer un paillage au pied permettra de limiter la croissance des mauvaises herbes, et de protéger l’arbuste contre la sécheresse et le gel.

Les fusains du Japon sont les plus sensibles au froid. Si vous cultivez ces variétés, protégez-les durant les premières années à l’aide d’un voile d’hivernage et en déposant une épaisse couche de paillage au sol. En cas de neige, secouez les branches des fusains persistants japonais pour l’enlever et éviter que les branches ne cassent sous le poids.

Maladies et parasites éventuels

Les fusains persistants sont parfois attaqués par les cochenilles qui forment des amas cotonneux ou de petits boucliers sombres sur les tiges ou sous les feuilles. Traitez avec une huile blanche ou apportez des prédateurs naturels comme la coccinelle Cryptolaemus montrouzieri.

L’oïdium dépose un poudrage blanc sur les pousses et les feuilles du fusain du Japon en particulier lorsque surviennent les premières grosses chaleurs. Coupez rapidement les parties atteintes pour éviter la propagation. Appliquez éventuellement du soufre sur le feuillage si les symptômes réapparaissent. Si votre arbuste est atteint de façon récurrente, nous vous conseillons de le déplacer vers une zone plus ensoleillée et aérée.

euonymus alata, branches ailées

Les branches du fusain ailé sont très graphiques, notamment au cœur de l’hiver.

Multiplier le Fusain : bouturage et semis

Les Fusains se multiplient par semis ou par bouturage. Le bouturage est la meilleure technique pour les variétés persistantes et le semis pour les caduques. Il est aussi possible de diviser les touffes des fusains drageonnants.

Bouturer un fusain

Les fusains persistants se bouturent en août avec des rameaux semi-aoûtés tandis que pour les fusains caducs vous attendrez les mois de septembre à novembre avec des rameaux aoûtés.

  1. Préparez un pot en le remplissant de terreau mélangé à du sable ou réalisez vos boutures en pleine terre si elle est légère, après l’avoir aérée avec la fourche-bêche, puis humidifiez le substrat.
  2. Prélevez un rameaud’une dizaine de centimètres de longueur sur une pousse de l’année en prenant soin de l’arracher au niveau d’une ramification de manière à prélever un « talon » (bout du rameau porteur). Il doit être sain, exempt de maladies.
  3. Supprimez les feuilles situées près de la base de la bouture, et coupez les autres pour réduire la surface foliaire. Laissez seulement quelques feuilles dans la partie supérieure si elles ne sont pas tombées.
  4. Trempez la base de la tige dans de l’hormone de bouturage.
  5. Faites un trou dans le substratà l’aide d’un crayon ou d’une tige en bois.
  6. Placez la bouturedans le trou et tassez délicatement tout autour afin d’éliminer les poches d’air et d’assurer un bon contact entre le terreau et la bouture.
  7. Couvrez le pot à l’aide d’un sac en plastique, afin de conserver une atmosphère humide surtout si les feuilles sont présentes. Aérez de temps en temps pour éviter le développement de maladies cryptogamiques.
  8. Placez le pot sous châssis dans un emplacement chaud et lumineux mais à l’abri du soleil direct.
  9. Repiquez les boutures racinées au printemps dans un milieu plus riche et cultivez-les au moins jusqu’au printemps suivant avant de mettre les plants à leur place définitive.

Le semis des fusains

Le semis des fusains caducs a lieu souvent spontanément mais vous n’êtes pas sûr d’obtenir la variété sélectionnée au départ. Utilisez des graines fraîches de préférence et pensez à les stratifier à froid (passage au froid dans du sable) si vous les semez au printemps afin de lever la dormance.

  1. Récoltez les graines à l’automne lorsque les capsules s’ouvrent et ôtez l’arille (partie charnue) vivement colorée.
  2. Pour stratifier les graines, placez-les dans une terrine remplie à parts égales de terreau et de sable, ou uniquement de sable. Humidifiez le substrat et mélangez-y les graines. Enfermez le tout dans un sac en plastique, puis placez-le au froid (entre 0 et 5 °C), par exemple au réfrigérateur, pour deux à trois mois. Il arrive que les graines germent directement lorsqu’elles sont encore au froid. Dans ce cas, prélevez-les au fur et à mesure et repiquez-les dans des pots.
  3. Sortez les graines du réfrigérateur.
  4. Préparez un pot en le remplissant d’un terreau spécial semis.
  5. Semez les graines en les enterrant sous 1 cm de terre et placez-les sous châssis froid.
  6. Arrosez en fines gouttelettes.

Continuez à arroser régulièrement, mais sans excès, pour que le substrat reste humide. Rempotez les jeunes plantules quelques mois après la germination. Au bout d’un ou deux ans, vous pourrez les installer à leur emplacement définitif.

