Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Dasylirion : planter, cultiver et entretenir

Le Dasylirion en quelques mots

  • Le Dasylirion est une plante des déserts d’Amérique du Nord et du Mexique
  • C’est un arbuste très résistant à la sécheresse
  • Le Dasylirion possède un feuillage et un port très graphique
  • Bien qu’assez rustique, il craint l’excès d’humidité en hiver dans les régions plus froides
  • C’est avant tout, sous nos climats, une très belle plante à placer en pot sur une terrasse

Le mot de notre expert

Originaire des régions semi-désertiques de l’Amérique du Sud-Ouest et du Mexique, le Dasylirion est un arbuste original qui se révélera être un atout de choix pour une terrasse contemporaine ou un jardin urbain, les deux très ensoleillés, pour former une ambiance méditerranéenne.

De part son aire naturelle, il est évidemment très résistant à la sécheresse, ne demande aucun engrais ni d’entretien et reste d’un bel intérêt toute l’année grâce à son feuillage persistant. Hélas, il a les défauts de ses qualités et, bien que très rustique, il souffre souvent d’un excès d’humidité aux racines dans les régions plus froides.

C’est clairement, une plante à adopter d’urgence dans de grands pots dans des tons gris-bleus rappelant la couleur du feuillage ou, au contraire, des tons plus vifs pour contraster. Mais ne cantonnons pas les Dasylirions dans la culture en conteneurs, on peut tout à fait les incorporer dans un massif sur graviers ou une grande rocaille dans les régions au climat doux : sud du pays, littoral et même des jardins de ville bien protégé. Il suffira simplement de songer à améliorer le drainage du sol. 

 

 

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Dasylirion sp.

Famille : Asparagacées

Nom commun : Dasylirion

Floraison : juin à août

Hauteur : 180 cm

Exposition : soleil

Sol : tous type de sol même pauvre mais bien drainé à sec

Rusticité : -15°C

Le Dasylirion fait partie de la famille des Asparagacées et est originaire des zones rocailleuses et semi-désertiques du Mexique et du sud-ouest des Etats-Unis (Texas notamment). Le genre compte dix-huit espèces différentes. Ce sont des arbustes xérophytes, c’est-à-dire capable de résister à de grands déficits en eau. Les Dasylirions sont donc parfaitement adaptés à la culture en climat méditerranéen chaud et sec.

Le port de l’arbuste dans son jeune âge se limite à une sorte de grosse boule radiante composées de feuilles fines qui démarre pratiquement au ras du sol. Avec l’âge, la boule est portée par un tronc mince qui grandit petit à petit pour finalement se courber, voire se coucher, donnant alors à la plante un port particulièrement pittoresque. Vous l’aurez compris, les dasylirions vendus avec un tronc bien développé sont déjà assez âgés ce qui explique un prix souvent prohibitif.

C’est une plante rhizomateuse dont le système racinaire est fragile et n’apprécie pas d’être perturbé. Il convient donc de choisir avec soin l’emplacement de cette plante car une fois en terre, il sera très difficile de le déplacer sans risques.  

Le feuillage est persistant. Les feuilles sont nombreuses et relativement fines, et forment une rosette au sommet du tronc. Elles sont fibreuses, glabres et munies de piquants aigus et recourbés sur les bords. Parfois une cire recouvre les feuilles pour réduire l’évapotranspiration.

La floraison peut apparaître seulement après une dizaine d’années et si toutes les conditions sont réunies : plantes adultes, températures chaudes et une certaine humidité. Les dasylirions ne fleurissent donc pas forcément tous les ans. L’inflorescence se déploie en étroits panicules de petites fleurs blanc-crème sur une hampe florale ligneuse de plus de 3 mètres de hauteur, parfois bien plus haute. Selon l’espèce, les dernière fleurs en haut de la hampe peuvent être avoir des tépales rouge foncé, jaune ou verte. Les fleurs mâles et femelles sont portées par des individus séparés : c’est une plante dioïque. En revanche pas d’inquiétude à avoir, la plante ne dépérit pas après la floraison comme c’est le cas chez les agaves par exemple.

dasylirion

Dasylirion – illustration botanique

Le fruit qui résulte de la fécondation de la fleur est un fruit sec indéhiscent (qui ne s’ouvre pas spontanément à maturité) et capsulaire à trois ailes. La graine est de couleur brune.

La croissance est plus rapide en pleine terre et beaucoup moins en pot : comptez 20 cm à 30 cm par an en pleine terre pour seulement quelques centimètres en pot. La longévité peut dépasser le siècle si les conditions de culture lui conviennent.

Voici une courte présentation des espèces les plus couramment rencontrés :

Dasylirion acrotrichum (rustique jusqu’à -16 °C) : feuillage bleuté mais bordées de nombreux crochets.

Dasylirion berlandieri ou Dasylirion de Berlandier (rustique jusqu’à -12 °C) : Fleurs jaune et feuillage dense avec des feuilles fines jusqu’à 1,50 m de long munies de dents pointues. Le tronc est épais et assez court.

Dasylirion glaucophyllum  (rustique jusqu’à -16 °C): fleurs de couleur jaune-vert, feuilles fines de couleur bleu-gris munies d’épines presque transparentes.

Dasylirion longissimum (rustique jusqu’à -15 °C) : fleurs de couleur rouge foncé, feuilles très fines et souples. Le plus léger et élégant des Dasylirions.

Dasylirion lucidum (rustique jusqu’à -12 °C) : feuilles fines et moins épineuses que les autres dasylirions. Sur le tronc peut se développer plusieurs rosettes de feuilles.

Dasylirion serratifolium (rustique jusqu’à -8 °C) : fleurs de couleur blanche, feuilles de couleur glauque et assez larges.

Dasylirion texanum (rustique jusqu’à -18 °C) : fleurs de couleur blanc-crème, feuilles de couleurs gris-bleuté.

Dasylirion wheeleri (rustique jusqu’à -20°C) : fleurs de couler blanc-crème portées sur une hampe allant jusqu’à 6 mètres de hauteur, feuilles larges et plus courtes que chez les autres espèces, bordées d’épines orangées.

dasylirion

Dasylirion glaucophyllum : feuillage et détail de la floraison

Nos variétés préférés

Dasylirion glaucophyllum

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
2.00 m

Dasylirion glaucophyllum en impose grâce à ses longues feuilles très raides, d'un vert glauque, formant comme un oursin géant porté par un tronc court. La plante prend toute sa dimension lorsqu'elle fleurit, au bout de plusieurs années, en une immense tige florale garnie de petites fleurs jaunes.

Dasylirion longissimum

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.70 m

Dasylirion longissimum pousse jusqu’à 2 m de hauteur et nous offre une rosette de longues feuilles linéaires formant comme une sphère portée par un stipe court. La plante prend son temps pour fleurir mais, au bout de 10 à 15 ans, une immense tige florale garnie de fleurs jaunes jaillit de la rosette.

Dasylirion wheeleri

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.70 m

Dasylirion wheeleri se distingue par ses feuilles plus courtes et plus bleutées que chez les autres espèces. C’est aussi le plus résistant au froid humide de la bande. Elle aussi fleurit au bout de 10 à 15 ans.

Plantation du Dasylirion

Où planter ?

Les Dasylirions adorent le soleil et la chaleur, sans cela, ils finissent par dépérir.

Ils ont besoin d’un sol très bien drainé pour éviter que l’eau stagnante ne vienne à faire pourrir les racines.

La plantation en pleine terre ne peut être tenté que dans les régions au climat doux :  Zone de rusticité USDA Zone 7b, Zone 8a, Zone 9a, Zone 10a. Ailleurs, seule la plantation en pot pourra être envisagée.

Évitez les endroits de passage car les feuilles de la plante piquent et griffent. De plus, le latex des feuilles est toxique.

Quand planter ?

La plantation se fait au printemps ou au début de l’été entre avril et juillet. Ne tentez pas la plantation en période froide !

Comment planter ?

En pleine terre

  • Réhumidifez la motte en plongeant quelques minutes la plante dans l’eau, égouttez puis dépotez-la
  • Prévoyez un trou d’un volume double à celui de la motte
  • Gardez la terre extraite et mélangez-la avec du sable grossier, des graviers ou de la pouzzolane pour alléger la terre, surtout si elle est lourde
  • Évitez de placer une couche de graviers au fond du trou pour améliorer le drainage comme on l’entend ou lit parfois, cela accentue au contraire la stagnation de l’eau près des racines.  Ajoutez plutôt au fond du trou quelques poignées de terreau
  • Placez la motte dans le trou et remplissez avec la terre extraite (mélangée au sable et graviers)
  • Tassez légèrement la terre au pied de la plante
  • Apportez un bon arrosoir d’eau pour limiter le risque d’obtenir des « poches d’air » entre le substrat et les racines
  • Un paillage minéral sera une bonne idée. Il permettra de conserver l’humidité sans excès, de protéger et des gelées, tout en restant esthétique.

En pot

  • Choisissez un contenant assez grand au moins le triple de la motte de la plante car, bien que cette dernière pousse lentement, elle finira tout de même par obtenir une taille imposante au fil du temps.
  • Réhumidifez la motte et dépotez la plante
  • Prévoyez un substrat drainant : 2/3 terreau universel et 1/3 sable grossier
  • Pensez à placer une belle couche de graviers au fond du trou pour le drainage (cette fois, on peut car les racines n’accéderont pas avant un moment au fond du pot. Lorsque ce sera le cas, il faudra rempoter la plante dans un plus grand contenant).
  • Placez le Dasylirion dans son nouveau contenant et remplissez avec le substrat
  • Donnez un bon arrosage et placez des galets autour du pied : ils seront esthétiques et fourniront un paillage minéral qui protégera la plante des gelées et d’une trop forte évapotranspiration
dasylirion

Dasylirion longissimum avec son incroyable hampe florale !

Entretien et soins

Entretien

En période très sèche, il convient d’arroser de temps en temps directement au pied mais toujours avec parcimonie. Cela permettra à la plante de garder un beau feuillage et de pousser plus rapidement.

En hiver, vous pouvez protéger votre Dasylirion si les températures descendent sous -12 °C à l’aide d’un voile d’hivernage. Sur une terrasse, enveloppez le pot avec la plante.

Taille

Le Dasylirion ne nécessite aucune taille.

Maladies et ravageurs

Le Dasylirion n’est pas la proie de ravageurs. Son seul souci peut être un pourrissement des racines si le sol n’est pas suffisamment drainé.

 

Multiplication

La multiplication est hélas quasiment impossible pour le particulier.

Les producteurs multiplient les plantes par semis. Mais les graines ne sont produites que si un plant mâle et un plant femelle se trouvent à proximité et en fleurs au même moment.

On peut, à la rigueur, tenter un prélèvement des rejets à la base du stipe. Mais l’opération est délicate, la rosette prélevée devant avoir une bonne partie de la motte, et ne réussit pas à tous les coups.

Associer le Dasylirion

Dans un massif de feuillage graphique, exotique et désertique

Le Dasylirion wheeleri fera merveille en isolé, accompagné d’un tapis  sera tout simplement magnifique en isolé, accompagnée d’un tapis de Delosperma ‘Wheels of Wonder Orange’. On peut lui associer quelques agaves dont l’Agave d’Amérique dont les tons bleutés n’est pas sens rappeler le feuillage du Dasylirion. Une superbe Aloe striatula fera bonne figure à côté de nos deux compères avec sont port très graphique mais surtout sa floraison rappelant un peu celle des kniphofias d’une rayonnante couleur jaune-orangée contrastant avec les tons bleutés des feuillages des autres plantes tout en fournissant un rappel pour les Delospermas. L’impressionnant Phormium tenax ‘Variegatum’ fleurit lui aussi dans les tons jaunes mais  nous offre un feuillage marginée de blanc-crème.

En pot sur une terrasse contemporaine

Le Dasylirion glaucophyllum est sans aucun doute l’un des plus beaux et sera particulièrement à l’aise en pot sur votre terrasse en compagnie d’un palmier nain au feuillage bleuté comme le Dasylirion : Chamaerops humilis ‘Compacta’. Une belle et grande Agapanthe ‘White Heaven’ à la floraison blanche et au port très graphique, ainsi qu’une potée de Kniphofias ‘Mango Popsicle’ aux fleurs d’un bel orangé très chaud compléteront le tableau. Des pots gris bleutés sobres, élégants et dans un coloris accompagnant harmonieusement avec les plantes seront du plus bel effet.

Questions fréquemment posées par les jardiniers

Mon Dasylirion ne fleurit pas. Que se passe-t-il ?

Il est sans doute trop jeune. En effet, cette plante ne fleurit qu'au bout de 10 à 15 ans, principalement en zone méditerranéenne. De plus, en fonction de l'ensoleillement, de la chaleur et de l'humidité, il peut ne fleurir que tous les trois ou quatre ans.

Le saviez-vous ?

  • Le Dasylirion constituait autrefois une nourriture pour les amérindiens des déserts du Sud-Ouest. On consommait surtout le rhizome.
  • Une boisson alcoolisée assez forte, nommée «sotol», était distillée à partir des rhizome cuits puis fermentés.
  • Les feuilles de Dasylirion ont été largement utilisées dans l’artisanat amérindien pour tisser des paniers, créer des chapeaux et fabriquer des jouets.

Ressources utiles

Retrouvez tous nos Dasylirions dans notre pépinière en ligne.

Envie de créer un jardin au look désertique chez vous ? Retrouvez notre sélection des 10 plantes rustiques pour un jardin sec et exotique. 

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire