Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
haie insectes
conseil

Planter une haie pour les insectes

Abeilles, papillons... et tous les autres !

Et si aujourd’hui, on sauvait la planète… en plantant une haie pour les insectes !

Cette phrase peut sembler idiote de prime abord mais il faut bien reconnaître que le constat concernant les populations des insectes est alarmant. Près de 75% des populations d’insectes a disparu chez nous en à peine un quart de siècle. L’utilisation massive de pesticides y est pour beaucoup, ainsi que les changements climatiques mais il ne faut pas oublier l’impact de la réduction, voire disparition des milieux naturels favorables à ceux-ci.

Or les insectes représentent la plus grosse partie de la biodiversité et chaque espèce même la plus insignifiante joue un rôle important au sein des écosystèmes.

Fort heureusement, la « nature retrouve toujours son chemin » et des gestes tout simples permettent souvent de combler un manque de nature autour de nous.

Comme justement, l’implantation d’une haie consacrée aux insectes : abeilles, bourdons, papillons, syrphes et tous les autres. Une telle haie sera pleine de vie pratiquement toute l’année, vivement colorée et délicieusement parfumée. De plus toutes ces petites bêtes vous fourniront un coup de patte chitineuse bienvenu au jardin, de part la pollinisation des fleurs et la prédation de certains individus dits « nuisibles ». Alors, n’attendez plus ! Attrapez votre bêche et commencez la plantation d’une haie « spécial hexapode (bestiole à 6 pattes !) » !

haie abeilles

Une haie pour les abeilles

Quelles soient sauvages ou domestiques, sociales ou solitaires, nous avons besoin des abeilles (au sens large). Sans elles, plus de fruits, plus de légumes, …

Nous pouvons les aider en leur offrant de quoi se nourrir et élever leurs larves. Il leur faut des fleurs nectarifères et du pollen et ce, durant une grande partie de l’année car les abeilles et bourdons sortent assez tôt dans l’année, parfois à partir de février si le temps est clément. A contrario, certaines restent longtemps jusqu’aux prémices de l’hiver, ces insectes ont donc besoin aussi de floraisons très tardives pour se nourrir.

Voici une petite sélection d’arbustes à planter dans votre haie classés en fonction de la période de floraison, de février à octobre.

Cornus mas en pot de 2L/3L

Période de floraison Fév. à Mars

Hauteur à maturité
4.00 m

J'ai l'impression d'insérer cet arbuste à chacun de mes articles dès que je parle de jardin naturel. Et pour cause, il est rempli de qualité : notamment une floraison débutant en février pour les premières abeilles.

Saule doré - Salix sachalinensis Golden Sunshine

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
4.00 m

J'aurais pu vous parler d'un simple Salix caprea ou Saule marsault qui fleurit lui aussi très tôt dans la saison mais, à la place, je vous présente cette petite rareté qui illuminera votre haie tout en fleurissant en mars pour succéder au cornouiller.

Sureau noir - Sambucus nigra Korsor

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité
4.00 m

Le Sureau noir multiplie les avantages pour la faune comme pour le jardinier. Il est beau, ses fleurs comestibles au mois de mai sentent admirablement bon et il nous gratifie de fruits goûteux en fin d'été. Les sureaux devraient avoir leur place dans tous les jardins.

Cotoneaster franchetii - Cotonéastre de Franchet en pot de 2/3 L

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
3.00 m

Les cotoneasters lorsqu'ils fleurissent se remplissent littéralement d'abeilles venant butiner. Ce charmant arbuste, le Cotoneaster franchiti, possède un joli port hirsute et un feuillage persistant. De plus, il se couvre de baies rouges en hiver qui font le régal des oiseaux.

Cytisus scoparius Apricot Gem - Genêt à balais

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
1.50 m

Le genêt à balais n'est pas simplement ravissant, il est aussi très mellifère. Alors sautez sur l'occasion d'en adopter un dans voter haie.

Lierre d'Irlande - Hedera hibernica

Période de floraison Sept. à Oct.

Hauteur à maturité
10.00 m

Pour clôturer la saison des floraisons mellifères, n'oubliez pas de planter au sein de votre haie du lierre. grimpant. Celui-ci fournira de la nourriture aux abeilles parfois jusqu'en novembre tout en épaississant votre haie.

Nous proposons aussi des kits de haie mellifère, économiques et prêts à planter : kit hait mellifères, 10 arbustes en godet

Le petit mot d’Oli : mellifère ou nectarifère ?

Une plante nectarifère secrète du nectar pour attirer des insectes spécifiques utile à la pollinisation qui ne sont pas nécessairement des abeilles. Une plante mellifère possède des fleurs qui contiennent du nectar attirant des abeilles sociales qui se chargeront par la suite de créer du miel (les abeilles solitaires ne produisent pas de miel). Donc une plante mellifère est forcément nectarifère mais l’inverse n’est pas toujours vrai.

 

Une haie pour les papillons

Les papillons ne sont pas que des jolis petits voiliers colorés virevoltants maladroitement autour de vos plus belles fleurs, ils sont aussi fort utiles pour le jardinier car ils font partie des pollinisateurs et participent (en tant que proie) à la chaîne alimentaire en nourrissant les oiseaux. Les papillons sont eux aussi mis à mal par l’utilisation de pesticides et la disparition des milieux naturels. En effet, les papillons ou lépidoptères ne possèdent généralement qu’une seule plante hôte spécifique pour élever leurs chenilles. Si cette plante disparaît, le papillon disparaîtra lui aussi. Voilà pourquoi, au jardin, privilégier une grande diversité botanique et une gestion plus douce des « mauvaises herbes » est intéressant. Ces dernières peuvent tout à fait trouver leur place au jardin sans le transformer nécessairement en friche… A lire, d’ailleurs, à ce sujet : « 10 bonnes raisons de laisser pousser les mauvaises herbes »

Les papillons adultes ont besoin de se nourrir et de se protéger du froid (surtout pour les hivernants), l’installation d’une haie contenant des arbustes nectarifères et filtrant le vent est bénéfique pour eux mais on peut aller plus loin en faisant grimper du lierre dans la haie. Voici une petite sélection d’arbustes accueillants pour eux :

Un très beau Cornus sanguinea ‘Magic Flame’ accompagné d’un Perovskia atriplicifolia ‘Blue Spire’, d’une Spirea japonica ‘Shirobana’ et pourquoi pas d’un petite Hebe ‘Ouessant’ feront le bonheur des lépidoptères de tous poils, surtout s’y vous y adjoignez un beau chèvrefeuille delavayi.

Songez aussi que la plupart des petits arbustes aromatiques attirent beaucoup les papillons : lavande et romarin par exemple. Pourquoi ne pas en planter au pied de votre haie ?

Les buddleia, appelés aussi « arbres à papillons », sont parfois sujet à polémique. Notamment, à cause d’un seul individu : le Buddleia davidii qui peut devenir invasif et donc poser des problèmes dans la nature en prenant la place d’espèces indigènes. Fort heureusement la vente des Buddleia daviddi botanique n’est plus permise et les « arbres à papillons » proposés à la vente sont des hybrides stériles. Le deuxième problème réside dans son extrême pouvoir attirant pour les papillons. En effet, ceux-ci sont comme hypnotisés sur les fleurs et ne songent plus à se reproduire, d’où un  désastre pour la saison suivante. Mais, là aussi, seul le Buddleia davidii botanique pose problème, les autres espèces et les hybrides de celui-ci sont moins attractives donc pas du tout problématiques.

Le petit mot d’Oli : les abeilles ne sont pas les seuls pollinisateurs

Un pollinisateur est un animal (pas toujours un insecte !) qui permet le transport de grains de pollen des organes mâles d’une fleur aux organes femelles d’une fleur. Chez nous, les hyménoptères comme les abeilles et les bourdons font un gros travail de pollinisation. Mais n’oublions pas les syrphes et les papillons qui sont eux aussi des pollinisateurs très efficaces.

Et les autres...

Et oui, il reste tous les autres… Nous ne parlerons pas dans cet article des 35200 espèces d’insectes vivant en France et en Belgique. Nous ne citerons que quelques exemples parmi tant d’autres :

Balanin des noisettes, Cétoine dorée, Clyte-bélier, Perce-oreilles, la chrysope, Osmie cornue, …

abeilles solitaires

Osmies cornues

Autant de locataires de votre haie vive et naturelle qui vous aideront silencieusement et gratuitement dans l’entretien de votre petit coin de paradis.

Pour aller plus loin

  • Évitez les pesticides même bio ou naturel
  • Privilégiez les plantes indigènes
  • Évitez les jardins trop propres : laissez des tas de bois, un paillage de feuilles mortes, un arbre mort sur pied (s’il ne présente pas de danger immédiat!), quelques mauvaises herbes, un petit coin d’orties, …
  • Placez plusieurs mini-abris à insectes mono-spécifiques plutôt qu’un « HLM » à insectes.

Et si la sauvegarde des pollinisateurs vous intéresse, voici un lien vers le site d’un projet interreg  : Projet SAPOLL

Le (dernier) petit mot d'Oli : au fait, c'est quoi encore un insecte ?

Un insecte à maturité sexuelle possède un corps en trois parties : la tête pourvue d’une paire d’antennes, le thorax possédant trois paires de pattes et deux paires d’ailes (les diptères comme leur nom l’indique n’ont que deux vraies ailes, les deux autres sont réduites à l’état de simples balanciers) et un abdomen. Si l’une de ces conditions n’est pas remplie, vous êtes en présence d’un autre type de bestiole : arachnide (araignées, acariens, opilions, …), mollusque (limaces et escargots), myriapode (milles pattes, scolopendre, …), crustacé (cloportes), mésange, chat, poney, … 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 3.67 sur 5)
Laisser un commentaire