Schizachyrium scoparium : plantation, culture

Schizachyrium scoparium : plantation, culture

Sommaire

Mis à jour le 2 Décembre 2022  par Virginie T. 8 min.

Le Schizachyrium en quelques mots

  • Le Schizachyrium est sans doute est l’une des plus belles graminées, en raison de son feuillage aux couleurs changeantes au fil des saisons
  • Avide de soleil, il forme des touffes gracieuses, bien dressées et très colorées
  • Vigoureux et pleinement rustique, il ne craint ni le froid ni la chaleur et pousse en sol sec ou bien drainé
  • Il conserve une belle allure même au cœur de l’hiver
  • Il est très utile dans l’ornement des jardins secs, ou dans les terres ingrates et se cultive même en pot
Difficulté

Le mot de notre experte

Le Schizachyrium scoparium, que l’on appelle aussi « herbes à balais » ou anciennement Andropogon, est une graminée vivace encore trop peu utilisée dans nos jardins. Et pourtant, il s’agit de l’une des plus belles ! On l’apprécie pour son feuillage décoratif aux couleurs changeantes tout au long des saisons. Bleu-vert en été, il se pare de tons flamboyants, orange, rouille, rouge, bronze, ou encore violacé quand vient l’automne. Cette graminée aux touffes colorées et légères frémissant à la moindre brise mérite une place dans nos jardins.

De la variété ‘Blue Heaven‘, à ‘Prairie Blues’ en passant par ‘Standing Ovation’, tous sont très beaux de l’été à l’automne et même au cœur de l’hiver, car contrairement à d’autres graminées, les touffes du Schizachyrium restent bien fièrement dressées, sans s’avachir, arborant des teintes chaleureuses à une période souvent moins lumineuse.

Parfaitement rustique et rompue aux conditions difficiles, ni trop grande, ni trop petite, cette herbe des prairies nord-américaines est à l’aise dans tous les jardins, du plus naturel au plus contemporain.

Il ne craint ni le vent, ni la sécheresse et s’adapte parfaitement aux sols secs et/ou pauvres, ne redoutant que les sols trop riches, et trop humides. Et, pour l’entretien, rien de plus facile, il suffit de rabattre la touffe à ras en fin d’hiver.

Donnez une touche de légèreté et d’éclat à vos massifs d’arbustes et de vivaces avec cette graminée on ne peut plus ornementale !

Schizachyrium scoparium, Herbe à balais

Schizachyrium scoparium : feuillage d’automne, au centre en été, à droite le cultivar ‘Standing Ovation'(Photo : The Plantography Project)

Description et botanique

Fiche d'identité

  • Nom latin Schizachyrium scoparium
  • Famille Poacées
  • Nom commun Herbe à balais
  • Floraison Août à décembre
  • Hauteur 0,45 à 1,20 m
  • Exposition Soleil
  • Type de sol bien drainé, léger
  • Rusticité -20°C

Le Schizachyrium appelé communément herbe à balais, anciennement Andropogon, est une  graminée vivace appartenant à la famille des Poacées, comme de nombreuses graminées. Elle pousse à l’état spontané dans les prairies du monde entier, en particulier d’Amérique du Nord. Le Genre Schizachyrium compte environ 100 espèces parmi lesquelles le Schizachyrium scoparium et ses nombreux cultivars, est le seul commercialisé. Chaque cultivar diffère en taille, en forme et en couleur de feuillage, offrant de subtiles nuances.

La plante forme une touffe dressée, qui s’étend assez lentement, de 40 cm jusqu’à 1,20 m de hauteur en fleur, pour environ 50 cm de largeur, selon les variétés.

A partir d’une rosette basale, le Schizachyrium forme un buisson dense aux tiges dressées. Les feuilles sont souples, linéaires, caduques, longues de 20 à 50 cm de long. La variété ‘Ha Ha Tonka’ se distingue par ses feuilles garnies de poils raides et soyeux tout au long des tiges.

Le Schizachyrium est remarquable pour son feuillage qui change de couleurs au fil des saisons, s’embrasant littéralement à l’automne. Il est vert-bleuté au printemps, se teintant progressivement d’orangé ou de jaune dès que les températures commencent à descendre, pour virer en fin de saison, à l’orange-bronze, au rouille, avec des nuances différentes selon les cultivars, jusqu’au rouge-violacé par exemple chez la variété ‘Blue Heaven‘ ou au rouge vif chez ‘Standing Ovation’.

De ce feuillage flamboyant émergent en fin d’été ou en automne des inflorescences discrètes sous forme d’épillets plumeux ou soyeux mesurant 3 à 15 cm de long, blancs devenant cendrés à maturité, pourpres ou beiges, virant au brun-violacé.

En fin d’automne, les feuilles et les épillets sèchent et persistent ainsi une bonne partie de l’hiver, assurant le spectacle quand le givre vient les envelopper. Ni vraiment persistant, ni vraiment caduc, c’est ce que l’on appelle un feuillage marcescent. Ainsi, cette graminée reste décorative durant une bonne partie de la saison hivernale, elle a également l’énorme avantage de rester bien érigée, sans s’avachir, jusqu’au cœur de l’hiver.

Schizachyrium scoparium, Herbe à balais

Schizachyrium scoparium présente de superbes coloris en automne. A droite la floraison aérienne survient dès septembre.

Principales variétés

Schizachyrium scoparium

Schizachyrium scoparium

C'est l'espèce type, elle révèle un feuillage vert bleuté s'embrasant à l'automne, en orange et pourpre. Toujours beau, il reste décoratif jusqu'au coeur de l'hiver.
  • Période de floraison Octobre à Décembre
  • Hauteur à maturité 80 cm
Schizachyrium scoparium Prairie Blues

Schizachyrium scoparium Prairie Blues

Un magnifique cultivar de belle taille, très coloré et simplissime à cultiver.
  • Période de floraison Octobre à Décembre
  • Hauteur à maturité 80 cm
Schizachyrium scoparium Standing Ovation

Schizachyrium scoparium Standing Ovation

Certainement l'un des plus beaux cultivars ! Son feuillage est le siège d'une petite révolution au fil des saisons, passant d'un bleu-gris à base violette et pointe rosée en été, à une teinte orangée puis rouge d'une extrême vivacité en fin de saison. Incroyablement lumineux en hiver !
  • Période de floraison Octobre à Décembre
  • Hauteur à maturité 1,20 m
Schizachyrium scoparium Blue Heaven

Schizachyrium scoparium Blue Heaven

Cette variété se démarque de l'espèce type par la couleur de son feuillage d'un superbe gris-bleu en saison prenant vers la mi-septembre, des colorations rouge pourpre à reflets violet, de plus en plus intenses avec la baisse des températures.
  • Période de floraison Septembre, Octobre
  • Hauteur à maturité 80 cm

Plantation du Schizachyrium

Où planter le Schizachyrium ?

Le Schizachyrium compte parmi les graminées les plus résistantes. Cette herbe des prairies nord-américaines est rustique jusqu’à -20°C. Habitué à la concurrence et aux conditions difficiles dans son habitat d’origine, il supporte le froid, le vent, les embruns, la pollution atmosphérique et la sécheresse estivale. Il ne redoute que les terres trop humides en hiver dans lesquelles il dépérira. Il a besoin de lumière, et se montrera vigoureux sous le plein soleil, bien qu’il accepte une ombre légère. Il aime les sols peu fertiles, voire pauvres, même secs ou sablonneux, dans tous les cas  très drainés.

Offrez-lui un bel emplacement bien dégagé baigné de soleil : il s’étoffe en quelques saisons et formera de grandes touffes bien dressées, légères et très colorées.

Il trouvera sa place dans un jardin sec ou de gravier, dans les coins les plus ingrats, en isolé ou en groupes disséminés pour y amener hauteur, volume, et structure. Il se plante dans les grands massifs dans les rocailles sèches et les prairies naturalistes, pour border un sentier naturel, ou encore dans un grand pot sur la terrasse.

Schizachyrium scoparium, Herbe à balais

Schizachyrium scoparium au premier plan en association avec la Menthe des montagnes et des Amsonias hubrichtii (Photo : KM)

Quand planter le Schizachyrium  ?

La plantation du Schizachyrium se fait au printemps à partir de mars pour favoriser l’enracinement avant l’été. En climat chaud et sec, vous pouvez également le planter à l’automne. Dans tous les cas, évitez de le planter durant les gelées ou les fortes chaleurs.

Comment planter le Schizachyrium scoparium ?

En pleine terre

Il se plante en isolé ou en grande masse, pour structurer un grand massif, comptez alors 4 à 5 pieds/m². Le sol doit être bien drainant ne conservant pas d’humidité stagnante en hiver. N’apportez ni compost, ni engrais à la plantation. En sol trop lourd ou argileux pour favoriser le drainage, apportez quelques poignées de graviers.