Associer le Fusain au jardin

Les fusains peuvent constituer des scènes très différentes selon l’espèce car nous avons vu que les dimensions, le port, la coloration du feuillage sont très variables. Les espèces persistantes naines ou de taille moyenne, taillées ou pas, s’emploient dans les jardins de rocailles, les jardins de curé pour remplacer le buis notamment et pour réaliser de l’art topiaire.

Placez les fusains caducs comme Evonymus europaeus ‘Red Cascade’ au fond d’un massif d’asters et d’anémones du Japon afin d’embrasser la scène à l’automne ou bien au sein d’une haie libre.

Association fusain en automne.

Un exemple d’association automnale : Euonymus alatus, Acer palmatum, Pennisetum alocuperoïdes ‘Hameln’, Miscanthus sinensis ‘Malepartus’, Sedum ‘Autumn Joy’, Heuchères et divers Asters. (Friedrich Strauss – Biosphoto)

Le fusain du Japon est un partenaire idéal pour constituer des haies brise-vent en bord de mer, car il n’aime ni les milieux confinés, ni les hivers rigoureux.

Le fusain rampant comme fortunei ‘Emerald Gaiety’ possède une croissance rapide qui permet de tapisser le sol d’un massif tout en l’éclairant de ses tons vert olive et crème, rosissant en cours d’hiver. Il constitue une jolie scène colorée en compagnie de fenouil bronze ou de rosiers nains. Il est aussi original de guider les tiges sur le tronc d’un gros arbre penché sur environ 3 m de haut ou bien de l’utiliser en suspension, associé à un cyclamen rose vif.

Question souvent posée par les jardiniers

Les feuilles de mon fusain sont dévorées par des chenilles au printemps. Comment m’en débarrasser ?

Il s’agit de la chenille de l’hyponomeute du fusain, un papillon blanc à points noirs, de 2 cm, qui vient pondre sur l’écorce en fin d'été-automne. Les chenilles blanches à points noirs qui passent l'hiver à l'état larvaire sous une sorte de bouclier brunâtre s’attaquent aux feuilles dès le débourrement, produisant d’importantes toiles et des nids soyeux dans le feuillage du fusain européen notamment, dont elles sont très friands.
Vous pouvez couper les branches et le feuillage envahis et les brûler pour limiter l’infestation, puis appliquer une préparation à base de Bacillus thuringiensis qui parasite les chenilles. Vous pouvez aussi appliquer une huile insecticide sur les rameaux nus au cours de l’hiver afin d’éliminer les œufs et larves.

Articles connexes


Blog

Feuillages et fruits d'automne, les meilleurs arbustes du moment

Si les vivaces sont cultivées avant tout pour leurs fleurs, de nombreux arbustes sont appréciés...
Lire la suite +

Blog

"Jardins d'Hiver : une saison réinventée" de Cédric Pollet

Il y a des livres qui vous tapent dans l’œil, sans même avoir besoin d’être...
Lire la suite +

Fiche Famille

Hamamélis : plantation, culture, entretien et association

 
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

4 réflexions au sujet de « Fusain, euonymus : planter, tailler et entretenir »

  • Autier

    Bonjour,

    Quel plaisir de découvrir un amoureux et connaisseur des plantes. Un passionné. D'année en année je me désespérais de ne plus voir que des sites marchands de plantes qui ne donnent aucun renseignement car ils en sont incapable !
    Oui, j'ai promesse de fleurs et un peu jardin du pic vert... en tête des sites. Il y a quelques années je trouvais des pépiniéristes Aspeco, des amoureux, des fous de plantes et c'était bien. Maintenant c'est du macdo de plantes qui est proposé, avec une guerre des prix ! Alors, merci pour votre sérieux et votre engagement. Jardiner, planter n'a rien de facile et le sera de moins en moins avec le dérèglement climatique. Je cherche des plantes, et petits arbustes de terrain sec pour région centre.
    Merci
    Cordialement
    Danielle Autier 06 20 34 94 87

    Répondre
    • Lionel Boban

      Bonjour,

      Merci à vous, pour terrain sec, vous devriez trouver votre bonheur dans l'onglet arbustes-mediterraneens (lien ci-dessous)
      Mais la gamme est large ainsi que pour les vivaces.

      https://www.promessedefleurs.com/arbustes/arbustes-mediterraneens.html

      Je vous invite à nous appeler. Notre service client, après avoir vraiment ciblé vos besoin, pourra mieux vous renseigner.

      Lionel
      Promesse de fleurs

      Répondre
  • Gérard DESESTRET
    Gérard DESESTRET 1 avril 2019 à 0 12 31 04314

    Bonsoir, j'ai un fusain au feuillage panaché mais depuis quelque temps , il a plus de feuilles vertes que de jaunes ..Alors que faire ? Merci beaucoup !

    Répondre
    • Lionel

      Bonjour,

      Votre arbuste revient à son état originel. Coupez régulièrement toutes les branches à feuilles vertes à la base du tronc.
      Les fusains panachés ont souvent tendance à revenir à leur origine.

      Cordialement

      Lionel

      Répondre
Laisser un commentaire