7 arbustes incontournables en forêt jardin

7 arbustes incontournables en forêt jardin

Des espèces pleines de ressources et riches pour la biodiversité

Sommaire

Rédigé le 19 Mai 2024  par Leïla 6 min.

Dans la conception d’un jardin-forêt, des arbustes bien choisis sont des éléments structurants essentiels qui contribuent à la richesse et à l’équilibre de l’écosystème. Non seulement ils offrent refuge et ressources alimentaires à une faune variée, mais ils servent également d’habitat privilégié pour les insectes auxiliaires, ces précieux alliés du jardinier. Leur disposition stratégique peut créer des haies brise-vent efficaces. De plus, en perdant leurs feuilles, ces arbustes enrichissent le sol : les feuilles décomposées se transforment en humus, améliorant ainsi la fertilité du sol et favorisant un milieu de vie sain pour les plantes et les micro-organismes. Explorez notre sélection de 7 arbustes incontournables, où chaque espèce peut transformer un simple jardin en un véritable écosystème forestier.

Difficulté

Le sureau noir ou Sambucus nigra

Le Sambucus nigra, ou sureau noir, est un grand arbuste ou un petit arbre très courant dans nos campagnes et friches. Reconnu pour son port ouvert et sauvage, il rejette souvent de souche et présente de grandes feuilles caduques qui dégagent une odeur forte lorsqu’elles sont froissées. En fin de printemps, il se pare de corymbes larges et plats constitués de fleurs blanc crème, esthétiques et parfumées, qui attirent une multitude de pollinisateurs. Les fruits qui suivent, passant du rouge au noir, sont très prisés par les oiseaux et sont comestibles, une fois cuits, utilisés dans la préparation de vins, sirops et confitures.

Le sureau noir prospère dans divers habitats, des bois clairs aux haies, en passant par les terrains en friche et les dunes littorales. Cette espèce nitrophile est un indicateur de la présence d’azote dans le sol. Les fleurs du sureau, qui apparaissent de mai à juin, sont utilisées en cuisine pour préparer de délicieux sirops au goût unique. Elles sont également reconnues pour leurs propriétés médicinales, souvent utilisées en infusion pour traiter les infections urinaires et respiratoires.

Le sureau noir, avec son port arrondi, atteint environ 6 mètres en tous sens. De culture facile, il peut être planté dans un sol ordinaire, profond et pas trop sec, bien qu’il tolère des périodes de sécheresse une fois établi. Il est préférable de le planter en situation ensoleillée, mais il supporte aussi la mi-ombre. Le sureau est très rustique et nécessite peu d’entretien.

Très généreux et sans exigence, planté en compagnie d’autres essences champêtres, il permet de créer un environnement riche et diversifié, bénéfique à la biodiversité locale. Il est parmi les plus visités par la faune. Ses feuilles caduques, une fois tombées en automne, sont intégrées au compost pour accélérer sa décomposition.

sureau noir fleurs et fruits

Le cornouiller mâle ou Cornus mas

Le Cornus mas, également connu sous le nom de cornouiller mâle, est un arbuste aux multiples qualités. En fin d’hiver et début de printemps, il arbore une floraison jaune éclatante, annonçant l’arrivée du printemps, suivie à l’automne de baies rouges comestibles nommées cornouilles et d’un feuillage qui se teinte de rouge pourpre. Cet arbuste bien rustique peut atteindre une longévité remarquable de 100 ans.

Originaire d’Europe, le cornouiller mâle est adapté à une grande variété de climats et de sols. Il prospère aussi bien en plein soleil qu’à mi-ombre, dans des sols calcaires, ordinaires ou même pauvres, bien qu’il tolère également les sols légèrement acides. Sa croissance le mène à atteindre entre 2 et 5 mètres de hauteur et de largeur, avec un port étalé caractéristique.

Les fleurs du Cornus mas, de couleur jaune vif, apparaissent en petites ombelles dès le mois de février ou mars, avant même l’éclosion des feuilles. Les feuilles caduques de l’arbuste sont ovales et disposées de manière opposée sur des rameaux à section carrée. En fin d’été, les fruits de l’arbuste se présentent sous forme de drupes rouges et allongées, savoureuses et acidulées, parfaites pour la confection de confitures ou à consommer séchées.

Le bois du Cornouiller mâle, dense et dur, a historiquement servi à la fabrication d’objets tels que des flèches, des javelots ou des manches d’outils.

En plus de ses qualités ornementales, le Cornus mas est reconnu pour son rôle écologique important. Sa floraison précoce offre une source de nourriture essentielle aux premières abeilles et autres pollinisateurs, tandis que ses fruits attirent et nourrissent de nombreux oiseaux. Cette espèce est protégée dans certaines régions, comme le Nord-Pas-de-Calais, en raison de son importance écologique.

Cornus mas fleurs et fruits

Le prunellier ou Prunus spinosa

Le Prunus spinosa, plus communément appelé prunellier sauvage, est un arbuste épineux qui se distingue dans nos paysages et fourrés par sa robustesse et son aspect buissonnant. Au printemps, il ravit par sa floraison blanche éclatante, et à l’automne, il produit des prunelles noires et comestibles, prisées tant par les oiseaux que par les amateurs de confitures et de liqueurs.

Cette plante pionnière, très rustique, prospère sur des sols argilo-calcaires et parfois rocailleux, où il forme souvent des fourrés denses et peu accessibles. De croissance rapide, il développe une couronne ramifiée et évasée ornée de rameaux épineux, atteignant environ 3,50 mètres dans toutes les directions à maturité. Ses jeunes pousses sont pubescentes et ses feuilles caduques, ovales et pointues, présentent une marge dentelée.

Les fleurs blanches du prunellier, simples et mellifères, apparaissent avant les feuilles au début du printemps et sont suivies par des prunelles charnues, de couleur noir-bleuté, qui deviennent comestibles après les premières gelées. Ces fruits sont utilisés pour la préparation de gelées, confitures, liqueurs et plats en sauce. Le bois du prunellier, très dur et souvent utilisé en marqueterie, ainsi que ses racines traçantes, jouent un rôle crucial dans la prévention de l’érosion et la création de barrières naturelles.

Facile à cultiver et extrêmement résistant, le prunellier, en plus de ses qualités ornementales, est important pour la biodiversité, offrant refuge et nourriture à de nombreux oiseaux et servant d’habitat à plusieurs variétés de papillons.

Prunus spinosa fleurs et fruits

L'amélanchier du Canada ou Amelanchier canadensis

L’Amelanchier canadensis, également connu sous le nom d’amélanchier du Canada, est un arbuste caduc qui mérite davantage d’attention pour sa facilité de culture et son intérêt décoratif tout au long de l’année. Dès avril, cet arbuste se pare de petites fleurs étoilées d’un blanc pur, rapidement suivies par des baies rouges virant au noir, très appréciées des oiseaux. Ces baies délicieuses, évoquant le cassis et la myrtille, sont riches en vitamine C et se consomment crues ou transformées en confitures, coulis, pâtisseries ou même en vins.

Les feuilles de l’Amelanchier canadensis, coriaces, elliptiques et finement dentées, sont d’un vert foncé bleuté qui se métamorphose en automne en un éventail de couleurs chaudes allant du rouge orangé au pourpre. Elles prennent aussi une teinte cuivrée au débourrement.

Originaire du Canada et de l’est de l’Amérique du Nord, cet arbuste résiste bien aux conditions climatiques extrêmes, y compris au froid. Il atteint environ 6 mètres de hauteur pour une envergure de 3 mètres à maturité avec un port érigé et parfois multi-troncs.

L’Amelanchier du Canada est un arbuste robuste qui s’adapte à une grande variété de sols, à condition qu’ils restent frais. Il prospère en plein soleil ou à mi-ombre. Il fait partie de ces plantes qui fixent l’azote atmosphérique et le restituent dans le sol.

Focus ici sur l’Amélanchier du Canada, mais toutes les espèces d’amélanchier sont intéressantes. La plupart ont des fruits très goûteux, renseignez-vous sur la qualité des fruits ou goûtez-les avant de choisir une variété. Pour un gain d’espace, l’Amelanchier spicata et ses épis dressés est intéressant.

fleurs et fruits amélanchier du canada

Le mûrier du Japon ou Rubus phoenicolasius

Le mûrier ou raisin du Japon ou Rubus phoenicolasius est une variété de mûre originaire du Japon. Appréciée pour ses qualités ornementales autant que pour ses fruits, cette plante présente des tiges rouge sombre qui forment un buisson décoratif similaire à celui d’un framboisier robuste, couvert de poils et d’épines rousses. Les fruits délicieux, rouge vif lorsqu’ils mûrissent, sont appréciés pour leur saveur sucrée et légèrement acidulée. La période de récolte s’étend de mi-juillet à fin août.

Le Mûrier Raisin du Japon prospère dans un sol ordinaire, mais préfère les terrains fertiles, bien drainés et frais. Un emplacement abrité, ensoleillé ou partiellement ombragé, favorise l’épanouissement de ses magnifiques rameaux rouge sombre en hiver.

Cette plante grimpante semi-arbustive et buissonnante peut atteindre 2 à 3 mètres de haut. Ses rameaux nécessitent un support tel que clôture, grillage ou pergola. Son feuillage caduc, vert vif, ressemble à celui du framboisier avec des feuilles dentées et des tiges ornées d’épines rousses. Bien que les fleurs blanches qui apparaissent de mai à juin soient modestes, elles attirent les pollinisateurs.

Les fruits évoluent d’un rouge orangé à un rouge cerise à maturité, de juillet à août. Ils sont consommés frais, en gelées, confitures, tartes, sorbets, sirops et jus, et se conservent bien au congélateur.

En résumé, c’est une plante robuste et facile de culture, ornementale, aux fruits délicieux, à feuillage caduc, qui contribue à la biodiversité du jardin-forêt.

murier du japon

Le cognassier de Cathay ou Chaenomeles cathayensis

Le Chaenomeles cathayensis, cousin méconnu du cognassier du Japon, est originaire de Chine. Plus grand et vigoureux, très épineux, bien rustique, il couvre ses branches nues dès la fin de l’hiver de fleurs rosées à rose vif, offrant une floraison aussi ravissante qu’abondante. En octobre, le cognassier de Chine produit une récolte généreuse de gros coings jaunes, parfumés et comestibles, qui n’ont rien à envier à ceux cultivés dans nos vergers. Ces fruits sont prisés pour la confection de gelées, confitures et tartes et sont valorisés en cuisine ou en médecine traditionnelle chinoise.

Le Chaenomeles cathayensis est peu exigeant quant à la qualité du sol. Il croît rapidement et peut former un grand buisson, mesurant plus de 2 mètres dans toutes les directions. Sa floraison précoce varie selon le climat, s’étendant de début mars à avril. Les fleurs, très attractives pour les pollinisateurs, présentent des pétales blancs teintés de rose avec un cœur jaune bien visible. Les fruits, en forme de grosse poire, deviennent jaunes en automne et restent longtemps sur les branches, ajoutant une touche décorative en hiver.

Très accommodant, cet arbuste caduc séduit par sa robustesse, sa floraison hivernale précoce idéale pour les pollinisateurs et ses fruits d’automne. À noter que les arbustes épineux sont de bons refuges pour les oiseaux en hiver.

fleurs cognassier de Cathay

L'azérolier ou Crataegus azarolus

Le Crataegus azarolus, plus communément appelé Azérolier, est un petit arbre fruitier proche de l’aubépine. Méconnu et pourtant très gratifiant, cet arbre s’épanouit dans les régions méditerranéennes, résistant bien aux conditions climatiques et aux sols difficiles. Il est apprécié pour sa floraison printanière et la production de fruits nommés azéroles ou pommettes, qui ressemblent à de petites pommes et varient du jaune au rouge à maturité.

Originaire d’Europe méridionale, l’Azérolier est un arbuste ou petit arbre à croissance lente mais très rustique, d’environ 8 mètres de hauteur et 5 mètres d’envergure dans des conditions optimales. Il se distingue par ses rameaux légèrement épineux et ses petites fleurs blanchâtres groupées en corymbes, qui fleurissent en avril et sont très prisées par les abeilles, mais dégagent une odeur souvent jugée désagréable. En zone méditerranéenne, il produit des fruits, qui mûrissent en septembre, sont globuleux, mesurent 2 à 4 cm de diamètre et contiennent une pulpe sucrée et acidulée très agréable.

Les azéroles font partie de la culture des pays d’Europe du Sud. Elles sont riches en sucres, pectine, vitamines A et C, et antioxydants. Elles sont consommées crues ou transformées en compotes, confitures et gelées. Un arbre adulte peut produire jusqu’à 25 kg de fruits par an. Le feuillage caduc de l’Azérolier est également attrayant, avec des feuilles triangulaires à trois ou cinq lobes légèrement dentés qui prennent une belle coloration jaune en automne.

Très adaptable, le Crataegus azarolus peut être planté dans tout type de sol, même calcaire et sec en été, et préfère les expositions ensoleillées. L’azérolier est un choix esthétique et un ajout bénéfique pour la biodiversité, fournissant nourriture et abri à de nombreuses espèces animales.

Fruits azerolier

Commentaires

sureau