5 plantes méditerranéennes pour fleurir un balcon

5 plantes méditerranéennes pour fleurir un balcon

Notre sélection de plantes méditerranéennes à cultiver en pot

Sommaire

Mis à jour le 18 Avril 2024  par Angélique 6 min.

Les plantes méditerranéennes savent nous faire rêver avec leurs parfums, leur beauté et leurs couleurs souvent éclatantes. Elles présentent aussi d’autres atouts comme une résistance à la sécheresse et un entretien plutôt facile. Les plantes méditerranéennes forment un vaste ensemble, qui ne se restreint pas forcément aux seules fleurs originaires du Bassin méditerranéen. Au sens large, elles désignent les plantes qui poussent dans des régions du monde, où le climat est proche de celui du Bassin méditerranéen. Ces régions peuvent être la Californie, le Chili, l’Afrique du Sud, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande. Ce qui donne un grand choix pour qui souhaite fleurir son balcon avec ce type de plantes. Lavande, santoline, laurier rose… Découvrez notre sélection de plantes méditerranéennes à cultiver en pot sur un balcon.

Difficulté

La lavande, un grand classique

Rien de plus méditerranéen que cette plante parfumée aux jolis épis de fleurs violettes que l’on fait sécher pour la glisser dans son armoire entre le linge. Pour la culture en pot, on choisit une lavande compacte, comme le lavandin ou Lavandula intermedia ‘Grosso’. D’une hauteur et d’une largeur de 60 cm, cette lavande offre un port buissonnant et dense. De juin à août, elle offre des fleurs d’un bleu mauve, qui parfumeront votre balcon ou votre terrasse. Le feuillage est persistant, vert-cendré et aromatique et les fleurs attirent les insectes mellifères. C’est également une plante rustique, qui résiste jusqu’à – 15°C.

Pour bien pousser, la lavande a besoin d’une exposition en plein soleil et d’un substrat ordinaire très bien drainé, voire sec ou caillouteux. Comme la lavande ne tolère pas les sols lourds et l’excès d’eau, vous pouvez ajouter du sable et du gravier à la terre dans laquelle vous la plantez. Côté arrosage, la lavande a besoin de très peu d’eau, sauf la première année de plantation. Cette plante demande aussi à être taillée chaque année, après la floraison pour lui conserver une forme compacte et arrondie et favoriser la floraison de l’année suivante. L’idée est de la rabattre d’un tiers sans toucher au vieux bois.

vivaces méditerranéennes

La santoline, un jaune éclatant

Autre plante méditerranéenne, la santoline est un arbrisseau rustique à feuillage persistant et aromatique. Pour une culture en pot, on peut choisir la santoline argentée, aussi appelée santoline petit cyprès ou Santolina chamaecyparissus. Elle porte un feuillage finement découpé, gris argenté. Très odorant lorsqu’on le froisse, son parfum évoque celui du cyprès. En été, de juin à août, la santoline se couvre de petits capitules jaune vif, ronds et bombés. Originaire d’Espagne et du sud de la France, cette plante vivace forme un coussin arrondi de 20 à 40 cm de haut pour 60 à 80 cm d’envergure.

Facile de culture, la santoline argentée est rustique jusqu’à – 12 à – 15°C. Pour s’épanouir, elle a besoin de soleil, ainsi que d’un substrat bien drainé, pauvre, caillouteux ou sableux. Elle craint l’humidité stagnante et apprécie d’avoir les racines au chaud. Après la floraison, on rabat ses tiges chaque année pour maintenir un port bien compact. Le premier été, le jeune plant de santoline a besoin d’être arrosé jusqu’à l’automne afin de bien s’enraciner. Puis, il convient d’attendre que la terre sèche entre deux arrosages. L’eau du robinet étant calcaire, elle est parfaite pour arroser la santoline. Pour en savoir plus, découvrez notre article sur la culture de la santoline en pot.

vivaces méditerranéennes

Le laurier-rose, un arbuste typique des jardins méditerranéens

Le laurier-rose est un arbuste à feuillage persistant que l’on voit souvent dans les jardins méditerranéens. Parfait pour recréer une telle ambiance sur votre balcon puisqu’il peut se cultiver en pot, comme le laurier-rose – Nerium oleander Rouge Simple. Il offre un port touffu ainsi qu’une généreuse floraison d’un rouge profond, de juin à octobre. Son feuillage vert foncé et plus clair à l’envers s’agrémente de bouquets de fleurs simples de 4 cm et légèrement parfumées. Ce laurier-ose peut atteindre une hauteur de 3 mètres pour une largeur de 3,50 mètres à maturité et en pleine terre. En pot, sa croissance sera plus lente.

Facile à cultiver, le laurier-rose – Nerium oleander Rouge Simple résiste à la sécheresse et aux embruns, si on lui offre un substrat bien drainé et qui reste frais pour favoriser la floraison. Seule faiblesse, il est sensible au froid pendant les premières années. Une fois installé, il peut résister à de courtes gelées jusqu’à – 8°C. Le cultiver en pot permet de le rentrer à l’abri du froid et du gel en hiver. Il apprécie les situations ensoleillées ou mi-ombragée en climat chaud. Les deux premières années, veillez à l’arroser en été en évitant de mouiller le feuillage. Le laurier-rose apprécie un apport de compost et un paillage au pied pour maintenir le substrat frais en été et le protéger du froid en hiver. Pour tout savoir sur la plantation en pot, consultez notre article Comment cultiver un laurier-rose en pot ?

vivaces méditerranéennes

Le Delosperma, un tapis de fleurs colorées

Originaire d’Afrique du Sud, le Delosperma est une petite plante vivace couvre-sol reconnaissable à ses petites feuilles vertes succulentes et ses petites fleurs en étoiles aux coloris vifs. Le Delosperma cooperi ou Pourpier de Cooper porte un feuillage vert tendre à reflet argenté et semi-persistant. De juin à septembre, il se pare de fleurs d’un mauve éclatant à cœur blanc. Une jolie scène gaie et colorée à installer dans un pot en suspension, dont il pourra légèrement déborder. À maturité, le Delosperma cooperi fait 10 cm de haut et 30 cm de large.

Le Delosperma cooperi apprécie d’être exposé en plein soleil et implanté dans un substrat sec et bien drainé, voire sableux ou caillouteux. La présence d’eau stagnante est à éviter, car elle risque de le faire pourrir. N’arrosez qu’une fois par semaine et maintenez au sec en hiver. Le Delosperma cooperi peut être cultivé dans une région où les gels ne descendent pas en dessous de – 8°C. Le cultiver en pot se révèle pratique pour le rentrer à l’abri pendant la période de l’hiver. Afin de favoriser la floraison, enlevez les fleurs fanées au fur et à mesure. Au bout de quelques années, une division de la souche peut s’avérer indispensable. Pour en savoir plus, découvrez notre fiche sur la plantation du Delosperma.

vivaces méditerranéennes

Le Bougainvillier, une grimpante haute en couleur

Sur un balcon, certains endroits sont propices à l’installation de plantes grimpantes pour dissimuler un mur ou servir d’écran végétal et apporter plus d’intimité. Le Bougainvillier est une plante grimpante aux couleurs vives et gaies que l’on croise souvent dans les rues des villages méditerranéens, en Andalousie par exemple. Pour recréer cette atmosphère joyeuse et colorée sur votre balcon, vous pouvez opter pour le Bougainvillier glabra Variegata, spectaculaire avec sa floraison colorée et son feuillage persistant vert panaché de blanc. Ses fleurs s’épanouissent sous forme de bractées rose violacé vif, de mai à septembre. Les bractées entourent une minuscule fleur blanche. Il supporte bien la sécheresse, mais est peu rustique et résiste au gel jusqu’à – 1°C. Le cultiver en pot permet de le rentrer à l’abri lors du gel si besoin. En pleine terre, il peut atteindre 4 mètres de haut à maturité, mais ce sera beaucoup moins, s’il est planté en pot. Il peut être conduit en arbuste ou bien palissé sur un support.

Pour s’épanouir, le Bougainvillier a besoin de soleil et d’un substrat bien drainé et sans excès de calcaire. Arrosez régulièrement pendant la période de croissance et laissez sécher la terre entre deux arrosages. En hiver, réduisez les arrosages. On peut lui apporter de l’engrais faible en azote durant sa croissance et sa floraison, du printemps à la fin de l’été. La taille du Bougainvillier doit être légère et réalisée en fin d’hiver, au moment du redémarrage de la végétation. En recourbant les branches à l’horizontale ou vers le sol, on stimule la ramification.

Bougainvillier panaché

Pour aller plus loin

De nombreuses autres plantes méditerranéennes méritent d’être cultivées sur un balcon, comme le Polygala myrtifolia, facile à cultiver et à la longue floraison violette qui dure de mai à octobre. Ou encore le Russelia equisetiformis, ravissant avec son port pleureur et sa floraison de couleur rouge corail, qui s’étale de mai à novembre.

vivaces méditerranéennes

Polygala myrtifolia, Russelia equisetiformis

Commentaires