Plus de 300 variétés en promotion !
Alternative au gazon : comment planter le Lippia nodiflora ?

Alternative au gazon : comment planter le Lippia nodiflora ?

Pour une pelouse alternative durable et facile d'entretien

Sommaire

Mis à jour le 6 Septembre 2023  par Sophie 6 min.

Le gazon peut être un choix pratique pour un jardin verdoyant, mais il peut aussi être fastidieux à entretenir et consommer beaucoup d’eau. Si vous cherchez une alternative plus durable et facile à gérer, le Lippia nodiflora – ou Phyla nodiflora – est une excellente option. Cette plante peut être utilisée pour remplacer votre gazon et créer une pelouse alternative qui ne nécessite pas autant d’arrosage et de tonte. De plus, le Lippia nodiflora offre de nombreux avantages en termes de biodiversité et de contrôle de l’érosion. Dans cet article, nous vous expliquons comment planter et entretenir le Lippia nodiflora pour remplacer votre gazon.

Phyla nodiflora

Hiver, Printemps Difficulté

Qu'est-ce que le Lippia ou Phyla nodiflora ?

Petite vivace très tapissante formant rapidement de vastes nappes très rases et semi-persistantes en hiver, le Lippia ou Phyla nodiflora arbore un feuillage d’un beau vert franc. Au printemps paraissent d’innombrables fleurs blanc rosé intensément butinées par les abeilles car très mellifères. Débutant en mai-juin, cette floraison se poursuit parfois tout l’été si le sol reste un peu frais. Ces petites fleurs sont regroupées en bouquets de 1 à 3 cm de diamètre, portés par des tiges très courtes juste au-dessus du feuillage. C’est une proche cousine des verveines, dont elle partage l’appartenance à la famille des verbénacées.

Vraiment peu exigeante, mais moyennement rustique (-10 à -12 °C), cette plante couvre-sol prospère au soleil aussi bien qu’à mi-ombre. Elle constitue l’une des meilleures alternatives au gazon dans les sols secs, même en zone piétinée : par le biais de ses tiges qui s’enracinent au contact du sol, le Phyla forme rapidement de vastes tapis très ras (entre 1 et 5 cm de hauteur) et bien denses, plus ou moins persistants en hiver selon le climat.

Cette plante supporte bien le manque total d’eau, mais elle se montrera plus verdoyante et florifère avec un arrosage tous les 15 jours en été s’il fait très sec et chaud.

On peut éventuellement tondre le tapis une fois par an, après la floraison ou durant celle-ci si la présence des abeilles est gênante, par exemple sur l’aire de jeux des enfants ou à proximité de la piscine.

Phyla nodiflora

À noter : Le Lippia nodiflora peut être considéré comme envahissant. Cette plante peut se propager rapidement par ses graines et ses stolons et peut devenir difficile à contrôler. Dans certaines régions, il peut causer des problèmes en concurrençant les espèces végétales locales. Il est donc important de surveiller sa croissance, surtout à proximité d’espaces naturels, et de la contrôler si nécessaire pour éviter que ses effets négatifs ne dépassent les avantages apportés par la plante. 

Pourquoi choisir le Lippia en alternative au gazon ?

Le Lippia peut être choisi en alternative au gazon pour plusieurs raisons :

  • Il est très résistant à la sécheresse et nécessite beaucoup moins d’eau que le gazon
  • Naturellement très ras, le Lippia n’a pas besoin d’être tondu régulièrement, ce qui réduit le temps et les coûts d’entretien
  • Il supporte bien le piétinnement
  • Il apporte une touche de verdure aux espaces extérieurs, tout en ayant un aspect différent du gazon traditionnel, avec sa jolie floraison blanc-rosé
  • Très mellifère, le Lippia est bénéfique à la biodiversité
  • Peu exigeant sur la nature du sol, il supporte le calcaire, mais aussi les embruns en bord de mer.

Il est important de noter que le Lippia peut ne pas être adapté à toutes les régions en raison de sa rusticité limitée à -10 à -12 °C.

Sur quelles surfaces utiliser le Lippia pour remplacer le gazon ?

Il n’y a pas théoriquement de limite à la plantation du Lippia. Le seul frein peut être le coût, le travail de plantation demandé pour l’installer et le temps de croissance.

Un plant occupe au sol une surface de 1 m², voire davantage, les tiges s’enracinant à chaque nœud au contact du sol, colonisant tout l’espace libre. On peut considérer que 4 plants au m² suffisent pour couvrir le sol en un an, 8 ou 9 pour réduire le délai à quelques mois. On peut donc théoriquement l’utiliser pour de grandes surfaces.

Lippia ou phyla nodiflora

Mon conseil : ne calculez pas simplement la dépense à faire pour acheter vos plants de Lippia, mais considérez également les économies d’eau que vous ferez en adoptant cette plante. Calculez aussi que vous ne sortirez plus que très sporadiquement (voire pas du tout !) la tondeuse et économiserez donc carburant ou électricité et entretien de votre matériel… sans parler du temps gagné à pouvoir faire autre chose !

