7 plantes fleuries à hiverner en véranda

7 plantes fleuries à hiverner en véranda

Sélection de plantes idéales pour une culture en véranda non chauffée

Sommaire

Mis à jour le 3 Novembre 2023  par Pascale 7 min.

En tant qu’extension de la maison, la véranda est une pièce de vie qui permet d’établir un lien étroit entre l’intérieur et le jardin. Si elle dispose d’un chauffage performant et d’une bonne isolation thermique, la véranda devient vite une pièce à vivre baignée de lumière. D’autres vérandas, non chauffées, se veulent des lieux parfaits pour hiverner des plantes un brin frileuses, souvent d’origine méditerranéenne, ou encore tropicale ou subtropicale. Une véranda bénéficie en effet de deux atouts de poids, très recherchés par les plantes : une luminosité exceptionnelle et une protection contre le froid qui leur permet de profiter de leur période de dormance hivernale en toute quiétude. Ainsi, une véranda peut facilement devenir un jardin d’hiver luxuriant où les plantes règnent en maîtresses des lieux ! Et, en été, elles goûteront à la joie du plein air dans votre jardin ou sur votre terrasse.

Nous vous proposons une sélection de 7 plantes fleuries qui apprécient de passer l’hiver en véranda, pour mettre un peu de couleur dans cette pièce lumineuse. 

Difficulté

Le jasmin pour sa floraison très parfumée

Originaire de Chine, le jasmin (Jasminum) est une plante arbustive dont le port peut varier d’une espèce à l’autre. Pourtant, la plupart sont considérées comme des plantes grimpantes, dotées d’une multitude d’atouts de séduction. À commencer par sa floraison très parfumée, que certains qualifieront d’entêtante et d’autres d’envoûtante. Toujours est-il que ces cymes terminales ou axillaires de fleurs en étoiles à la corolle largement ouverte au-dessus d’un long tube étroit exhalent de fortes senteurs entre décembre et juillet suivant l’espèce.

Avec une rusticité limitée à – 5 à – 7 °C suivant les espèces, le jasmin ne se cultive en pleine terre que dans les régions au climat doux. Seuls le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) et le jasmin d’Italie (Jasminum humile), tous deux dotés d’une floraison jaune, peuvent se cultiver en pleine terre partout en France grâce à leur rusticité jusqu’à – 12 à – 15 °C.

En revanche, il est parfaitement adapté à une culture en pot. Il s’y montrera tout aussi vigoureux qu’en pleine terre. C’est pourquoi il faudra lui fournir un support où ses tiges, anguleuses ou cylindriques, particulièrement volubiles, pourront s’enrouler.

Comment le cultiver en pot ? Le jasmin sera planté dans un pot ou un bac d’au moins 50 cm de diamètre rempli d’un terreau spécial plantes méditerranéennes. N’oubliez pas la couche de billes d’argile pour le drainage. En hiver, la véranda ne doit pas excéder 15 °C.

Pour aller plus loin :

Le bougainvillier pour une profusion de fleurs

Très sensible au froid, le bougainvillier (Bougainvillea) aime la chaleur et le soleil. Autant dire qu’en pleine terre, il ne pousse que sur le pourtour méditerranéen. Pour autant, il se plaît merveilleusement bien en pot. En été, il inondera votre jardin de ses floraisons colorées et en hiver, il profitera de la quiétude d’une véranda lumineuse, idéalement dotée d’une température entre 10 et 15 °C. Car le bougainvillier est particulièrement gélif (dès 0 °C).

Le bougainvillier est une plante grimpante à l’opulente floraison aux coloris vifs dans les tons de rose, rouge, orange et violet. De croissance rapide, ses pousses peuvent atteindre de 2 à 8 m (nettement moins s’il est cultivé en pot). Elles portent un feuillage d’un vert lumineux et de petites fleurs, entourées de bractées à la texture veloutée et gaufrée. La floraison intervient de mai à septembre suivant les variétés.

Comment cultiver le bougainvillier en pot ? Le bougainvillier a besoin d’un pot large et profond, agrémenté d’un support ou d’arceaux pour ses tiges volubiles. Il se plante dans un mélange de terre de jardin et de terreau riche en tourbe blonde, ou simplement dans du terreau spécial plantes méditerranéennes, sur une couche de billes d’argile pour le drainage.

Pour aller plus loin :

Le tibouchine pour l'originalité de ses fleurs violettes

Originaire du sud du Brésil, le tibouchine (Tibouchina), également appelé fleur-araignée, est une grande plante, peu ramifiée, qui pousse, à l’état naturel, dans les forêts tropicales. Sous nos latitudes, elle ne peut être cultivée qu’en bac ou pot afin d’être hivernée dans une véranda, dotée de températures comprises entre 12 et 15 °C. Le tibouchine y fera merveille avec ses ravissantes fleurs d’un violet profond d’environ 12 cm de diamètre qui éclosent, d’août à novembre, en solitaire ou en bouquets sur les jeunes pousses de l’année. À maturité, cette plante fleurie ne dépasse 2 à 3 m de hauteur pour une envergure de 1 à 2 m. Quant au feuillage, il est vert foncé, ridé sur le dessus et parcouru de belles nervures longitudinales.

Comment cultiver le tibouchine en pot ? Le tibouchine se plante dans un grand pot, garni d’une couche de billes d’argile ou de graviers pour le drainage, dans un substrat composé de terreau, de compost et de terre de bruyère. En été, il s’installe dans un endroit frais et à l’abri du soleil direct.

Pour aller plus loin :

Le Strelitzia pour ses fleurs en forme d'oiseaux

Si on vous parle des oiseaux de paradis, vous faites immédiatement le rapprochement avec le Strelitzia, cette splendide plante exotique d’origine sud-africaine, uniquement cultivée en pot ou en bac, en serre, en véranda ou en jardin d’hiver sous nos latitudes. À cause de sa rusticité jusqu’à – 4 °C, le Strelitzia se cultive en pleine terre sur le pourtour méditerranéen à un emplacement abrité.

Le Strelitzia reginæ est le plus connu avec ses fleurs orangées et bleues, longues de 15 cm, qui naissent de la spathe en forme de barque verte bordée de rouge ou de pourpre. Ces fleurs évoquent la forme d’une tête d’oiseau à bec fin et crête multicolore dressée. Quant au feuillage, il est persistant, oblong et coriace et doté de longs pétioles. Mais il existe 4 autres espèces parmi lesquelles le Strelitzia nicolai ou le Strelitzia augusta ‘alba’ aux floraisons blanches. En pot, le Strelitzia ne dépasse guère 2 m de hauteur.

Comment cultiver le Strelitzia en pot ? En été, le Strelitzia sera installé dans un endroit ensoleillé, et en hiver, une véranda plutôt fraîche (10 à 12 °C) lui convient parfaitement. Il se plante dans un pot large et profond, dans un substrat composé de terreau et de compost, sur une couche de billes d’argile ou de graviers.

Pour aller plus loin :

Le lantana pour sa floraison multicolore

Si on appelle le lantana « mille-fleurs », ce n’est pas par hasard. En effet, cet arbuste buissonnant tropical, uniquement cultivé en pleine terre sur la Côte d’Azur, est particulièrement florifère sur la durée. Il fleurit en effet du printemps aux premières gelées en un arc-en-ciel de couleurs. Les petites fleurs fines tubulées changent en effet de teintes au fur et à mesure de leur épanouissement, passant du jaune ou du rose à l’orange, au lilas, au violet ou à l’écarlate.

Sensible au froid, le lantana est souvent cultivé comme une annuelle en pot. Il sera dès lors facile de l’hiverner en véranda à une température comprise entre 10 et 15 °C, puis de lui permettre de rejoindre le jardin dès les risques de gelées écartés. Il peut atteindre une hauteur de 30 cm à 1 m.

véranda fleurie

Les jolies fleurs multicolores du lantana

Comment cultiver le lantana en pot ?  Le lantana se plante dans un pot d’au moins 30 cm de diamètre, rempli d’un substrat constitué de terreau spécial géranium et de sable, sur une couche de billes d’argile.

Pour aller plus loin :

L'abutilon pour ses atypiques fleurs pareilles à des lanternes chinoises

Plante arbustive ou grimpante, d’origine tropicale ou subtropicale, l’abutilon ne survit en pleine terre que dans les régions au climat méditerranéen. Ailleurs, il se plaît cultivé en pot, en été dans le jardin, et en hiver remisé dans une véranda, bénéficiant d’une température supérieure à 10-12 °C. Si son feuillage est simple, lancéolé, ovale à arrondi, coloré de différentes nuances de vert suivant les variétés, ses fleurs étonnent. De mai à octobre, il offre en effet de magnifiques fleurs en forme de cloches rondes ou de lanternes chinoises, au calice coloré de blanc, de rose ou de rouge, de jaune ou d’orange, ou encore de bleu mauve.

véranda plantes fleuries

Les étonnantes fleurs d’abutilon

Comment cultiver l’abutilon en pot ? L’abutilon se plante dans un grand pot de 40 à 70 cm de diamètre, rempli d’un substrat composé de terre de jardin, de terreau et de compost, sur un lit de billes d’argile.

Pour aller plus loin :

La passiflore pour la complexité de ses fleurs

La passiflore (Passiflora) séduit avant par sa floraison estivale très particulière. C’est une plante grimpante dont les corolles de ses fleurs évoquent la couronne d’épines du Christ. D’où son nom vernaculaire de fleur de la passion. Très décoratives, ces fleurs, constituées de cinq pétales et cinq sépales identiques, d’un pistil divisé en trois stigmates et de cinq étamines, s’épanouissent durablement de juin à octobre sur un feuillage vernissé, généralement lobé. Les stigmates et les étamines sont entourés par une couronne de filaments, qui fait tout le charme et l’originalité de ces fleurs, très délicatement parfumées. En fin d’été, elles sont suivies de petits fruits ovoïdes, jaunes ou orange.

plantes fleuries pour véranda

L’atypique, mais splendide, fleur de la passiflore

Comment cultiver la passiflore en pot ? La passiflore se plante dans un pot au moins large de 30 à 50 cm, doté d’une bonne couche de billes d’argile. Le substrat sera composé de terre de jardin, de compost et de sable. 

Pour aller plus loin :

Commentaires

protéger les arbustes en pot du froid