PROMOTION : profitez de -30% et -50% sur des centaines de bulbes d'été !
7 astuces pas chères pour un beau jardin à petit budget

7 astuces pas chères pour un beau jardin à petit budget

Des conseils économiques et faciles à appliquer dans tous types de jardins

Sommaire

Mis à jour le 5 Mars 2024  par Marion 7 min.

Avoir un beau jardin, fleuri, parfumé, coloré et ombragé… C’est l’objectif de la plupart des jardiniers. Rendre un extérieur attrayant demande un aménagement bien pensé, un choix de plantes pertinent et un entretien assez régulier.

Mais avoir un beau jardin ne devrait pas être une question de budget : grâce à quelques astuces et bons plans, vous pourrez obtenir facilement un jardin ornemental sans vous ruiner. Suivez donc nos conseils pour allier esthétisme et petit prix.

 

Difficulté

Connaître vos conditions de culture

Ce conseil ne semble pas, à première vue, avoir de lien direct avec le fait d’avoir un beau jardin à petit prix. Pourtant, en choisissant des plantes réellement adaptées à vos conditions météorologiques, mais aussi à votre type de sol et vos expositions, vous optimiserez les chances de garder vos végétaux en vie plus longtemps et avec moins d’effort. Cela vous permet donc de réaliser de belles économies, en évitant de devoir renouveler régulièrement les végétaux plantés.

En premier lieu, il est donc important de vous familiariser avec vos contraintes, qui peuvent être diverses :

  • un espace restreint qui demandera de s’orienter vers des végétaux de petites tailles et peu encombrants ;
  • des conditions climatiques parfois extrêmes (sécheresse, humidité, gel, vent, embruns…) ;
  • un sol lourd ou, au contraire, pauvre et filtrant ;
  • la présence de bâtiment et de voisins à proximité ;
  • une exposition peu ensoleillée ou, au contraire, peu ombragée ;
  • etc.

A l’inverse, évitez donc de ne choisir vos plantes qu’au « coup de cœur », sans connaître leurs besoins ou sans savoir si elles seront adaptées à vos conditions culturales. Cela conduit bien souvent à des sujets peu pérennes et fragiles.

Choisir des plantes pas chères

Le choix des végétaux est un poste qui peut rapidement faire exploser un budget pour le jardin. Mais il n’est pas nécessaire d’investir dans des plantes onéreuses pour obtenir un extérieur attrayant. Nous vous avons d’ailleurs déjà fait plusieurs sélections de plantes économiques, assez courantes et populaires, mais qui feront de l’effet sans difficulté au jardin.

Optez par exemple pour :

narcisses

De nombreux bulbes de printemps comme les narcisses sont bon marché et se naturalisent

Notons que les plantes à feuillage caduc sont généralement moins chères à l’achat que celles à feuillage persistant (qui reste en place en toute saison).

Les plantes indigènes (au contraire des variétés hybrides créées par l’homme), qui poussent naturellement sur notre territoire sans intervention humaine, disposent aussi un double atout : elles sont peu chères et naturellement adaptées aux conditions de culture du milieu, ce qui les rend plus robustes et faciles à cultiver. C’est le cas du lierre, des coquelicots, de la digitale pourpre, du sureau noir, du chêne vert… et de beaucoup d’autres plantes belles et utiles à la biodiversité.

Pour plus d’idées de plantes à petits prix, découvrez nos articles :

sureau noir

Le sureau noir est un arbuste indigène de valeur, à petit budget

Préférer les végétaux multifonctions

Pensez chaque plante sélectionnée en fonction de ce qu’elle va apporter au jardin, en préférant celles qui cumulent les qualités. Cela permet, avec moins de sujets et donc moins de budget, d’obtenir facilement un jardin esthétique et animé.

Par exemple :

  • choisissez une plante à la floraison automnale, mais qui a aussi un beau feuillage en automne ;
  • optez pour une grimpante d’ombrage, mais qui vous régalera aussi de ses fruits ;
  • adoptez un arbuste fleuri et parfumé, mais qui produit aussi des baies décoratives qui apporteront de la couleur en hiver ;
  • etc.
amelanchier

Un parfait exemple d’arbuste multifonction : l’amélanchier

Privilégier certains conditionnements

Les plants en racines nues

Ces végétaux sont vendus sans contenant ni motte entourant les racines. Il s’agit de plantes extraites de terre pendant leur période de dormance, entre octobre et février.

Si elles peuvent sembler fragiles et moins esthétiques de prime abord, il n’en est rien : elles disposent généralement d’une bonne capacité de reprise et d’une grande vigueur, ayant été moins stressées et ayant bénéficié d’une culture en pleine terre.

Les plantes en racines nues sont moins chères à l’achat, puisque les frais de productions sont réduits en comparaison à des plantes en conteneurs ou mottes.

Seuls inconvénients : elles ne sont pas disponibles toute l’année (seulement en automne et hiver) et elles nécessitent une petite préparation avant transplantation, appelée pralinage.

Les végétaux encore jeunes

Plus la plante achetée est ancienne et/ou imposante, plus elle sera onéreuse. Elle aura en effet demandé davantage de soins et de temps, ce qui se répercute sur le prix de vente.

Préférez donc les plantes encore jeunes et en petits formats (godets par exemple), surtout si elles sont à croissance rapide. En seulement 3 à 5 ans, elles feront déjà de l’effet au jardin. En plus, le fait de privilégier les plantes jeunes offre généralement de meilleures chances de reprise, puisqu’elles seront plus faciles à acclimater.

Les semis

Certaines plantes sont très faciles à semer, comme les annuelles (nigelle de Damas, Cosmos, souci, pois de senteur, tournesols…) ou certaines vivaces (ancolies, gaillardes, lupins…).

Or, l’achat de graines est généralement très économique : il permet de fleurir ou d’habiller en quantité une partie du jardin sans dépenser beaucoup d’argent.  Un paquet contient plusieurs dizaines de graines pour moins de 5€ et peut se conserver jusqu’à 3 ans. Vous habillerez ainsi facilement massifs, bordures, rocailles ou potées.

nigelles

Les semis d’annuelles comme les nigelles sont très économiques et elles se ressèment volontiers

Les invendus et déstockages

Profitez des promotions sur certaines plantes auprès des sites internet, jardineries et pépinières. Vous pourrez y trouver des végétaux parfois un peu abîmés, mais tout à fait capables de repartir la saison suivante, ou bien des végétaux peu chers, car hors saison.

Faire soi-même au lieu d’acheter neuf

Fabriquer ou réparer par vous-même permet de faire des économies au jardin, et même de donner à votre extérieur un style unique sans dépenser beaucoup d’argent. Il existe une multitude de tutoriels de jardin faciles ou DIY (« fais-le toi-même ») sur internet.

 

Pour aménager votre jardin, il n’est donc pas nécessaire de faire le tour des magasins. Vous trouverez facilement sur les sites de seconde main, en ressourceries ou en brocantes tout le nécessaire : mobilier, décoration, matériel (pots de fleurs notamment), outils, etc. Le recyclage et la récupération de matériaux au jardin permettent de faire de vraies économies.

 

Pour la décoration, pensez aussi à l’upcycling, cette réutilisation d’un objet de façon détournée pour lui donner une nouvelle vie. Grâce à une simple palette, vous pourrez confectionner aussi bien une jardinière, qu’un canapé d’extérieur ou un bac de rangement utile. Dans la même idée, un vieil arrosoir ou une ancienne bassine en zinc trouée seront parfait pour accueillir une belle potée, quand des boîtes de conserve deviendront de jolies lanternes ornementales. De son côté, la vaisselle un peu abîmée trouvera sa place au jardin, en insufflant un petit charme champêtre : tasses ou théières ébréchées deviennent des cache-pots, une assiette fera office de soucoupe, etc.

D’autres matériaux peuvent être revalorisés, comme dans le cas d’une ancienne gouttière ou de parpaings qui font office de support de culture pour semis et plantes.

Complétez l’aménagement de votre jardin avec des éléments faciles à trouver, déjà présents chez vous ou dans la nature (en prélevant de façon modérée) : cailloux, pierres, branchages, pommes de pin, etc. Si vous avez des bambous, leurs cannes permettent de nombreuses utilisations : confection de treillage, simples tuteurs, réalisation d’un ombrage, etc.

upcycling

Upcycling : une tendance intéressante

S’appuyer sur la communauté de jardiniers passionnés

La communauté de jardinier ne cesse de s’agrandir et de se diversifier. Profitez-en pour solliciter les conseils des plus expérimentés, mais participez aussi aux bourses ou trocs de plantes, qui permettent d’acquérir gratuitement de nouveaux végétaux.

De la même manière, surtout en ce qui concerne les outils d’entretien qui peuvent vite faire grimper le budget, optez pour l’achat groupé ou encore pour la location. Elle peut se faire auprès de magasins spécialisés ou entre particuliers (il existe différents sites sur internet).

Commentaires

Nos idées pour embellir son jardin sans se ruiner