Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
poules alliées du jardinier
conseil

La poule : utile au jardin et au verger

Et si vous lâchiez vos poules dans le potager et le verger ?

 

Vous êtes (comme moi) l’heureux propriétaire de poulettes qui vivent dans un enclos et un poulailler parfaitement protégés des prédateurs ? Elles y picorent à longueur de journée, y pondent et s’y réfugient le soir dès la tombée du jour. Pour autant, vous vous demandez souvent si vous pouvez les laisser baguenauder en liberté dans le jardin d’agrément, le potager et le verger. La réponse est oui mais…! « Oui », car les poules peuvent s’avérer très utiles pour vous débarrasser de quelques nuisibles. Et, « mais » car leurs sorties doivent être encadrées et surveillées au risque de voir votre jardin se transformer en champ de bataille.

Des poules pour controler les nuisibles

Les poules sont omnivores. Et leurs journées, elles les passent à picorer à la recherche de la moindre petite nourriture à se mettre sous le bec. Évidemment, pour les nourrir, il faut leur procurer un mélange équilibré de céréales, mais leur alimentation doit aussi se composer de verdure et de protéines, auxquelles s’ajoutent les restes de table et épluchures de fruits et légumes.

C’est pourquoi, il peut être intéressant de les laisser investir le jardin d’agrément, le potager (uniquement en hiver quand il est vide de cultures) et le verger, sous surveillance et à certaines périodes précises. Car elles peuvent s’y avérer très utiles en termes de lutte contre les nuisibles.

utilité des poules

Les poules sont en effet friandes de nombreux nuisibles qu’elles vont déloger en grattant le sol du potager, des massifs ou de la pelouse :

Au verger, elles sont tout aussi indispensables sous les arbres, car en farfouillant le sol et en picorant, elles font remonter d’autres nuisibles spécifiques aux arbres fruitiers. Ces nuisibles peuvent se cacher dans les fruits tombés au sol, dans le sol ou cachés dans les feuilles mortes. À commencer par le carpocapse du pommier qui s’attaque aux pommiers, poiriers, pruniers et cerisiers. Ce petit ver de pomme hiverne dans le sol après avoir dévoré l’intérieur des pommes. Les poules ne rechignent d’ailleurs pas à picorer les pommes véreuses où elles savent débusquer les carpocapses encore cachés.

Dans le verger, les poules se jettent aussi sur les larves de la mouche du cerisier, sur l’anthonome ou la mineuse des feuilles.

Certes, au passage, les poules avaleront quelques vers de terre ou des insectes auxiliaires, mais c’est un moindre mal par rapport aux ravageurs dont elles vont vous débarrasser.

Les poules aèrent le sol

Avez-vous déjà observé les pattes d’une poule ? Recouvertes d’écailles, elles comptent quatre doigts dotés de griffes très puissantes. C’est avec ces griffes qu’elles grattent le sol à la recherche d’une larve ou d’un ver. Elles absorbent également de petits cailloux, des alliés précieux pour favoriser leur digestion.

Toujours est-il qu’en farfouillant dans une terre meuble grâce à leurs griffes acérées, les poules vont retourner le sol, l’ameublir et l’aérer sur une surface certes minime, mais qui reste intéressante. En effet, ces grattages favoriseront la pénétration de l’eau et de l’air. Donc, n’hésitez pas à lâcher vos poules dans votre potager en hiver… En revanche, lorsqu’il pleut ou si votre terrain est lourd et argileux, leurs piétinements tassent le sol.

Faites-en de même dans le verger, sous les arbres. Si vous les laissez quelques jours, les poules vont rapidement désherber les parcelles. Ou dans la pelouse où les poules font office de scarificateur. En grattant, elles éliminent la mousse… mais abîment aussi votre joli gazon bien vert !

utilité des poules

Il en est de même dans les massifs de vivaces ou dans les haies. Elles y ameubliront le sol. Seul bémol : les poules apprécient beaucoup les paillages végétaux organiques, écorces de pin, copeaux de bois et autres paillettes qu’elles disséminent un peu partout !

De même, elles aiment beaucoup faire des trous et s’y rouler pour supprimer les parasites présents dans leur plumage.

Les poules fertilisent le sol

C’est bien connu, les poules mangent beaucoup, mais crottent aussi beaucoup. Mais lorsque vous saurez que leurs fientes sont riches en azote, en potassium et en phosphore, mais aussi en oligo-éléments, vous y verrez un intérêt ! D’autant que les fientes sont immédiatement disponibles pour les plantes.

Pourtant, les fientes de poules ne doivent jamais être déversées telles quelles dans le potager ou aux pieds des végétaux au risque de les brûler. Vous devez soit les conserver et les faire sécher afin de les écraser et de les mélanger à la terre du jardin, soit les intégrer au compost, avec des déchets riches en carbone.

utilité des poules

En revanche, si vous lâchez de temps en temps vos poules dans le jardin, le potager et le verger, elles y feront quelques fientes qui constitueront un apport d’azote au sol sans danger. Et, comme une poule ne reste guère au même endroit, elles vont semer leurs fientes en peu partout. Et, en grattant, elles risquent de les enfouir dans le sol. C’est tout bénéfice pour vous !

Pour en savoir plus, retrouvez mon article Utilisez les fientes de poules comme engrais au jardin 

Les poules traitent les déchets organiques

Le 1er juillet 2024, il sera interdit de jeter les déchets organiques dans les poubelles communes. Le compostage sera donc encouragé, à la campagne comme en ville, via des bacs de compostage collectif ou des lombricomposteurs.

L’autre alternative pour traiter les déchets organiques est d’adopter des poules. Elles apprécient grandement toutes les épluchures de légumes et de fruits (parfois cuites) mais aussi les déchets de table comme les pâtes, le riz, le pain rassis mouillé, les croûtes de fromage (dont elles raffolent !), quelques restes de plats cuisinés avec parcimonie…

utilité des poules

Pour autant, une poule n’est pas une poubelle et il ne faut pas leur donner tout et n’importe quoi, sous prétexte qu’elles sont omnivores. N’hésitez pas à consulter les aliments interdits pour les poules.

Le revers de la médaille quand vous avez des poules : le compost se remplit moins vite que vous le souhaiteriez !

Les poules fournissent des plumes

Évidemment, il n’est pas question de plumer vos poules ! En revanche, au cours de l’automne, certaines muent afin de renouveler leur plumage pour l’hiver. Et vous risquez de trouver des plumes dans leur enclos ou dans le poulailler. Vous pouvez en faire un engrais, riche en azote !

Comment faire ?

  • Ramassez environ 100 g de plumes propres
  • Mettez-les dans un collant usagé avec un caillou
  • Plongez-les dans un seau contenant 1 litre d’eau de pluie
  • Placez le seau pendant deux mois à l’extérieur à l’ombre
  • Récupérez votre jus de plumes pour arroser vos plantes

Le reste des plumes sera mis au compost.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire