Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Nettoyer les massifs avant l'hiver, pour ou contre ?

"Faut-il, oui ou non, nettoyer les massifs avant l'hiver ?" Cette question est récurrente et nous est souvent posée en fin d'automne, à l'approche des fêtes, certainement pour rendre le jardin aussi présentable que la maison ! Si elle fait l'objet d'un article, vous l'aurez deviné, c'est que la réponse ne peut se résumer à un "oui" ou un "non" !

Parmi  nos clients qui s’interrogent, l'expérience nous a permis d'établir deux principaux profils type de jardiniers en fin de saison :

  • Le profil 1 : l'hyperactif du sécateur, qui préfère couper à ras toutes les vivaces et nettoyer les massifs avant l'hiver pour se débarrasser tout de suite de la grosse corvée du printemps.
  • Le profil 2 : l'hibernant de la binette qui délaisse le jardin au profit du canapé (et d'une bonne série sur netflix)  en se disant que quitte à nettoyer le jardin, autant le faire au printemps lorsque les conditions climatiques seront meilleures.

Ceci étant dit, rappelons que c'est d'abord le climat qui détermine l'attitude à avoir dans le jardin avant l'hiver ! Voyons donc ce qu'il convient de faire dans les massifs du jardin, pour les plantes vivaces et pour les arbres et arbustes.

Les plantes vivaces

En effet, en climat doux, il est préférable de nettoyer les massifs avant l'hiver, pratiquer des tailles sommaires sur les plantes vivaces et continuer de désherber les plates-bandes car les végétaux conservent une croissance, certes ralentie par le manque de lumière, mais toujours active tant que les températures restent positives. Il suffit pour cela d'observer une acanthe mollis en zone méditerranéenne en l'hiver pour constater que sa souche vigoureuse se propage et fournit une masse de belles feuilles opulentes tandis que la même espèce cultivée plus au nord offre une souche en dormance dotée éventuellement d'un trognon de feuilles atrophiées par le froid.

En climat froid, les végétaux rentrent volontairement en dormance l'hiver pour se protéger... du froid, par conséquent, retirer toutes les tiges fanées des vivaces avant l'hiver c'est exposer inutilement leur souche au grand froid. Mieux vaut donc tailler quelques inflorescences fanées pour éviter les semis spontanés que de couper à ras.

Massif d'hiver, les végétaux sont recouverts d'une fine pellicule de givre.

Dans ce massif, les tiges fanées sont habillées de givre qui scintille dès les premières lueurs du jour.

Les arbres et arbustes

Pour les arbres et arbustes, c'est un peu différent : ils ne peuvent pas rentrer sous terre pour se protéger, le bois qui constitue leur squelette les isole du froid, ils sont donc mieux armés pour résister aux fortes gelées et peuvent par conséquent, ils peuvent être taillé mais attention : les essences à bois tendres et les bois à moelle (peuplier, saule, sureau, hortensia etc...) supportent mal la taille d'hiver car l'eau s'infiltre facilement dans leur bois tendre et sous l'action du gel, abîme les rameaux taillés.

Si les travaux de taille peuvent être réalisés après les grands froids, il est impératif de protéger les plantes fragiles avant l'hiver et pour cela, les feuilles mortes constituent le matériaux de choix. 15 à 20 cm de feuilles mortes au pied d'une souche permet d'augmenter considérablement la résistance au froid d'une plante.

Pour tout savoir sur les différentes façons de protéger vos plantes du froid, rendez-vous sur cet article : "Le froid arrive, protégez vos plantes"

 

 

 

 

 

 

 

Articles connexes


Blog

"Seedheads"

Entendons-nous bien, je ne suis pas un féru d'anglicismes, mais force est de reconnaître que...
Lire la suite +

Blog

Le froid arrive, protégez vos plantes !

Les températures en forte baisse de ces derniers jours sont un bon indicateur pour se...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)
Laisser un commentaire