En ce moment : -30% sur une sélection de rosiers en motte !
7 plantes aussi excentriques que décoratives

7 plantes aussi excentriques que décoratives

Notre sélection de plantes originaes, qui ne passent pas inaperçues au jardin

Sommaire

Rédigé le 22 Janvier 2024  par Marion 7 min.

Nous le savons, la nature fait preuve d’une grande créativité : elle nous le prouve en nous gratifiant d’une belle diversité de végétaux. Certaines plantes se démarquent particulièrement par leurs silhouettes, leurs coloris, leurs motifs ou encore leurs textures.

Ces excentriques n’ont pas leur pareil pour apporter du graphisme et de la personnalité au jardin. Elles constitueront de vrais points focaux, qui attireront immanquablement les regards et génèreront l’étonnement comme l’émerveillement.

Que vous ayez simplement envie d’une touche l’originalité ou que vous soyez collectionneur de plantes extravagantes, découvrez quelques-unes de ces véritables œuvres d’art naturelles avec notre sélection de 7 plantes surprenantes.

Difficulté

Le Caladium ‘Red Flash’

Si vous êtes adeptes de discrétion et de couleurs sages, passez votre chemin ! Les Caladium sont déjà réputés pour leurs grandes feuilles colorées en forme de cœur, particulièrement ornementales. ‘Red Flash’ ne fait pas exception et propose un feuillage panaché, qui ne passe pas inaperçu. Ses grandes feuilles vertes sont tachetées de rose, avec un cœur et des nervures d’un rouge si vif, qu’il en serait presque criard.  Elles peuvent atteindre 35 cm de longueur pour 20 cm de largeur : une taille impressionnante bien illustrée par le surnom d’« oreilles d’éléphant » de la plante.

La Caladium atteindra 60 cm en tout sens à maturité.

Côté culture, il apprécie les expositions mi-ombragées, mais cette variété supportera davantage le soleil. Installez cette vivace à tubercule dans un sol riche en matière organique, mais bien drainé (qui ne retient pas l’eau en excès) et qui ne s’assèche jamais totalement. Non rustique, ‘Red Flash’ sera cultivé comme une annuelle ou bien en pot. Le feuillage disparaît en automne et les tubercules pourront être abrités du gel.

Les Caladium sont de parfaits candidats pour créer une ambiance luxuriante et exotique pendant la belle saison. Cette variété fera merveille aussi bien au jardin que sur la terrasse ou le balcon. Placez-la aux côtés de Dipladenia dans les tons rouges. Pensez aussi au beau feuillage d’une Cordyline australis ‘Cherry Sensation’ dans les mêmes nuances, pour créer une scène à dominante rouge et verte harmonieuse.

Pour en savoir plus : Caladium, Oreille d’éléphant : planter et cultiver

Caladium

L’Arum ‘Picasso’

Si cette plante porte le nom du célèbre peintre, c’est bien parce qu’il s’agit d’une vraie œuvre d’art. L’Arum ou Zantedeschia ‘Picasso’ est une bulbeuse à floraison estivale, originaire de Nouvelle-Zélande. Elle produit de juin à août des spathes, c’est-à-dire des bractées en forme de cornet qui protègent une inflorescence en épis. Cette floraison originale fait le charme et l’élégance de tous les Arums.

Mais si la variété ‘Picasso’ se démarque, c’est par ses spathes bicolores, blancs maculés de violet-prune, qui atteignent près de 10 cm. Ces fleurs font d’excellentes candidates pour des bouquets sophistiqués.

La floraison est mise en valeur par un feuillage linéaire élancé, d’un vert légèrement moucheté.

D’une silhouette modeste, cet Arum formera une touffe végétale de 60 cm de hauteur pour 40 cm d’envergure.  Il pourra être installé au jardin dans les régions aux hivers modérés (rusticité -6°C), mais acceptera également une culture en pot.

Plantez-le dans un sol frais à humide, assez riche en matière organique, en situation ensoleillée. Accompagnez-le d’Alliums dans les tons violets et de graminées comme les Carex, dont le feuillage apportera du volume.

Pour en savoir plus : Les arums : planter, cultiver et entretenir

Arum

La Persicaria runcinata ‘Purple Fantasy’

La Persicaria runcinata ‘Purple Fantasy’ est une renouée de Chine particulièrement fantasque. Elle produit des feuilles étonnamment triangulaires, affichant un dégradé de vert relevé par un V brun au centre, marginé d’argent. A l’automne, le feuillage s’empourpre davantage pour prendre des couleurs de saison. Une plante graphique, au feuillage contrasté particulièrement ornemental !

Semi-persistant, il restera en place si l’hiver ne connaît pas de gelées trop fortes ou durables.

La floraison intervient en été, sous forme de petites fleurs blanches rassemblées en bouquets.

Cette vivace atteindra rapidement 50 cm de hauteur et formera un joli couvre-sol. Bien rustique et tolérante, elle se révèle facile à vivre. Offrez-lui simplement un sol frais et riche, même lourd, en toute exposition. Pour créer un tapis végétal coloré en sous-bois, accompagnez-la d’Ajugas ou de Geranium macrorrhizum.

Pour en savoir plus : Persicaires ou Renouées : plantation, culture et entretien

Persicaire

Le Tricyrtis hirta

Les fleurs du Lis Orchidée Tricyrtis hirta sembleraient presque avoir été peintes à la main. Elles arborent en effet un étonnant motif moucheté, qui fait leur originalité. Elles sont en formes de corolles blanches, parsemées de taches violettes à grenat, comme déposées au pinceau. Au centre, se hisse un éperon et ses stigmates, reprenant ce motif original. Ces petites merveilles végétales se dévoilent en fin d’été, d’août à octobre. Ne vous fiez par à leur apparence fragile : la plante est solide et durable au jardin !

Le feuillage d’un joli vert foncé brillant est de forme ovale, bien nervuré. Il forme une petite touffe qui disparaît en hiver. A maturité, comptez environ 60 cm de hauteur pour 40 cm d’envergure.

Ce « lys crapaud » est une vivace parfaite pour illuminer les zones fraîches et ombragées. Il se révèle bien rustique (environ -20°C) et facile à vivre. Installez cette plante atypique dans un sol riche en matière organique, en situation protégée des vents. Ces derniers risqueraient d’altérer la floraison, surtout dans les régions connaissant des automnes froids. Dans un massif fleuri, accompagnez ce Lis Orchidée de digitales dans les mêmes teintes, mais aussi de petits bulbes comme les fritillaires, qui précèderont la floraison au printemps. Ajoutez les frondes graphiques de quelques fougères.

Pour en savoir plus : Tricyrtis, Lys crapaud : plantation, culture, entretien

Lys crapaud

Le Coniogramme emeiensis

Le Coniogramme emeiensis ou « fougère bambou » est une espèce chinoise encore trop peu répandue, malgré ses indéniables qualités esthétiques. Elle nous gratifie de frondes étonnantes qui lui valent certainement son surnom, puisqu’elles sont découpées comme le feuillage de bambous.

Mais ce n’est pas là leur seul atout ornemental : côté coloris, ces frondes arborent un motif panaché très contrasté, d’un beau vert émeraude rayé de jaune à vert pâle. Un vrai petit bijoux brillant et lumineux !

Le feuillage est caduc, mais pourra persister en cas de climat doux ou de culture en pot, remisé à l’abri du froid hivernal.

Sa silhouette dressée atteindra près d’1 mètre de hauteur pour environ 80 cm d’envergure. Cette fougère formera un parfait couvre-sol, grâce à ses rhizomes traçants qui lui permettent de s’étaler au fil du temps.

Rustique jusqu’à -12°C, simple de culture et de croissance rapide, elle éclairera avec élégance les zones ombragées et humides. Au pied d’arbres ou arbustes caducs, elle pourra se marier avec la floraison délicate de muguet ou de Dicentra.

Pour en savoir plus : Les fougères : planter et cultiver

fougere

Le Dracunculus vulgaris

La Serpentaire commune (Dracunculus vulgaris) ne laisse personne indifférent : qu’on lui trouve un charme surprenant ou qu’on la considère trop excentrique, sa floraison attirera forcément les regards au jardin.

Il s’agit d’une plante à tubercule proche des Arums, qui nous vient de zones méditerranéennes. En fin de printemps, elle dévoile une tige au motif tigré, de laquelle éclot une grosse spathe de 30 cm en forme de cornet. Elle arbore un coloris rouge pourpre bien sombre, de texture veloutée à l’intérieur. Du cœur, s’élève une longue colonne noire.

Le feuillage triangulaire est d’un vert foncé brillant, parfois relevé de taches blanches.

La plante atteindra jusqu’à 1 mètre 50 de hauteur pour 60 cm d’envergure, selon les conditions de culture.

C’est aussi avec son parfum surprenant que cette plante joue l’originale : mais elle ne rejoindra certainement pas vos bouquets d’intérieur, elle qui exhale une odeur de viande avariée, faite pour attirer les insectes qui permettront sa fécondation.

Facile à vivre sous nos climats doux, cette plante s’installera au soleil ou à mi-ombre, abritée des vents qui risqueraient de diffuser son parfum peu ragoûtant. Cultivez-la en sol profond, riche et bien drainé.

Pour les jardiniers des régions froides (gelées supérieures à -9°C) souhaitant profiter de ce graphisme si particulier, pensez à la culture en pot. Cette curiosité végétale méritera d’être plantée en isolé, pour être parfaitement mise en valeur.

Dracunculus

Le Pseudowintera colorata ‘Red Leopard’

Terminons cette liste non-exhaustive de végétaux qui en mettent plein la vue avec le Pseudowintera colorata ‘Red Leopard’ (ou Drimys colorata). Ce petit arbuste originaire de Nouvelle-Zélande produit un feuillage particulièrement coloré et décoratif. Il se compose de feuilles persistantes ovales, d’aspect coriace. Elles se parent d’un coloris crème tacheté de rouge. Ces nuances évoluent au fil des saisons : rouge intense en automne, ou encore pourpre sur fond vert acidulé en hiver.

La floraison de fin de printemps est discrète et laisse place à une fructification rappelant de petites olives.

Sa silhouette compacte atteindra lentement 80 cm de hauteur pour 50 cm de largeur, ce qui permettra de le cultiver aussi bien en petit jardin qu’en pot, pour illuminer terrasses et balcons.

Un peu exigeant, le Pseudowintera colorata ‘Red Leopard’ demandera un sol impérativement non-calcaire, bien drainé et frais en toute saison. En hiver, il ne supportera pas les gelées supérieures à -9°C.

Installez-le aux côtés d’un Andromède du Japon avec ses jeunes feuilles rouges, mais aussi de la floraison en pompons rouges de Knautia macedonica.

Pour en savoir plus : Drimys : planter, cultiver et entretenir

Pseudowintera

Commentaires

Caladium ‘Red Flash'