PROMOTIONS : Plus de 300 variétés en promotion en ce moment !
Partager vos photos ? Masquer le partage d'images
J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'utilisation de ce service.
Collectionneur

Livistona mariae - Palmier chou d'Australie

Livistona mariae
Palmier éventail d'Australie, Palmier chou d'Australie

Soyez le premier à donner votre avis

Pays de livraison:

Programmez la date de votre livraison,

et choisissez votre date dans le panier

Garantie de reprise de 24 mois sur cette plante

Plus d'infos

Ce palmier éventail d'origine australienne se caractérise par un feuillage joliment coloré de rouge-brun sur les jeunes sujets, d'autant plus marqué que la plante reçoit du soleil. Cette coloration disparaît peu à peu au fur et à mesure qu'il prend de l'âge. Adulte, il présente un stipe ou faux tronc plus épais que celui des autres livistona et porte une couronne élégante composée de grandes feuilles en éventail légèrement retombantes, d'un vert-gris lustré sur le dessus, couvertes d'une pellicule cireuse au revers.  Installé en pleine terre dans les régions les plus douces, il est capable de survivre à de courtes gelées de l'ordre de -6°C s'il est planté dans un sol drainé. Peu exigeante en matière de sol, cette espèce apprécie le soleil, la chaleur, et résiste bien au manque d'eau comme au vent. Elle se cultive aussi en bac, ce qui permet de l'hiverner dans nos régions plus froides.
Fleur de
1.50 m
Hauteur à maturité
20 m
Largeur à maturité
9 m
Exposition
Soleil
Rusticité
Jusqu'à -1°C
Humidité du sol
sol sec, sol frais
plantfit-full

Cette plante est-elle adaptée à mon jardin ?

Je crée mon profil Plantfit →

Meilleure période de plantation Mars à Avril
Période raisonnable de plantation Mars à Juin
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Période de floraison Juillet à Août
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Description

Le Livistona mariae parfois appelé palmier éventail ou encore palmier chou d'Australie, se distingue des autres représentants du genre Livistona par la coloration rougeâtre intense, presque métallique, observable uniquement sur le feuillage des sujets juvéniles. Une caractéristique qui fait de lui une plante d'intérieur très recherchée par les collectionneurs qui ne peuvent accueillir cette espèce assez frileuse dans leur jardin.  Un sujet adulte, lorsqu'il est installé en pleine terre, ne manque pas de prestance : campé sur un stipe plus robuste que celui des autres livistona, bien rectiligne, il  porte une élégante couronne de feuilles légèrement retombantes en forme d'éventail, brillantes sur le dessus, presque blanches au revers.  Peu exigeante en matière de sol, cette très belle espèce apprécie le soleil, la chaleur, et résiste bien au manque d'eau une fois établie.

Le Livistona mariae est originaire d'une toute petite région située au centre du Territoire du Nord australien. Cette espèce relique, sans doute très ancienne, était sans doute beaucoup plus répandue à une époque où le climat était plus humide. Elle est aujourd'hui confinée dans une zone désertique appelée  la Palm Valley, où elle se maintient le long du lit d'une rivière qui est le plus souvent à sec. Elle n'y survit qu'en raison de la présence d'eaux souterraines, que son système racinaire développé parvient à atteindre. La résistance au froid d'une plante adulte est évaluée à -6°C sur de brèves périodes. Dans la nature, la plante atteint environ 20m de hauteur pour 9 m d'envergure. Sous nos climats suffisamment doux pour l'accueillir en pleine terre, il conservera des dimensions plus modestes, de l'ordre de 15m de hauteur. S'il est cultivé en bac, il ne formera quasiment pas de tronc et atteindra sans doute pas plus de 2 m de hauteur pour 1.50 m de largeur. Comme tous les palmiers, ce Livistona appartient à la famille des arécacées.

Ce Livistona mariae montre une croissance lente, un peu plus rapide en sol frais. Il développe un stipe unique, dilaté à la base, de couleur grisâtre, fissuré verticalement, couvert d'anneaux qui sont des cicatrices foliaires et, dans sa partie basale, de vestiges d'anciens pétioles. La base des pétioles se transforme peu à peu en une sorte de feutrage grossier, de couleur crème, qui entoure le stipe. A l'extrémité de ce stipe se développe une couronne composée de feuilles dites costapalmées, en éventail. Elles sont presque circulaires, légèrement ondulées, et mesurent 1,50 m à 2,50 m de diamètre. Leur couleur est un vert-gris lustré sur le dessus, le revers est enduit d'une pellicule cireuse qui lui confère une teinte très claire. Chaque feuille est divisée à son extrémité en 50 à 80 segments minces et rigides, eux-mêmes subdivisés à leur extrémité en deux sous-segments plus ou moins retombants. Le long pétiole qui relie le limbe foliaire au stipe est plus ou moins arqué ou dressé, il mesure 1.5m à 2.20m de long, et arbore une teinte vert jaunâtre. La moitié inférieure de chaque pétiole est munie d’épines de couleur brun rougeâtre. La floraison a lieu en été, sur des sujets âgés et en climat favorable. Elle prend la forme de longues inflorescences fortement ramifiées qui naissent entre les feuilles. Elles mesurent 1 à 2 m de longueur et sont de couleur blanc crème à jaunâtre. Après pollinisation se forment des fruits arrondis, mesurant 1,2 à 1,6 cm de diamètre, dont la couleur passe du vert au rouge puis au noir à maturité. Chacun ne contient qu'une seule graine ronde. 

 

Ce palmier peut être installé en pleine terre dans les jardins ensoleillés et chauds du littoral atlantique ou méditerranéen, à l'abri du vent, dans les endroits les plus abrités. Il mérite une place bien en vue, en isolé sur une pelouse, ou devant un grand ensemble arbustif qui le protègera du vent. Installé dans un grand pot ou un bac, il forme une superbe plante verte, d'un rouge saisissant lorsqu'elle est jeune, qui ornera de façon unique la terrasse ou le balcon à la belle saison, puis la véranda et la serre tempérée en hiver. Il est parfois difficile à associer, en raison de sa forte personnalité : réservez-lui l'angle d'une piscine et associez-le par exemple à des bambous Fargesia, des Phormium, graphiques, sobres et colorés, des Cordylines, et à l'Hakonechloa macra Aureola, un couvre-sol facile à vivre, d'un bel orange en automne.

Le Livistona : plantation, culture et entretien
Fiche famille
par Alexandra 12 min.
Le Livistona : plantation, culture et entretien
Lire l'article

Livistona mariae - Palmier chou d'Australie en images...

Livistona mariae - Palmier chou d'Australie (Feuillage) Feuillage
Livistona mariae - Palmier chou d'Australie (Port) Port

Port

Hauteur à maturité 20 m
Largeur à maturité 9 m
Port stipe
Croissance lente

Floraison

Fleur de couleur insignifiante, jaune pâle, crème
Période de floraison Juillet à Août
Inflorescence Panicule
Fleur de 1.50 m
Fruit de couleur noire, à maturité

Feuillage

Persistance feuillage Persistant
Feuillage de couleur verte, grisâtre, revers pâle

Botanique

Genre

Livistona

Espèce

mariae

Famille

Arecaceae

Autres noms communs

Palmier éventail d'Australie, Palmier chou d'Australie

Origine

Australie

Plantations et soins

Le Livistona mariae redoute le froid, en particulier les jeunes sujets qui devront être abrités des gelées en hiver dans une véranda ou une serre. Les plantes adultes résistent à de brèves gelées de l'ordre de -6°C, les feuillages grillent dès -4°C. Choisissez une exposition très ensoleillée, abritée des vents froids et secs. On le cultivera en pleine terre dans les jardins abrités du littoral méditerranéen ou atlantique méridional, ou bien dans un grand pot à hiverner dans les autres régions. Il doit être protégé en cas de froid annoncé, en liant la couronne de feuilles de façon assez serrée afin de protéger le cœur de la plante. Les jeunes sujets apprécient la mi-ombre, les plantes plus âgées supportent bien le soleil. Ce palmier est peu exigeant en matière de sol, pour peu qu'il soit profond, bien préparé et bien ameubli. S'il apprécie les terres fraîches, il supporte la sécheresse estivale une fois qu'il est bien établi. Tout sol correctement drainé et sans excès de calcaire lui conviendra. Il ne demande que peu d'entretien si ce n'est la taille à ras du stipe des palmes les plus âgées. 

Culture en pot : 

Choisissez un très grand pot ou un bac à fond percé, d'une contenance de 75 à 100 litres. Préparez un mélange composé de 50 % de terre franche, 25 % de terreau,, 25 % de sable. Mélangez bien l'ensemble. Remplissez en partie votre bac, non sans avoir disposé au fond une couche de drainage (billes d'argile, graviers, pots en terre cuite brisés...). Posez votre palmier sur le mélange, de façon à ce que le collet (la zone où prennent naissance les racines) ne dépasse pas du pot mais ne soit pas non plus trop enfouie sous le substrat. Ajoutez le reste du mélange autour de la motte, tassez fermement. Arrosez en plusieurs étapes pour bien saturer les substrats en eau et chasser l'air. Placez votre palmier dans un endroit très lumineux, en évitant cependant un soleil trop brutal. A l'extérieur, installez-le à mi-ombre, évitez le plein soleil qui risque de brûler son feuillage. Après deux semaines à mi-ombre, vous pouvez l'exposer progressivement au soleil. L'hiver, il peut être placé dans une pièce non chauffée, en lumière tamisée, en serre tempérée ou dans une véranda. Vaporisez le feuillage de temps en temps et réduisez les arrosages. Apportez de l'engrais organique ou du compost au printemps

Maladies et ravageurs :

Dans la région PACA, où ils sont souvent plantés, ainsi que dans tout le sud de la France et en Espagne, les grands palmiers sont victimes de parasites comme le ver du redoutable et très répandu Paysandra archon, un grand papillon qui sévit jusqu'en Angleterre. Des traitements spécifiques sont aujourd'hui disponibles, à titre préventif. Le charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus) est présent sur notre territoire depuis 2006. Les symptômes sont les suivants : palme découpée, séchée ou jaunissante. Ces ravageurs s'attaquent à de nombreuses espèces de palmiers, avec une issue fatale : les feuilles se dessèchent irrémédiablement et intégralement dès que le cœur du stipe héberge des larves.

Quand planter ?

Meilleure période de plantation Mars à Avril
Période raisonnable de plantation Mars à Juin

Pour quel endroit ?

Convient pour Prairie
Type d'utilisation Isolé, Bac, Serre, Véranda
Climat de préférence Méditerranéen
Rusticité Jusqu'à -1°C (zone USDA 10a) Voir la carte
Difficulté de culture Amateur
Densité de plantation 1 par m2
Exposition Soleil
pH du sol Tous
Type de sol Argilo-limoneux (riche et léger)
Humidité du sol sol sec, sol frais, drainé

Soins

Descriptif taille Eliminez les palmes trop âgées et abîmées.
Taille Taille conseillée 1 fois par an
Période de taille Avril à Mai
Humidité du sol sol sec, sol frais
Résistance aux maladies Bonne
Hivernage A protéger

Cet article n'a pas encore reçu d'avis; soyez le premier à partager votre expérience.

Laissez votre avis →

Arbustes à feuillage persistant

Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.