Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Catananche, Cupidone : plantation, culture, entretien

La Catananche en quelques mots

  • La Catananche, ou Cupidone, est une vivace persistante, adepte des sols drainés, secs, et du plein soleil et elle affiche une belle résistance à la sécheresse
  • D’allure champêtre, elle pousse dans tout type de terrain, avec une prédilection pour les sols calcaires
  • Sa jolie floraison estivale se décline en différents tons de blanc, de bleu et de lavande, et ses fleurs sont parfaites en bouquets frais ou secs
  • De croissance rapide, peu sujette aux maladies et résistante aux embruns, elle affiche également une bonne rusticité

 

 

Le mot de notre expert

La Catananche, ou Cupidone, est une vivace méditerranéenne d’aspect naturel et champêtre. Parmi les quelques espèces qui caractérisent ce genre, seule Catananche caerulea est cultivée dans les jardins. Elle est appréciée pour sa généreuse floraison estivale, le plus souvent bleue ou blanche.

Les fleurs sont portées au bout de longues tiges, hautes d’environ 60 cm, qui émergent d’une touffe de fines feuilles persistantes, vert bleuté, et au toucher légèrement duveteux.

Ses fleurs en étoiles à la texture du papier et ses bractées argentées en font une plante très appréciée dans la confection de bouquets, aussi bien frais que secs.

Facile de culture et de croissance rapide, elle résiste à la sécheresse, aux embruns, aux maladies et à la chaleur, mais ses longues tiges peuvent ployer sous le vent.

De croissance rapide, sa seule véritable ennemie est l’humidité hivernale, qui la condamne à disparaître au bout de quelques années. En revanche, elle prospère et se ressème spontanément en sol drainé et léger, et peut endurer des températures de l’ordre de -15°C. Très adaptable, elle accepte les sols calcaires à plus acides, tant qu’elle est baignée de soleil et qu’elle bénéficie d’un bon drainage.

À toutes ces qualités s’ajoute un entretien des plus limités, ce qui en fait une vivace idéale pour les jardiniers contemplatifs et les jardins de campagne.

cupidone

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Catananche caerulea

Famille botanique : Composées (Astéracées)

Noms communs : Cupidone, Cigalou, Cigalon, Cigale.

Floraison : Eté (juin à août)

Dimensions : 60 à 70 cm x 30 cm

Exposition : soleil, mi-ombre

Sol : Tout sol drainé

Rusticité : bonne (-15°c)

La Catananche (ou Cupidone) est une vivace de la famille des Astéracées (ou Composées), au même titre que l’Aster, le Pissenlit, l’Œillet d’Inde ou l’Estragon.

Le genre compte 5 espèces d’annuelles ou de vivaces, parmi lesquelles Catananche arenaria, Catananche caespitosa, Catananche montana et Catananche lutea, mais seule Catananche caerulea est cultivée dans les jardins.

La Catananche est originaire du pourtour méditerranéen, et pousse spontanément dans les sols drainés, comme les friches, les prairies sèches, les talus, les garrigues, ou les bords de chemins, jusqu’à 1500 à 1700 mètres d’altitude.

Son nom latin vient du grec Katanànkhê, dont le sens est « qui contraint à l’amour ». On lui aurait attribué des propriétés particulières dont on se servait pour élaborer des philtres d’amour. Son nom commun, la Cupidone, conserve cette référence aux sentiments amoureux. Dans le sud de la France, on la surnomme parfois ‘cigale’ (ou encore ‘cigalou’, ‘cigalon’…), en raison du bruissement produit par ses boutons floraux quand on les froisse sous les doigts, bruissement qui rappelle celui des ailes de l’insecte.

Parfois utilisée comme annuelle ou bisannuelle, cette plante vivace de croissance rapide peut en effet afficher une durée de vie limitée, d’autant plus quand elle est plantée dans un sol lourd, gorgé d’eau en hiver, et qu’elle subit alors des gelées sévères et prolongées. Dans de bonnes conditions de culture (sol parfaitement drainé), la Cupidone est rustique jusqu’à -15°C et peut prospérer et se ressemer.

cupidone, catananche caeruela

Catananche caerulea, Planche botanique, 1829, R. Havell

Cette jolie vivace, facile et peu sujette aux maladies, forme une touffe dense de feuilles basales gris-vert, persistantes à semi-persistantes, allongées et très fines, au toucher légèrement duveteux.

De croissance rapide, la Catananche fleurit en été, entre juin et août selon le climat. Si certaines espèces possèdent des fleurs blanches (Catananche arenaria) ou jaunes (Catananche caespitosa), les variétés ornementales proposées dans le commerce affichent pour leur part, différents tons de bleu ou de blanc ( Catananche caerula).

Les fleurs, qui rappellent celles du bleuet, sont portées en capitules solitaires de 3 à 4 cm de diamètre. Elles sont portées au sommet de longues tiges nues, et entourées de bractées argentées et fines comme du papier à cigarette. Les pétales soudés, appelés ligules, sont découpés en 5 dents. Bleu lavande à cœur violacé chez Catananche caerulea, ils sont blancs à centre violet chez Catananche caerulea ‘Alba’. Catananche caerulea ‘Bicolor’ propose une fleur bien double, d’un blanc aléatoirement tâché de bleu, autour d’un cœur plus sombre. Des fleurs légèrement plus grandes sont proposées dans des tons de blanc (Catananche ‘Armor White’) ou bleu (Catananche ‘Armor Blue’). Catananche ‘Perry’s White’ affiche des pétales blancs sur un centre crème, et Catananche ‘Major’ est bleu violacé à cœur plus sombre.

Lorsqu’elle est en fleur, la Cupidone atteint en moyenne 60 cm de hauteur pour 30 cm d’étalement.

Facile à vivre en tout sol drainé, et d’aspect champêtre et naturel, c’est une plante idéale pour les jardins de vacances, à l’entretien très limité. Peu sensible aux maladies, et résistante aux embruns, il peut arriver que la plante soit un peu atteinte par l’oïdium, mais cela ne compromet pas l’avenir de la plante.

Tenant bien en vase, les fleurs de la Catananche sèchent joliment, ce qui en fait des plantes très appréciées également dans la confection de bouquets secs durables.

Les différentes variétés de Catananche

Catananche caerulea - Cupidone Godet de 8/9cm

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
55 cm

Une variété à la généreuse et délicate floraison estivale, d'un bleu lavande rehaussé par un cœur violet intense.

Catananche caerulea Alba - Cupidone blanche Godet de 9cm

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
55 cm

Une Catananche à floraison blanche, qui met en valeur un centre violet à cœur crème.

Graines de Catananche caerulea Amor Blue - Cupidone Graines

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
55 cm

Cette variété attire immanquablement le regard avec son cœur d'un bleu hypnotique, entouré de pétales bleu éclatant, le tout posé sur des bractées argentées.

Graines de Catananche caerulea Bicolor - Cupidone blanche double

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
70 cm

Peut-être la plus belle des variétés blanches, aux fleurs bien doubles, parfois teintées de bleu. Très florifère et généreuse

Graines de Catananche caerulea Amor Blue/White - Cupidone

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
55 cm

Un mélange à semer, pour jeter des fleurs en étoiles blanches ou bleues dans un massif d'aspect champêtre.

Plantation de la Catananche

Où planter ?

La Catananche est une vivace qui aime la chaleur, le soleil (éventuellement la mi-ombre) et les sols drainés. Elle apprécie les sols calcaires mais accepte de pousser également en sol neutre ou acide. Bien qu’elle préfère les sols légers (où elle se ressème spontanément), il est possible de la cultiver en terrain plus lourd, mais sa durée de vie en sera limitée.

Sa frugalité et sa résistance à la sécheresse en font une candidate de choix pour les talus ingrats et les prairies sèches. Elle peut également trouver place dans les jardins de graviers, les massifs naturalistes, en bordure ou en rocaille, tant qu’elle bénéficie d’un bon drainage et d’un ensoleillement corrects.

Évitez-lui les situations trop venteuses, au risque de coucher ses tiges florales.

La Cupidone se prête également à la culture en pot, ce qui permet de changer le décor du jardin à volonté, ou de profiter de sa belle floraison sur une terrasse ou un balcon.

La Catananche apprécie les sols calcaires, elle peut également se planter en pot.

cupidone, catananche caeruela

La Catananche se plait en sols calcaire et en exposition ensoleillée, on peut également la planter en pot

Quand planter ?

La période de plantation idéale est l’automne ou le début du printemps. Le semis s’effectue sans problème en avril, directement en place, ou quelques semaines auparavant sous abri.

Comment planter ?

Plantation en pleine terre :

  1. Faites tremper le godet ou le pot dans un seau d’eau plusieurs minutes, afin de bien humidifier le substrat.
  2. Pendant ce temps, creusez un trou équivalent à environ 2 fois la taille du contenant, et ameublissez.
  3. En sol lourd, améliorez le drainage avec du sable grossier, des graviers ou de la pouzzolane. Vous pouvez à la fois en déposer une couche au fond du trou et en mélanger à la terre extraite.
  4. Dépotez votre plante et mettez-la en place de façon à ce que le collet (la jonction entre feuillage et racines) affleure au niveau du sol.
  5. Comblez avec le reste de votre terre ou de votre mélange et tassez légèrement avec le poing, en veillant à conserver un bon positionnement du collet.
  6. Paillez le pied. La Cupidone n’appréciant pas l’humidité stagnante, utilisez de préférence un paillis minéral (gravier, pouzzolane, pétales d’ardoises…), qui filtre plus rapidement les eaux d’arrosage et emmagasine la chaleur pour la restituer par la suite.

→ Pour un bel effet de masse, installez plusieurs plants, en les espaçant d’environ 30 cm chacun, de préférence en quiconque pour un rendu plus naturel.

Plantation en pot :

  1. Choisissez un pot de 30 cm en tous sens au minimum, muni d’un trou de drainage.
  2. Déposez une couche drainante dans le fond (billes d’argile, gravier, pouzzolane…) sur 3 à 5 cm.
  3. Remplissez de terreau ou de terre de jardin si cette dernière est assez légère. Au besoin, mélangez une poignée de compost et une ou deux poignées de graviers à votre substrat.
  4. Après avoir fait tremper la motte pendant quelques minutes, dépotez-la, puis installez-la au centre du pot.
  5. Complétez avec votre substrat jusqu’au sommet de la motte, sans enterrer le collet (liaison feuillage/racines).
  6. Paillez sur environ 3 cm d’épaisseur, puis arrosez copieusement. Le terreau doit être uniformément imbibé.
  7. Par la suite, laissez le terreau sécher entre deux arrosages.

Entretien et soins de la Catananche

Entretien courant

  • La Catananche est une vivace qui nécessite un entretien très réduit.
  • Vous pouvez couper ses fleurs fraîches ou pour les faire sécher, afin de confectionner des bouquets, mais si vous souhaitez la voir se ressemer, attendez que ces dernières soient totalement fanées avant de les supprimer. Coupez les tiges défleuries encourage la plante à produire de nouvelles fleurs. Veillez à couper les tiges florales à leur base.
  • Vérifiez régulièrement le paillage au pied. Désherbez et complétez-le au besoin.
  • Afin de rajeunir les touffes, divisez-les au début du printemps, avant la floraison.
  • La Catananche est très résistante à la sécheresse, mais un arrosage ponctuel, en cas de déficit de pluie durable et important et de très fortes chaleurs, peut aider à soutenir sa floraison. En cas de culture en pot, il faudra être plus vigilant et un arrosage régulier sera nécessaire.
  • Si votre plante n’est pas installée dans un endroit suffisamment abrité du vent, un petit tuteurage peut être nécessaire, sans quoi les tiges florales peuvent se coucher.

Maladies et problèmes éventuels

La Catananche est peu sujette aux maladies. Par temps chaud et sec, et dans un environnement confiné, de l’oïdium peut apparaître, un feutrage blanc recouvrant alors le feuillage ou les boutons floraux. Sans danger pour la plante, le souci est avant tout esthétique. Pour savoir comment reconnaître et traiter l’oïdium, consultez notre fiche.

Catananche, Photo Daniel Jolivet

La Catananche est une belle vivace très facile à vivre (Photo : D. Jolivet)

Multiplier la Catananche

La Catananche est une vivace solide et facile, mais à durée de vie souvent limitée à quelques années. Sa multiplication permet de la conserver plus longtemps, ou de l’installer ailleurs au jardin. Bien qu’il soit possible de bouturer les racines en hiver, les méthodes les plus simples restent la division de touffe ou le semis, à effectuer au printemps.

Diviser la Catananche

  1. Si possible, arrosez votre plant la veille du jour où vous projetez de le diviser.
  2. Déterrez le plant à divisez-le à l’aide d’une bêche, en tranchant autour du feuillage et en veillant à conserver un maximum de terre et de racines.
  3. Toujours avec votre bêche (bien tranchante) ou d’un couteau aiguisé, coupez en deux ou plusieurs éclats.
  4. Replantez les éclats à l’endroit souhaité puis arrosez.

Semis en place de la Catananche

En sol léger et drainé, la Catananche se ressème spontanément, mais vous pouvez également procéder vous-même au semis. Pour un semis en place, procédez vers le mois d’avril.

  1. Choisissez un endroit dégagé et ensoleillé.
  2. Désherbez soigneusement, puis ameublissez le sol.
  3. Ratissez pour offrir une surface fine et régulière aux graines.
  4. Semez en espaçant suffisamment les graines, puis recouvrez de terreau léger.
  5. Tassez légèrement, puis arrosez en pluie fine afin de ne pas déplacer les graines.
  6. Si les pluies de saison sont rares, arrosez de nouveau de temps en temps afin que le sol reste frais, mais non détrempé.
  7. Quand les premières vraies feuilles apparaissent, éclaircissez en supprimant les plants les plus chétifs, de façon à n’en conserver qu’un tous les 30 cm environ.
  8. Une fois que les plants font quelques centimètres, vous pouvez, au choix, les conserver en place ou les transplanter là où vous voulez les voir fleurir.

Semis en terrine, à l’abri

Le semis en terrine est à effectuer environ 6 à 8 semaines avant les dernières gelées printanières.

  1. Remplissez une terrine de compost spécial semis (pauvre en nutriments) et légèrement humide.
  2. Semez vos graines en ligne, en les espaçant suffisamment.
  3. Recouvrez avec quelques millimètres de terreau, puis tassez légèrement et arrosez en pluie fine (à l’aide d’un brumisateur par exemple).
  4. Placez votre terrine dans un local lumineux, à une température comprise entre 18 et 24°C environ, et veillez à ce que le substrat reste frais mais non détrempé. La germination prend environ 3 semaines.
  5. Quand les premières feuilles apparaissent, éclaircissez en ne conservant que les plants les plus beaux.
  6. Quand ils font quelques centimètres de haut, repiquez-les dans des pots individuels, et conservez-les sous abri, tout en continuant à surveiller la fraîcheur du substrat.
  7. 15 jours avant la mise en place définitive, endurcissez vos plants en les exposant tous les jours un peu plus longtemps à l’air extérieur.
  8. Courant mai, les plants peuvent être installés à leur emplacement définitif.

Associer la Catananche au jardin

La Catananche est une plante frugale, qui affectionne les sols drainants, voire secs, et le soleil, bien qu’elle puisse se satisfaire d’un terrain plus lourd et plus riche, où sa durée de vie est cependant plus brève. Adepte du calcaire, elle peut également pousser sur sol neutre, voire légèrement acide.

Cette adaptabilité permet d’associer sa longue et jolie floraison estivale, dans les tons de bleu ou de blanc, avec de nombreuses compagnes.

Mettez en valeur les variétés à floraison bleue ou lavande en les adossant à des arbustes à feuillage doré, comme par exemple celui d’un Cotinus ‘Golden Lady’ si votre sol est calcaire, ou d’un Céanothe ‘African Queen’ en sol plus acide.

La floraison des Catananche s’accorde également très bien avec les feuillages gris ou argentés, comme ceux des Santolines, des Lavandes, des Armoises, ou encore des Perovskias.

Les feuillages légers et fins des graminées sont également de bons compagnons pour les Cupidones, comme celui, bleuté, d’une Fétuque. La rigidité des tiges florales de la Catananche peut également être adoucie par la présence des Cheveux d’Ange, dont la légèreté s’affirme encore plus au moindre souffle.

Pour un effet naturaliste, jouez sur les floraisons complémentaires, en sélectionnant des vivaces tout aussi faciles, comme les Lychnis coronaria, les Verveines de Buenos Aires, les Gauras, les Oenothères ou encore les Scabieuses. Quelques touffes d’Erigerons, à la très longue floraison, ou de Stachys bizantina, au feuillage gris et duveteux, peuvent compléter la scène.

Les petites fleurs des Catananches peuvent aussi accompagner avec grâce la floraison des rosiers, en apportant les teintes bleutées qui n’existent pas chez la reine des fleurs.

Enfin, misez sur les bulbes, en sélectionnant ceux à floraison précoce, qui apportent de la couleur avant la floraison des Catananches, ou en complétant cette dernière avec des aulx d’ornement, qui dressent leurs têtes ébouriffées en même temps que leurs voisines.

Cupidone

Catananche caerulea très belle en compagnie de floraisons vaporeuses et naturelles : Lychnis coronaria, Gaura, Pavot de Californie, et de feuillages bleutés ou des graminées (ici Stipa tenuifolia et Armoise)

→ Découvrez d’autres idées d’association avec les Catananches

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

Aménager un jardin minéral, sur gravier

Lire la suite +

Blog

Jardin sans entretien : conseils, astuces et plantes adaptées

« Je voudrais un beau jardin, mais sans entretien ». Voilà ce qu’entendent les paysagistes à longueur...
Lire la suite +
Maison de Campagne

Inspiration

Maison de Campagne

Que planter dans un jardin sans jardinier? Ces végétaux, en fleurs pendant une longue duré
Lire la suite +

Fiche Famille

Stokesia : plantation, culture et entretien

Lire la suite +

conseil

Cultiver la Catananche en pot

Lire la suite +

association

Catananche, Cupidone : l'associer au jardin

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire