Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Rosier grimpant : taille
conseil

Quand et comment tailler les rosiers grimpants ?

les bons gestes

Les rosiers grimpants, qu’ils soient remontants ou non, émettent de longues tiges florifères. Ce qui leur permet de garnir facilement un mur, une pergola, une arche, un pilier et même un arbre. Ils peuvent mesurer jusqu’à 3,50 voire 4 m de hauteur. Pour qu’ils restent bien vigoureux, florifères, conservent une bonne santé et une forme équilibrée, il est important d’effectuer une taille chaque année. Attention, la taille ne se fait que sur des sujets qui on au moins 3 ans. Il peut arriver que le nom d’un rosier soit accompagné du mot « climbing« . Cela signifie simplement « grimpant » en anglais.

Découvrez nos conseils pour savoir quand et comment tailler un rosier grimpant !

Quand tailler ?

Les rosiers grimpants se taillent à des périodes bien précises, selon leur aptitude à refleurir dans l’année ou non :

  • les rosiers grimpants remontants : les roses se forment sur les rameaux qui se sont développés dans l’année. La taille s’effectue donc en fin d’hiver, au moment de la reprise de la végétation soit entre février et avril selon les régions. Il est aussi possible d’effectuer une taille légère en automne pour alléger le travail au printemps.
  • les rosiers grimpants non remontants : ils portent des fleurs sur les branches âgées de 2 ans. Donc si vous les taillez en fin d’hiver, vous supprimez les rameaux formés l’année précédente et prêts à fleurir. La taille se fait donc juste après la floraison, c’est-à-dire en juillet ou en août, sauf si vous voulez profiter des jolis cynorhodons

Pour en savoir plus sur les périodes de taille des rosiers, je vous invite à consulter notre fiche conseil : « Quand tailler les rosiers » ?

Comment tailler un rosier grimpant remontant ?

Un rosier grimpant remontant fleurit sur les rameaux de l’année, ainsi que sur des branches plus anciennes et ce, tout au long de la saison.

Voici nos explications pour bien tailler votre rosier :

  • commencez par vous munir de gants épais qui couvre les avant-bras ;
  • éliminez les branches mortes, le vieux bois ;
  • dépalissez puis coupez les branches âgées de 3 ans ou plus afin de stimuler la formation de nouvelles pousses florifères depuis la base. Coupez par tronçons d’une trentaine de centimètres à chaque fois, depuis l’extrémité jusque la base de la branche pour que ce soit plus facile. N’hésitez pas à utiliser un coupe-branche pour supprimer ses branches au plus bas car le bois est dur et très difficile à sectionner avec un simple sécateur ;
  • arrangez-vous pour conserver entre 3 et 6 charpentières vigoureuses et saines ;
  • palissez les plus jeunes charpentière conservées et raccourcissez tous les rameaux secondaires pour ne laisser que 3 à 15 cm. Coupez en biseau, à 1/2 cm juste au-dessus d’un bourgeon bien orienté. On appelle cette technique, la taille en arêtes de poisson.
  • sur un mur ou une clôture, arquez les branches charpentières en éventail et aussi horizontalement que possible le long de fils de fer ou sur un treillage par exemple. Cela permet de bien répartir la sève entre les rameaux. Sur un obélisque, enroulez les tiges tout autour depuis la base du rosier. C’est plus facile lorsque les tiges sont jeunes et flexibles.
dessin comment tailler un rosier grimpant

La taille d’un rosier grimpant

Quelques exemples de rosiers grimpants remontants : ‘Ghislaine de Féligonde’, ‘Phillis Bide’, ‘Clair Matin’, ‘Pierre de Ronsard’, ‘Guirlande d’Amour’, ‘Jasmina’, ‘Madame Alfred Carrière’, etc.

Comment tailler un rosier grimpant non remontant ?

Les rosiers non remontants sont des rosiers qui fleurissent abondamment en juin/juillet. La floraison dure généralement entre 3 et 4 semaines.

Voici comment procéder pour taille ce type de rosiers :

  • supprimez le bois mort et les branches âgées au plus bas afin de stimuler l’apparition de nouvelles pousses ;
  • raccourcissez simplement les ramifications et profitez-en également pour rééquilibrer la silhouette du rosier si besoin ;
  • vérifiez les points d’attache du rosier sur le support et palissez les nouvelles pousses au fur et à mesure de leur développement, sans trop serrer les liens.

Quelques exemples de rosiers grimpants non remontants : ‘May Queen’, ‘Alchymist’, ‘Aimée Vibert’…

Enfin, si vous voulez profiter des fruits décoratifs, je vous conseille de supprimer simplement les branches les plus âgées et de remettre l’opération de taille à plus tard, en fin d’hiver. Vous pourrez juste raccourcir les tiges qui ont déjà fleuri et rajeunir la charpente du rosier. Mais surtout, ne touchez pas aux belles pousses de l’année précédente. Ce sont elles qui vont fleurir en juin !

Sur le blog : découvrez 6 rosiers à fruits décoratifs remarquables.

Comment palisser un rosier grimpant ?

Le rosier grimpant est dépourvu de vrilles ou de crampons et ne s’accroche donc pas tout seul. Il a besoin d’être attaché à un support à l’aide de liens gainés ou de raphia. Évitez le simple fil de fer pour ne pas risquer de blesser les tiges du rosier. Le support devra être solidement fixé que ce soit à un mur, une clôture, une pergola, etc !

Enfin, découvrez notre fiche conseil : Rosiers grimpants : les 10 meilleures variétés !

Conduire un rosier grimpant en arbuste

Si vous disposez de la place suffisante, dans un grand massif ou au milieu d’une pelouse par exemple, un rosier grimpant peut être conduit en arbuste. Dans ce cas, je vous invite à vous reporter à notre fiche « Quand et comment tailler les rosiers buissons et arbustes » pour savoir comment le tailler. Les variétés ‘Sourire d’Orchidée’, ‘Ghislaine de Féligonde’, ‘Raubritter’ ou encore ‘Blush Noisette’ s’y prêtent très bien !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire