Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les arums : planter, cultiver et entretenir

Les arums en quelques mots

  • Les arums sont appréciés pour l’élégance de leur fleurs en forme de cornet, de mai-juin à septembre.
  • Ils aiment les sols frais voire humides et prospèrent au soleil comme à mi-ombre
  • Il existe des arums colorés : rouges, jaunes, orange et même noires. Ils sont peu rustiques mais dotés d’une végétation plus compacte que l’Arum blanc
  • Ils sont magnifiques au jardin, en pot ou en bouquet
  • Peu résistants au froid, les arums doivent être protégés l’hiver

Le mot de notre experte

Les arums ou callas sont des plantes d’une grande valeur ornementale tant pour leur feuillage luxuriant que pour leur floraison originale en forme de cornet. Les inflorescences sont simples mais elles sont si grandes et majestueuses qu’elles attirent tous les regards.

Ces belles altières, parfois appelées à tort « arome », évoquent les jardins de grand-mère avec leur charme suranné. Cela est peut-être dû au fait que les callas perdurent et deviennent plus opulents année après année. Ce sont des plantes gratifiantes, même pour les débutants, car elles sont peu exigeantes et offrent rapidement une végétation généreuse et une floraison raffinée et abondante.

Fleur d'arum ou calla blanc

Fleur immaculée de l’Arum d’Ethiopie.

Le jardinier a tous les choix quand à leur utilisation : ils pourront être plantés dans une grande potée, en massif, au bord d’un bassin ou les pieds dans l’eau… Les arums sont très adaptables mais ils préfèrent quand même les situations chaudes et lumineuses, mais non brûlantes.

Il existe désormais des arums colorés, hybrides moins volumineux que l’arum des fleuristes.  Ils sont parfait en potée, d’autant qu’ils sont plus frileux. Leurs couleurs chatoyantes et leur beau feuillage apporteront une touche d’exotisme au jardin. Ce sont également des plantes de choix pour les jardins contemporains :  leur ligne épurée structure les massifs et jardinières.

L’arum d’Italie ou Gouet d’Italie, sauvage du Sud de l’Europe peuple les zones ombragées, il  s’épanouit là où peu d’autres plantes poussent. Il colore l’hiver de vert et d’argent, pour se cacher en été et arborer ses jolis fruits rouges en automne. De petite taille, il trouvera sa place au pied des haies dans un jardin naturel.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Zantedeschia aethiopica

Famille : Araceae

Noms communs : Arum, Calla, Zantedeschia, Richardia

Floraison : mai-juin à août

Hauteur : 0,6 à 1 m selon les variétés

Sol : riche et frais

Rusticité : de -5°C à -12°C selon les variétés

Arum, Calla, Zantedeschia, voire Richardia… quel est leur véritable nom ? Une petite mise au point s’impose. En effet, on distingue :

  • le genre Zantedeschia : originaire d’Afrique du Sud, appelé arum ou calla. C’est le plus connu, l’arum blanc des fleuristes. On peut rencontrer aussi le synonyme Richardia, heureusement peu usité.
  • les hybrides Elliottiana et Rehmannii sont les arums colorés. Ils sont issus de genres originaires de Nouvelle-Zélande. Peu rustiques, il faudra les remiser dans un local frais et sec en hiver.
  • le genre Arum : originaire du pourtour méditerranéen, il s’agit de l’arum d’Italie ou gouet que l’on trouve dans nos jardins en sous bois.

Arum et Zantedeschia appartiennent à la famille des Araceae, dont l’inflorescence typique est formée d’une bractée en forme de cornet, la spathe, enserrant un épi jaune ou orange, le spadice, qui supporte de minuscules fleurs. Chez les callas (Zantedeschia), les fleurs sont présentes tout le long du spadice, alors que chez Arum, les fleurs sont situées sur la partie inférieure du spadice, cachées dans un repli de la spathe. En général, les fleurs femelles sont placées à la base du spadice et les fleurs mâles au-dessus des fleurs femelles. Pour éviter l’autofécondation, les fleurs femelles sont fécondables avant la maturation du pollen de la même plante: il faut du pollen d’un autre arum pour les féconder.

calla, arum

Zantedeschia aethiopica – illustration botanique.

Les Araceae ont développé une stratégie extraordinaire pour la fécondation : lorsque les fleurs femelles sont prêtes à être fécondées, la partie supérieure du spadice augmente sa température et émet des molécules volatiles et odorantes pour attirer les insectes pollinisateurs. Un groupe de fleurs stériles en forme de filaments joue le rôle de trappe en laissant passer l’insecte recouvert du pollen d’un autre arum et le retient prisonnier. L’insecte dépose le pollen dans sa cage tapissée des fleurs femellesqui les féconde. Cela provoque la maturation des fleurs mâles et l’insecte se charge de ce nouveau pollen. La fanaison des fleurs qui retenaient l’insecte lui permet enfin de se libérer et de voler vers un autre arum !

Les parfums émis dépendent de l’insecte pollinisateur et donc du genre et de la variété de l’arum : pour les mouches ou insectes nécrophages, l’odeur est nauséabonde (pour nous), alors que pour certains coléoptères, la fleur émettra des parfums de fruit !

Les feuilles des arums sont charnues et en forme de flèche (sagittées). Elles forment une touffe plus ou moins dressée selon le genre. Elles sont caduques ou semi-persistantes en climat doux.

L’arum d’Italie (Arum italicum) est originaire du pourtour de la Méditerranée. C’est une vivace rhizomateuse de 20 à 60 cm de haut qui préfère les endroits ombragés et frais. C’est une petite mouche qui pond dans les excréments qui permet la fécondation… vous l’aurez deviné, il ne sent pas bon !

Pour cet arum, l’été est la mauvaise saison : il disparaît lors des fortes chaleurs alors que perdure la hampe florale chargée de fruits devenant rouge brillant à l’automne. Ses feuilles apparaissent en automne. Elles sont charnues, portées par un très long pétiole et les nervures sont joliment argentées. Sa floraison a lieu en avril-mai.

Dans le jardin, il animera l’hiver de ses feuilles veinées d’argent. Il pourra occuper les espaces libres entre les vivaces d’été et le pied des arbustes caducs. Il sert d’écrin pour les bulbes précoces et met en valeur les vivaces de printemps comme les cœurs de Marie ou les ancolies. Il devient sophistiqué accompagné d’hellébores.

Le Calla ou arum des fleuristes (Zantedeschia) vient d’Afrique du Sud et s’est naturalisé sous climats doux (Australie, archipels des Açores, Madère…). Il est prisé par les fleuristes pour sa longue hampe florale, élégante et originale.

Le Zantedeschia s’est bien acclimaté en Europe  et peut être cultivé en pleine terre où il se développera un peu plus chaque année. Pour ne rien gâcher, son parfum est agréable, doux et anisé. Il n’est pas sensible aux maladies ou aux ravageurs, si ce n’est aux sols asphyxiés. En pot ou bac, ses feuilles exotiques et ses fleurs architecturées décorent le balcon ou la terrasse toute la belle saison.

Les callas nous offrent désormais des spathes colorées du rose poudré au noir en passant par les jaunes et les oranges. Ces hybrides sont de plus faible développement et plus frileux. Un hivernage des rhizomes ou des pots dans un local frais et aéré sera indispensable.

Sachez enfin que les arums bien installés supportent la sècheresse. Ils fleurissent moins longtemps, disparaissent au plus gros de l’été et reviennent au printemps pour nous offrir ses cornets délicieusement parfumés. Toutes les parties de l’arum sont toxiques.

Les principales variétés d'arum

Les variétés les plus populaires

Arum italicum ssp. italicum Marmoratum - Arum d'Italie panaché.

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
40 cm

Cet arum d’Italie ou gouet est une variété ornementale de l’espèce sauvage. Ses feuilles veinées d’argent ornent nos hivers avec charme et simplicité. Il est parfait dans les jardins naturalistes au pied des haies.

Arum ou Calla blanc - Zantedeschia aethiopica

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
60 cm

C’est l’arum des fleuristes. Il s’installe durablement dans nos jardins : trouvez-lui une place en sol frais ou humide et il vous offrira généreusement ses inflorescences immaculées et son feuillage exotique. À pailler en zone à hivers rigoureux.

Arum ou Calla noir - Zantedeschia Schwartzwalder

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
50 cm

La couleur sombre de cet hybride de Nouvelle-Zélande est très originale : violet presque noir ! Il est idéal pour les potées ou jardins contemporains.

Arum ou Calla orange - Zantedeschia Mango

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
50 cm

Les couleurs chatoyantes de cet arum animent joyeusement potées et massifs.

Nos variétés préférées

Arum ou Calla jaune virant au rouge - Zantedeschia Flame

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Ce calla aux couleurs chaudes et changeantes demande beaucoup de soin, mais il en vaut la peine !

Arum ou Calla jaune - Zantedeschia Solfatare

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
50 cm

Ce petit calla jaune citron illumine la terrasse ou le jardin

Les variétés à découvrir

Zantedeschia aethiopica Pink Mist - Arum d'Ethiopie rose pâle.

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
80 cm

Ce très grand calla est la variante rosée de l’arum des fleuristes.

Lysichiton camtschatcensis - Arum bananier blanc

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité
60 cm

Pour les berges et les bassins. Ce cousin de l’arum fleurira avant les feuilles au tout début du printemps.

 

La plantation des arums

Les arums des fleuristes ont besoin de chaleur et de luminosité pour fleurir. Choisissez une bonne exposition, au chaud, à l’abri du vent qui pourrait endommager ses grandes feuilles. Dans les régions plus au Sud, évitez les situations brûlantes. L’eau ne doit pas leur faire défaut. Ils seront à leur aise au bord d’un bassin.

Quand planter les arums ?

Selon qu’ils soient vendus en bulbe ou en bien pot, les arums des fleuristes se plantent au printemps dans le courant de mars à mai. Mettez-les en terre dès que tout risque de gelée est écarté.

Comment planter les arums ?

En pot :

Les arums colorés, plus compacts, sont bien adaptés à la culture en pot, d’autant qu’ils sont plus sensibles aux froid. Plantez-les en mars, quitte à les garder à l’abri des gelées printanières, dans un endroit chaud et lumineux jusqu’à la mi-mai.

  • dans un pot d’au moins 20 cm de diamètre, disposez une couche drainante de graviers, de billes d’argiles
  • remplir partiellement de mélange de terre riche (de type « pour géranium ») sur une hauteur minimale de 4-5 cm
  • posez le bulbe de manière à ce qu’il soit enterré sous 2 à 2,5 fois son diamètre
  • comblez avec le mélange de terre
  • arrosez et maintenez humide
  • sortez après les gelés

Voir aussi la fiche conseil sur la plantation des arums

Au jardin :

Au soleil ou à la mi-ombre, en sol frais, installez les arums en avril, meilleure période de plantation.

  • Préparez le sol en le bêchant et en incorporant du fumier bien mûr,
  • Creusez un trou correspondant à 3 fois le volume du bulbe,
  • Posez le bulbe au fond et comblez avec un mélange la terre enrichie,
  • Ajoutez de l’engrais organique,
  • Arrosez
Plantation des bulbes d'arum

Bulbes d’Arum

L'entretien des arums

Entretenir ses arums au jardin

Les arums aiment l’eau, n’hésitez pas à garder le sol humide. Ils sont très gourmands, pour qu’ils se développent bien, il faudra bien amender avec un engrais organique tous les ans.

Rabattez les feuilles dès les premières gelées et paillez-les en automne en les recouvrant de 15 à 20 cm de feuilles mortes pour les protéger du froid.

Les arums colorés pourront être arrachés à l’arrivée des premières gelées. Pour cela utilisez la fourche bêche pour éviter de blesser les bulbes. Rentrez les rhizomes ressuyés (secs) et débarrassés de la terre. Pour les conserver, entreposez-les dans une pièce au sec, à l’abri de la lumière et du gel.

Entretenir ses arums en pot

Comme pour la culture au jardin, veillez à maintenir la terre humide mais non détrempée,  les rhizomes risqueraient de pourrir. Apportez de l’engrais tous les 2 mois, d’avril à août. Remisez vos potées dès l’apparition des premières gelées, dans un local lumineux, frais et aéré. Pour marquer un repos végétatif de la plante, évitez d’arroser en hiver.

La multiplication : diviser les arums

Les arums d’Italie ou gouet se ressème naturellement tandis que les arum des fleuristes (callas) se multiplient par division des rhizomes. Il est préférable d’attendre que la souche soit bien développée avant de diviser. On peut multiplier les arums en automne ou au printemps

Multiplier les arums au printemps

  • Coupez des fragments de rhizomes pourvus de racines et de bougeons. Vous pouvez utiliser un couteau désinfecté ou procéder à la main,
  • Placez ces fragments dans des pots remplis de terreau,
  • Arrosez,
  • Placez les pots dans un endroit lumineux et chaud, cela facilitera la reprise et ne sortez les pots que quand tout risque de gel est écarté.

Multiplier les arums à l’automne

Pour les arums qui restent en terre l’hiver, il est possible de diviser en automne. Procédez comme ainsi :

  • à l’aide d’une fourche-bêche, déterrez le plant,
  • récupérez les éclats de souche,
  • replantez -les immédiatement à leur place définitive, au jardin ou en pot préalablement rempli de terreau.

 

Associer les callas au jardin

On peut planter des arums parmi des graminées ou des ails d’ornement. Les lis ou les hémérocalles accompagneront agréablement les callas.

Pour un massif ou une grande potée exotique, les orangés des callas Zantedeschia Mango et des iris de Nouvelle-Zélande « Libertia ixioides  Taupo Blaze » au feuillage vert, jaune et orange assureront le contraste avec une persicaire « Black Field ». Des cosmos chocolat aux fleurs simples et les pompons pourpres des knautia de Macédoine allègeront le tout.

Pour un camaïeu rosé, un calla rose- Zantedeschia Rehmanii- accompagné d’un dahlia collerette « Impression Famoso » rose clair et de gracieuses astrances (Astrancia major) sera ourlé de géranium vivace chantilly au teint de porcelaine. Un aster d’automne de couleur lilas (Aster ageratoides Harry Schmidt) fleurira la fin de la belle saison.

Associer arum blanc

Un exemple d’association contemporaine : une touffe de Zantedeschia aethiopica accompagne d’imposantes boules de buis et d’opulentes touffes d’Hakonechloa macra.

Les arums structureront les massifs ou potées et pourront accompagneront toutes sorte de vivaces ou de graminées aux formes plus souples.

Quelques questions souvent posées par les jardiniers

Tous les ans, mes arums fleurissent, mais pas cette année, pourquoi ?

Si vos arums ont fleuri les années précédentes, le problème ne vient pas de leur exposition. Le problème se situe certainement au niveau du substrat : les arums aiment les sols humides et riches, ils ont peut-être épuisé le sol où ils sont plantés. Apportez-leur de l’engrais organique en cours de végétation (de mars à septembre), tous les deux mois s’ils sont en pot, en une ou deux fois s’ils sont en pleine terre. Surveillez régulièremetn l'humidité de la terre et arrosez dès que cela s'avère nécessaire.

Voilà plusieurs années que j’ai planté des arums, à l’ombre, sous des arbres. Je les arrose, mais ils ne fleurissent pas, pourquoi ?

Les arums ont besoin de soleil et de beaucoup de chaleur pour fleurir. Ils accepteront la mi-ombre, mais pas l’ombre totale. Il faudra déplacer vos callas pour enfin obtenir des fleurs.

Le saviez-vous ?

Aux États-Unis, les arums blancs sont utilisés pour la conception de bouquets funéraires, alors qu’en France, ils ornent les mariages, baptêmes et communions !

Ressources utiles

Découvrez notre collection d’arums.

Une source d’inspiration pour associer les arums : jardins intemporels.

 

 

Articles connexes


Fiche Famille

Astilbe : plantation, culture, entretien

Lire la suite +

Blog

Le Zantedeschia aethiopica Himalaya, un Arum d'Ethiopie géant !

Si vous aimez les plantes élégantes et de belle stature, le Zantedeschia aethiopica 'Himalaya' est fait...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 2.33 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Les arums : planter, cultiver et entretenir »

  • lecuir

    bonjour,
    apparement les aruns mettent longtemps à sortir de terre? voila 5 semaines que j'ai planté les miens et seulement un de sorti sur 9 à ce jour! ils sont à mi ombre, près dun ruisseau, bonne terre et humidité.

    Répondre
Laisser un commentaire