Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Groseillier à fleurs, Ribes : plantation, taille et entretien

Le Groseillier à fleurs en quelques mots

  • Le Groseillier à fleurs est un arbuste à floraison précoce et abondante
  • Il dispose d’un port gracieux et d’une allure champêtre
  • Rustique, il est de culture facile en sol ordinaire
  • Peu encombrant et florifère, il convient à tous les jardins
  • Il s’utilise en haie bocagère ou fleurie, en massif, mais aussi en pot

Le mot de notre experte

Le groseillier à fleurs, dit « Faux cassis » ou encore « Cassis-fleur », est un petit arbuste d’ornement très prisé pour sa floraison printanière au léger parfum fruité qui apparaît sur les rameaux tout juste feuillés, au début du printemps. Qu’il soit groseillier à fleurs jaunes, roses, blanches ou groseillier à fleurs rouges, il marque l’arrivée des beaux jours.

Très précoce, il porte un joli feuillage caduc et aromatique d’une élégance incomparable.

Rustique jusqu’à -25°C, le groseillier à fleurs ou Ribes, assez résistant aux maladies, est de culture facile au soleil ou à mi-ombre, dans tout sol frais à pas trop sec.

Le groseillier d’ornement fait merveille dans une haie libre ou bocagère, dans un massif arbustif, associé aussi à des bulbes de printemps. Il s’adapte bien à la culture en pot pour la terrasse.

Graphiques, ses rameaux constellés de petites fleurs encore en boutons sont aussi appréciés pour la confection de bouquets dès la sortie de l’hiver.

Découvrez nos nombreuses variétés de groseilliers à fleurs et adoptez cet arbuste incontournable des scènes printanières sans tarder !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Ribes sanguineum

Famille : Grossulariaceae

Nom(s) commun(s) : Groseillier à fleurs, Groseillier sanguin, faux cassis

Floraison : mars à mai

Hauteur : 1,5 à 5 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous

Rusticité : -15°C-20°C selon les variétés

Le groseillier à fleurs ou faux-cassis, est un arbrisseau ornemental appartenant à la famille des grossulariacées, celle des groseilliers et des cassis, qui sont cultivés pour leurs baies comestibles, d’où sa ressemblance avec ses cousins à fruits.

Le genre Ribes  compte environ 150 d’espèces d’arbustes, surtout caducs, rarement persistants, parfois épineux, très présentes dans les forêts et sur les pentes rocheuses et boisées des zones tempérées de l’hémisphère Nord, en particulier des côtes nord-ouest des Etats-Unis.

Le Ribes sanguineum, est l’espèce la plus couramment cultivée dans nos jardins, il se décline en nombreux cultivars intéressants tels ‘King Edward VII’. On trouve aussi dans le commerce d’autres espèces de Ribes comme le Ribes gordonianum appelé Groseillier de Gordon et son hybride le Ribes x gordonianum encore rare dans nos jardins, Ribes odoratum, le chinois Ribes laurifolium et les californiens Ribes speciosum et Ribes viburnifolium.

D’une croissance rapide, le groseillier à fleurs forme en peu de temps, une touffe buissonnante très ramifiée dès la base, dense et arrondie.  Plus ou moins étalée, elle peut atteindre jusqu’à 3 m de hauteur. Les rameaux du groseillier à fleurs, rarement pourvus d’épines, se dressent pour s’arquer joliment à leur extrémité.  Chez le Ribes sanguineum, la ramure est d’un profond brun acajou s’assombrissant au fil des années.

Le feuillage lumineux et caduc, apparaît au début du printemps, juste après le début de la floraison. Aromatique, il dégage au froissement, un délicieux parfum rappelant le cassis, d’où son appellation de « faux-cassis ».

Il est composé de feuilles rugueuses, longuement pétiolées de 3 à 10 cm de long, ovales à arrondies, découpées en 3 à 5 lobes dentelés dont la forme rappelle celle du trèfle.

Ribes sanguineum, planche botanique

Groseiller à fleurs, planche botanique

Chez le Ribes sanguineum parfois appelé cassis-fleur, elles sont légèrement duveteuses au revers. Vert foncé à vert clair, le feuillage prend chez certains groseilliers à fleurs, des teintes jaune-cuivré ou rouges à pourpre en automne, avant de tomber.

Dès la fin de l’hiver, alors que les feuilles commencent à peine éclore, le groseillier à fleurs est remarquable pour sa gracieuse et abondante floraison précoce sur des rameaux encore presque nus. De mars à mai, selon le climat, une myriade de petites fleurs tubulées aux étamines saillantes, composées de cinq pétales, réunies en grappes compactes, pendantes, de 2 à 10 cm de long, apparaissent.

Le plus souvent rose carminé, elles revêtent des coloris jaunes (Ribes alpinum), blanc pur chez le Ribes ‘White Icicle’ encore trop peu répandu ou encore rouge vif panaché de pêche et de crème chez le Ribes gordonianum,.

Les rameaux aux fleurs à peine écloses composeront de beaux bouquets printaniers ou des compositions graphiques d’ikebana, ces bouquets japonais aux formes épurées.

Nectarifère, cette floraison parfumée exhale un parfum fruité de cassis ou d’œillet.

Elle est parfois suivie, de l’été jusqu’en automne, de petites baies bleu-noir et pruineuses, comestibles mais dépourvues de goût, uniquement appréciées des oiseaux. Le Ribes x gordonianum ne produit pas de fruits.

Le groseillier à fleurs fait preuve d’une grande rusticité supportant aisément jusqu’à -25 °C. Il prospérera à mi-ombre ou au soleil non brûlant, dans un sol ordinaire, profond, sans trop de calcaire, riche et bien drainé, restant frais en été.

Il trouve sa place dans tous les jardins, dans une haie libre, dans un massif d’arbuste, ou même en isolé associé à des bulbes ou des bisannuelles de printemps. Il s’adapte aussi à la culture en pot pour la terrasse.

Différentes espèces et variétés de Groseillier à fleurs (Ribes)

De gauche à droite : Ribes sanguineum – R. ‘White Icicle’ – R. gordonianumR. sanguineum ‘King Edward VII’

Espèces et principales variétés

Si le genre Ribes comprend plus de 150 espèces, seules quelques unes sont commercialisées. Ribes sanguineum, le groseillier sanguin à fleurs, est l’espèce la plus couramment cultivée dans nos jardins. Il se décline en nombreux cultivars qui ont permis d’élargir la gamme des coloris allant du blanc pur ‘White Icicle’ au rose-rouge cramoisi ‘King Edward VII’.

Les plus populaires

Ribes sanguineum - Cassis-fleur en racines nues

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
3.00 m

C'est le plus répandu des faux-cassis ! Il vous est fourni en racine nue en petit format pour pouvoir réaliser des haies bocagères ou mixtes à coût économique.

Ribes sanguineum King Edward VII - Groseiller à fleurs 40/50cm en pot de 4/5L

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
2.00 m

Sa floraison parfumée si bienvenue aux premiers jours du printemps accompagne et succède celle du classique Forsythia.

Nos préférées

Ribes gordonianum - Groseiller de Gordon

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.80 m

Encore rare dans nos jardins, original et de culture facile. Il trouvera sa place dans tous les jardins, dans une haie libre, des massifs d'arbustes, ou même en isolé. Il a beaucoup de prestance lorsqu'il est cultivé en bac.

Ribes sanguineum White Icicle - Groseillier à fleurs blanches

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
2.50 m

Fleurissant même à l’ombre, il l’éclairera de sa floraison immaculée abondante et de son feuillage très lumineux.

 

Plantation

Où planter le groseiller à fleurs ?

Le groseiller à fleurs s’installe partout en France, sauf peut-être en climat méditerranéen, un peu trop chaud et sec en été. D’une belle rusticité, il est capable de résister aisément à des températures très basses jusqu’à -25 °C, ce qui garantit une parfaite résistance dans toutes les régions.

Il se plante à l’abri des vents, au soleil où il fleurit mieux, mais à une exposition non brûlante, surtout dans les régions chaudes où il appréciera une ombre légère.

Peu exigeant, il se contente de toute bonne terre de jardin, fraîche, pas trop calcaire, pourvu qu’elle soit bien drainée car il redoute l’humidité hivernale. Il apprécie un sol assez riche restant frais en été: un sol humifère et frais évite le dessèchement des rameaux. Une fois installé, il supportera bien la sécheresse, surtout en sol profond.

En arrière-plan d’un massif de vivaces ou dans un bosquet d’arbustes à floraison printanière, en isolé,  en haie fleurie ou en bac sur la terrasse, le groseillier à fleur est peu encombrant et s’adapte à tous les jardins.

Planté en groupe de 3 ou 5, le cassis-fleur est tout à fait adapté à la culture en haie paysagère ou champêtre, formant un élégant écran floral parfumé.

Quand planter un ribes ?

La plantation du Groseiller à fleurs se fait de préférence à l’automne en septembre-octobre, afin de favoriser l’enracinement avant l’hiver, en évitant les périodes de fortes gelées.

Comment planter les groseillers à fleurs ?

En pleine terre

En haie, respectez un espacement d’au minimum 80 cm à 1 m entre chaque plant.

  • Faites tremper la motte dans un seau d’eau
  • Débarrassez la terre des cailloux, racines et mauvaises herbes
  • Ameublissez bien le sol
  • Déchignonez délicatement la motte
  • Creusez un trou de trois fois le volume de cette motte
  • Faites un bon apport de pouzzolane, de sable de rivière ou de graviers au fond de la fosse
  • Enrichissez de compost bien mûr
  • Plantez l’arbuste au niveau du collet au centre du trou
  • Rebouchez le trou en maintenant l’arbuste bien droit
  • Tassez bien la terre au pied de l’arbre
  • Paillez pour garder le pied propre et au frais durant l’été
  • Arrosez copieusement à la plantation puis une fois par semaine durant la croissance lors de la première année

Culture en pot 

Choisissez un contenant large et profond d’au moins 50 cm de diamètre. Rempotez tous les 2 ou 3 ans à l’automne.

  • Drainez le fond avec une couche d’une vingtaine de centimètres de billes d’argile
  • Utilisez un bon terreau de rempotage, ou un mélange à parts égales de terreau universel et de terre de jardin

Entretien et soins

Facile à cultiver, le Groseiller à fleurs demande peu d’entretien. Si cet arbuste s’adapte facilement à tous les types de sols, il préfère les sols frais, pas trop secs. En été, arrosez une à deux fois par semaine, en cas de fortes chaleurs. Pour garder le pied au frais pendant la belle saison, faites un bon paillage végétal avant printemps, surtout les premières années qui suivent la plantation, ensuite, il se montrera plus résistant à la sécheresse.

Des apports de compost bien mûr ou d’engrais organique en automne, améliorent sa croissance.

Les groseillers à fleurs en pot nécessitent des arrosages plus réguliers : maintenez le sol frais mais sans excès toutefois toute la belle saison. Fertilisez avec un engrais liquide une fois par mois durant toute la période de croissance. En hiver, limitez les arrosages en hiver.

Comment tailler un groseillier à fleurs ?

La taille du groseillier à fleurs n’est pas nécessaire, sauf pour rééquilibrer la silhouette, supprimer le bois mort, aérer la ramure ou rectifier un port un peu trop clairsemé. Inutile de tailler tous les ans.  La taille se pratique impérativement juste après la floraison.

Taille d’entretien :

Tous les ans, sur les jeunes sujets, supprimez les pousses trop chétives, les branches chétives et le bois mort chez les arbustes plus âgés.

Taille de rajeunissement:

Sur un sujet âgé de plus de trois ans qui se dégarni, taillez tous les deux ans 1/3 des rameaux pour favoriser la formation de jeunes tiges.

Vous pouvez également effectuer une taille rigoureuse tous les 4-5 ans, à ras des rameaux les plus vieux à 50 cm du sol, pour rajeunir l’arbuste et l’encourager à former de nouveaux rejets.

Maladies et ennemis éventuels

Cultivé dans de bonnes conditions, le groseillier à fleurs est très résistant aux maladies et ravageurs. Il peut toutefois être atteint par la rouille qui constelle le feuillage de pustules orange et l’oïdium qui blanchit, dessèche et fait tomber les feuilles prématurément: pulvérisez une solution de purin de consoude et/ou une solution à base d’infusion d’ortie ou de décoction d’ail.

Par temps chaud et sec, les araignées rouges peuvent dévorer son feuillage ; les feuilles deviennent alors grisâtres et finissent par tomber. Faites des pulvérisations d’eau savonneuse ou douchez le feuillage à l’eau froide en fin de journée.

Multiplication: Comment bouturer un groseillier à fleurs?

Le groseillier à fleurs se multiplie facilement par boutures semi-ligneuses en août-septembre ou ligneuses, prélevées en décembre. Il a tendance à se marcotter naturellement :  prélevez ces rameaux enracinés et replantez-les aussitôt à l’endroit choisi.

Par boutures semi-ligneuses

  • A la fin de l’été, prélevez juste sous un œil, l’extrémité grêle d’une pousse de l’année semi-aoûtée de 10 à 15 cm (c’est-à-dire qui est en phase de transformation, du bois mou au bois dur)
  • Entaillez dans sa longueur l’écorce sur 5 cm
  • Supprimez les feuilles sur le tiers inférieur
  • Plantez-les à 7 cm environ de profondeur dans un mélange bien drainant de sable et de terreau
  • Maintenir le substrat humide jusqu’à l’enracinement sous châssis froid
  • Repiquez vos boutures en pot au printemps suivant
  • Laissez les jeunes plants s’endurcir en pot individuel au moins un an avant leur plantation définitive au jardin

Ribes sanguineum ‘White Icicle’

Associer

Très prisé pour l’abondante et lumineuse floraison qu’il offre dès le début du printemps, le Groseiller à fleurs se plaît dans tous les jardins naturels et champêtres pour des scènes merveilleusement printanières, ou romantiques. Il se marie bien avec une multitude de plantes vivaces, de bulbes et d’arbustes à floraison précoces.

Planté par groupe de trois ou quatre, il peut être associé à d’autres variétés de Faux-cassis ou à d’autres arbustes de haie fleurie, comme des lilas, un genêt ‘Hollandia’, un Syringa microphylla ‘Superba’, un Kerria japonica ou  un Prunus persica Taoflora Pink.

Associer le Groseillier à fleurs en haie

Un exemple d’association dans une haie très « girly » pour une floraison étalée de février à septembre : Abeliophyllum distichum ‘Roseum’Exochorda macrantha ‘The Bride’Syringa microphylla ‘Superba’Ribes sanguineum ‘White Icicle’Buddleia davidii ‘Pink Delight’

La floraison rose vif du Ribes ‘King Edward VII’ accompagne celle des forsythias, d’un Abeliophyllum distichum ‘Roseum’ et des cognassiers du Japon.

Il se marie admirablement avec les bulbes printaniers comme les narcisses, muscaris et tulipes.

Le Groseiller à fleurs s’accordent bien avec des vivaces à feuillage pourpre à l’image des bugles et des buglosses ou à fleurs pourpres, vinca minor, Symphytum officinale.

Assez insignifiant dès la fin du printemps, pensez à bien l’entourer de comparses qui prendront le relais de sa floraison comme des buddleias, l’Oranger du Mexique, un Exochorda macrantha ‘The Bride’. Il accueillera volontiers le reste de la saison, un chèvrefeuille ou une clématite à floraison estivale.

Questions souvent posées par les jardiniers

J'ai dans mon jardin un groseillier à fleurs, ses feuilles jaunissent, est-ce une maladie ?

Si les feuilles du groseillier à fleurs se décolorent, qu’elles jaunissent alors que les nervures restent vertes, votre arbuste montre probablement des signes d’un excès de calcaire dans le sol. Apportez de la terre de bruyère par griffage à son pied pour rétablir le PH.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

Planter une haie fruitière... qui sort de l'ordinaire !

Cueillir ses propres fruits directement dans l'arbre, tous les gourmands en rêvent... sans pour autant...
Lire la suite +

Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +

conseil

Comment tailler les arbustes à floraison précoce

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire