Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Marguerite, Leucanthemum : planter et entretenir

La Marguerite en quelques mots

  • C’est la grande marguerite vivace et indémodable de nos jardins, appelée aussi leucanthème !
  • Ses grandes fleurs toutes simples, blanches à cœur jaune possède le charme rustique qui évoque si bien la campagne
  • Particulièrement robuste, résistante aux maladies, elle est parfaitement rustique dans toutes les régions de France
  • C’est une plante tout terrain très facile de culture qui se contente de peu : un sol sec à frais et une exposition au soleil ou à mi-ombre
  • Elle apportera une note résolument champêtre à vos massifs, jardins de prairie contemporains ou à vos bouquets de l’été à l’automne

 

Le mot de notre experte

Avec ses grandes fleurs blanches ou jaunes à cœur jaune, le Leucanthemum ou « Grande Marguerite » est LA plante vivace indispensable dans un jardin naturel, un grand mixed-border et des massifs d’esprit champêtre des maisons de campagne, auxquels elle apporte un charme bon enfant. Celle qu’on appréciait jadis dans les jardins de curé, n’a pas son pareil pour illuminer et apporter la touche de fraîcheur au jardin avec ses grands capitules simples ou doubles.

Avec son petit côté rustique qui évoque si bien la campagne, la Marguerite allie la grâce toute simple à la robustesse et la floribondité des plantes sauvages. C’est aussi une des plus belles fleurs à couper !

Marguerite blanche (Leucanthemum ‘Aglaia’) ou marguerite à fleur jaune (Leucanthemum superbum ‘Sonnenschein’), du Leucanthemum maximum ‘Becky’ à grosses fleurs blanches au Leucanthemum vulgare ou Marguerite commune, on trouve désormais tout type de marguerite des plus simples aux plus fantaisistes.

Qu’elle soit marguerite d’été ou marguerite d’automne, toutes sont des vivaces peu exigeantes, faciles à cultiver dans tout sol sec à frais au soleil ou à mi-ombre.

Particulièrement robuste, parfaitement rustique, la Marguerite est indémodable ! Découvrez dans notre collection toutes les variétés de Marguerites, de la plus sage à la plus singulière !

leucanthemum

Le charme champêtre des marguerites à grandes fleurs.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Leucanthemum

Famille : Asteraceae

Nom(s) commun(s) : Marguerite

Floraison : de mai à octobre, selon les variétés

Hauteur : 0,30 à 1 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -15°C-20°C selon les variétés

Le genre Leucanthemum comprend 26 espèces annuelles ou vivaces appartenant à la grande famille des astéracées comme les Chrysanthèmes et les asters. Le Leucanthemum ou tout simplement marguerite, pousse sur les pentes rocheuses alpines, les sous-bois, les prairies humides et les friches d’Europe ou d’Asie.

Leucanthemum vulgare ou Chrysanthemum leucanthemum est l’espèce la plus populaire : c’est la marguerite aux grandes fleurs simples de nos jardins. Elle a donné naissance au Leucanthemum x superbum, un hybride très répandu qui est la grande Marguerite d’été. 

Il se décline en de nombreux cultivars aux fleurs simples, semi-doubles ou doubles (‘Aglaïa’, Petite Princesse d’Argent’…). On rencontre plus rarement le Leucanthemum atratum, une marguerite tapissante formant des coussins de fleurs blanches et le Leucanthemum paludosum ou chrysanthème des marais.

Le Leucanthème est une plante vivace parfois rhizomateuse au port très buissonnant, bien dressé mais assez peu ramifié. De croissance moyenne à rapide, souvent plus haut que large, il forme une touffe mesurant de 0,30 à 1 m de hauteur et pouvant s’étaler sur 75 cm pour les variétés les plus imposantes.

marguerite, chrysantheme

Leucanthemum vulgare – illustration botanique.

D’une touffe basale de feuilles de 2 à 30 cm de long rassemblées en rosette, émergent au printemps, de nombreuses tiges feuillées, caduques ponctuées de feuilles entières, étroites, lancéolées, spatulées, parfois profondément découpées, avec un bord régulièrement denté. De 10 à 30 cm, elles sont brillantes, lisses, presque charnues et varient du vert franc au vert foncé ou vert-gris. Elles sont plus courtes vers le haut des tiges et sont disposées de manière alterne.

De cette végétation vigoureuse et lustrée dont l’intérêt réside essentiellement dans l’abondance, s’élèvent les tiges florales graciles mais robustes de bonne tenue face au vent.

Radieuses, les fleurs du Leucanthème, ce cousin du tournesol sont comme autant de petits astres à la beauté solaire.

De mai à octobre, selon les variétés, (on distingue les marguerites de printemps, les marguerites d’été voire d’automne), les hampes portent des inflorescences terminales en capitule solitaire de 2 à 12 cm de diamètre.

Les Leucanthèmes se différencient par la structure des fleurs, la forme et la couleur des ligules. Les capitules sont composés d’une simple ou d’une double collerette de ligules filiformes, plus ou moins nombreux selon le cultivar, autour d’un cœur de fleurons tubulaires jaune soleil ou jaune citron.

Si le Leucanthemum vulgare ou marguerite commune présente des ligules blanches minces et plates, certaines variétés se caractérisent par un cœur très double formé d’une infinité de fleurons joliment frisottés en forme de pompon ébouriffé qui donne une allure assez extravagante à la fleur (‘Shapcott Ruffles’). D’autres portent des ligules fortement frangés, d’aspect effiloché, plumeux, tantôt dirigés vers le bas, tantôt recourbés vers le ciel.

Blanc pur pour la plupart- le Leucanthème en latin comme en grec signifie « fleur blanche »- certaines marguerites arborent une floraison au brillant coloris jaune beurre, pâlissant à maturité.

La floraison des marguerites est d’une générosité hors norme. Elle s’échelonne du printemps à l’été : les fleurs se renouvellent sans interruption attirant le vol des insectes butineurs, parfois jusqu’ aux portes de l’hiver si l’on élimine régulièrement les fleurs fanées.

Avec leurs tiges bien droites, elles montrent une excellente tenue en vase et font de beaux bouquets d’été simplissimes et champêtres.

Un peu paresseuse à l’installation, la Marguerite a besoin d’environ deux ans pour bien s’étoffer, puis elle s’installe et forme au fil du temps des touffes denses et très florifères. Elle atteint sa pleine maturité en cinq ans et peut vivre des années. Très facile de culture, cette vivace pleinement rustique (jusqu’á -20°C) est capable de s’adapter à de nombreux climats et peut donc être envisagée dans la majorité des jardins de nos régions.  La Marguerite donnera son maximum au soleil, dans un terrain frais, en sol ordinaire plutôt fertile, même calcaire, bien drainé mais pas trop sec.

Avec ses fleurs toutes simples, candides, elle permet de composer des scènes charmantes dans chaque recoin du jardin, dans les massifs champêtres des jardins naturels, comme en prairie fleurie. Elle apporte vivacité et légèreté aux bordures, mais aussi dans les rocailles fraîches.

Les propriétés calmantes de ses fleurs séchées sont appréciées en infusion, à l’instar de la camomille.

Principales espèces et variétés

Si le genre Leucanthemum comprend 26 espèces annuelles ou vivaces, dans notre jardin c’est bien le Leucanthemum vulgare ou Chrysanthemum leucanthemum, la grande marguerite aux grandes fleurs simples qui est la plus répandue dans nos jardins.  Elle a donné naissance à de nombreux hybrides (Leucanthemum x superbum, Leucanthemum maximum (x) superbum) qui se déclinent en fleurs estivales ou automnales, simples, semi-doubles ou doubles (‘Aglaïa’, ‘Etoile d’Anvers’…).

Les plus populaires

Leucanthemum vulgare Maikonigin - Marguerite Reine de Mai

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
75 cm

Une variété améliorée de la Marguerite commune, plus précoce et très florifère. Elle est parfaitement rustique et fleurit en toute simplicité, les espaces sauvages comme les massifs.

Leucanthemum superbum Becky - Grande marguerite

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
80 cm

Une grande marguerite vigoureuse et solide, à grosses fleurs blanches. Une variété dotée de la même santé que l'espèce sauvage.

Leucanthemum vulgare - Marguerite commune.

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
50 cm

C'est la marguerite commune de nos campagnes, telle qu'on l'aime depuis toujours ! Très facile de culture, elle est parfaite dans les massifs et les bouquets.

Leucanthemum Aglaia - Grande Marguerite

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
65 cm

Un style très actuel ! Une marguerite compacte aux beaux capitules doubles et ébouriffés appréciée pour sa floribondité, la singularité de sa floraison et sa robustesse.

Leucanthemum maximum Etoile d'Anvers - Grande marguerite

Période de floraison Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité
80 cm

Une grande marguerite indémodable d’une générosité peu commune. Une valeur sûre qui apportera beaucoup de naturel à vos massifs et à vos bouquets.

Leucanthemum Princesse d'Argent - Grande marguerite

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
30 cm

Une version basse de la marguerite !Variété vigoureuse de forme naine d'à peine cm de hauteur, idéale en bordure ou potée champêtre.

 

Nos préférées

Leucanthemum Banana Cream - Grande marguerite

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
50 cm

Banana Cream' est un hybride horticole original obtenu récemment et qui possède une floribondité exceptionnelle. Ses grands captules semi-doubles arborent un coloris vraiment inhabituel jaune citron d’abord, devenant crémeux à maturité.

Leucanthemum superbum Christine Hagemann - Grande marguerite

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
80 cm

Une très belle forme double de la célèbre marguerite d'été. Elle apportera une note à la fois élégante et champêtre au jardin ou à vos bouquets.

Leucanthemum superbum Goldfinch - Grande marguerite

Période de floraison Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Cette nouvelle grande marguerite à fleurs semi-doubles arbore une floraison jaune assez fantaisiste. Encore une superbe vivace sans entretien !

Leucanthemum superbum Real Glory - Grande Marguerite

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
70 cm

C’est une nouvelle variété très originale de Grande Marguerite. Un cultivar plein de fantaisie, façon tarte au citron meringuée qui réveillera vos massifs et bouquets.

Leucanthemum Shapcott Gossamer - Grande marguerite

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
60 cm

Une obtention récente aux capitules un peu échevelés. Une grande marguerite particulièrement rustique !

 

Plantation

Où planter le Leucanthemum ou marguerite ?

Très facile à cultiver, d’une belle rusticité (au-delà de -15°C en sol bien drainé), le Leucanthemum pousse un peu partout en France et s’adapte à tous les climats. Une fois bien enraciné, il prospère d’année en année, pouvant se ressemer spontanément et même devenir même envahissant si le sol lui convient.

Il accepte la mi-ombre dans les régions les plus chaudes, mais se développera mieux au soleil à l’abri du vent susceptible de faire plier les tiges des plus grandes variétés. La plupart des grandes marguerites doivent être tuteurées.

Il est peu exigeant sur la nature du sol. S’il accepte tout type de sol même calcaire, pas trop sec, il prendra toute sa mesure en sol profond et fertile. La terre doit être riche en matière organique, pour permettre à la marguerite de bien fleurir. En terrain pauvre, elle s’accommodera mais sa floraison sera peut-être moins généreuse.

La marguerite donnera son maximum dans un sol bien drainé qui reste bien frais durant l’été, surtout les premières années. Elle tolérera mieux la sécheresse passagère avec le temps.  Elle ne craint que l’excès d’eau au pied : en sol très lourd, les inondations hivernales lui sont fatales.

Polyvalente, elle fleurit les massifs naturalistes, les prairies fleuries en dessous des arbres fruitiers ou au fond du jardin, dynamise les bordures et les mixed-border foisonnants auxquels elle apporte une réelle structure. Certaines variétés naines sont idéales pour l’ornement des petits espaces.

Elle trouve même sa place dans des potées champêtres comme au potager pour les fleurs à couper.

Quand planter les marguerites ?

La plantation de la marguerite se fait au printemps en mars avril dans les régions froides ou à l’automne en septembre-octobre partout ailleurs, en dehors des périodes de gel ou de sécheresse.

Comment planter le Leucanthemum ou marguerite ?

En pleine terre 

Pour bien fleurir la marguerite appréciera un sol plutôt riche : faites un bon apport de compost bien décomposé et améliorez le drainage dans les terres lourdes avec un peu de sable de rivière.

Respectez une distance de 30 à 50 cm entre les plants selon la taille adulte et comptez 3-5 godets au m² pour un bel effet dans un massif. Les marguerites s’utilisent en grandes masses, seules ou mélangées à d’autres vivaces.

  • Travaillez bien la terre, éliminez racines d’herbes et cailloux
  • Ménagez un lit de graviers au fond du trou
  • Plantez en apportant un peu de sable de rivière et une poignée de compost
  • Paillez avec un paillage d’écorces de pin pour garder la terre fraîche durant l’été
  • Arrosez régulièrement après la plantation jusqu’à la reprise
  • Au printemps, protégez les jeunes pousses des escargots et limaces

En pot 

  • Installez votre marguerite dans un grand pot dans lequel vous aurez étalé au préalable une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile)
  • Plantez dans un mélange de 50% terre de jardin et de 50% de bon terreau
  •  Ajoutez une poignée de corne broyée
  • Paillez et arrosez très régulièrement sans jamais laisser le substrat s’assécher, c’est la garantie d’une floraison prolongée
leucanthemum

Leucanthemum et orge à crinière.

Entretien et soins

En pleine terre

C’est une vivace très facile de culture, peu exigeante. Son entretien est réduit au minimum. Une fois bien installé au soleil et en sol bien drainé, le Leucanthemum se débrouille seul.

Le premier printemps et été, arrosez-le régulièrement surtout en période de sécheresse, mais sans l’inonder : le pied doit rester au frais. Par la suite, la plante se passera d’arrosage, excepté en périodes de sécheresse estivale prolongée.

Paillez en mai pour garantir au pied une fraîcheur suffisante en été.

Un sol plutôt fertile favorise son épanouissement : au printemps, puis en cours d’été, apportez une ou deux pelletées de compost au pied de votre leucanthemum.

Tuteurez les grandes marguerites si nécessaire, elles en ont surtout besoin en zones venteuses.

Supprimez régulièrement les fleurs fanées pour initier l’apparition de nouveaux boutons floraux.

En fin d’automne, nettoyez le feuillage mort et rabattez la touffe à 15 cm du sol une fois qu’elle a noirci pour favoriser la ramification et la floraison, surtout si elle montre de signes de faiblesse.

Tous les 4 à 5 ans, au printemps ou à l’automne, divisez les souches si la plante présente des signes de fatigue pour lui redonner de la vigueur et régénérer les pieds.

En pot

Laissez le substrat se dessécher entre deux arrosages. En hiver, arrosez tous les 10 jours, sans excès. Fertilisez tous les 15 jours, de mai jusqu’à septembre, avec un engrais spécial plantes fleuries ajouté à l’eau d’arrosage de mai à septembre.

Maladies et ennemis éventuels

Jamais malade, le leucanthemum n’a que peu d’ennemis.

Dès mars, les marguerites se réveillent et les premières feuilles apparaissent : il est prudent de les protéger de l’appétit des limaces : utilisez du purin de fougères pour lutter contre leurs attaques. et découvrez nos 7 façons de lutter efficacement et naturellement contre les limaces et comment fabriquer un piège anti-limaces.

Les perce-oreilles sont friands également de son feuillage, aussi utiles qu’inoffensifs, détournez leur attention en leur offrant un nichoir : des pots de fleurs retournés sur le sol et remplis de paille feront très bien l’affaire.

Les marguerites peuvent être envahies de pucerons : faites des pulvérisations d’eau additionnée de 5 % de savon noir. 

La plante peut être parfois sujette aux taches foliaires. Coupez et jetez les feuilles atteintes. À titre préventif, effectuez des pulvérisations régulières de décoction de prêle ou d’ortie.

Multiplication

La marguerite se multiplie facilement par division de touffe en fin d’hiver courant mars/avril ou après floraison. Pratiquez la multiplication de la marguerite sur des touffes matures d’au moins 4 ou 5 ans.

  • Avec une fourche-bêche, sortez la motte délicatement
  • Séparez quelques éclats de touffe en périphérie comportant des feuilles et des racines
  • Replantez immédiatement ces éclats au jardin dans un sol bien travaillé et frais

Associer

Avec sa silhouette grande et fine, ses fleurs toutes simples, la Marguerite est idéale dans un jardin de campagne, de style prairie naturaliste, rivalisant même avec l’herbe. Elle n’a pas son pareil pour composer des scènes d’aspect sauvage, en toute simplicité.

C’est la plante parfaite pour créer un jardin d’inspiration naturaliste, des mixed-border dans l’esprit des jardins de cottage avec d’autres vivaces faciles à cultiver et peu exigeantes.

Dans une prairie, elle accompagne plaisamment des fleurs sauvages comme le bouton-d’or (Ranunculus acris), des Lychnis et l’Achillée Millefeuille, la Lunaire vivace.

Dans des compositions plus modernes, elle se marie avec des graminées graphiques comme la Canche cespiteuse et des Pennisetums.

Dans une scène estivale foisonnante et fleurie qui rappellera les jardins d’autrefois, la floraison des Marguerites d’été accompagne celle des vivaces à floraison estivale ou d’autres vivaces de jardin de curé comme des Cosmos, des ancolies, des asters, des lupins, des Echinops, des Filipendules, des campanules, des Coreopsis, Gaillardes ou Echinaceas ou des mufliers par exemple. Des vivaces au port léger comme les Gauras ou la Gypsophile apporteront une légèreté en contrepoint.

Dans une plate-bande imposante, mélangez ses fleurs solaires avec une toile de fond composée par les grandes hampes florales des Acanthes et des panicauts.

L’alliance des teintes blanches et gris argenté confère une grande douceur à un massif estival : les grandes marguerites, les Penstemon, les Stachys, s’y mêleront dans un joyeux fouillis qui reste bien ordonné quand même !

Pleines de poésie, ses fleurs ligulées blanc neigeux sont incontournables dans les jardins romantiques entourées par celles des pivoines et des roses.

Les marguerites d’automne s’allient bien à de grandes vivaces tardives comme les Boltonia, les Helianthus et les grands asters. Ce sont aussi d’excellentes compagnes pour les rosiers à floraison tardive aux pieds desquels elles composent des scènes de fin d’été exubérantes ou pour les arbustes aux couleurs de l’automne tels que les amélanchiers, les sumacs, les berbéris, les Callicarpa, les azalées à feuillage caduc, les cotinus.

Une belle harmonie est également possible avec de grandes eupatoires, des Actaea et des aconits tardifs.

Ressources utiles

  • Vous faites quoi ce week-end ? ça vous dirait de compter les marguerites ?
  • Les marguerites sont idéales dans un jardin sans entretien, découvrez avec quelles plantes les associer pour une ambiance de maison de campagne
  • La marguerite est la plante indissociable des jardins naturalistes, inspirez-vous de nos idées sur notre blog !

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire