Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
comment faire du purin de prele
conseil

Comment faire du purin de prêle ?

Recette et utilisations

Utilisés en jardinage bio, les purins végétaux ont de nombreuses utilités et actions bénéfiques sur nos plantes ornementales et potagères.  Selon les plantes utilisées, ils peuvent être utilisés à la fois comme fertilisants, bio-stimulant, répulsifs, activateurs de compost mais également comme traitements curatifs ou préventifs de certaines maladies cryptogamiques. Le plus « célèbre » des purins est bien sûr celui d’orties. Cependant, un nombre étonnant de plantes sauvages, notamment la prêle, peuvent aussi être des aides précieuses en purin ou décoction. Découvrez comment fabriquer un purin de prêle ainsi que ses utilisations au potager et au verger.

Quelle prêle utiliser ?

Pour faire un purin ou une décoction, on utilise surtout la prêle des champs (Equisetum arvense) mais on peut utiliser aussi la prêle des marais (Equisetum palustre). Cette dernière est cependant moins riche en silice et est aussi utilisée à des fins médicinales.

Pour en savoir plus sur la prêle, consultez notre fiche complète : Prêle, Equisetum : plantation, culture et entretien.

Quelles sont les vertus du purin de prêle ?

Les propriétés de la prêle

La prêle des champs est riche en minéraux et notamment en dioxyde de silicium, plus communément appelé silice. Celle-ci renforce les tissus des plantes et stimule leurs défenses naturelles (on parle d’effet éliciteur). La prêle contient également une bonne part de potassium, favorisant la croissance des végétaux. Retenez que la prêle a une action antifongique et bio-stimulante.

A contrario, le purin de prêle n’est pas un désherbant.

Où et quand récolter la prêle ?

On trouve la prêle des champs un peu partout dans la nature : en terre humide et à tendance acide… au bord des champs ou des chemins, dans les fossés, les prairies ou encore dans les jardins.

Les tiges stériles de prêle se récoltent en juin-juillet, elle est alors plus développée et plus riche en minéraux.

Elle peut être utilisée fraîche ou sèche. Toutefois, préférez la prêle fraîche pour réaliser vos purins afin de conserver tous les minéraux et principes actifs de la plante. En décoction, c’est surtout la silice qui est extraite. Celle-ci n’est pas dénaturée par le séchage et dans ce cas, vous pouvez utiliser indifféremment la prêle fraîche ou sèche.

Prêle des champs : tige stérile à gauche, et tige fertile finissant par un épi oblong à droite

Comment faire du purin de prêle ?

La recette du purin de prêle :

  1. Il vous faut 1 kg de prêle et 10 litres d’eau de pluie ;
  2. Plongez la prêle, préalablement hachée avec une paire de ciseaux ou un sécateur, dans un seau d’eau de pluie (non calcaire). Plus la prêle sera finement découpée, plus celle-ci libérera ses éléments ;
  3. Couvrez d’un linge (pas de couvercle), l’air doit pouvoir circuler, tout en faisant barrage aux insectes ;
  4. Remuez tous les jours voire même 2 fois par jour pendant environ 10 jours, à l’aide d’un bâton. C’est important de brasser chaque jour afin que le purin fermente et n’entre pas en putréfaction. Continuez le brassage tant que vous voyez des bulles de fermentation ;
  5. Filtrez votre extrait végétal d’abord dans une vieille passoire puis dans un linge (vieux tissu ou bas) pour garantir sa bonne conservation ;
  6. Transvasez dans un bidon hermétique et opaque, en prenant soin de le remplir au maximum pour éviter l’oxydation de l’extrait par l’air ambiant.

Attention, n’utilisez jamais de récipient en métal qui oxyde et annule rapidement les effets bénéfiques des principes actifs contenus dans les extraits végétaux.

La conservation du purin de prêle

L’extrait fermenté de prêle se conserve environ 1 an, dans un endroit frais et à l’abri de la lumière.

Où trouver du purin de prêle ?

Et pour les jardiniers qui ne veulent pas s’embêter, vous trouverez du purin de prêle prêt à l’emploi dans notre boutique en ligne.

Quand et comment utiliser le purin de prêle ?

Il s’emploie dès le printemps pour stimuler et renforcer les défenses immunitaires. On peut l’utiliser notamment pour prévenir l’oïdium, le mildiou, la tavelure, la cloque du pêcher, la bactériose du framboisier.

A noter que c’est également un bon répulsif, notamment contre les acariens et les pucerons.

Comment traiter au purin de prêle ?

Très concentré, le purin de prêle ne s’utilise pas pur, il faut impérativement le diluer.

  • En dilution de 5 à 10% en pulvérisation : par exemple pour une dilution à 5%, dans un pulvérisateur de 1 litre, versez 50 cl de purin et complétez avec 950 cl d’eau. Utilisez cette dilution pour renforcer les jeunes plantes. En revanche, dès les premiers signes d’une attaque maladies cryptogamique, passez sur une dilution à 10% afin d’aider les plantes sensibles à se défendre : tomates, courges, pêcher, pommier, vigne, rosier… Faites une pulvérisation toutes les deux semaines par temps sec, peu venteux tôt le matin ou tard le soir. Il est possible également de l’utiliser en arrosage lors des plantations et repiquages pour une action stimulante et pour inhiber les champignons cryptogamiques qui peuvent être présents dans le sol.
  • En dilution jusqu’à 20 % en pulvérisation à partir du mois d’avril sur les pommiers, poiriers et pêcher, jusqu’au gonflement des bourgeons (débourrement).

A noter que lorsque que vous l’utilisez comme fertilisant (en arrosage, au pied de votre plante), n’hésitez pas à faire un mélange avec du purin de consoude ou purin d’ortie afin de créer une synergie et d’accroitre l’efficacité.

Dans tous les cas, veillez à respecter scrupuleusement les doses préconisées pour éviter de brûler vos plants lors de la pulvérisation ou de l’arrosage.

Comment faire une décoction de prêle ?

La décoction de prêle est plus rapide à préparer que le purin. Elle nécessite moins de prêle également.

  1. Plongez 100 g de prêles fraîches hachées grossièrement ou bien 20 g de prêle séchée dans un litre d’eau de pluie ;
  2. Couvrez et laissez macérer pendant 24 h ;
  3. Portez à ébullition et laissez bouillir 30 minutes à feu doux ;
  4. Filtrez finement une fois la solution refroidie ;
  5. Versez dans un pulvérisateur.

Attention, préparez-la juste quand vous en avez besoin car la décoction de prêle ne se conserve pas dans le temps et devra être utilisée dans les deux semaines.

Quand et comment utiliser la décoction de prêle ?

Avant de l’utiliser, diluez la décoction à 10% avant de l’utiliser soit 1 litre de décoction pour 9 litres d’eau. 

Pulvérisez tous les 15 jours dès le printemps, avant même l’arrivée des feuilles au verger, puis jusqu’à la récolte des premiers fruits fin août à raison d’une fois semaine.

Cet extrait vert s’utilise pour ses propriétés fongicides et est un allié efficace en préventif ou en curatif lors de faibles attaques de maladies cryptogamiques tels que l’oïdium, la tavelure, la moniliose, la rouille, le botrytis, la fonte des semis, la cloque du pêcher. Il s’avère utile surtout aux arbres fruitiers du verger (poiriers, pommiers, coings, cerisiers) mais aussi à certains légumes (pommes de terres, cucurbitacées, alliacées…).

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin