7 bignones : les plus rustiques

7 bignones : les plus rustiques

Les plus résistantes au froid

Sommaire

Mis à jour le 9 Février 2024  par Solenne 4 min.

La bignone ou trompette de Virginie, est une plante grimpante généralement assez rustique, qui aime à être cultivée en extérieur, même dans les régions les plus fraîches. Elle nous séduit avec ses fleurs en trompette, habituellement de couleur rouge orangé, parfois jaune vif ou rose saumoné. Cette liane est à facile à cultiver en climat doux ou en bord de mer, bien qu’elle résiste au gel pour peu qu’elle soit exposée au sud à l’abri des vents et paillée en hiver. Si vous résidez sous climat très rigoureux, privilégiez toutefois une variété de bignone bien résistante au froid.

Découvrez notre sélection de 7 bignones parmi les plus rustiques qui soient.

Difficulté

La Bignone ‘Madame Galen’ : une variété très rustique à cultiver partout

Campsis tagliabuana ‘Madame Galen’ est une bignone vigoureuse et très rustique qui offre une longue et spectaculaire floraison estivale. Sa zone de rusticité USDA très étendue lui permet d’être cultivée partout en France. En effet, une fois bien en place, cette variété supporte des gelées jusqu’à -20°C. Durant ses premiers hivers, préférez toutefois protéger sa souche avec un paillis épais et bien isolant.

Campsis x tagliabuana 'Madame Galen'

Campsis x tagliabuana ‘Madame Galen’© Wendy Cutler

La bignone ‘Madame Galen’ est une liane caduque à croissance rapide et à port très buissonnant, qui atteint rapidement 10 m en tous sens. Sa splendide et abondante floraison en trompettes de couleur orange à rouge saumoné, perdure tout l’été. Des fleurs qui s’épanouissent à l’aisselle des feuilles pour former des bouquets de 4 à 12 trompettes, de 7 à 8 cm de long.

La Bignone de Virginie ‘Flava’ : une variété très originale et bien résistante au froid

Campsis radicans ‘Flava’ est variété de bignone rustique et très originale en raison de sa floraison en trompettes jaune d’or. Sa rusticité lui permet de résister à des températures de -15°C. Sa souche est toutefois capable de survivre par -20°C, du moment que la plante est installée en situation ensoleillée et abritée des vents froids dans les régions aux hivers les plus rigoureux.

La bignone ‘Flava’ est un arbuste sarmenteux à souche drageonnante, qui peut atteindre près de 6 m de hauteur pour 4 m d’envergure à maturité. Sa floraison estivale s’installe sur les pousses de l’année, et forme des cymes de 4 à 12 fleurs en forme de trompettes, et d’une magnifique couleur jaune d’or. Une floraison suivit de fruits en forme de gousses plates et brunes, contenant de nombreuses petites graines ailées. Ses longs rameaux à écorce brun-cuivré portent un feuillage découpé et denté de couleur vert franc en été, et jaune d’or en automne.

La Bignone ‘Summer Jazz Gold’ : une petite bignone parfaitement rustique

Campsis tagliabuana ‘Summer Jazz Gold’ est un cultivar très florifère à fleurs jaunes et à faible développement, bien adapté aux petits espaces et aux régions les plus froides. Parfaitement résistante au froid, la rusticité de cette bignone va au-delà des -15°C lorsqu’elle est cultivée au soleil et dans un sol bien drainé. Veillez toutefois, les premières années, à protéger la souche du froid à l’aide d’une couche épaisse de paillis.

Choisir une bignone pour sa rusticité

La bignone ‘Summer Jazz Gold’ est une petite liane caduque à croissance relativement lente, et à port très buissonnant, haute de 3 m maximum en tous sens. La floraison généreuse apparaît dès les premières années, et perdure durant toute la période estivale. Les bouquets comptent jusqu’à 60 fleurs en trompettes de 7 à 8 cm de long, jaune vif à jaune d’or ombré d’abricot. Les grandes feuilles de 30 à 40 cm de long, se parent d’une lumineuse couleur jaune d’or à l’automne.

La Bignone 'Orangeade' : une originalité possible dans toutes les régions

Campsis x tagliabuana ‘Orangeade’ se cultive en extérieur partout en France pour ses fleurs mouchetées très originales. À l’abri des vents froids, et en situation bien exposée, cette rustique grimpante supporte des gelées jusqu’à -15°C à -20°C. Une rusticité toutefois soumise à conditions, puisqu’elle doit impérativement être protégée des vents forts.

Choisir une bignone pour ses fleurs

La bignone ‘Orangeade’ est une liane caduque à souche ligneuse et stolons souterrains, qui profitent d’une croissance rapide lui permettant d’atteindre 5 à 8 m de haut. Son abondante floraison est très étalée, puisqu’elle débute en juin et dure jusqu’en septembre-octobre. Les bouquets denses de 4 à 12 trompettes de 5 cm de long, présentent des fleurs toutes différentes, panachées de rouge-orangé et d’orange pastel.

La Bignone 'Atropurpurea' : une variété vigoureuse qui résiste aux températures les plus basses

Campsis radicans ‘Atropurpurea’ est une variété à belle floraison rouge, parfaitement rustique, peu exigeante, et qui se plaît du nord au sud de la France. Sa souche est ainsi capable de résister à des gelées de l’ordre des -20°C, et ses tiges survivent par -15°C, à condition d’installer la plante en plein soleil, à l’abri du vent, et dans un sol profond et bien drainé. En région froide, les jeunes plants doivent être protégés des fortes gelées à l’aide d’un paillis.

Campsis radicans 'Atropurpurea'

Arbuste sarmenteux à souche drageonnante, la bignone ‘Atropurpurea’ est robuste et vigoureuse, pouvant atteindre environ 6 m de hauteur pour 4 m d’envergure. En été, elle forme des bouquets terminaux de 4 à 12 fleurs en longues trompettes rouge foncé. Des gousses plates à petites graines ailées suivent cette floraison. Ses longs rameaux à crampons portent des feuilles caduques, découpées et dentées qui passent du vert au jaune d’or à l’automne.

La Bignone ‘Stromboli’ : une grimpante solide qui tolère très bien le froid et la chaleur

Campsis radicans ‘Stromboli’ est une bignone à splendide floraison précoce et rouge sang, qui s’avère aussi solide que rustique. Une fois bien établie, elle résiste jusqu’à -15°C (-20°C pour sa souche) et s’avère aussi tolérante au froid qu’à la chaleur et à la sécheresse. Dans les régions aux hivers les plus rigoureux, on préfère toutefois l’installer en situation ensoleillée et abritée des vents froids.

Campsis radicans ‘Stromboli’

Campsis radicans ‘Stromboli’ © jacinta lluch valero – Flickr

La bignone ‘Stromboli’ est un arbuste sarmenteux de croissance rapide qui peut atteindre 6 m de haut et 4 m d’envergure. Sa spectaculaire floraison rouge sang intervient durant la belle saison, et offre des cymes de 4 à 12 fleurs en forme de longues trompettes. Les longs rameaux à écorce brune s’exfoliant en lambeaux avec l’âge, offrent un magnifique feuillage vert qui vire au jaune d’or au cours de l’automne, avant de disparaître pour l’hiver.

La Bignone ‘Judy’ : une variété d’apparence tropicale, et pourtant bien rustique

Campsis radicans ‘Judy’ est une grimpante bien rustique, cultivée pour sa floraison en grappes particulièrement exotique. Cette variété résiste à des températures de -15°C, et se cultive en extérieur dans toutes les régions de l’hexagone. Afin d’assurer sa rusticité, installez-la de préférence à exposition ensoleillée, à l’abri des vents froids, et protégez sa souche des fortes gelées avec une couche épaisse de paillis.

Campsis radicans ‘Judy’

La bignone ‘Judy’ offre une croissance rapide et peut atteindre jusqu’à 8 m de hauteur. Son abondante floraison intervient au cours de l’été, et forme des fleurs en trompettes de 7 cm de long de couleur jaune orangé à cœur rouge.

Commentaires

bignones les plus rustiques