Les plantes résistantes aux limaces

Les plantes résistantes aux limaces

Pourquoi sont-elles boudées par les limaces ?

Sommaire

Mis à jour le 6 Juin 2024  par Olivier 4 min.

Les limaces, et un peu les escargots, nous mènent la vie dure au jardin d’ornement et au potager. Ils grignotent, déchiquettent, s’empiffrent ou ingurgitent sans vergogne nos plantes les plus fragiles :  les semis, les jeunes plants, les nouvelles pousses des vivaces… Que faire ? Partir à la chasse aux limaces toute la nuit avec une lampe frontale ? Utiliser tous les trucs et astuces, souvent bien peu efficaces, pour repousser les gluants ? Et si, on choisissait de planter des végétaux qui résistent aux limaces, voire qui les repoussent ?

N’oublions pas cependant que les limaces et les escargots constituent un maillon essentiel pour l’équilibre de la nature au jardin. Ils servent de nourriture à un grand nombre d’animaux (oiseaux, insectes prédateurs, amphibiens, petits mammifères) et permettent de recycler les débris végétaux, ainsi que d’éliminer les plantes malades. Bref, ne boudons pas trop les limaces, mais évitons de leur servir un copieux repas en ne plantant que des plantes qui les attirent.

Voyons dans cette fiche conseil quelles sont les plantes qui résistent aux attaques de limaces et pourquoi.

Pour en savoir plus sur les différentes méthodes de luttes contre les limaces, écoutez aussi notre podcast :

Difficulté

Des plantes qui piquent ou... qui sont trop douces

Les limaces ont le « pied » délicat. Elles détestent passer sur des éléments qui piquent, qui grattent… bref, qui leur parait désagréable au toucher.

Ainsi, les plantes qui présentent des épines, des aiguilles, des poils duveteux ou rugueux, sont protégées des limaces et des escargots.

C’est le cas de certaines boraginacées comme la Bourrache officinale (excellente en bordure d’un potager !), les consoudes ou la Vipérine commune. Mais aussi des orties, des échinops, des chardons et cirses en général, des éryngiums, les ronces…

Nota bene : à titre d’exemple, ne repiquez jamais vos cucurbitacées (concombres, courgettes, courges, potiron…) avant qu’ils n’aient du « poils aux pattes ». Entendez par là qu’il faut bien attendre que des poils se développent sur les tiges pour que vos plants de légumes ne soient plus les victimes potentielles des limaces.

Les feuilles ou frondes rugueuses n’ont pas la cote non plus dans l’assiette des limaces. C’est le cas de pratiquement toutes les fougères, des achillées, des astilbes, de l’aspérule odorante (qui de plus, est bourrée d’huiles essentielles)…

Paradoxalement, les feuilles douces au toucher rebutent aussi les limaces. C’est le cas des Stachys byzantina, du Bouillon blanc et des molènes, de la Ballote pseudodictame

plantes resistantes aux limaces escargots

Bourrache, oreille d’ours, coquelourde et fougère

Des plantes aux feuilles trop épaisses

Les limaces aiment les jeunes pousses bien tendres. C’est pour cela qu’elles s’attaquent préférentiellement aux jeunes semis, aux jeunes plants récemment repiqués ou nouvellement plantés et aux vivaces qui redémarrent leur végétation au printemps.

Par conséquent, les plantes vivaces qui présentent un feuillage épais, durs ou cireux ne seront pas grignotées par les baveux. On pense aux bergénias, aux alchémilles, au lierre, à la pervenche, aux hémérocalles, aux pois vivaces, aux conifères, aux épimédiums

Nota bene : les hostas sont généralement appréciés des limaces et des escargots, mais tous les hostas ne les attirent pas. Certaines variétés, au feuillage plus coriace et bleu, ne sont pratiquement jamais attaqués. C’est, par exemple, le cas de l’Hosta géant ‘Empress Wu’.

plantes resistantes aux limaces escargots

Des feuillages anti-limaces ! Epimedium, Hemerocalle et Bergenia

Des plantes qui sentent très fort ou... qui ne sont pas au goût des limaces

Les limaces et escargots ont un odorat et un palais délicats. En effet, les plantes riches en huiles essentielles comme nos plantes aromatiques ou certaines plantes vivaces ont la faculté de repousser les limaces.

Parmi celles-ci, on notera les menthes, la Sauge officinale, le romarin, le thym, la ciboulette, l’origan, le fenouil, l’ail, l’oignon, le cerfeuil, le persil…, mais aussi des géraniums vivaces, des sauges ornementales, des népétas, de la lavande, du bugle rampant, des pélargoniums, des tomates, de la tanaisie, de l’absinthe, de la Rue officinale, des feuilles du cassis, des capucines, des agastaches

Attention ! : certaines plantes aromatiques sont tout de même attaquées par les limaces quand même, c’est le cas notamment du basilic.

D’autres plantes possèdent un goût si amer que les limaces passent leur chemin en mode « beurk ». C’est le cas au potager de la mâche, de la roquette, du pissenlit ou de l’endive.

plantes resistantes aux limaces escargots

Parmi les odeurs et goûts que les limaces n’apprécient pas : ciboulette, persil, nepeta, roquette, Pelargonium, tomates et lavandes

Et les plantes toxiques ?

Étonnamment, les plantes (et même les champignons !) toxiques pour nous et une partie de la faune du jardin ne dérangent absolument pas les limaces. Donc, si vous pensiez sauver vos plantes en disséminant des plantes poisons  : ça ne fonctionnera pas !

Ceci étant dit, sachez que les digitales et les aconits, deux plantes très toxiques de notre flore, ne sont pas ennuyés par les limaces, mais pour d’autres raisons.

Ce qu'il faut retenir

Vous l’aurez compris, il est difficile d’être exhaustif lorsqu’on dresse la liste des plantes potentiellement négligées par les limaces et les escargots. Ce qu’il faut retenir, c’est que les limaces boudent  :

  • les plantes dont l’odeur est très forte 
  • les plantes au goût amer
  • les plantes dont le feuillage est trop coriace 
  • les plantes qui présentent des poils piquants ou, au contraire, duveteux

Mais n’oublions pas que si les limaces n’ont absolument rien à manger dans votre jardin, elles peuvent se rabattre aussi sur ces plantes-là. À noter que les limaces attaquent rarement les ligneux (arbres et arbustes), sauf s’ils sont vraiment très jeunes.

De plus, les limaces ont un rôle de détritivores et de recycleurs de la matière organique. Elles servent aussi de nourriture à une grande partie de la faune du jardin : mammifère, certains oiseaux comme les grives, quelques insectes prédateurs comme le carabe et les amphibiens. Les limaces et escargots ont donc tout à fait leur place au jardin. Encore faut-il que ces petites bestioles ne se retrouvent pas en trop grand nombre et ne causent trop de dégâts aux plantes cultivées. Si c’est le cas, c’est qu’il y a un problème d’équilibre naturel au sein de votre jardin.

plantes resistantes aux limaces escargots

La limace fait partie du cycle de la vie au jardin

Commentaires

  • Deffein, le 11 Mai 2023

    Comment traiter un poirier ou il y a dés pucerons

  • Jean, le 22 Mai 2024

    Suite à votre article sur les plantes sensées ne pas être appréciées par limaces eh bien je peux vous dire qu'elles me mangent mes ciboulettes , ma menthe poivrée et mon persil et elles me mangent mes fraisiers, mon semis de salade , mes pieds de courgette, de sauge, jeunes plants de tournesol, oeillets d'inde , lys des incas... rien ne fonctionne et encore moins ces produits en granulés!

    • Réponse de Ingrid, le 23 Mai 2024

      Bonjour,
      Merci pour votre retour. Il est effectivement surprenant que les limaces attaquent vos plantes censées être répulsives....et pas vos jeunes semis de salade. Cela peut dépendre de nombreux facteurs, comme l'environnement local et les conditions climatiques. Pour une solution plus efficace, essayez des barrières physiques comme les coquilles d'œufs broyées ou le cuivre autour de vos plantes. Vous pouvez également envisager des pièges à bière pour attirer et éliminer les limaces. Bon courage !

  • Françoise Marie, le 31 Mai 2024

    Bonjour ! Merci pour cet article instructif sur la bataille contre les limaces. Ici, en terre argilo-calcaire, c'est l"invasion cette année, surtout les escargots, avec toute cette pluie. J'ai essayé de nombreuses méthodes naturelles pour protéger ma collection d'hostas et d'autres plantes aimées des gastéropodes, rien n"y fait donc je me suis résolue à utiliser le ferramol, mais pas partout. Au début cela ne fonctionnait pas bien, mais cette année j"ai commencé à traiter dès l'automne, et j'"ai repris en février, cela m'a permis d'avoir des hostas beaux dès le début de saison. J'en répands autour des hostas, des delphiniums, de l'échinacée, des iris aussi, mais une grande partie du jardin est laissée sans ce produit, justement pour laisser la nature faire le reste. Nous avons des hérissons, des crapauds dans les bassins et en dehors, des couleuvres à collier, de nombreux oiseaux. J'ai gardé une partie du terrain en friche naturelle où poussent des noisetiers, des orties, des ronces, et d'autres herbes sauvages où vivent les insectes qui nourrissent les oiseaux, etc. Le jardin se gère tout seul, sans produit contre les pucerons ou autres ravageurs. Bonne journée à vous.

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.