Des buddleias qui sortent de l’ordinaire

Des buddleias qui sortent de l’ordinaire

Découvrez des variantes originales de l’arbre à papillons

Sommaire

Mis à jour le 17 Juin 2024  par Gwenaëlle 6 min.

Le Buddleia ou arbre à papillons est plutôt un arbuste dont on apprécie la longue floraison nectarifère qui lui vaut son ravissant surnom. Son port retombant et arqué s’immisce parfaitement dans les jardins de campagne, les jardins de bord de mer et les jardins naturalistes. Si l’on reconnait tous la floraison sous forme d’épis terminaux et la couleur parme à violacée ou blanche du Buddleia davidii, certains cultivars ou espèces sortent vraiment de l’ordinaire par leur floraison atypique, la couleur de leur feuillage ou leur port original, renouvelant ainsi le genre. 

Complètement rustique, acceptant la pollution urbaine autant que les embruns, ultra résistant à la sécheresse, le buddleia est un arbuste de plein soleil très robuste, sans soucis au jardin. Laissez-vous donc tenter par ces variétés atypiques, pleines de fantaisie et moins invasives, pour l’inviter sur la terrasse ou le faire rayonner au jardin tout l’été ! 

Difficulté

Le Buddleia x weyeriana ‘Sungold’

Aussi rencontré sous l’appellation « Buddleja de Weyer’, le Buddleia x weyeriana est issu d’une hybridation entre le Buddleia davidii chinois et le Buddleia globosa (ou globuleux) originaire d’Amérique du Sud. Il en retire une forme de fleurs tout à fait particulière, hésitant entre l’épi et la sphère, ainsi que sa couleur jaune orangé tout à fait remarquable. Cette hybridation a donné lieu à plusieurs variétés, possédant toutes cet attribut orange qui lui est spécifique, dont ‘Sungold’ certainement le plus orangé de tous.

Le Buddleia x weyeriana ‘Sungold’ fleurit de juin à juillet et souvent jusqu’à au moins octobre, voire novembre dans certaines régions. D’une hauteur de 3 m pour un étalement identique, il est de croissance rapide comme les autres espèces, et permet d’aménager rapidement une haie libre ou un fond de massif. ‘Sungold’ fleurit sur le bois de l’année comme Buddleia davidii. Vous prolongerez sa floraison en supprimant les inflorescences fanées.

→ Le conseil de Gwenaëlle : Buddleja tubiflora est une autre espèce d’intérêt d’origine sud américaine si vous craquez sur ces inflorescences chaudes tellement différentes, les fleurs tubulaires réunies en épis dressés, sur un feuillage particulièrement grisé et duveteux.

Buddleia atypique, Buddleia original, espèce de Buddleia non invasif, Buddleia orange

Buddleja x weyeriana ‘Sungold’

Le Buddleia colvilei

Originaire de l’Himalaya, le Buddleia colvilei est un petit arbuste à port étalé et irrégulier, ravissant, encore peu connu. Et pourtant il ne manque pas d’atouts : tout d’abord ses fleurs, d’un rose indien superbe, groupées en panicules terminales retombantes de 15 à 20 cm de long. Ses fleurs sont les plus grandes dans le genre des Buddleias, elles affichent un look presque exotique avec cette teinte soutenue et leur forme ressemblant à de grosses grappes évoquant le weigela. Le Buddleia colvilei fleurit dès juin, sur les pousses de l’année précédente. Le feuillage luxuriant rajoute à cette allure exotique : les feuilles sont lancéolées, très finement dentées de couleur vert foncé. L’arbuste qui pousse généralement entre 3m et 4m de hauteur, gagne à être implanté dans les jardins épargnés par les fortes gelées, car il craint des températures inférieures à -10°C. Dans tous les cas, installez-le idéalement au pied d’un mur ensoleillé ou dans un endroit bien abrité.

→ Le conseil de Gwenaëlle : Le cultivar ’Kewensis’ porte des inflorescences tirant vers un rouge encore plus soutenu, incandescent !

Buddleia atypique, Buddleia original, espèce de Buddleia non invasif, Buddleia orange

Buddleja colvilei (© Leonora Enking, Flickr) et zoom sur la fleur (© Peganum, Flickr)

Le Buddleia globosa

Cette autre espèce de buddleia se teinte également de jaune orangé, mais il est très reconnaissable avec une particularité dans la forme de son inflorescence : le Buddleia globosa porte des inflorescences terminales parfaitement sphériques, très compactes et lumineuses, d’environ 3 cm de diamètre, en bouquets de 12 à 15 cm de long se détachant particulièrement du feuillage, rappelant les fleurs de lantana. Il fleurit de mai à juin, voire selon le climat jusqu’au début de l’automne, et compose un bel arbuste de silhouette buissonnante à dressée, de 4 à 5m de haut à maturité sur presque autant d’envergure. D’origine chilienne et péruvienne, ce buddleia globuleux présente aussi un feuillage intéressant, d’une belle couleur vert foncé, aux nervures bien marquées. Il est souvent semi-persistant en France, caduc dans les régions froides. Rustique jusqu’à -6°C, il est parfait en mixed-border, ou bien en haie libre associé à d’autres Buddleias, ou encore en isolé pour profiter de sa floraison unique.

→ Le conseil de Gwenaëlle : sa floraison a lieu sur le bois de l’année précédente, aussi taillez-le juste après la floraison.

buddleia globuleux, Buddleia atypique, Buddleia original, espèce de Buddleia non invasif, Buddleia orange

Buddleja globosa ou buddleia globuleux (© Leonora Enking)

Le Buddleia ‘Silver Anniversary’

Voici un Buddleja qui est cultivé essentiellement pour son feuillage remarquable, d’une texture tomenteuse et d’une couleur grisée d’une grande douceur. Le feuillage souvent bleuté des Buddleias est ici vraiment argenté, avec une touche blanc bleuté, superbe ! Ses feuilles toutes douces sont particulièrement lancéolées. ‘Sliver Anniversary’ -aussi rencontré sous l’appellation ‘Morning Mist’- est un hybride entre le Buddleia crispa et le Buddleia loricata. Il possède une petite floraison mellifère crème à cœur jaune, ton sur ton, apparaissant de juillet à octobre qui fait merveille dans une bordure herbacée en contraste avec des feuillages pourpres ou vert franc. Il peut également être installé en potée sur une terrasse ensoleillée, toujours en terre bien drainée, mais attention à cet usage car cette obtention horticole n’est rustique que jusqu’à -7°C en pleine terre.

→ Le conseil de Gwenaëlle : Insérez ‘Silver Anniversary’ dans un jardin blanc, un jardin de graviers, de bord de mer ou de type méditerranéen ! Les fleurs ayant tendance à virer vers le marron rapidement, il est important de les supprimer pour redonner la primeur au feuillage dès la défloraison. Le Buddleia glomerata ‘Silver Service‘ est un autre cultivar qui se distingue pour son feuillage grisé à blanchâtre.

Buddleia atypique, Buddleia original, espèce de Buddleia non invasif, Buddleia feuillage grisé

Le feuillage grisé du Buddleja ‘Silver Anniversary’ (© Wikimedia Commons-Ptelea), et à droite la floraison crème (© Peganum, Flickr)

Le Buddleia lindleyana

L’arbre aux papillons de Lindley ou Buddleia lindleyana est une espèce découverte en Chine, très ornementale par son port et sa floraison en panicules très gracieuses, plus effilées que celles connues chez les Buddleias. De petite taille (il pousse entre 1,50m et 2m de haut), il possède une silhouette arquée à pleureuse très naturelle, le prédisposant à des jardins romantiques, naturalistes ou champêtre. Les longues panicules composées de fleurs tubulées d’un bleu violacé font presque penser une version miniature de certaines glycines (elles mesurent jusqu’à 20 cm de long). Le feuillage vert franc contraste parfaitement contre cette couleur mauve intense. Plus rustique que les autres espèces de cette sélection, vous pouvez implanter le Buddleia lindleyana dans toutes les régions.

→ Le conseil de Gwenaëlle : installez le Buddleia lindleyana en haie champêtre ou dans un massif où vous profiterez de sa longue et délicate floraison entre avril et octobre.

Buddleia atypique, Buddleia original, espèce de Buddleia non invasif, Buddleia orange

Buddleja lindleyana (© Peganum, Flickr)

Le Buddleia macrostachya

Dans les raretés botaniques des arbres à papillon, le Buddleia macrostachya est une vraie petite perle ! Il déploie de longues panicules mauves absolument délicieuses, car ponctuées au centre de chaque fleur d’une tâche orangée, ce qui lui donne une coloration pastel abricotée ravissante. Ses très belles fleurs font parties des plus parfumées du genre, avec le Buddleia salviifolia, et elles restent sur l’arbre jusqu’aux gelées. Les feuilles très grandes (30 cm de long) et pointues procurent elles aussi une évasion totale. L’arbuste mesure 3m de haut pour un étalement similaire, il demande comme les autres arbres à papillon une exposition et un sol frais à sec mais surtout bien drainé, et une attention particulière pour une culture en pot (il est comme la plupart des Buddlejas de cette sélection, un peu plus frileux).

→ Le conseil de Gwenaëlle : un arbuste rare, à adopter sans hésiter dans une collection de Buddleias, et dans les jardins exotiques ou anglais, voire en pot sur une grande terrasse pour profiter de son exceptionnelle floraison.

Buddleia atypique, Buddleia original, espèce de Buddleia non invasif, Buddleia orange

Buddleia macrostachya (© Peganum, Flickr)

Mais encore…

Les Buddleias comportent plus de 100 espèces dans le monde, originaires d’Amérique, d’Afrique ou d’Asie. C’est dire si c’est un genre particulièrement riche. Outre Buddleia davidii le plus rencontré chez nous, d’origine chinoise, on remarque Buddleia curviflora, Buddleia paniculata ou Buddleia crispa du Nord de l’Inde, plus petit à floraison en plumets rosés, Buddleia salviifolia d’un mauve lilas et très parfumé, Buddleia madagascariensis à la superbe floraison orangée, Buddleia speciosissima, Buddleia auriculensis de couleur crème et plus tardif, et Buddleia glomerata parmi les espèces les plus séduisantes…

Buddleia atypique, Buddleia original, espèce de Buddleia non invasif, Buddleia orange

Quelques-uns des arbres à papillons qui méritent aussi le détour : Buddleja speciosissima et Buddleja paniculata (© Peganum), l’orangé Buddleja madagascariensis (© HQ), et Buddleja salviifolia en bas à droite (© Peganum)

Commentaires

buddleia qui sortent de l'ordinaire