  • Creuser un trou de 3 fois la taille de la motte
  • Aérez bien la terre et ajoutez un peu de sable de rivière pour l’alléger
  • Étalez un lit de drainage au fond du trou
  • Placez la motte au centre du trou
  • Tassez légèrement
  • Arrosez copieusement à la plantation

En pot

La culture en pot lui convient aussi à condition d’utiliser un pot suffisamment grand. Compter au minimum 20 cm de diamètre pour un plant est un bon départ. Après une année de culture, vous le rempoterez dans un pot de diamètre supérieur. Le substrat doit être léger. Vous pouvez planter plusieurs cultivars ensemble, à condition d’adapter la taille du contenant.

  • Étalez une couche drainante (graviers, mélange de cailloux…) au fond du pot
  • Plantez dans un mélange de 1/3 de terre franche, 1/3 de sable, 1/3 de graviers
  • Arrosez à la plantation puis régulièrement
  • Installez le pot en plein soleil

Entretien, taille et soins

Le Schizachyrium scoparium est une graminée robuste, idéale pour des jardins secs, peu gourmands en eau et sans entretien. De plus, il ne connaît aucune maladie ou nuisible. L’apport d’engrais est également inutile. L’arrosage doit être très modéré au printemps comme en été. Une fois bien installé, il ne nécessite aucun arrosage car il résiste bien à la sécheresse. Pensez cependant à arroser les sujets cultivés en pot, ils auront besoin de davantage d’eau surtout par temps chaud. De même, ils auront besoin d’un rempotage par an ou tous les deux ans.

Le feuillage se rabat en fin d’hiver, en rabattant la touffe à 20 cm du sol au sécateur ou à la cisaille.

⇒ Sur le sujet, découvrez les conseils de Michaël : Les graminées : celles que l’on taille, celles que l’on coiffe

Schizachyrium scoparium, Herbe à balais

Schizachyrium scoparium dans un massif d’Hydrangeas quercifolia ‘Alice’ à gauche (Photo : KM), et à droite en automne, rosée et très lumineuse (Photo : Jacki Dee)

Multiplication : division des touffes

Comme la plupart des graminées, le Schizachyrium se multiplie facilement et de préférence par division, même si les semis sont possibles au printemps à partir des graines du jardin et donnent de bons résultats après stratification.

La division s’effectue au printemps sur une belle touffe bien enracinée d’au moins 4 à 5 ans.

  1. Après avoir sorti la touffe, à l’aide d’une fourche-bêche, divisez celle-ci en plusieurs éclats avec une scie à grandes dents ou en donnant un coup de bêche
  2. Replantez aussitôt en pot ou au jardin
  3. Arrosez abondamment pour favoriser la reprise

Utilisation et associations au jardin

Avec son feuillage chatoyant et érigé une bonne partie de l’année, le Schizachyrium scoparium apporte éclat et structure au jardin. Ses touffes légères et pittoresques s’imposent dans les décors sauvages comme dans des scènes plus contemporaines. Dans les grands massifs, il s’associe facilement à de nombreuses vivaces à floraison estivale ou automnale.

Vous pouvez constituer un jardin de graminées en le mélangeant à d’autres poacées comme le stipa, la fétuque, le Deschampsia, les miscanthus, le carex ou les Pennisetum. Ensemble, ils offriront un écrin aux floraisons estivales colorées des  échinacées,  de la verveine Bonariensis ou des Kniphofia apportant du contraste ou recréant une harmonie entre des teintes fortes. Pour équilibrer un massif, vous pouvez l’associer à des vivaces plus fluides comme les cosmos, les hysopes, les népétas, ou encore les sauges arbustives. Dans les jardins de style naturel, il jouera le contraste de formes, auprès des roses trémières.

Schizachyrium scoparium, Herbe à balais

Schizachyrium scoparium (en bas à gauche) en massif de graminées avec : Festuca mairei (en haut à droite), Pennisetum alopecuroides ‘Black Beauty’ (en haut au centre), Carex buchananii ‘Viridis’ (en bas au centre), Stipa barbata (en haut à droite), et Deschampia cespitosa ‘Pixie Fountain’ en bas à droite

Sa silhouette dressée et sa frugalité lui permet de s’associer à des plantes qui comme lui aiment le soleil et les sols bien drainants tels que les Eryngium et les armoises aux teintes bleutées.

En bordure d’allée, mariez-le avec des vivaces à floraison tardive comme les molènes hybrides, les orpins d’automne, les héléniums, les chrysanthèmes rustiques.

Faites ressortir son feuillage au côté d’arbres et arbustes aux couleurs d’automne tels les Arbres à Perruques.

Dans un pot de bonnes dimensions, associez-le aux sedums, ils formeront un contre-point à la verticalité du Schizachyrium.

→ Découvrez d’autres idées d’associations avec le Schizachyrium dans notre fiche conseil !

Ressources utiles

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.