Plus de 300 variétés en promotion !
9 vivaces faciles pour débutants

9 vivaces faciles pour débutants

Les meilleures plantes pour jardiniers novices !

Sommaire

Rédigé le 1 Mars 2023  par Jean-Christophe 6 min.

Les jardiniers novices et inexpérimentés sont logiquement à la recherche de plantes faciles à cultiver, qui peuvent pousser à peu près n’importe où et ne réclament que peu ou pas d’entretien. Dresser une liste de ce type de plante n’est pas chose aisée tant il existe de vivaces sans soucis, qui garantissent aux débutants des résultats encourageants et gratifiants. Que vous ayez un jardin ensoleillé ou plus ombragé, un sol sec ou plus frais, des hivers rigoureux ou plus doux, je vous ai concocté un petit palmarès de 9 vivaces parmi les plus faciles, destinées aux jardiniers néophytes, à essayer sans crainte… et sans modération !

Difficulté

Le géranium vivace, pour toutes les situations

Les géraniums vivaces sont des plantes très adaptables, rustiques, hyper florifères et très faciles à cultiver. Déclinés dans différentes teintes, ils réclament en outre peu d’entretien et sont peu sensibles aux maladies. Parmi les nombreuses espèces et cultivars, on peut citer le très populaire Geranium ‘Rozanne’, à l’interminable floraison bleue et qui pousse aussi bien au soleil qu’à mi-ombre. Les Geranium macrorrhizum et Geranium nodosum sont imbattables dans une zone plutôt ombragée, même entre les racines des arbres, où ils forment des couvre-sol généreux et offrent en prime une jolie floraison. Les lieux plus humides peuvent accueillir un Geranium maculatum, alors qu’en sol sec et caillouteux le Geranium sanguineum est très à l’aise. En un mot, voilà des vivaces très accommodantes et à la portée de tout jardinier qui crée ses premiers massifs !

geraniums vivaces

Geranium maccrorhizum ‘Spessart’, Geranium ‘Rozanne’, Geranium nodosum et Geranium sanguineum

Le Kalimeris, à découvrir de toute urgence !

Proche cousin des asters, le Kamileris offre, il est vrai, une moins large gamme de coloris, mais il n’en reste pas moins que c’est une vivace que tout jardinier novice devrait s’empresser d’intégrer au jardin. Mesurant entre 40 et 80 cm de haut, ses petites fleurs en étoiles se déploient sans interruption de la fin du printemps à l’automne. Blanches (Kalimeris ‘Madiva’), mauves (‘Antonia’) ou bleues (‘Blue Sar’), elles sont portées par de nombreuses tiges au port érigé que rien ne vient perturber. Rustique et jamais malade, le Kalimeris s’étoffe avec le temps, et se moque de l’exposition et du sol, pour peu qu’il ne soit pas gorgé d’eau en hiver. Très résistant à la sécheresse, il illumine n’importe quel massif auquel il apporte naturel et légèreté.

vivaces faciles : Kalimeris

Kalimeris ‘Madiva’, ‘Antonia’ et ‘Blue Stars’

Le Bugle rampant, un couvre-sol pour sol frais

L’Ajuga est un excellent couvre-sol sans soucis. Haut de 15 à 30 cm selon les variétés, son feuillage persistant vert, bronze, doré ou panaché s’étend en un tapis dense qui réduit considérablement les désherbages. Du printemps à l’été, de nombreux épis aux teintes blanches, roses ou bleues se dressent au-dessus du feuillage en un tapis coloré et joyeux. Très rustique et sans entretien, les jardiniers débutants peuvent profiter de tous ses atouts en sol frais à humide, à l’ombre ou au soleil non brûlant. Évitez-lui cependant les climats trop chauds et secs, ainsi que le soleil brûlant. Si vous ne disposez que d’un balcon faiblement éclairé, n’hésitez pas à le cultiver en pot, dont les bords seront rapidement et élégamment masqués par sa végétation retombante.

Bugle rampante

L’Ajuga

Le Bergenia, beau même en hiver

Autre couvre-sol destiné aux jardiniers novices, le Bergenia, ou Plante du Savetier, est une vivace qui a largement fait ses preuves. Apprécié pour son large feuillage persistant aux teintes vertes plus ou moins foncées, sa présence s’affirme même au cœur de l’hiver, lorsque qu’il se teinte de pourpre sous l’effet du froid. Du début du printemps au début de l’été selon les variétés, ses fleurs en clochettes se détachent bien au-dessus du feuillage. Blanc pur ou légèrement teintée de vert, rose pâle à plus foncé, cette floraison illumine n’importe quelle bordure au jardin. D’une rusticité insolente, d’un entretien réduit, exempte de maladie, cette vivace parmi les plus faciles est particulièrement à l’aise à mi-ombre, dans un sol drainé, même pauvre, mais qui reste un peu frais. Haute d’une vingtaine de centimètres en moyenne, le Bergenia forme à terme un tapis dense qui laisse peu de chance aux herbes indésirables. Évitez-lui simplement les situations trop chaudes et trop sèches.

plante des savetiers

Le bergenia

La Vergerette, des mois de fleurs sans effort

Tout jardinier, même peu expérimenté, devrait avoir dans son jardin quelques touffes de Vergerettes, aussi appelées Erigeron. L’espèce la plus connue est l’Erigeron karvinskianus, qui forme des touffes de 20 à 40 cm en tous sens, et dont la floraison en petites marguerites blanches à rosées nous ravit 6 mois durant, de mai à octobre, parfois davantage encore ! D’autres espèces et variétés donnent accès à des coloris plus affirmés, comme le bleu lavande, le rose ou le violet. Haute de 10 à 60 cm selon les variétés, cette vivace permet de fleurir les murets, les rocailles, le bord des chemins et des escaliers tout comme les massifs les plus élaborés. Elle se plaît au soleil et résiste bien à la sécheresse, tout en se montrant relativement rustique. Tout type de sol lui convient, même si ce dernier est calcaire et peu profond.

vergerette

L’Erigeron karvinskianus

Le Carex, pour des bordures graphiques sans entretien

Le Carex, ou Laîche, est une vivace souvent classée parmi les graminées. Atteignant en moyenne 20 à 50 cm, c’est une plante au port plus ou moins arrondi. De rusticité variable, certaines espèces telles que les Carex buchananii et Carex flagellifera sont plutôt destinées aux régions plus douces, mais la majorité des autres Carex sont parfaitement adaptés au froid. Ce sont des vivaces cultivées avant tout pour leur feuillage le plus souvent persistant et qui offrent une large gamme de coloris : jaune doré, bleuté, gris argenté, orangé, sans parler des nombreuses variétés aux différentes nuances de vert et de celles aux panachures lumineuses. Tous ces coloris permettent de créer de superbes bordures, décoratives toute l’année, le tout avec un entretien minimum. Ne connaissant ni maladies, ni ravageurs, le Carex s’adapte à toutes les expositions. Plus à l’aise en sol restant frais en été, il affiche cependant une bonne résistance au sec. Cultivez-le en massif ou même en pot, afin d’apporter une touche graphique sur une terrasse.

vivaces faciles : le Carex

Carex ‘Frosted Curls’, Carex oshimensis ‘Evergold’ et Carex buchananii à droite

L’Aster, des étoiles plein les yeux...

Roi de l’automne, l’Aster illumine les massifs en fin de saison. Doté d’une floraison très généreuse, cette vivace caduque est disponible en différentes tailles et ports. Depuis les espèces géantes, capables d’atteindre plus d’1,50 m de hauteur aux variétés basses et compactes, les Aster se prêtent à de multiples usages. Fond de massif, bordure, rocaille, pot… il en existe pour toutes les configurations. Leurs petites fleurs sont autant de marguerites aux coloris attrayants et variés dont le spectre s’étend du blanc pur au bleu profond, en passant par différentes nuances de mauve, rose, rouge, pourpre ou violet, et il en existe même à fleurs jaunes ou teintées de vert. Bien rustiques, ces vivaces peuvent se naturaliser jusqu’à former de belles tapisseries. Elles poussent dans toute terre ordinaire, plutôt humifère, au soleil ou à mi-ombre. Certaines espèces peuvent se montrer plus sensibles à l’oïdium, surtout en situation peu aérée. Pour limiter ce risque, offrez-leur de l’espace, un sol frais et bien ensoleillé ou optez pour des espèces plus résistantes comme les Aster novi-angliae.

vivaces faciles : les Asters

Aster ageratoides ‘Asran’

La Coquelourde des jardins, classique indémodable

Vivace à courte durée de vie, la Coquelourde des jardins (Lychnis coronaria) fait partie des plantes destinées au jardinier débutant… ou paresseux. Sa culture extrêmement facile, son absence de maladies et de ravageurs, sa bonne rusticité ainsi que sa capacité à pousser dans une grande diversité de sols en font une plante de choix pour qui pense n’avoir pas vraiment la main verte. Le feuillage gris et duveteux, qui persiste en touffe basse en hiver, se développe au printemps en longues tiges ramifiées au sommet desquelles se déploient de nombreuses fleurs aux coloris joyeux (rose magenta, rouge carmin) ou plus sages (blanc). Le Lychnis ‘Oculata’, avec ses teintes nacrées blanc rosé est une merveille de raffinement. Installez ces belles sans soucis en plein soleil ou éventuellement à mi-ombre, même dans un sol pauvre, caillouteux et sec, car elles supportent très bien ces conditions. Si elle peut ne pas vivre très longtemps, la Coquelourde se ressème à l’envi, sans pour autant devenir envahissante. Arrachez les plants non désirés, transplantez-les ou offrez-les autour de vous.

coquelourde des jardins

Lychnis coronaria et Lychnis coronaria ‘Gardener’s World’

Le Calamagrostis, une graminée tout terrain

Les graminées ornementales comptent parmi les plantes les plus faciles à cultiver, leur entretien se limitant bien souvent à une taille annuelle en fin d’hiver. Parmi les plus accommodantes, le Calamagrostis pourrait figurer en tête de liste tant il est capable de s’adapter à toutes sortes de conditions de culture. Sol lourd et argileux ou plus sec, plein soleil ou mi-ombre, cette graminée pousse à peu près partout, d’autant plus qu’elle est très rustique. Doté d’une croissance rapide, le Calamagrostis atteint entre 1 m et 1,50 m de haut en moyenne et offre une silhouette à la fois érigée et souple. Le feuillage décoratif peut être vert uni ou panaché. Il prend de belles teintes dorées en fin de saison et reste également décoratif tout l’hiver. Les épis aux teintes beige sont un autre de ses atouts, et le Calamagrostis brachytricha est une espèce de mi-ombre et sol frais particulièrement prisée pour ses superbes plumeaux. Installée dans des massifs ou utilisée en groupe pour créer un écran qui abrite des regards, cette graminée offre à la fois naturel, grâce, mouvement et légèreté dans un jardin.

vivaces faciles : Calamagrostis

Calamagrostis brachytricha

Commentaires

Plantes vivaces faciles à cultiver Lychnis coronaria