Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
faire un potager en bord de mer
conseil

Faire un potager en bord de mer

Tous nos conseils pour obtenir de beaux légumes dans un jardin en bord de littoral atlantique

Habiter en bord de mer est une chance indéniable et vous vous réjouissez chaque jour de la vue dont vous bénéficiez, du climat clément et de la proximité de la plage. Pour autant, cette localisation sur le littoral atlantique présente quelques contraintes telles que l’omniprésence du vent, parfois violent lors d’épisodes de tempêtes, et des embruns chargés de sel. Quant à votre sol, il est le plus souvent sablonneux, pauvre, ultra drainant, voire instable. Des composantes dont il faut absolument tenir compte si vous souhaitez créer un potager en bord d’océan. Suivez tous nos conseils en matière de gestion du sol, du vent et des embruns, mais aussi de choix des plantes potagères à cultiver.

Les avantages du bord de mer pour cultiver son jardin

Sur la côte atlantique, un potager va être soumis à des conditions particulières. Il y a le vent incontournable qui peut se montrer très violent lors des tempêtes, ou simplement lorsqu’il souffle en rafales. Il faut aussi composer avec les embruns chargés de sels. Ces petites gouttelettes salées se déposent sur les plantes qui n’apprécient pas forcément.

Pourtant, cette proximité de l’océan présente aussi des avantages non négligeables pour le jardinier, à commencer par la douceur du climat. En effet, sur le littoral atlantique, les étés sont modérément chauds, les vagues de chaleur étant atténuées par les vents venus du large, et les hivers sont plutôt doux. Les gelées sont extrêmement rares, et jamais fortes. De ce fait, les amplitudes thermiques entre été et hiver sont très basses. De plus, les précipitations sont réparties sur toute l’année, l’ensoleillement est supérieur à d’autres régions. Des conditions climatiques qui sont donc idéales pour semer plus tôt ou plus tard dans la saison et donc profiter de bons légumes plus longtemps.

On se protège des vents omniprésents

C’est certainement la principale difficulté à contourner. Pour autant, vous avez envie de profiter de la vue. Donc, l’idée n’est pas de clore totalement l’espace mais plutôt de créer un écran végétal protecteur pour votre potager. Un brise-vent végétal est donc recommandé : il vous permet de couper la violence des vents sans dénaturer le paysage. Certains végétaux sont particulièrement résistants et donc adaptés pour une plantation en bord de mer. Créez donc une barrière végétale avec des tamaris, des éléagnus au feuillage légèrement argenté, des fusains du Japon, des céanothes, des Cupressus macrocarpa, des lauriers tins, les photinias, les cotonéasters

tamaris

Les tamaris forment d’excellents brise-vents sur tous les littoraux

Pour renforcer cette haie brise-vents, vous pouvez aussi protéger votre potager de canisses ou de bandes de bruyère tressée. A condition de les fixer très solidement.

Découvrez nos conseils pour créer une haie brise-vent.

On améliore le sol

L’autre grosse difficulté du potager en bord de littoral réside dans la nature des sols. Sans généraliser à outrance, les sols du bord de mer sont souvent sablonneux donc très filtrants, très drainants, pauvres et parfois acides. L’eau de pluie s’infiltre facilement mais s’échappe tout aussi rapidement. De ce fait, les minéraux sont emportés. Pour autant, ces sols représentent un atout car ils ne sont jamais gorgés d’eau et se réchauffent donc plus facilement. Et certains légumes, en particulier les légumes-racines, apprécient beaucoup ce type de terre.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faudra malgré tout enrichir ce sol pauvre avec des apports conséquents de compost ou de fumier bien décomposés. L’apport de matières organiques permettra ainsi de retenir les nutriments dont ont besoin les végétaux pour croître. En automne, n’hésitez pas à bêcher profondément pour bien incorporer le compost qui risque d’être lessivé si vous le posez simplement en surface.

De même, vous pouvez peut-être profiter de la proximité du littoral pour en prélever ses richesses, et en particulier les algues marines telles que le goémon, qui constituent un très bon engrais pour le potager. Attention toutefois à ne pas les utiliser fraîches car elles sont trop chargées en sel. Il suffit de les récolter au printemps et de les mettre en tas. Les pluies lessivent le sel du goémon qui pourra être incorporé au sol dès l’automne.

goémon

Le goémon qui se dépose sur les plages à marée basse constitue un excellent amendement pour le sol

On paille pour limiter l’évaporation des eaux pluviales

Sur le littoral atlantique, les pluies sont certes plus importantes mais surtout mieux réparties qu’ailleurs. Mais parce qu’elles tombent sur des sols le plus souvent sablonneux, elles ne pénètrent pas suffisamment et s’écoulent. Le paillage aura donc pour avantage de limiter le lessivage mais aussi l’évaporation de l’eau. Au final, les nutriments et minéraux nécessaires au développement des plantes potagères restent dans le sol.

En matière de paillis, vous avez le choix. Préférez un paillis de type BRF (Bois raméal fragmenté), propice au développement de l’activité biologique, et donc idéal pour les sols pauvres. En revanche, évitez les écorces de pin, que l’on trouve en abondance sur le littoral atlantique. Elles sont beaucoup trop acides et à réserver pour les massifs de terre de bruyère dans le jardin d’ornement.

On sème plus tôt

Sur le littoral atlantique, les étés sont chauds sans être caniculaires et les hivers doux. De ce fait, les périodes de culture sont beaucoup plus étendues qu’ailleurs. Et on peut semer plus tôt. Ainsi, les semis de carottes, radis, oignons peuvent commencer dès la dernière semaine de février. Les pommes de terre se plantent fin mars, et seront délicieuses consommées en primeur. Les haricots se plantent fin avril. Quant aux légumes-fruits comme les tomates ou les courgettes, ils peuvent être mis en pleine terre dès le début du mois de mai.

Quels légumes cultiver dans un potager installé sur le littoral ?

Certains légumes peuvent très bien pousser dans un potager en bord de mer. Et en particulier les brassicacées que sont les choux. Choux-fleurs (fleuron de la Bretagne), choux frisés, choux de Bruxelles, choux asiatiques pé-tsai et pak-choï vont se complaire en bord de mer.

chou pak choï

Les choux asiatiques pé-taai et pak-choï se plaisent sur les littoraux

Les légumes-racines comme la carotte, la betterave, le radis, le navet, les pommes de terre se plaisent aussi beaucoup dans les sols sableux du littoral atlantique. Laissez-vous également tenter par la culture des légumineuses comme les petits pois, les haricots secs, les fèves ou les lentilles.

Les poireaux s’adaptent très bien aux conditions climatiques du littoral tout comme les oignons, l’ail ou l’échalote qu’il ne faudra pas pailler car ils craignent l’humidité.

Enfin, en situation bien ensoleillée et à l’abri du vent, les légumes-fruits comme les tomates, les aubergines, les courges ou les melons peuvent parfaitement se développer.

Côté petits fruits, la fraise se plaît dans un potager en bord de mer tout comme les framboisiers ou les groseilliers.

Des légumes à (re)découvrir

Certaines plantes potagères poussent (ou plutôt poussaient car elles ont tendance à disparaître progressivement à l’état sauvage) sur les côtes atlantiques :

  • Le chou maritime (Crambe maritima) ou crambé maritime dont on mange les jeunes pousses. Au-delà de ses pousses comestibles que l’on fait blanchir comme des asperges, on peut aussi manger ses feuilles et ses boutons floraux avant éclosion comme le chou ou le brocoli. Au potager, le chou marin aime les sols légers et drainants et les situations ensoleillées.
chou maritime ou crambé maritime

Le chou maritime

  • La criste maritime (Crithmum maritimum) est également appelée fenouil marin ou perce-pierre, pousse sur les falaises et les rochers. Elle ne craint absolument pas les embruns. On mange ses feuilles qui ont une saveur iodée et un goût qui rappelle la carotte. Ses feuilles se consomment crues en salades. Au potager, la criste marine aime le plein soleil. Elle se sème en mars-avril.
criste maritime

La criste maritime

  • L’arroche marine (Atriplex halinus) se nomme aussi pourpier de mer. Comme les autres arroches qui font leur grand retour au potager, l’arroche marine est de la même famille que l’épinard. Elle est facile à cultiver sur les littoraux car elle ne craint ni les vents, ni le sable ni le sel. Les feuilles se consomment crues en salades ou cuites.
  • La mertensie maritime (Mertenisa maritima) est une plante originaire du littoral atlantique à l’étonnant goût d’huître. C’est pourquoi on la nomme souvent huître végétale ou huître du potager. Cette plante vivace est reconnaissable à son feuillage bleuté. Elle se cultive facilement au potager ou même en pot. On consomme ses feuilles crues dans une salade ou avec un plat de poisson.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin