Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Comment faire du purin d’absinthe ? Recettes, utilisations et bienfaits

Il est possible de fabriquer soi-même son purin d’absinthe (Artemisia absinthium), véritable engrais naturel pour les végétaux et le jardin. À partir de la plante fraîche, ce purin agit comme répulsif contre les acariens, limaces, escargots et insectes. Il est aussi efficace contre certaines maladies cryptogamiques comme la rouille et la teigne du poireau. Puissante aromatique, l’absinthe se cultive simplement dans les jardins ou les potagers.

Vous pouvez l’acheter tout fait mais vous pouvez aussi vous lancer dans une préparation maison de purin d’absinthe. Riche en thuyone, l’absinthe est un véritable insectifuge, répulsif, fongicide et insecticide et une fois rentrée dans la composition d’un purin, elle devient indispensable pour jardiner au naturel. Voici la recette de cuisine pour réaliser cette potion, savoir comment l’utiliser et en connaître ses bienfaits.

Découvrez comment préparer le purin d’absinthe et bien l’utiliser, dilué ou pur !

À la découverte de l’absinthe

Cette plante vivace aromatique est de culture facile dans les jardins. L’Artemisia absinthium est aussi appelée grande absinthe, armoise amère, aluine, herbe saint, herbe des vierges ou herbes aux vers, elle apprécie aussi bien le soleil que la mi-ombre, tous les types de sols et peut vite devenir envahissante. Elle développe de fines feuilles argentées ainsi que des petites fleurs jaunes en été. Elle dégage une forte odeur qui éloigne les insectes d’où ses vertus répulsives et insecticides.

Le matériel nécessaire

Pour réaliser 10 litres de purin d’absinthe, il vous faudra :

  • un seau ou tout autre récipient non métallique
  • un autre récipient pour réaliser la filtration
  • un torchon
  • 1 kg d’absinthe fraîche
  • 10 litres d’eau non calcaire et non chlorée
  • un bâton
  • un ou deux bidons en plastique
  • une paire de gants
  • un sécateur
  • un entonnoir
Feuillage de l'absinthe
Feuillage de l'absinthe. © Nicolas Weghaupt, Domaine Public

La fabrication du purin, pas à pas

Pour réaliser l’extrait fermenté d’absinthe, quelques étapes clés sont à suivre :

1) La recette

Pour fabriquer un purin, il est préférable d’utiliser de l’eau de pluie ou de l'eau non calcaire car le calcaire bloque l'absorption des principes actifs. L'eau ne doit pas être chlorée également sinon laissez-la décanter 48 heures en la remuant de temps en temps pour diminuer la teneur en chlore. Pour le contenant, préférez le plastique ou le bois. Le métal risque d’entraîner une oxydation du métal ferreux et peut compromettre la préparation.
Dans le but de fabriquer environ 10 litres de purin d’absinthe, vous aurez besoin de récolter 1 kg de feuilles fraîches et sommités fleuries pour 10 l d’eau.

2) La cueillette

A l’aide d’un sécateur, cueillez les feuilles fraîches ainsi que les fleurs, en début de floraison. Si vous n’avez pas à disposition de l’absinthe fraîche, sachez que vous pouvez la faire sécher au préalable. Vous utiliserez environ 30 grammes d’absinthe sèche pour 1 litre d’eau. Pesez environ 1 kg de feuilles.

3) La préparation du purin

Déposez les feuilles et fleurs, sans les hacher, dans le contenant puis ajoutez l’eau. Couvrez d'un vieux linge afin que le gaz de fermentation puisse s’évacuer et laissez la préparation macérer pendant 10 jours. Prenez soin de placer le contenant sur un emplacement à l’ombre.

4) Le brassage du purin

Avec un bâton, prenez soin de brasser le mélange quotidiennement pendant au moins 10 minutes.

5) La fermentation

Suivant la température, le temps de fermentation peut prendre entre 10 et 15 jours. Lorsque vous constatez l’absence de bulles et de mousse blanche en surface, c’est le signe d’une fermentation terminée et d’un purin prêt. Si vous attendez trop longtemps, la préparation va rentrer en putréfaction et tout sera à recommencer.

5) La filtration

Avec un tamis ou un vieux linge en coton, filtrez la préparation afin de retirer les résidus de plantes. Des éventuelles impuretés pourraient obstruer la buse du pulvérisateur !

6) Transvasez le purin dans les bidons

Une fois le purin filtré, prenez un entonnoir et transvasez le purin dans un flacon en plastique opaque et étiqueté, fermé hermétiquement. Ensuite, pour des raisons de sécurité, stockez-le sur une étagère en hauteur dans une pièce ventilée et fraîche. Évitez un local exposé à la chaleur.

La conservation du purin d’absinthe

Préférez un flacon en plastique opaque qui se ferme hermétiquement afin de conserver toutes les propriétés du purin. Le stocker dans une pièce à l’abri de la lumière, bien aérée et à l’abri de la chaleur. Conservez le purin d’absinthe plusieurs mois jusqu’à la préparation d’un nouveau purin.

Comment utiliser le purin d’absinthe au jardin ?

Cet extrait fermenté est très efficace au jardin pour lutter :

  • contre les piérides du chou, les mouches de la carotte, les mouches de l’asperge, les mouches de l’oignon, les altises, les chenilles, les teignes du poireau, les pucerons, les fourmis et les carpocapses de la pomme, à utiliser comme insectifuge et insecticide ;
  • contre les limaces et les escargots donc à utiliser comme un répulsif ;
  • contre les maladies comme la rouille du groseillier, à utiliser comme fongicide.

Avant de manipuler le purin, mettez des gants.

Ce purin se place dans un pulvérisateur pur ou dilué suivant les emplois :

  • Diluez-le à 10% (1 litre de purin pour 9 litres d’eau) pour l’utiliser contre les carpocapses ou les piérides du chou. Pulvérisez les arbres ou bien les légumes avant et pendant l’apparition des papillons et l’éclosion des chenilles. Traitez tous les 15 jours de début juin à fin juillet et au moment de la ponte contre les piérides et les carpocapses ;
  • Utilisez-le pur dans le pulvérisateur contre les mouches (des carottes, des asperges, des oignons), les teignes, les rouilles, les pucerons, la rouille des groseilliers et contre les limaces. Renouvelez la pulvérisation 10 jours après si besoin, jusqu’à disparition des parasites. Comme tous les extraits de plantes, utilisez-les avec modération !

Appliquez ces pulvérisations le soir ou le matin et préférez une période sans pluie. Évitez aussi de pulvériser le purin par une belle journée ensoleillée car des risques de brûlures des plantes seront à prévoir.

Pour compléter vos purins faits maison, lisez notre fiche conseils  tout savoir sur l’ortie et ses nombreuses vertus, découvrez nos tutoriels : Comment faire du purin d’ortie, Comment faire du purin de fougère, Comment faire du purin de consoude et Comment préparer un purin de prêle.

Retrouvez d’autres armoises comme Artemisia vulgaris et des conseils précieux pour la cultiver avec cet article tout savoir sur la plantation, la taille et l’entretien de l’armoise.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire