Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Les pensées : culture, semis, plantation et entretien

Les pensées en quelques mots

  • Les pensées offrent une palette de couleurs très large, dans des teintes vives et lumineuses
  • Les fleurs sont souvent grandes et impressionnantes, joliment contrastées de noir
  • Ce sont des plantes faciles de culture
  • Elles offrent une longue floraison, parfois en automne et hiver
  • La pensée est l’une des meilleures plantes pour les jardinières et compositions fleuries en pot
  • Elle est parfaite pour décorer les balcons, terrasses et rebords de fenêtres, mais trouve aussi sa place au jardin, en pleine terre

Le mot de notre Experte

Les pensées sont de ravissantes plantes herbacées qui nous séduisent par leurs grandes fleurs colorées. Elles sont idéales en jardinière, pour agrémenter un balcon ou rebord de fenêtre. Ce sont des plantes vivaces mais que l’on cultive en général comme annuelles ou bisannuelles. Leurs fleurs se composent de larges pétales arrondis, souvent marqués de taches plus foncées. Elles sont souvent bicolores. Les plus répandues sont les pensées des jardins, Viola x wittrockiana, qui comptent de nombreux hybrides portant de grandes fleurs aux teintes vives.

On apprécie les pensées pour leurs fleurs très colorées, auxquelles les macules sombres donnent beaucoup de charme. Elles offrent une floraison assez unique, bien reconnaissable. Les pensées ont l’avantage de pouvoir fleurir même en automne et hiver, lorsque les fleurs viennent à manquer ! De plus, la floraison dure en général assez longtemps.

Les pensées sont des plantes faciles, adaptées pour les jardiniers débutants. Elles demandent peu de soin, surtout si elles sont installées en pleine terre, tout en offrant une généreuse floraison. On peut démarrer leur culture à partir de plants ou de graines. La pensée est la plante parfaite pour les jardinières : florifère, colorée, compacte, facile… ! Elle offre un large choix de couleurs, permettant des associations variées, et se marie très bien avec les bulbes printaniers. De plus, ses fleurs sont comestibles, et peuvent par exemple être ajoutées à des salades, pour y amener un peu d’originalité et de couleur. Découvrez tous nos conseils pour bien réussir le semis, la plantation et l’entretien des pensées !

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Viola sp.

Famille : Violaceae

Nom commun : Pensée

Floraison : printemps, été, automne ou hiver, suivant les variétés et la date de semis / plantation

Hauteur : entre 10 et 20 cm

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : riche en humus, frais, bien drainant

Rusticité : environ – 15 °C

Les pensées, qui appartiennent au genre Viola, rassemblent près de 500 espèces originaires des zones tempérées de l’Hémisphère Nord. Celles cultivées dans les jardins sont généralement de petites plantes herbacées. À l’état sauvage, il existe des pensées annuelles, vivaces, et même de petits arbustes. Elles ont une très large répartition au niveau mondial. On les trouve dans les régions tempérées, en Amérique (du Nord et du Sud), en Europe, Asie, Australie, Nouvelle-Zélande… Dans la nature en France, on compte 39 espèces, dont les Viola tricolor, Viola odorata, Viola cornuta… On les rencontre surtout en sous-bois et lisières forestières, parfois dans des prairies.

Les Viola sont un genre extrêmement diversifié, au niveau des formes, des couleurs, du cycle de vie (annuelle, bisannuelle, vivace…) ou de la période de floraison. Les pensées que l’on trouve aujourd’hui dans les jardins ont été fortement hybridées. Elles sont issues d’hybridations à partir notamment de Viola tricolor (la Pensée sauvage), ainsi que de Viola lutea, Viola altaica et quelques autres espèces. Les pensées de jardin sont généralement rassemblées sous le nom de Viola x wittrockiana. Elles sont aussi appelées Pensées Géantes de Suisse. Elles offrent des fleurs grandes et impressionnantes. Les Viola cornuta, ou Violettes cornues, sont également courantes en culture dans les jardins. Leurs fleurs sont plus petites et délicates.

Viola x wittrockiana doit son nom au botaniste suédois Veit Brecher Wittrock (1839–1914), ancien directeur du jardin botanique de Stockholm et spécialiste des pensées.

Illustration botanique représentant la Pensée sauvage

Viola tricolor (Pensée sauvage, ancêtre de la Pensée cultivée) : Planche botanique

La pensée, ou Viola, a donné son nom à la famille des Violacées (plus de 800 espèces), à laquelle elle appartient. Celle-ci regroupe des plantes surtout tropicales, souvent des arbres et lianes. Les Viola représentent plus de la moitié des espèces de cette famille !

Les pensées ont commencé à être cultivées et hybridées au début du 19e siècle, sous l’impulsion de Lady Mary Elizabeth Bennet (1785–1861) qui, la première, en collecta un grand nombre et en fit des croisements. À la fin des années 1830, on voit apparaître les premières variétés avec une large macule noire (à la place des stries, appelées « moustaches », sur les espèces d’origine). Les pensées sont rapidement devenues très populaires.

Les pensées que l’on trouve dans les jardins sont principalement des plantes vivaces à courte durée de vie, mais on les cultive plutôt comme des annuelles ou bisannuelles. Étant issues d’hybridations, les fleurs sont très belles lors de la première floraison, mais dégénèrent ensuite, devenant moins intéressantes dans les années qui suivent. Il vaut mieux renouveler les plants régulièrement.

Les pensées forment de petites touffes, pas très hautes, poussant plus ou moins au niveau du sol. Elles mesurent généralement entre 10 et 20 cm de haut. Elles peuvent prendre un port retombant, ce qui les rend très décoratives en suspension.

Suivant les variétés (et la date de semis ou plantation !), les pensées peuvent fleurir au printemps, en été, en automne, et même en hiver ! Il est ainsi possible d’en profiter pendant toute l’année, en associant des plants dont les floraisons se succèdent. Les pensées peuvent fleurir très tôt dans la saison ; elles sont précieuses pour apporter de la couleur en hiver ! De plus, elles ont l’avantage d’offrir des fleurs sur une longue période.

Les fleurs de pensée sont généralement solitaires. Elles ont une forme irrégulière, zygomorphe. Elles se composent de cinq pétales : un grand pétale vers le bas, deux latéraux, et deux supérieurs. Ils ont une forme arrondie. Les deux pétales du haut se chevauchent, se recouvrant en partie. À la base des pétales, les fleurs ont également cinq sépales qui restent en place après la floraison. La fleur compte cinq étamines libres (organes mâles, portant le pollen).

Les fleurs de pensées ont un aspect doux et chaleureux, sans doute grâce aux formes très arrondies de leurs pétales et macules. Le bord des pétales est parfois ondulé, frisé. On trouve même des variétés à fleurs doubles, avec un grand nombre de pétales, comme la pensée ‘Chalon Supreme Wildberry’ !

Chez les pensées, les teintes les plus répandues sont le jaune, le violet et le bleu ; elles correspondent aux couleurs des pensées sauvages, ancêtres des pensées de jardin, Viola x wittrockiana. Mais les innombrables variétés horticoles permettent de profiter d’une gamme de couleurs extrêmement large : jaune, orange, rouge, brun, bleu, violet, rose, blanc… Les fleurs peuvent même être noires, comme chez la superbe variété ‘Molly Sanderson’.

 

Différentes floraisons de pensées

La floraison des pensées peut prendre des teintes variées. Dans l’ordre, Viola wittrockiana ‘Alpha F1 Moonlight’, ‘Matrix Lavender Shades’, Viola wittrockiana Rose à macule, ‘Matrix Solar Flare’, ‘Sorbet True Blue’

 

Les pensées des jardins, Viola x wittrockiana, offrent des floraisons impressionnantes, très contrastées, souvent avec de larges macules noires au centre, qui peuvent faire penser à un visage. Les fleurs mesurent entre 5 et 8 cm de diamètre. Celles de la série Colossal dépassent même les 10 cm de diamètre ! Les fleurs des pensées sauvages, botaniques, sont beaucoup plus petites et délicates. C’est le travail d’hybridation, commencé au 19e siècle, qui a permis de sélectionner des variétés très appréciées pour leurs grandes fleurs et leur macule noire au centre, donnant à la floraison plus de contraste et d’intensité.

Le style est très différent, entre les pensées à grandes fleurs, impressionnantes, et les variétés à petites fleurs, comme les Viola cornuta, qui semblent bien plus délicates et naturelles. De même, les pensées à grandes macules noires attirent immédiatement le regard, tandis que celles qui portent des stries ont un aspect plus délicat et discret.

Chez la plupart des variétés, les fleurs n’ont pas vraiment d’odeur. Quelques-unes sont cependant agréablement parfumées, comme la pensée ‘Etain’.

Les fleurs des pensées sont comestibles ! Elles sont parfaites pour décorer des salades, par exemple. La variété Viola wittrockiana ‘Tasty F1’ est justement appréciée pour ses qualités gustatives.

Les feuilles de pensées peuvent prendre des formes assez variables. Elles sont alternes, simples, non divisées. Elles sont généralement elliptiques ou ovales, avec le bord du limbe dentelé ou crénelé. Les feuilles mesurent entre 2 et 5 cm de longueur. Elles portent des stipules (appendices ressemblant à des feuilles, insérés à la base de celles-ci), parfois bien développées. Les feuilles sont d’un vert moyen ou foncé, très ordinaire.

Après la floraison, la plante produit des capsules qui s’ouvrent en trois valves. Elles libèrent alors les petites graines arrondies et brunes. En séchant, les capsules peuvent éjecter les graines assez loin, à plusieurs mètres. Certaines espèces ont des élaïosomes, des excroissances appréciées par les fourmis, qui viennent chercher les graines et se chargent de les disperser !

Les pensées peuvent se ressemer d’elles-mêmes. Cependant, comme il s’agit bien souvent de variétés horticoles, les fleurs des semis risquent d’être différentes par rapport à la plante initiale.

 

Les graines arrondies des Pensées, contenues dans un fruit à trois valves

Les fruits et graines de Viola x wittrockiana (photo Berthold Werner)

 

Les variétés

Les variétés les plus populaires

Pensée Alpha Pink Shades Mini-motte

Fleurit en Fév. à Sept.

Hauteur à maturité: 15 cm

Cette variété offre de nombreuses fleurs qui se déclinent dans des teintes roses et mauves, plus ou moins claires ou maculées de noir. Un bel ensemble de fleurs à l’aspect léger et aux tons pastel.

Pensée retombante Cool Wave® Blue Skies Mini-motte - Viola wittrockiana

Fleurit en Jan. à Avril, Oct. à Déc.

Hauteur à maturité: 20 cm

Une variété à fleurs bleu violet, nuancées de jaune et centre, et marquées par de fines stries noires. Son port retombant en fait une pensée idéale pour les suspensions ! Elle pousse rapidement et fleurit longtemps.

Pensée retombante Cool Wave® Pink Yellow Bicolore Mini-motte - Viola wittrockiana

Fleurit en Jan. à Avril, Oct. à Déc.

Hauteur à maturité: 20 cm

Il s’agit d’une variété à fleurs jaune, beige et rose, nuancées par des stries violacées au centre. On l’apprécie pour ses teintes chaudes et lumineuses.

Nos variétés préférées

Pensée Inspire Silver Blue Mini-motte - Viola (x) witrockiana

Fleurit en Jan. à Mai

Hauteur à maturité: 20 cm

Une variété à fleurs bleu clair sur l’extérieur, et bleu foncé au centre. La floraison offre un beau dégradé entre le bleu et le gris - argenté.

Pensée Matrix Rose Mini-motte

Fleurit en Mars à Oct.

Hauteur à maturité: 20 cm

Il s’agit d’une variété à floraison rose – rouge, assez foncée. Les fleurs sont unies, seulement nuancées par un point jaune au centre. Elles ont un aspect très simple et velouté.

Pensée Inspire Orange à macule Mini-motte - Viola (x) witrockiana

Fleurit en Mars à Mai, Oct. à Nov.

Hauteur à maturité: 15 cm

Cette pensée offre des fleurs de couleur orange vif, maculées de noir. Leur teinte chaleureuse est idéale pour apporter de la couleur dans un massif ou une jardinière ! Une variété très florifère et au port compact.

Les autres variétés à découvrir

Viola cornuta Molly Sanderson - Pensée

Fleurit en Avril à Sept.

Hauteur à maturité: 15 cm

Il s’agit d’une variété très originale par ses fleurs noires, simplement éclairées par un petit point jaune au centre ! Une floraison intense et rare, peu commune. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Pensée Matrix Lavender Shades Mini-motte

Fleurit en Mars à Oct.

Hauteur à maturité: 20 cm

Il s’agit d’une belle variété à fleurs violettes, marquées au centre par des stries plus sombres. Les nuances de teintes sont splendides !

Violette cornue Sorbet XP Raspberry Mini-motte - Viola cornuta

Fleurit en Mars à Mai, Oct. à Déc.

Hauteur à maturité: 15 cm

Cette variété offre de superbes fleurs violet pourpré, avec au centre des taches sombres qui rayonnent vers l’extérieur en formant de petites stries, mises en valeur par un halo blanc qui les entoure. On l’apprécie pour sa floraison délicate et élégante.

La plantation des pensées

Où planter ?

Plantez les pensées au soleil ou à mi-ombre. Il est préférable d’éviter le soleil brûlant. Si vous habitez le sud de la France, installez plutôt les pensées sous une ombre légère, car elles supportent mal la chaleur estivale, qui risque d’interrompre la floraison. Elles apprécient les températures relativement fraiches, douces.

La pensée est idéale en jardinière, sur un balcon ou un rebord de fenêtre. Elle y apporte une petite touche de couleur ! Vous pouvez même l’installer en suspension, d’autant plus que certaines pensées ont un port retombant. Mais elles trouvent aussi leur place en pleine terre, dans un massif ou mixed-border. Les variétés à petites fleurs y amèneront un effet assez naturel. Plantées en large groupe, les pensées peuvent former un très beau tapis de fleurs, que vous pouvez parsemer de quelques bulbes printaniers. Les pensées peuvent également être cultivées en rocaille, et même sur les murets, si vous y installez une petite poche de substrat !

Elles aiment les terrains qui restent frais en été, mais qui sont en même temps bien drainants. La pensée craint l’humidité stagnante, qui risque de la faire pourrir. Si votre terrain a tendance à retenir l’eau, vous pouvez apporter des graviers ou du sable grossier afin de faciliter l’infiltration de l’eau en profondeur dans le sol.

Les pensées se plairont dans un substrat fertile, riche en humus. Il est préférable, lors de la plantation, d’ajouter du terreau ou compost bien décomposé afin d’enrichir le sol. Cultivez-les de préférence dans un sol léger, meuble. Elles ont également une préférence pour les terrains neutres ou acides, plutôt que pour les substrats calcaires.

Quand planter les pensées ?

Nous vendons les pensées en minimottes : pour un résultat optimal, plantez-les dès septembre afin qu’elles s’étoffent avant l’hiver ; cela est particulièrement valable pour les pensées retombantes de la série ‘Cool Wave’.

Si vous n’avez pas pu le faire en automne, il est aussi possible de planter les pensées au début du printemps, autour du mois d’avril.

Comment planter ?

Pour une plantation en pleine terre :

Nous vous suggérons d’installer les pensées de préférence en groupe plutôt qu’isolément. Vous pouvez en profiter pour constituer par exemple des tapis de fleurs. Respectez environ 20 cm de distance entre les plants (à ajuster suivant la taille de la variété cultivée).

  1. Commencez par placer la motte dans une bassine remplie d’eau. Cela permet de bien la réhydrater et d’assurer une meilleure reprise.
  2. Préparez le terrain : retirez les mauvaises herbes, cassez les plus grosses mottes et apportez un peu de terreau ou compost.
  3. Creusez un trou de plantation.
  4. Plantez la motte en veillant à ce que le collet arrive juste au niveau du sol.
  5. Comblez en replaçant la terre tout autour et tassez avec le plat de la main.
  6. Arrosez généreusement.

Effectuez des arrosages réguliers durant les premières semaines, le temps qu’elles soient bien installées.

Nous vous conseillons également de déposer un paillage autour d’elles pour que le sol ne se dessèche pas trop vite.

Pour une plantation en pot ou jardinière :

  1. Choisissez un contenant assez large, un grand pot ou une suspension.
  2. Déposez une couche de drainage au fond (tessons de pot, graviers…) pour permettre à l’eau de bien s’évacuer
  3. Placez du terreau dans le pot.
  4. Installez la plante, puis replacez la terre autour d’elle et tassez.
  5. Arrosez.

Vous pouvez aussi semer les pensées, mais il est plus simple et rapide d’acheter directement de jeunes plants.

Découvrez également notre fiche conseil – Planter des bisannuelles en minimottes

Les pensées ou Viola peuvent être installées en pleine terre, en pot ou en suspension

Vous pouvez planter les pensées en pleine terre, par exemple pour réaliser un tapis de fleurs, avec des bulbes à floraison printanière. Vous pouvez aussi les cultiver en pot ou en suspension

 

Entretien

Les pensées nécessitent assez peu d’entretien. Arrosez en été si le temps est sec, une à deux fois par semaine. Effectuez des arrosages réguliers si vous les cultivez en pot ou jardinière, car le substrat sèche rapidement. Évitez cependant l’excès d’eau, qui risquerait de faire pourrir la plante et provoquer l’apparition de maladies. Pour les mêmes raisons, dirigez le jet vers le sol sans mouiller le feuillage, et arrosez de préférence le matin.

Nous vous suggérons, notamment pour celles qui fleurissent en hiver, de déposer une couche de paillage (feuilles mortes, BRF, paillettes de lin…) autour d’elles afin de les protéger du froid.

Bien qu’elles soient souvent cultivées en annuelles ou bisannuelles, vous pouvez garder vos pensées plusieurs années, mais leur floraison est généralement plus belle la première année que les suivantes.

Il est préférable d’éliminer les fleurs fanées, car cela encourage la plante à en émettre de nouvelles, et peut ainsi rallonger la période de floraison ! Cela évite également que la plante dépense son énergie à produire des graines.

Les pensées peuvent être attaquées par les limaces et escargots. Vous pouvez utiliser un anti-limaces, de type Ferramol, ou fabriquer un piège à limaces. Il arrive aussi parfois que les pucerons s’en prennent aux pensées. Ces insectes piquent les tissus de la plante pour prélever la sève, ce qui l’affaiblit. Nous vous conseillons de pulvériser du savon noir sur le feuillage.

Concernant les maladies, les pensées sont surtout sensibles à la rouille et au mildiou. La rouille est une maladie causée par un champignon, favorisée par l’humidité et une mauvaise circulation de l’air. Lorsque la plante est touchée, son feuillage porte des tâches couleur rouille. C’est une maladie inesthétique et qui affaiblit la plante, mais sa survie est rarement menacée. Retirez et brûlez les feuilles atteintes, puis pulvérisez une décoction de prêle. Le mildiou est également une maladie cryptogamique, qui se reconnait chez la pensée par l’apparition de taches jaunes à la face supérieure des feuilles et d’un feutrage gris au revers. Il est favorisé par des températures douces associées à un taux d’humidité important. Vous pouvez utiliser une solution à base de soufre, ou une décoction de prêle. Pensez aussi à espacer les arrosages.

Multiplication

Les pensées se multiplient surtout par semis mais il est aussi possible de les diviser ou les bouturer. Les techniques de multiplication végétative (division, bouturage) ont l’avantage, par rapport au semis, de garantir de nouveaux plants identiques à la variété d’origine.

Semis

Vous pouvez échelonner les semis pour que vos plantes fleurissent à des périodes différentes. Semez de préférence en été, entre juin et août, pour obtenir des fleurs en automne et hiver. Vous pouvez aussi semer en fin d’hiver, vers février, sous un châssis froid, pour une floraison en printemps et été.

  1. Préparez une caissette ou terrine en la remplissant de terreau spécial semis. Tassez légèrement et égalisez le niveau du substrat.
  2. Répartissez les graines à la surface.
  3. Recouvrez-les très légèrement (quelques millimètres suffisent), avec du terreau tamisé, puis tassez délicatement.
  4. Arrosez en pluie fine. Vous pouvez éventuellement utiliser un pulvérisateur.
  5. Placez la caissette à un endroit lumineux, sans soleil direct. Si vous avez semé en fin d’hiver, placez-la sous châssis.

Nous vous conseillons d’arroser régulièrement, au moins une fois par semaine, voire deux.

Vous pourrez repiquer les pensées dans des pots individuels environ un mois plus tard ; puis les installer en pleine terre en début d’automne (dans le cas d’un semis d’été).

Si vous laissez les fleurs fanées en place, la pensée peut se ressemer d’elle-même. Au fil du temps et des générations, elle tendra à reprendre sa forme sauvage (plus petites fleurs, sans macule noire, etc.).

Division de touffes

Vous pouvez diviser vos pensées pour obtenir de nouveaux plants. Nous vous conseillons d’intervenir plutôt en automne, bien qu’il soit aussi possible de le faire au printemps. Cela permet de régénérer les plants, qui, sinon, ont tendance à s’épuiser et ne plus beaucoup fleurir.

  1. Choisissez une touffe bien développée. Déterrez-la délicatement, en creusant assez large pour ne pas abimer le système racinaire.
  2. Séparez la touffe en plusieurs parties, en vous assurant que chacune porte des racines.
  3. Replantez chaque fragment aussitôt à un nouvel emplacement, après avoir préparé le terrain.
  4. Arrosez copieusement.

Bouturage

Bien que cette technique soit assez peu utilisée, il est possible de bouturer les pensées. Prélevez, en été, un segment de tige, d’environ 5 cm de longueur. Il ne doit pas porter de fleurs. Supprimez les feuilles de la base pour ne laisser que celles situées sur le haut. Plantez la tige dans un pot rempli de terreau, et tassez tout autour. Maintenez le substrat légèrement humide le temps que la bouture s’enracine.

Associer les Pensées au jardin

La pensée est une plante idéale en jardinière, pour apporter de la couleur à un balcon ou rebord de fenêtre. Choisissez des variétés aux teintes lumineuses et associez-les à d’autres floraisons colorées : Bellis, primevères, myosotis, giroflées… Vous pouvez ajouter des heuchères pour leur feuillage très décoratif. Les pensées sont idéales pour réaliser des compositions, dans un grand pot ou une jardinière, par exemple avec des bulbes printaniers : tulipes, jacinthes, narcisses, muscaris…

Vous pouvez aussi obtenir une jardinière d’aspect assez naturel en y installant quelques graminées, comme les Carex ou Pennisetum. Choisissez dans ce cas des pensées aux teintes douces, et plantez-les avec du Muehlenbeckia, des iphéion, muscaris, Cyclamen coum

Parce qu’il existe une gamme très large de variétés horticoles, se déclinant dans les teintes les plus diverses, les pensées permettent de réaliser de superbes associations de couleurs ! Jouez avec les couleurs, vous trouverez facilement des plantes qui s’accordent aux teintes des pensées, et, suivant vos choix, vous pourrez obtenir des ambiances très différentes.

Vous pouvez par exemple réaliser une belle composition aux tons chauds en mariant des pensées orangées à la floraison de la tulipe ‘Orange Princess’, mises en valeur par le feuillage sombre de l’heuchère ‘Amethyst Myst’. Pour une composition dans des tons bleus, placez des pensées de couleur bleu nuit aux côtés des petites fleurs des muscaris et myosotis, et de la floraison intense et profonde de la tulipe ‘Queen of The Night’.

 

Des idées pour associer les pensées dans une composition en pot

Les pensées permettent de réaliser de belles compositions fleuries ! Tulipe ‘Orange Princess’, Heuchère ‘Amethyst Myst’ et Pensée orange à macule noire / Tulipe ‘Queen of the night’, Muscaris et Pensées (Photos : Friedrich Strauss- Biosphoto)

 

Il ne faut cependant pas croire que les pensées sont réservées à une culture en pot ou jardinière ! Vous pouvez aussi les installer dans une bordure ou un massif, notamment avec des bulbeuses. Créez une superbe scène printanière en associant les pensées avec des bulbes précoces, comme les tulipes, narcisses, chionodoxa, crocus, jacinthes… Vous pouvez habiller le pied des arbres caducs en formant un tapis de pensées parmi lequel vous disperserez des bulbes de printemps. N’hésitez pas non plus à associer les pensées à de petites graminées comme le Carex morrowii ou l’Hakonechloa macra. Profitez aussi de la floraison des primevères ! Sur l’avant d’un massif, vous pouvez obtenir une scène très lumineuse en associant par exemple des pensées à fleurs blanches, comme ‘Matrix White’, à l’élégante floraison de la tulipe ‘Hibernia’ et au feuillage panaché des hostas ‘Silver Crown’.

Les Viola et pensées à petites fleurs peuvent trouver leur place dans un massif assez naturel ! Mariez-les à des feuillages décoratifs et des floraisons délicates : hostas, fougères, myosotis, muscaris…

Enfin, n’oubliez pas que vous pouvez associer différentes variétés de pensées pour profiter de leurs floraisons plus longtemps ! Ainsi, elles se succèderont. De même, vous pouvez planter ensemble des variétés aux couleurs différentes, par exemple des pensées à fleurs orangées avec d’autres à fleurs rouges ou jaunes, pour un massif aux tons chaleureux.

Inspiration pour associer les pensées au jardin

Les pensées permettent aussi de composer de belles scènes en pleine terre. Tulipe ‘Hibernia’, Pensée ‘Matrix White’ et Hosta ‘Silver Crown’ (Photo : Clive Nichols – MAP) / Carex morrowii ‘Variegata’ / Viola wittrockiana ‘Alpha F1 Moonlight’ / Dryopteris cycadina

 

Questions fréquentes

Les feuilles de mes pensées sont trouées, perforées. Pourquoi ?

Elles sont probablement grignotées par les gastéropodes - limaces et escargots. Vous pouvez fabriquer un piège à limaces, ou déposer autour de vos plants des cendres ou de la sciure afin de les empêcher d’atteindre le feuillage.

Les feuilles de mes pensées portent de petites taches orangées.

Elles sont atteintes par la rouille, une maladie cryptogamique (causée par un champignon). Éliminez les feuilles concernées, puis traitez à l’aide d’une décoction de prêle.

Les feuilles portent des taches jaune pâle. Pourquoi ?

Votre plante est sans doute atteinte par le mildiou de la pensée (Peronospora violae). Cette maladie, due à un champignon, est favorisée par une conjonction de températures douces et d’un important taux d’humidité. On voit alors apparaître des taches jaune clair, parfois un peu brunes, sur les feuilles, ainsi qu’un feutrage gris au revers. Les feuilles flétrissent et les fleurs se fanent. Nous vous conseillons de limiter les arrosages, de supprimer les feuilles atteintes et de traiter avec un fongicide.

Le saviez-vous ?

  • Une fleur comestible

Les fleurs de pensées sont comestibles, et parfaites pour décorer les salades ou desserts ! La pensée Viola ‘Tasty F1’ a justement été sélectionnée pour son goût. Il est aussi possible de cristalliser les fleurs. Il suffit pour cela de prélever les pétales, de les badigeonner de blanc d’œuf battu, puis de les tremper dans du sucre fin et de les faire sécher. La pensée sauvage (Viola tricolor) est également une plante médicinale. Elle est efficace notamment pour les problèmes de peau.

  • Symbolique

La pensée a été nommée ainsi à partir du 15e siècle, depuis le mot similaire en français, évoquant le souvenir et la réflexion. Elle a pris ce nom car la fleur peut faire penser à un visage, et, lorsqu’elle est inclinée vers le sol, évoque une personne penchée dans une profonde réflexion. Cette fleur a été le symbole de la libre-pensée, une pensée libérée de tout dogme religieux ou social (elle fut l’emblème de la Free Thinkers Society). La fleur de pensée est également un symbole d’amour et de considération envers une personne. Dans le langage des fleurs, sa signification varie en fonction de sa couleur.

  • Pensées ou violettes ?

Ces plantes sont très proches, elles appartiennent toutes au genre Viola. Celles que l’on appelle « violettes » portent de petites fleurs avec généralement trois pétales dirigés vers le bas et deux vers le haut. Les fleurs sont ordinairement de couleur bleu-violet, d’une teinte relativement unie. Les pensées ont des fleurs plus grandes et colorées, plus impressionnantes. Elles peuvent prendre des teintes très variées. Elles ont plutôt un seul pétale vers le bas, grand et bien développé, souvent avec une macule sombre, et quatre pétales vers le haut.

Les pensées sont généralement des hybrides horticoles à grandes fleurs, cultivés en annuelles ou bisannuelles ; tandis que les violettes sont plus proches des espèces botaniques (plantes sauvages), et sont vivaces.

Articles connexes

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile (1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire