Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le froid arrive, protégez vos plantes !

Les températures en forte baisse de ces derniers jours sont un bon indicateur pour se préoccuper des plantes frileuses. Elles requièrent une protection hivernale adaptée, voici quelques conseils pour maintenir intacts vos végétaux préférés.

W49_05

Souvent cultivées en pot dans les régions froides, les plantes non-rustiques, c'est à dire celles qui craignent le gel et meurent dès -5C° (les agrumes et les palmiers en autres) seront hivernées dans la maison ou un local lumineux, maintenu hors gel.

Ce qu'il faut savoir: Si les variétés caduques rentrent en dormance l'hiver, celles dont le feuillage est persistant devront être arrosées et stockées dans une pièce ventilée et lumineuse. La fréquence des arrosages sera de 1 fois par mois à 1 fois tous les 15 jours selon la température de stockage, veillez à de pas trop arroser, à cette époque le terreau reste humide plus longtemps.

W49_07
Les plantes semi-rustiques, c'est à dire celles qui restent en terre mais peuvent geler à partir de -10C°, seront protégées, soit d'un voile d'hivernage pour les persistantes, soit d'une couche de feuilles pour les caduques.

Ce qu'il faut savoir: Les persistantes (Trachycarpus, Pittosporum, romarin...) sont sensibles aux vents froids et humides, il sera donc important de recouvrir tout le branchage d'un voile d'hivernage, qui sera enlevé régulièrement la journée pour que le feuillage voit la lumière. Plus résistantes au froid, les variétés caduques (hedychiums, gunneras, bananiers...) seront protégées d'une litière de paille ou de feuilles, qui fera office de protection thermique et empêchera la terre de geler au niveau de la souche.

W49_09

W49_10

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)

5 réflexions au sujet de « Le froid arrive, protégez vos plantes ! »

  • Albert

    Merci pour ces précieux conseils !! Vos vidéos sont très bien faites !

    Répondre
  • jeanne

    aest ce trop tot pour decouvrir les dalhias qui bsont en pleine terre je les ai couvert avec des fougeres
    merci

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Jeanne,

      C'est toujours compliqué de répondre, disons que tout d'abord, à cette période il faut commencer par faire attention aux limaces qui ne vont pas tarder à grignoter les jeunes pousses des dahlias, donc par mesure de précaution vous pouvez commencer par mettre quelques granulés bio type ferramol au pied des souches de dahlias.

      Vous habitez une région douce et les risques de fortes gelées sont modérés? Alors oui, vous pouvez retirer la protection dès à présent afin de commencer à endurcir les futures pousses.

      Vous habitez une région fraîche et les risques de gelées sont encore présents? Attendez encore un bon mois avant de découvrir les souches en gardant en mémoire de mettre régulièrement du ferramol.

      Répondre
  • Michael

    Bonjour Jeanne,

    C'est toujours compliqué de répondre, disons que tout d'abord, à cette période il faut commencer par faire attention aux limaces qui ne vont pas tarder à grignoter les jeunes pousses des dahlias, donc par mesure de précaution vous pouvez commencer par mettre quelques granulés bio type ferramol au pied des souches de dahlias.

    Vous habitez une région douce et les risques de fortes gelées sont modérés? Alors oui, vous pouvez retirer la protection dès à présent afin de commencer à endurcir les futures pousses.

    Vous habitez une région fraîche et les risques de gelées sont encore présents? Attendez encore un bon mois avant de découvrir les souches en gardant en mémoire de mettre régulièrement du ferramol.

    Répondre
    • Claveau Mireille

      Bonjour, j'ai visité le clos du Coudray il y a quelques années.
      J'avais appris qu'il était fermé, à mon grand regret. C'est un des plus beaux "jardins" que j'ai visités. Je l'ai encore très présent à l'esprit. Qu'en est-il aujourd'hui ?
      Bravo pour : comment rater... J'adore !

      Répondre
Laisser un commentaire