6 viornes à feuillage persistant

6 viornes à feuillage persistant

Des variétés qui conservent leurs feuilles toute l’année, à cultiver au jardin ou en pot

Sommaire

Mis à jour le 4 Janvier 2024  par Marion 6 min.

Si les viornes ou Viburnum sont si répandues et appréciées, c’est parce qu’elles ont de nombreuses qualités. Faciles à vivre, généreuses au moment de la floraison et nous gratifiant d’un feuillage généralement très décoratif, elles s’intègrent dans tous les jardins.

Si la plupart des variétés perdent leur feuillage à l’automne, d’autres produisent des feuilles persistantes, qui restent en place tout au long de l’année. Ces viornes permettent de constituer d’excellents brise-vue et apportent de la couleur au jardin même pendant la saison froide.

Voici donc notre sélection de 6 viornes persistantes et faciles à associer.

Difficulté

Le Viburnum tinus ‘Purpureum’ : un feuillage dense joliment teinté au printemps

On ne présente plus le fameux laurier tin, très présent dans les jardins. Ici, nous avons choisi la version ‘Purpureum’ ! Elle présente un beau feuillage évolutif, au coloris original d’abord pourpre-bronze au printemps. Au fil du temps, il devient ensuite de plus en plus vert. Les feuilles elliptiques, pointues en leur bout, offrent une texture coriace et un peu brillante. Ce feuillage persistant crée un bel écrin pour la longue floraison. Les boutons floraux roses se dévoilent à l’automne dès le mois de novembre. Ils s’ouvrent ensuite en fin d’hiver, entre février et avril, dévoilant de petits bouquets de fleurs blanc-rosé parfumées. Des baies décoratives apparaissent ensuite, faisant le bonheur des oiseaux.

Cette variété dispose d’une silhouette modeste (environ 1,75 m de hauteur pour 1 mètre d’envergure). Cela lui permet de s’intégrer aussi bien au jardin qu’en pot, pour habiller terrasses et balcons en toutes saisons.

Si le laurier tin est si répandu, c’est parce qu’il est simple de culture et vraiment facile à vivre. Il s’adapte à presque toutes les expositions et tous les types de sols, même calcaires et très secs, tout en tolérant la concurrence racinaire. Assez rustique, il supporte des températures jusqu’à -12 à -15°C et se révèle peu sensible aux maladies.

Son feuillage bien dense restant en place toute l’année fait de lui un très bon candidat des haies brise-vue, qu’elles soient libres ou taillées. Sa résistance au vent et aux embruns le prédestine quant à elle aux jardins de bord de mer. Pour vous protéger efficacement des regards, associez-le à d’autres arbustes persistants, comme l’oranger du Mexique qui prendra le relais de la floraison, mais aussi le photinia dont le feuillage coloré s’harmonisera bien avec notre viorne. Dans les régions aux hivers doux (ne descendant pas sous -5 à -10°C), pensez aussi au pittosporum et au Griselinia ou fusain anglais.

viorne à feuillage persistant

Viburnum tinus ‘Purpureum’

Le Viburnum davidii ‘Angustifolium’ : un étonnant port étalé

Le Viburnum davidii ‘Angustifolium’ est particulièrement intéressant pour son port bas et étalé, plus large que haut. Il mesure en effet 80 cm de hauteur pour un minimum de 1,20 m d’envergure, ce qui en fait un très bon couvre-sol. Cette viorne de David formera ainsi un beau coussin pour égayer les zones même ombragées. Elle se cultivera aussi bien en bac qu’en pleine terre.

Le feuillage persistant se constitue de feuilles coriaces, nervurées et brillantes, vertes à maturité. Elles sont nuancées de rouge lorsqu’elles sont à l’état de jeunes pousses. Ce feuillage met en valeur la floraison printanière, intervenant entre avril et mai. Notre viorne se pare alors petites fleurs blanches rassemblées en grappes, assez discrètes et légèrement parfumées. Elles laissent place à des fruits bleu-noir très ornementaux (sur les pieds femelles), qui resteront en place au moins jusqu’à l’automne.

Facile à cultiver et rustique jusqu’à -15°C environ, il s’épanouira dans un sol non-calcaire et restant frais (non sec). Notre arbuste apprécie les substrats acides, ce qui permet de l’associer avec des plantes de terre de bruyère. Offrez-lui comme compagnons des rhododendrons et azalées, des hortensias et des andromèdes du Japon. Pour habiller une rocaille, mariez-le à des saxifrages et à des conifères nains.

viorne à feuillage persistant

Viburnum davidii ‘Angustifolium’

Le Viburnum rhytidophyllum : une silhouette imposante décorative toute l’année

Le Viburnum rhytidophyllum ou viorne à feuilles ridées ne passe pas inaperçu. C’est d’abord sa belle silhouette arbustive, atteignant environ 3 à 5 mètres en tout sens à maturité, qui attire les regards. Mais cette viorne a surtout l’avantage de rester ornementale toute l’année.

Le feuillage est constitué de feuilles gaufrées et nervurées, bien retombantes, mesurant 15 à 20 cm de long. Elles arborent un vert brillant bien sombre, et un gris mat velouté au revers.  Ce feuillage présent toute l’année met bien en valeur la floraison, qui est au contraire très claire. Au printemps, ce sont en effet de grands corymbes plats blanc-crème de près de 20 cm de diamètre qui font leur apparition. De petits fruits rouges et noirs leur succèdent ensuite, faisant le bonheur des oiseaux.

Cette viorne est appréciée pour sa croissance rapide, sa facilité de culture, sa grande rusticité et son entretien minime. Offrez-lui une exposition ensoleillée ou mi-ombragée, dans un sol ordinaire même calcaire.

Cultivez cette variété en isolé, ou en arrière-plan d’une haie au charme naturel. Mariez-la avec d’autres arbustes à fleurs comme les spirées, les cornouillers, les seringats ou encore les physocarpes. Ils fleuriront tous en chorale dans des tons roses ou blancs, créant une magnifique harmonie.

viorne à feuillage persistant

Viburnum rhytidophyllum

Le Viburnum odoratissimum : une variété parfumée au feuillage évolutif

Autre viorne persistante : le Viburnum odoratissimum ou viorne odorante. Sa particularité est d‘offrir un feuillage qui reste en place toute l’année, mais change quand même de couleurs à l’automne. Les feuilles coriaces et nervurées sont d’abord vertes d’aspect vernis. À partir de septembre-octobre, elles prennent ensuite de belles nuances rougeoyantes, accentuant encore leur effet ornemental.

Cette variété fleurit au printemps entre mai et juin, en dévoilant une multitude de petits bouquets de fleurs blanc-crème délicatement parfumées. Cette floraison attire beaucoup d’insectes butineurs. Arrivent ensuite de petites baies décoratives qui, comme chez beaucoup de ses congénères, feront le régal des oiseaux du jardin.

À maturité, notre viorne odorante atteindra environ 2 mètres en tout sens, proposant une silhouette de plus en plus régulière avec le temps.

Tolérante vis-à-vis du sol et assez résistante à la sécheresse une fois bien établie, elle se révèle facile à vivre. Son seul défaut ? Une rusticité limitée à -6 à -9°C environ, qui nécessitera un emplacement protégé des vents froids.

En climat doux de bord de mer ou protégée derrière un mur, associez cette viorne à un chalef, un fusain du Japon et une viorne luisante, autre variété persistante qui prend des nuances rouge-pourpre en automne.

viorne à feuillage persistant

Viburnum odoratissimum

Le Viburnum pragense : une variété persistante récompensée

La viorne de Prague (Viburnum pragense) est une descendante de la viorne à feuilles ridées, dont elle conserve le feuillage texturé original et décoratif. Les longues feuilles nervurées d’aspect gaufré arborent un vert brillant sur le dessus et présentent un revers duveteux brun-gris.

Entre mai et juin, l’arbuste nous gratifie de jolies inflorescences aplaties d’environ 10 cm de diamètre. Les boutons sont d’abord roses, avant de s’ouvrir en fleurs blanc-crème. Comme souvent, la floraison laisse place à de petites baies rouges, qui nourriront les oiseaux.

Cet arbuste atteignant 2,50 m en tout sens offre une silhouette buissonnante, légèrement aplatie. Les branches sont érigées, mais les rameaux retombants, donnant un aspect global très souple à notre viorne.

Comme la plupart des viornes, V. pragense est vraiment facile à cultiver, même pour des jardiniers débutants. Elle ne demande qu’une exposition plutôt ensoleillée, en sol ordinaire même calcaire. Veillez simplement à ce que le substrat reste frais (ne s’assèche pas complètement). Pour ses qualités, cette variété a d’ailleurs reçu un Award of Garden Merit en Angleterre en 1993.

La viorne de Prague pourra s’accompagner d’arbustes au feuillage lumineux, comme le Viburnum tinus ‘Variegatum’ panaché de jaune et crème ou le Cotoneaster horizontalis ‘Variegatus’. Un magnolia étoilé, un cognassier du Japon, ainsi qu’un lilas précèderont la floraison au printemps. Et pour un jardin évolutif presque toute l’année, ajoutez un sarcococca et un camélia sasanqua, qui fleuriront en automne-hiver.

viorne à feuillage persistant

Viburnum pragense

Le Viburnum globosum ‘Jermyns Globe’ : un arbuste à longue floraison

Le Viburnum globosum ‘Jermyns Globe’ est intéressant pour sa floraison qui dure plusieurs mois. Elle débute au printemps aux environs de mai, puis se renouvelle de façon irrégulière pendant tout l’été, remontant parfois même au début de l’automne. Les fleurs blanc-crème sont regroupées en grappes souples et aplaties, mesurant environ 5 cm de diamètre. S’ensuit une fructification décorative qui assurera le spectacle au moins jusqu’à l’automne. Les fruits bleu-noir contrastent joliment avec les pédoncules rouges qui les portent.

Le feuillage persistant de cette viorne fait bien sûr aussi partie de ses autres atouts. Les feuilles d’un intense vert foncé sont coriaces, lustrées et nervurées. Elles peuvent se nuancer de pourpre sous l’effet du froid, en harmonie avec leur pétiole rouge.

À maturité cette viorne atteint un peu plus de 2 m en tout sens, formant un joli buisson.

Notre arbuste s’acclimatera très facilement au jardin. Sa rusticité pourra simplement être prise à défaut dans les régions aux hivers rudes (il craint les températures inférieures à -12 °C). Plantez-le au soleil ou à mi-ombre, dans un sol même calcaire.

La couleur sombre de son feuillage met bien en valeur les couleurs de ses voisins. Un weigélia avec sa floraison printanière et son feuillage d’automne sera ainsi parfait pour l’accompagner, tout comme un deutzia.

viorne à feuillage persistant

Viburnum globosum ‘Jermyns Globe’

Commentaires

6 viornes a feuillage persistant