Comment cultiver un bergenia en pot ?

Comment cultiver un bergenia en pot ?

Réussir la plantation et l’entretien des plantes du savetier

Sommaire

Mis à jour le 4 Avril 2022  par Marion 6 min.

Les bergenias sont appréciés pour leur feuillage persistant, au coloris parfois évolutif en automne/hiver, ainsi que pour leur adorable floraison printanière en clochettes. Ces plantes vivaces forment de denses couvre-sols permettant de végétaliser les lieux même pauvres et ombragés.

Les bergenias sont également parfaits pour créer de belles potées fleuries, ou encore pour habiller le pied d’arbustes en pot. Ils se prêtent en effet tout à fait à la culture en contenant.

Voici donc nos conseils de plantation et d’entretien pour réussir le bergenia en pot.

Été, Automne Difficulté

Quelles variétés de bergenias choisir ?

Faciles à cultiver, peu exigeants et de petites tailles, les bergenias se prêtent très bien à la culture en pot, jardinière, vasque ou petit bac. Vous aurez ainsi le choix parmi les différentes variétés aux coloris roses, rouges ou blancs.

Nous vous conseillons toutefois de privilégier les cultivars les plus compacts et à plus petits feuillages, comme :

  • ‘Baby Doll’, aux fleurs d’un rose pâle très doux (25 cm de hauteur pour 40 cm d’envergure) ;
  • ‘Flirt’, à la floraison rose vif (20 cm de hauteur pour 30 cm d’envergure) ;
  • ‘Dragonfly Sakura’, alliant rose pâle et rose foncé (25 cm de hauteur pour 30 cm d’envergure) ;
  • ‘Ice Queen’, aux clochettes vertes et crème (25 cm de hauteur pour 30 cm d’envergure) ;
  • ‘Bach’, produisant des fleurs d’un blanc rosé au centre noir cerise (30 cm de hauteur pour 40 cm d’envergure) ;
  • le Bergenia purpurascens, avec ses fleurs rose pâle à rose vif en haut de tiges pourpres (30 cm en tous sens).
quel bergénia choisir pour culture en pot

Bergenia ‘Baby Doll’ et Bergenia cordifolia ‘Dragonfly Sakura’

Quand planter le bergenia en pot ?

La plantation en pot du bergenia s’effectue :

  • soit au printemps, entre fin mars et mai, une fois les dernières gelées passées ;
  • soit à l’automne de septembre à novembre, dans les régions aux hivers doux (ne descendant pas en dessous de -5 °C).

Plantation du bergenia en pot

Le contenant

Pour la plantation de votre bergenia en pot, choisissez un contenant d’environ 40 cm de diamètre ou de largeur pour autant de profondeur.

Prévoyez plus grand si vous souhaitez cultiver d’autres plantes dans le même contenant et ainsi créer une potée fleurie.

Nous vous conseillons l’utilisation de pot en terre cuite. Cette matière poreuse permet une meilleure aération naturelle du substrat.

Choisissez impérativement un contenant percé, permettant à l’eau d’arrosage ou de pluie en excès de bien s’évacuer.

Le substrat

Le bergenia est une vivace peu exigeante et peu gourmande. Au jardin, la plante se développe dans tous types de sols, même pauvres et calcaires. Elle exige simplement un bon drainage pour éviter à l’eau de stagner, écartant ainsi tout risque de faire pourrir les rhizomes et racines. Le développement du bergenia est toutefois plus optimal dans un sol humifère (riche en matière organique décomposée).

Pour votre bergenia en pot, préparez un mélange composé de :

  • 2/3 de terreau horticole de bonne qualité ou de terre de jardin
  • 1/3 de compost ménager bien décomposé
  • une poignée de sable de rivière ou de vermiculite pour améliorer le drainage (facultatif)

La plantation

Avant la plantation, nous vous conseillons de réhumidifier la motte de votre bergenia en la plongeant plusieurs minutes dans quelques centimètres d’eau, de préférence de pluie.

  1. Installez une couche de drainage d’environ 5 cm au fond du contenant (billes d’argile, graviers, tessons de terre cuite, pouzzolane…).
  2. Ajoutez le mélange de substrat jusqu’à la moitié du contenant environ.
  3. Placez votre bergenia dans le contenant et complétez de substrat.
  4. Tassez légèrement avec les doigts, puis complétez à nouveau si besoin.
  5. Arrosez généreusement.
  6. Paillez pour retenir l’humidité et réduire le développement d’adventices (« mauvaises herbes »), par exemple avec des écorces de pin.

L’exposition

Très tolérant, le bergenia en pot accepte toutes les expositions. Il se plaît surtout en situation mi-ombragée, mais supportera aussi une ombre pas trop dense ou un soleil léger, tant que son sol reste humide.

Il n’y a guère qu’en climat méditerranéen qu’il risque de souffrir, en cas de sécheresse estivale prolongée. Évitez également l’exposition aux rayons brûlants du soleil.

Adaptable, il supporte aussi bien la pollution en jardin de ville que les embruns en situation de bord de mer.

planter bergénia en pot

Bergénia en grand bac

Entretien du bergenia en pot

Plante facile d’entretien, robuste et sans soucis, le bergenia ne demande que peu de soins pour bien grandir. L’accent doit toutefois être mis sur l’arrosage, afin de lui permettre de conserver un sol frais indispensable à son bon développement.

L’arrosage

Le bergenia apprécie que son substrat reste humide, sans pour autant être détrempé. Après la plantation, arrosez régulièrement pendant la première année, pour favoriser l’enracinement de la plante.

Prévoyez un arrosage par semaine en moyenne, dès que le substrat commence à s’assécher en surface. En été, passez à 2 arrosages par semaine, voire plus, en cas de sécheresse prolongée. Le bergenia peut très bien supporter la chaleur, tant que la terre reste fraîche.

Privilégiez l’eau de pluie, toujours moins calcaire que l’eau du réseau.

L’installation d’un paillage, à renouveler une fois décomposé, permet également de limiter l’évaporation naturelle et de mieux conserver l’humidité au pied de la plante.

La fertilisation

Le bergenia est une plante facile, qui se développe dans les terres même les plus pauvres. Les couleurs de son feuillage sont d’ailleurs bien souvent accentuées et plus vives dans ce type de substrat. Toutefois, la plante se développe davantage dans une terre riche en matière organique, favorisant ainsi sa floraison. En pot, les éléments nutritifs diminuant bien plus rapidement qu’en pleine terre, nous vous conseillons de faire un apport d’une poignée de compost à l’automne. Griffez légèrement le substrat superficiel avec un outil ou une fourchette pour le mélanger au compost.

Vous pouvez par ailleurs utiliser un engrais pour plantes fleuries ou un fertilisant pour jardinières et potée, en respectant les dosages préconisés par les fabricants. À noter que les engrais riches en azote risquent de stimuler la production de feuilles au détriment de celles des fleurs.

La taille

La taille du bergenia en pot se limite à 2 gestes simples d’entretien et de nettoyage.

À la fin de l’hiver, supprimez les feuilles abîmées, séchées ou éventuellement tachées. Coupez-les à la base à l’aide d’un sécateur bien aiguisé et préalablement désinfecté. De la même manière, éliminez les hampes florales une fois la floraison terminée, à la fin du printemps.

Le rempotage

Le bergenia est une plante à croissance lente. Elle n’a donc pas besoin d’être rempotée régulièrement chaque année. Contentez-vous simplement d’un léger surfaçage, en remplaçant les premiers centimètres de substrat par du terreau neuf.

Au bout de quelques années (4 à 5 ans environ), lorsque la plante commence à fatiguer, que sa croissance stagne et que la floraison diminue, vous pourrez effectuer une division. Procédez au printemps ou à l’automne, en séparant la motte en deux ou 3 morceaux, qui pourront être rempotés individuellement ou repiqués en pleine terre.

Les maladies

Le bergenia est une plante robuste, peu sensible aux parasites et maladies. Le jeune feuillage doit simplement être surveillé au printemps, puisqu’il peut être victime de l’attaque d’escargots ou limaces.

En pot, le bergenia peut aussi être attaqué par des larves d’otiorhynques (petit coléoptère cousin des charançons) qui se nourrissent des rhizomes et racines. En cas d’attaque, nous vous conseillons les solutions de lutte biologique par pulvérisation de nématodes.

→ Retrouvez notre fiche conseil complète : Maladies et parasites du bergenia

ravageurs du bergénia

Les Otiorhynques laissent des marques caractéristiques sur le pourtour des feuilles de bergénia

Pour en avoir plus, consultez notre article « Lutte biologique, les nématodes auxiliaires : comment bien les utiliser ? ».

Enfin, le bergenia peut être affecté par des maladies cryptogamiques à l’origine de taches sur le feuillage. Éliminez immédiatement les parties touchées pour éviter qu’elles ne contaminent le reste de la plante et prévoyez une exposition un peu plus aérée.

L’hivernage

Le bergenia en pot peut tout à fait passer l’hiver dehors. En effet, à l’état naturel, le bergenia pousse dans les zones froides et montagneuses, enneigées en hiver. Ces origines lui confèrent une très grande rusticité et résistance au froid, jusqu’à près de -30 °C.  Sachez que la neige offre une protection efficace au feuillage par son action isolante. Durant cette période, veillez simplement à ce que la terre soit toujours bien drainée pour éviter toute stagnation d’eau particulièrement nocive pendant la saison froide.

rusticité bergénia, hiverner bergénia en pot

Le bergénia est très rustique et ne nécessite pas d’hivernage

Commentaires

culture bergenia pot jardinière
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.