Où le planter ?

Le Lippia nodiflora est une plante adaptée aux climats chauds et secs. Il peut pousser dans des régions où les hivers sont doux et les étés chauds, avec peu de précipitations. Cette plante est souvent utilisée dans les régions arides et semi-arides, où la disponibilité en eau est limitée.

Cependant, le Lippia nodiflora peut également pousser dans des climats plus humides s’il est correctement entretenu et que les conditions ne sont pas trop humides pour une longue période.

Le Lippia nodiflora est une plante adaptée aux sols pauvres et secs : il peut pousser dans des sols sablonneux, sableux ou rocheux, mais également pousser dans des sols plus riches. 

Installez le Lippia pour couvrir des surfaces habituellement engazonnées, mais aussi entre les dalles d’une allée ou de pas japonais. Vous pouvez aussi l’utiliser pour végétaliser un talus, ses stolons contribuant à stabiliser les sols. Cette plante est utilisée pour les bords de routes et les zones difficiles à cultiver.

Lippia nodiflora, remplacement de gazon

Peut-on l’associer avec d’autres plantes couvre-sols ?

Le Lippia nodiflora peut tout à fait être associé à d’autres plantes tapissantes en alternatives au gazon, vigoureuses et au cycle de végétation complémentaire. Cela peut aider à créer une palette de couleurs et de textures différentes pour un jardin ou un espace vert. Il peut par exemple être associé à l’Achillée crithmifolia. Les deux plantes sont adaptées aux climats chauds et secs, et peuvent prospérer dans des sols pauvres et drainants. L’Achillea crithmifolia est une plante vivace à fleurs au feuillage grisé très léger. En été, le Phyla bien vert et fleuri dominera et en hiver, c’est le doux feuillage argenté et persistant de l’Achillée qui prendra le relais. 

Lippia ou phyla nodiflora, alternative au gazon

Le Lippia nodiflora associé à l’Achillée crithmifolia

Quand et comment le planter ?

Si vous habitez en région de climat doux et connaissant des étés chauds et secs, il conviendra d’installer vos plants de Lippia en automne afin qu’ils s’enracinent correctement avant le premier été. Si vos hivers peuvent être assez froids, préférez une plantation en début de printemps.

  • Achetez une quantité suffisante de godets de Lippia en calculant en fonction de la surface à planter et du nombre de plantes que vous souhaitez planter au m2. Plus vous planterez dense, plus la surface sera couverte rapidement. Par exemple, si vous voulez couvrir une surface de 50 m² rapidement, il vous faudra compter 8 plants par m2, donc 50 x 8 = 400 plants. Si votre budget est plus serré, vous pourrez en planter 4 par m2, donc 50 x 4 = 200 plants
  • Préparez le sol en enlevant la végétation existante et en le décompactant sur une dizaine de centimètres.
  • Si besoin, améliorez la qualité du sol en ajoutant du compost ou du fumier bien décomposé pour favoriser la croissance. Assurez-vous que le sol est bien drainé, car le Lippia nodiflora ne tolère pas les sols détrempés : ajoutez si besoin du gravier ou du sable grossier au fond des trous de plantation
  • Plantez les godets de Lippia en faisant chaque trou avec une bêche ou avec un plantoir à bulbes pour vous faciliter la tâche. Le haut du plant doit être au niveau du sol.
  • Arrosez les plantes immédiatement après la plantation et continuer à les arroser régulièrement pour favoriser l’enracinement pendant les premières semaines.

Mes conseils : si vous estimez la dépense trop importante par rapport au semis de gazon traditionnel, sachez que le Lippia se multiplie très facilement en prélevant des stolons racinés. Vous pouvez donc commencer par couvrir une petite surface, sur laquelle vous prélèverez de nouveaux plants l’année suivant la plantation. Vous pourrez ainsi étendre petit à petit et de façon exponentielle la surface couverte.

Entretien des surfaces de Lippia

  • Les semaines suivant la plantation et le premier été si vous avez planté au printemps, arrosez régulièrement si le temps est sec pour favoriser la reprise
  • Ensuite, n’arrosez que s’il commence à montrer des signes de souffrance face au manque d’eau. Sinon, il peut tout à fait se passer d’arrosages
  • Vous pourrez éventuellement tondre une fois par an si votre Lippia n’est pas aussi ras que vous le souhaitez (en exposition à mi-ombre ou en sol riche par exemple). Effectuez cette tonte après la floraison ou au début de celle-ci si la présence des abeilles est gênante pour vous
  • Si le Lippia nodiflora se montre trop envahissant, notamment aux abords des massifs ou allées, n’hésitez pas à le couper pour le contrôler. La tonte avant la montée en graines permet d’éviter sa propagation par semis spontanés

Commentaires

Lippia ou Phyla nodiflora