Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Roscoea : planter, cultiver et entretenir

Le Roscoea en quelques mots

  • Le Roscoea est une superbe vivace aux fleurs d’orchidées, originaire d’Asie de l’Est
  • Elle offre en été des fleurs raffinées dans des tons violet mauve, blanc, jaune ou rouge
  • C’est une plante de mi-ombre, qui se plait dans un sol frais, riche et bien drainé
  • Elle s’intègre facilement dans les jardins naturalistes, les rocailles ombragées ou les jardins asiatiques
  • Elle est bien rustique, jusqu’à – 15 / – 20 °C

Le mot de notre experte

Le Roscoea est une plante tubéreuse de la famille du gingembre originaire des régions montagneuses de Chine et du Népal. On l’apprécie pour ses fleurs délicates qui ressemblent à des orchidées (ce qui lui vaut son surnom de gingembre-orchidée) ! Elle donne en été des fleurs généralement violet mauve ou blanches, parfois même rouges ou jaunes suivant les variétés. On apprécie également son feuillage généreux et bien dessiné, de style exotique, parfois agrémenté de gaines foliaires pourpres ou rougeâtres suivant les variétés !

Le Roscoea est une plante encore trop peu connue, que l’on voit rarement dans les jardins. Pourtant elle a l’avantage d’être bien rustique, capable de supporter entre – 15 et – 20 °C. C’est une plante de mi-ombre, à protéger du soleil brulant, et qui se plait dans une bonne terre riche, fraiche et drainante. Elle est parfaite en rocaille, et s’intégrera également dans un jardin exotique, dans un jardin zen ou dans un massif naturaliste, et sera parfaite pour agrémenter un patio, une cour intérieure ou une terrasse ombragée. Découvrez dans cette fiche tous nos conseils pour cultiver le Roscoea, en pleine terre ou en pot !

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Roscoea sp.

Famille : Zingiberaceae

Noms communs : Gingembre orchidée, Fausse orchidée

Floraison : estivale, entre juin et septembre

Hauteur : généralement entre 20 et 50 cm

Exposition : mi-ombre, soleil non brûlant

Sol : frais, riche, bien drainé

Rusticité : entre – 15 et – 20 °C

Les Roscoeas rassemblent 22 espèces de vivaces herbacées tubéreuses originaires d’Asie de l’Est, principalement de Chine, du Népal et d’Inde. Ils poussent dans des éboulis, prairies et lisières de forêts, entre 1 200 et 5 000 mètres d’altitude, dans les régions montagneuses, notamment l’Himalaya. Cela explique leur bonne rusticité, puisque les Roscoea sont capables de supporter des températures négatives descendant entre – 15 et – 20 °C.

Etant caducs, les Roscoea passent l’hiver dans le sol sous forme de tubercules, et sortent tard de terre au printemps, ce qui leur permet de se protéger du froid ! Dans les régions au climat rude, on peut accroitre cette protection en disposant sur la souche un épais paillage, formant une isolation thermique supplémentaire.

Le Roscoea appartient à la famille du gingembre, les Zingibéracées. La plupart des plantes de cette famille sont tropicales, mais le Roscoea vient de régions fraiches et montagneuses, se montrant plutôt rustique. Cette famille compte de nombreuses plantes utilisées comme épices : curcuma, gingembre, cardamome, galanga… ainsi que des plantes ornementales, comme les hedychiums et alpinias.

Planche botanique représentant le Roscoea ou Gingembre-orchidée

Roscoea purpurea : Illustration botanique

Le Roscoea a été nommé ainsi par le botaniste anglais James Edward Smith en 1806, en hommage à son ami William Roscoe, le fondateur du jardin botanique de Liverpool. Roscoe était connu pour s’intéresser aux Zingibéracées, et en avait lui-même une bonne collection. Le nom d’espèce purpurea fait allusion à la couleur des fleurs.

Les Roscoea ne sont pas des plantes très grandes : ils mesurent généralement 30 à 40 cm de haut. Cependant, les plus petites espèces, comme le Roscoea humeana, ne dépassent pas 20 cm de haut, tandis que les plus grands, comme le Roscoea cautleyoides, mesurent plutôt 60 cm de haut. Au jardin, les Roscoea gagnent à être placés à l’avant des massifs.

Le Roscoea forme des racines tubéreuses, qui ressemblent à celles du Dahlia. Elles permettent à la plante de stocker des éléments minéraux et de l’eau, afin de passer l’hiver en dormance sous le sol et se protéger ainsi du froid.

Le Roscoea fleurit en été, entre juin et septembre suivant les variétés. Les fleurs apparaissent au-dessus du feuillage, au sommet de leurs pseudo-tiges (constituées des bases enroulées des feuilles). Leurs fleurs ont une structure complexe et ressemblent beaucoup à des fleurs d’orchidées. Elles mesurent environ 5 cm de diamètre, et ont des teintes douces et lumineuses : elles sont le plus souvent violet mauve ou blanches, mais peuvent aussi être jaune tendre (Roscoea cautleyoides) ou rouge vif (Roscoea ‘Red Gurkha’). Leur style délicat et léger permet de les intégrer facilement dans les jardins naturalistes de mi-ombre ! Les parties décoratives des fleurs sont formées de trois pétales (avec un pétale supérieur en forme de casque, et deux pétales plus fins) et de quatre étamines stériles (staminodes), qui ressemblent à des pétales : il y en a deux en position supérieure, et les deux autres sont soudés en une lèvre inférieure centrale. La fleur compte également une étamine fertile, qui porte le pollen.

Différentes couleurs de fleurs de Roscoea

Les fleurs de Roscoea se déclinent dans de très belles teintes suivant les variétés ! Roscoea purpurea, Roscoea ‘Red Gurkha’, Roscoea ‘Spice Island’ (photo Teresa Grau Ros), et Roscoea cautleyoides

La fleur est prolongée en un long tube floral renfermant du nectar. Lorsque les insectes se posent sur la fleur pour consommer le nectar, ils touchent l’étamine fertile qui leur dépose alors automatiquement du pollen sur le dos. Ils le transporteront alors vers le pistil d’une autre fleur, permettant la fécondation de celle-ci, et le développement des graines.

Les Roscoeas sont caducs : leurs feuilles sèchent en automne, et se développent à nouveau au printemps. Ils redémarrent tardivement au printemps : les premières tiges et feuilles n’apparaissent que vers le mois de juin. Cela permet à la plante de se protéger des gelées tardives. Elle se développe ensuite rapidement, pour être capable de porter des fleurs parfois dès juin ou juillet.

Les feuilles des Roscoea sont lancéolées, longues et fines, arquées. Elles mesurent en général entre 15 et 25 cm de long, et sont engainantes à la base (le limbe entoure la tige). Les gaines foliaires peuvent être vertes ou colorées : elles sont parfois pourpre, brun ou rouge suivant les espèces. Le Roscoea ‘Spice Island’, par exemple, possède des gaines foliaires brunes et des feuilles sombres au revers rougeâtre, ce qui met bien en valeur la floraison !

Après avoir fleuri, le Roscoea forme des capsules contenant les graines. Celles-ci ont des arilles, de petites excroissances charnues consommées par les insectes, notamment les fourmis. Ces dernières, attirées par les arilles qu’elles consomment, emmèneront les graines avec elles, permettant à la plante de se disséminer.

Les feuilles du Roscoea ou Gingembre-orchidée

Le feuillage des Roscoea purpurea ‘Red Gurkha’, Roscoea auriculata ‘Floriade’ (photos : Leonora Enking) et du Roscoea ‘Cinnamon Stick’, avec ses gaines foliaires rougeâtres

Les principales variétés de Roscoea

Les variétés les plus populaires

Roscoea purpurea Bulbe

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
40 cm

C’est l’espèce-type, la plus fréquente en culture, et qui a donné naissance à différentes variétés. Elle porte à partir de juin-juillet des fleurs violettes, de 5 cm de diamètre, qui ressemblent beaucoup à des fleurs d’orchidées.

Roscoea purpurea Cinnamon Stick Bulbe

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
50 cm

Ce Roscoea offre en fin d’été des fleurs de teinte très douce et lumineuse : mauve clair à blanc rosé, mises en valeur par des gaines foliaires sombres, brun pourpré.

Roscoea purpurea Spice Island Bulbe

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Cette variété forme des gaines foliaires brun cannelle et des feuilles vert sombre au revers rougeâtre. Au sommet des tiges apparaissent en fin d’été des fleurs d’orchidées mauve, avec un tube floral et un pétale supérieur roses, créant un joli dégradé.

 

Nos variétés préférées

Roscoea cautleyoides Bulbe

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
30 cm

Cette espèce se distingue par sa floraison jaune, une teinte rare chez le Roscoea ! Elle est particulièrement utile pour éclaircir un coin sombre du jardin.

Roscoea purpurea Dalaï Lama Bulbe

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
40 cm

Le Roscoea ‘Dalaï Lama’ offre en été une belle floraison violet pourpré. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticultural Society (RHS).

Roscoea beesiana Bulbe

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Le Roscoea beesiana offre une floraison blanc crème, presque jaune, avec les pétales inférieurs irrégulièrement tachetés de violet.

 

Les autres variétés à découvrir

Roscoea humeana - Gingembre orchidée Bulbe

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
25 cm

Il s’agit d’un Roscoea de petite taille et précoce, qui offre de mai à juillet de superbes fleurs violet intenses, ressemblant à des orchidées. C’est une plante de collection, rare en culture.

Roscoea beesiana Alba Bulbe

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Cette variété se distingue par ses fleurs blanc pur, très lumineuses.

 

La plantation du Roscoea

Où planter ?

Plantez le Roscoea de préférence à mi-ombre, ou au soleil non brûlant si vous habitez la moitié nord de la France. Il a besoin d’être ombragé aux heures les plus chaudes, mais apprécie néanmoins les situations lumineuses. Sous une ombre dense et épaisse, le Roscoea risquerait de prendre un port plus souple et des couleurs moins prononcées. Choisissez si possible un emplacement abrité des vents froids.

Le Roscoea apprécie les sols riches et humifères : n’hésitez pas à apporter du compost bien décomposé au moment de la plantation. Il aime également les sols qui restent frais en été, mais qui sont néanmoins bien drainés. Concernant le pH, le Roscoea a une préférence pour les sols acides, mais pousse aussi en sol neutre. Vous pouvez apporter un peu de terre de bruyère lors de la plantation.

Comme il apprécie les sols bien drainés, même caillouteux, et qu’on le rencontre dans la nature dans des zones d’éboulis, le Roscoea se plaira dans une rocaille fraiche à l’ombre ou mi-ombre. Avec sa floraison délicate en forme d’orchidée, il est parfait également dans les jardins naturalistes ombragés, ainsi que dans les jardins asiatiques. Il s’adapte aussi sans problème à une plantation en pot et pourra agrémenter une terrasse, un petit jardin ou un balcon exposé au nord ou à l’est.

 

Quand planter ?

La meilleure période pour planter le Roscoea est le printemps, vers le mois de mai, dès qu’il n’y a plus de risques de gel.

 

Comment planter ?

En pleine terre :

  1. Une fois que vous avez choisi l’emplacement, creusez un trou de plantation, d’au moins 20-30 cm de profondeur. N’hésitez pas à creuser un trou bien large pour installer ensemble plusieurs plants.
  2. Mélangez à la terre de plantation un peu de compost bien décomposé et de sable grossier, afin d’enrichir la terre et favoriser un bon drainage.
  3. Plantez les tubercules du Roscoea entre 10 et 15 cm de profondeur.
  4. Recouvrez de terre et tassez légèrement.
  5. Arrosez abondamment.

 

En pot :

  1. Choisissez un pot, d’au moins 30 cm de profondeur. Il est important qu’il y ait des trous de drainage au fond, pour permettre à l’eau d’arrosage en excès de s’évacuer.
  2. Placez-y une couche drainante, constituée de billes d’argile ou de graviers
  3. Placez ensuite un mélange de terreau, de terre de jardin et de sable grossier.
  4. Plantez les tubercules, de manière à ce qu’ils soient enterrés sous 10 à 15 cm de substrat.
  5. Recouvrez-les de terreau.
  6. Arrosez.
  7. Placez le pot à mi-ombre.

→ En savoir plus sur la culture des Roscoea en pot dans notre fiche conseil !

La floraison du Roscoea purpurea

Roscoea purpurea

Entretien

Originaires de régions où il y a la mousson, les Roscoeas ont besoin d’humidité en été et de conditions relativement sèches en hiver. L’idéal est donc que le sol reste frais au printemps et en été : pensez à l’arroser régulièrement lorsque les précipitations ne sont pas suffisantes. Une fois que le Roscoea a fleuri, vous pouvez réduire les arrosages, puis les stopper totalement dès que la plante entre en dormance. N’hésitez pas à installer une couche de paillage à ses pieds afin de préserver plus longtemps la fraicheur du sol.

Dans la plupart des régions françaises, le Roscoea peut rester en pleine terre pour l’hiver, puisqu’il supporte des températures négatives de l’ordre de – 15 à – 20 °C. Cependant, si vous habitez une région où les températures sont particulièrement basses en hiver (climat montagnard ou semi-continental), vous pouvez protéger le Roscoea du froid en hiver en disposant sur la souche en automne un épais paillage à base de feuilles mortes ou d’écorces. Si vous le cultivez en pot, il est facile de le rentrer dans une serre non chauffée ou tout autre abri hors-gel. De même, une plantation profonde des tubercules (enterrés à environ 15 cm), aide à protéger le Roscoea du froid.

N’hésitez pas à apporter au printemps un peu de compost bien décomposé au pied du Roscoea, afin d’enrichir le sol et de favoriser la floraison.

Vous pouvez supprimer les fleurs fanées lorsque vous en voyez, à la fois pour l’aspect esthétique et pour encourager la plante à produire de nouvelles fleurs.

Attention aux escargots et limaces au printemps, qui apprécient de grignoter les jeunes feuilles et pousses. Vous pouvez protéger vos plants avec de l’anti-limace, ou fabriquer un piège à limaces. Pour plus d’informations et de conseils, consultez notre fiche « Limaces : 7 façons de lutter efficacement et naturellement ». Les otiorhynques peuvent également s’attaquer aux Roscoea.

Multiplication

Les Roscoeas peuvent être multipliés par semis de graines fraiches ou par division de touffes. La division est plus rapide et plus facile à réussir que le semis.

 

Semis

Le semis de Roscoea s’effectue en fin d’été, en août ou septembre, à partir de graines fraiches (récoltées peu de temps avant).

  1. Préparez des pots avec un substrat fin et drainant, idéalement du terreau spécial semis, puis tassez légèrement et égalisez le niveau.
  2. Semez les graines en les dispersant à la surface.
  3. Recouvrez-les d’une très fine couche de terreau.
  4. Arrosez délicatement, en pluie fine.
  5. Placez les pots sous châssis froid, à un endroit lumineux sans soleil direct, et veillez à ce que le substrat reste légèrement humide jusqu’à la germination.

Dès que les plantules atteignent une taille permettant de les manipuler, vous pouvez les rempoter dans des pots individuels. Il faudra ensuite être patients : les Roscoea issus d’un semis mettent généralement 3 à 4 ans avant de commencer à fleurir.

 

Division de touffes

La division est la technique idéale si vous avez de grands plants de Roscoea, bien développés. Elle s’effectue au printemps. Vous pouvez diviser vos Roscoeas tous les 3 à 4 ans.

  1. Choisissez une grande touffe de Roscoea, puis déterrez-la délicatement, en creusant assez large pour ne pas abimer les racines.
  2. Enlevez si nécessaire le surplus de terre, puis divisez la touffe en plusieurs sections, en veillant à ce que chacune soit munie de racines.
  3. Replantez, en pleine terre ou en pot, en enterrant les tubercules à environ 15 cm de profondeur.
  4. Arrosez généreusement.

Association

Avec son feuillage généreux et sa floraison originale, le Roscoea trouve facilement sa place dans un jardin de style exotique. Associez-le à des feuillages colorés dans des tons chaleureux, comme celui du Phormium ‘Pink Panther’, du Colocasia ‘Black Magic’, du Canna ‘Durban’ ou de la Cordyline ‘Southern Splendour’. Privilégiez les plantes aux feuilles originales et très grandes : intégrez des bananiers, palmiers, Tetrapanax, Gunnera, Fatsia… Leur végétation opulente créera une vraie ambiance de jungle ! Pour ce qui est des floraisons, pensez aux crocosmias, kniphofias, Belamcanda chinensis, cannas… À leurs côtés, installez un Hedychium gardnerianum pour profiter de sa floraison très originale !

Associer le Roscoea : jardin exotique

Ambiance exotique avec le Colocasia ‘Black Magic’ (photo J. Rebel), le Roscoea purpurea ‘Red Gurkha’ (photo Leonora Enking), le Crocosmia ‘Lucifer’ (photo Vicky Brock), la Cordyline australis ‘Southern Splendour’ et l’Hedychium gardnerianum (photo J.J. Harrison)

Les fleurs en forme d’orchidées du Roscoea sont parfaites également dans les jardins de style naturaliste. Leur style léger et délicat s’y intègre à merveille ! Pour l’accompagner, pensez aux floraisons aérées des épilobes, astrances, persicaires amplexicaules, astilbes, Veronicastrums et anémones du Japon. Vous pouvez également intégrer des orchidées de jardin : découvrez par exemple la superbe Calanthe triplicata, qui offre de petites fleurs très raffinées, aux pétales blanc pur !

Les Roscoea peuvent sans problème s’intégrer dans une rocaille fraiche et ombragée, en compagnie de saxifrages, lamiers, corydales et tiarelles. Pensez aussi aux fougères telles que l’espèce asiatique Coniogramme emeiensis, aux frondes très graphiques, et la Scolopendre, qui forme des touffes constituées de belles frondes vertes, longues et dressées, persistantes.

Originaires d’Asie de l’Est, les Roscoeas trouveront leur place dans un jardin zen, de style asiatique, en compagnie notamment d’érables du Japon, d’Hakonechloa macra, d’hostas et de bambous. Cela vous permettra de créer une ambiance très apaisante, propice à la méditation !

Associer le Roscoea : jardin naturaliste

Un jardin naturaliste avec l’Epilobium angustifolium, le Roscoea cautleoides (photo Andy king50), le Geranium riversleaianum ‘Mavis Simpson’, la Persicaria amplexicaulis ‘Firetail’, l’Astrantia major ‘Ruby Star’ et la Calanthe triplicata (photo Kuo-Chu Yueh)

→ Découvrez d’autres idées d’association avec le Roscoea dans notre fiche conseil !

A lire aussi

 

Articles connexes


association

Associer le Roscoea

Lire la suite +

conseil

Cultiver les Roscoeas en pot

Lire la suite +

conseil

10 plantes pour aménager une rocaille d'ombre

Lire la suite +

conseil

Créer une rocaille : nos conseils pour la réussir

Lire la suite +
Jardin Naturaliste

Inspiration

Jardin Naturaliste

Ce jardin d'un nouveau genre combine couleur, souplesse et structure. Si le maître mot est
Lire la suite +
Ambiance Exotique

Inspiration

Ambiance Exotique

Dépaysant, luxuriant, opulent : voici le jardin exotique !
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire