Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
arbustes pour bord de mer
conseil

10 arbustes parfaits en jardin de bord de mer

les variétés les plus adaptées

En plus d’offrir un magnifique cadre naturel, les jardins de bord de mer bénéficient dans l’ensemble d’un climat doux et ensoleillé, favorable à la culture de plantes peu rustiques. Cependant, ils sont soumis à des conditions difficiles : vents forts, embruns salés, sol pauvre et sableux, très drainant, etc. Il faut donc y cultiver des plantes résistantes, capables de s’adapter à cet environnement particulier.

Y installer des arbustes vous permettra de constituer des brise-vents, afin de créer des conditions propices à la culture de plantes plus fragiles. Les arbustes persistants sont intéressants car ils forment un écran qui protégera du vent même en hiver. Cependant, pour composer une haie, vous pouvez mélanger arbustes caducs et persistants. Le choix des arbustes pour votre jardin dépend aussi de votre situation géographique : les hortensias par exemple sont parfaits sur le littoral breton, tandis que les lauriers roses conviennent mieux aux jardins méditerranéens. N’hésitez pas non plus à vous inspirer de la végétation spontanée, des plantes qui poussent naturellement sur le littoral. Pour vous aider à faire votre choix, découvrez notre sélection de 10 arbustes qui se plaisent dans les jardins de bord de mer !

L’Eleagnus, Chalef

L’Eleagnus, aussi appelé Chalef, est idéal en haie car il constitue un brise-vent efficace, grâce à son feuillage assez dense. Il est résistant, supporte plutôt bien le sel, le sable et les embruns. De plus, il a l’avantage de pousser rapidement. Il permettra de protéger des plantes plus fragiles, en limitant le passage du vent et du sable. C’est un arbuste qui possède des feuilles simples et entières, ovales, assez ordinaires mais offrant de belles teintes. Suivant les variétés, elles peuvent être grises, vertes, ou panachées de jaune. Celles de l’Elaeagnus angustifolia rappellent celles de l’Olivier (pour cette raison, on l’appelle aussi « Olivier de Bohème »). Cette espèce est caduque tandis que l’Elaeagnus ebbingei est persistant. La floraison de ces arbustes est assez discrète.

Le feuillage de deux espèces d'Elaeagnus, ou Chalef

L’Eleagnus angustifolia (photo Lazaregagnidze) et l’Eleagnus ebbingei ‘Limelight’

Le Griselinia littoralis

Cet arbuste porte un beau feuillage vert tendre et brillant, lumineux, tirant un peu sur le jaune. Ses feuilles sont simples, ovales et luisantes. Grâce à son port dense et compact, bien touffu, il convient très bien à une plantation en haie. Il pousse rapidement, et a en plus l’avantage d’être persistant ! Par contre, sa floraison et sa fructification sont très discrètes, plutôt insignifiantes. On cultive principalement l’espèce Griselinia littoralis. Il apprécie les terrains sableux et drainants, mais craint les vents froids. Vous pouvez l’installer au soleil ou à mi-ombre. Il permet de constituer une barrière efficace contre les embruns pour cultiver des plantes plus fragiles.

Le feuillage du Griselinia, un arbuste de bord de mer

Griselinia littoralis (photos Krzysztof Ziarnek, Kenraiz)

Le Tamaris

Le tamaris est un arbuste caduc qui offre une floraison impressionnante grâce à une multitude de petites fleurs, rose tendre ou plus foncé. On l’apprécie pour son aspect vaporeux, très léger, dû à la fois à la finesse de son feuillage et à sa floraison aérée ! Ses feuilles sont vertes et très petites, caduques, portées sur des tiges souples. Suivant les espèces, le tamaris peut fleurir au printemps ou en été. Il est bien rustique, supporte bien le sel, les embruns, le vent, et demande peu d’entretien. Vous pouvez tout à fait le planter en haie, mais il est intéressant également en isolé ou en petit groupe, par exemple au milieu d’une pelouse, afin de faire ressortir son élégante silhouette.

La floraison rose d'un Tamaris

→ Pour aller plus loin, découvrez notre fiche « Tamaris : Planter, tailler et entretenir »

L’Arbousier, Arbutus unedo

L’arbousier est un arbuste naturellement présent autour du bassin méditerranéen. Il porte en automne des fleurs en petites clochettes blanches, qui donnent naissance à des fruits globuleux, décoratifs et comestibles, ressemblant un peu à des fraises (d’où son nom commun d’ « arbre à fraises »). Les fleurs ont en plus l’avantage d’être mellifères, attirant les insectes pollinisateurs. Ses feuilles sont vertes, persistantes et dentées. Avec le temps, son tronc devient tortueux, et porte une superbe écorce rougeâtre, qui se desquame. Sa croissance est assez lente, mais il peut vivre très longtemps ! Il trouvera facilement sa place dans une haie libre mais peut aussi être planté en isolé.

Les feuilles et jeunes fruits d'un arbousier

Arbutus unedo (photo Daniel Villafruela)

Le Pittosporum

Le Pittosporum tobira, aussi appelé Pittospore du Japon, est un arbuste au port arrondi et dense, et au feuillage persistant. Il offre des feuilles simples, vertes foncées et brillantes. Au printemps on apprécie sa floraison blanche, agréablement parfumée. Les fleurs forment de petites clochettes étoilées, et sont rassemblées en ombelles terminales. Il existe même des variétés naines, comme le Pittosporum tobira ‘Nanum’, qui ne dépasse pas un mètre de hauteur (contre 5 m pour l’espèce type) ! Le Pittosporum craint les vents froids, mais supporte bien la taille, et peut s’adapter à une culture en pot.

Le feuillage du Pittosporum tobira, ou Pittospore du Japon

→ Pour tout savoir, découvrez notre fiche sur la plantation, la culture et l’entretien du Pittosporum

Le Ciste

Le Ciste est un petit arbuste persistant qui offre, entre le printemps et le début de l’été, des fleurs blanches ou roses, composées de cinq pétales à l’aspect chiffoné, avec au centre un bouquet d’étamines jaunes. Cette floraison a l’avantage d’apporter de la luminosité au jardin ! De plus, parfois, les pétales portent des macules plus sombres vers le centre de la fleur, ce qui offre un superbe contraste. Les feuilles du Ciste peuvent prendre différentes teintes suivant les espèces et variétés : vert, gris, jaune… Elles sont simples et allongées, parfois collantes et poisseuses. C’est un arbuste qui supporte très bien les terrains pauvres, secs et caillouteux.

Les fleurs et feuilles d'un Ciste

Cistus purpureus

→ Découvrez notre fiche plante consacrée aux Cistes

L’Olearia

L’Olearia est un arbuste au feuillage persistant, vert gris, assez dense. Il offre également une floraison blanche abondante, constituée d’une multitude de fleurs à l’aspect de petits capitules. Il pousse rapidement, prend un aspect touffu et dense, et constitue un excellent brise-vent. En général il peut mesurer jusqu’à 4 mètres de hauteur, et possède des branches assez souples. Il est préférable de le tailler de temps en temps afin de conserver un port dense et relativement compact. L’espèce Olearia virgata a des feuilles très fines, linéaires, tandis que celles de l’Olearia traversii sont ovales, bien plus larges. On trouve également d’autres espèces en culture, comme par exemple les Olearia x haastii et O. solandri.

L'Olearia, un arbuste idéal pour le bord de mer

Olearia traversii (photo Krzysztof Golik) et Olearia solandri ‘Aurea’

L’Escallonia macrantha

L’Escallonia est un arbuste qui porte un feuillage persistant, vert foncé et brillant. Ses feuilles sont assez petites, ovales et dentelées. On l’apprécie également pour ses petites fleurs tubulées, généralement rose-rouge, bien qu’il existe aussi des variétés à fleurs blanches. La corolle se compose de cinq pétales soudés en un tube allongé. L’Escallonia pousse rapidement, et les plus grandes variétés peuvent atteindre 3 m de hauteur, mais l’on trouve aussi des variétés tapissantes, comme l’Escallonia ‘Red Carpet’, qui n’excède pas 80 cm de hauteur.

Les fleurs et feuilles d'un Escallonia

Escallonia rubra ‘Crimson Spire’ (photo Ben Rushbrooke)

→ Pour tout savoir sur l’Escallonia et bien le cultiver, suivez nos conseils : « Escallonia : plantation, taille, entretien »

Le Yucca

Le Yucca est idéal pour apporter un aspect exotique à votre jardin ! Il amène de la structure et de la verticalité dans les massifs. Il produit un ou plusieurs troncs, faiblement ramifiés, d’où se déploie une touffe de longues et fines feuilles. On trouve des variétés au feuillage vert, bleu, ou panaché de blanc crème ou de jaune. Lorsqu’il fleurit, le Yucca porte une hampe dressée constituée de fleurs blanches en clochettes. Les espèces Yucca filamentosa et Yucca gloriosa comptent parmi les plus rustiques, capables de supporter jusqu’à – 20 voire – 25 °C ! Au jardin, nous vous conseillons de planter votre Yucca à un emplacement bien ensoleillé. Vous pouvez l’associer à des palmiers, callistemon, phormiums, agaves, et autres plantes à l’aspect exotique !

La floraison et le feuillage glauque d'un Yucca

Yucca gloriosa (photo Miwasatoshi)

→ Suivez nos conseils pour réussir la plantation, la culture et l’entretien des Yuccas

Le Callistemon, "Rince-bouteille"

Le Callistemon, aussi appelé Rince-bouteille, est un arbuste originaire d’Australie et qui offre des inflorescences originales et allongées, en forme de goupillon, dans des tons chauds : rouge, rose, orangé… voire jaune crème pour le Callistemon pallidus. Les inflorescences sont décoratives grâce aux nombreuses et longues étamines filiformes qui les composent. Le Callistemon possède également de belles feuilles simples et allongées, coriaces. Elles sont persistantes. C’est un arbuste qui supporte bien le vent et les embruns. Vous pouvez l’intégrer dans une haie, en compagnie de Grevillea et Leptospermum.

La floraison originale d'un Callistemon, en forme de "goupillon"

Callistemon rigidus

→ Plus d’information sur le Callistemon dans notre fiche : « Callistemon, Rince-bouteille : planter, tailler et entretenir »

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire