Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Muguet : plantation, entretien

Le Muguet en quelques mots

  • C’est une plante de sous-bois qui apprécie la fraîcheur et la mi-ombre
  • Symbole du 1er mai, le brin de muguet séduit par ses délicates clochettes odorantes blanches ou roses, serties dans un « cornet » de feuilles d’un beau vert frais
  • Les fleurs de Muguet embaument le jardin au cœur du printemps
  • Sans entretien et très rustique, le Muguet est très facile à cultiver dans presque toutes nos régions et se propage abondamment
  • Idéal pour créer des tapis de fleurs dans tous les espaces frais et ombragés du jardin

Le mot de notre experte

Selon la tradition, le brin de Muguet est la fleur incontournable qui s’offre le 1er mai comme porte- bonheur.

S’il évoque également la maladie qui se développe sur la langue et dans la bouche de bébé, le Muguet (convallaria majalis), « Muguet de mai » ou encore  « Muguet des Fleuristes », est avant tout une belle petite vivace docile très facile à cultiver dans nos jardins sauvages et boisés.

Ses grelots blanc pur ou rosés embaument le jardin au printemps de leur parfum suave, légèrement musqué et gagneront à être installés en pot sur une terrasse ou près d’un lieu de passage.

Derrière ses apparences de fleur gracile et discrète, le muguet dévoile une robustesse appréciable en couvre-sol sous les arbres, en bordure de massif ou d’allée.

Si le Muguet pousse à l’état sauvage dans nos sous-bois, il se plaira dans tous les coins ombragés et frais de votre jardin, colonisant de vastes étendues si les conditions lui plaisent: prudence toutefois, car les graines de muguet sont d’une grande toxicité.

Redécouvrez cette une jolie petite fleur emblématique du mois de mai, facile à vivre, parfaitement rustique, qui pousse partout, sans demander d’entretien.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Convallaria majalis

Famille : Liliacées

Nom(s) commun(s) : Muguet, Muguet des Fleuristes, Muguet de mai, Lys des vallées, Clochettes des bois, Grelot

Floraison : Avril-mai

Hauteur : 0,15 à 0,30 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Frais, bien drainé

Rusticité : -15°C-20°C

Convallaria majalis, plus communément appelé Muguet, « Muguet des fleuristes », « Muguet de mai » ou encore « Lis de la Vallée », appartient à la famille des Liliacées. Cette plante vivace rhizomateuse croît dans les sous-bois clairs, les bosquets et les prairies alpines jusqu’à 2000m d’altitude des régions tempérées de l’hémisphère Nord. En France, il pousse spontanément dans la majorité de nos régions, excepté sur le pourtour méditerranéen.

Le genre Convallaria ne compte qu’une seule espèce qui se décline en seulement quelques cultivars intéressants comme Convallaria majalis ‘Rosea’ aux clochettes rosées, ou encore le Muguet nantais ‘Fortin’ ou ‘Géant Français’ cultivé de façon intensive dans la région nantaise.

Le Muguet s’étale lentement en touffe d’environ 25 cm de hauteur (30 cm maximum), pour un étalement maximal de 50 cm environ, grâce à ses rhizomes robustes, rampants et ramifiés (des griffes). Très prolifique, voire envahissant, une fois bien en place, il fleurira durant des années, se naturalisant facilement, formant en quelques années, des tapis fleuris et parfumés.

De cette souche rhizomateuse ancrée profondément dans le sol émergent tôt au printemps, les feuilles vertes pointues, reconnaissables à leur forme basale en cornet. Le feuillage caduc apparaît avant l’inflorescence.

Les feuilles ovales, lancéolées à elliptiques sont insérées par paire à la base d’un pédoncule grêle non ramifié. Longues de 4 à 20 cm et larges de 3 à 6 cm, épaisses et nervurées, elles sont vert moyen à vert frais, parfois rayées d’étroites lignes blanc cassé ou jaunes, à l’instar du cultivar ‘Albostriata’.

muguet

Convallaria majalis – illustration botanique

Dès les premiers jours du printemps, le Muguet exhibe sa lumineuse floraison formant des vagues blanc pur ou rosées.

Aux alentours du mois de mai, parfois dès avril selon les régions, la hampe florale nue, bien dressée et gracile, uniquement enveloppée à la base par deux grandes feuilles apparaît. Les petites fleurs de 0,5 à 1,5 cm de diamètre en forme de clochettes pendantes à six dents recourbées, sont réunies en une grappe latérale et arquée sur la tige.

Chaque grelot est porté par un pédicelle. Chaque brin de Muguet porte environ 20 clochettes, dont près d’une dizaine resteront closes. De texture cireuse, elles sont blanches, parfois rosées. Certains cultivars comme Convallarla majalis ‘Flore pleno’ portent des fleurs doubles.

Ces clochettes de muguet exhalent un parfum caractéristique, floral, frais et pénétrant, très recherché en parfumerie comme note de cœur.

Cette floraison remarquable par son odeur et sa fraîcheur, est hélas relativement éphémère et n’excède pas trois à quatre semaines, elle se termine en juin.

Les brins de muguet font évidemment de très belles fleurs à couper et s’invitent dans des petits bouquets très frais et parfumés.

A partir de juillet, ces clochettes très odorantes, se muent en petites baies rondes, lisses, d’un beau rouge vif extrêmement toxiques à forte dose en cas d’ingestion.

Très rustique, très facile à cultiver, le Muguet pousse partout et se propage rapidement à la mi-ombre dans tous les sols assez fertiles, frais, légers et bien drainés.

Au jardin, le Muguet compose des scènes d’une grande délicatesse et s’épanouit en tapis fleuri, en sous-bois au pied des arbres, en bordure d’allée, en rocaille, dispersé dans une pelouse ou encore dans les jardinières au printemps.

Selon la tradition, le brin de Muguet s’offre le 1er mai comme porte-bonheur, il est désormais associé à la Fête du travail.

Le muguet est classé parmi les « plantes à haute toxicité », en raison de ses clochettes et de ses fruits rouges très nocifs renfermant une molécule proche de la digitaline utilisée dans le traitement de maladies cardiaques.

Son parfum à la fois frais et enivrant a inspiré nombre de parfumeurs, dont le célèbre parfum « Diorissimo ».

muguet panaché

Joli feuillage panaché du Convallaria majalis ‘Albostriata’

Plantation du muguet

Où planter le Muguet de mai ?

Parfaitement rustique au moins jusqu’à -15°C dans toutes les régions, en évitant peut-être le climat méditerranéen trop sec, le Muguet forme des tapis fleuris, se montrant volontiers envahissant.

C’est une plante increvable une fois bien installée.

S’il est plutôt accommodant en matière de climat, de sol et d’exposition, le Muguet préfère la mi-ombre et la fraîcheur, bien qu’il pousse sans souci à l’ombre sèche.

Il craint le soleil qu’il ne tolérera que dans les régions à été frais. Il s’enracine dans tout sol ordinaire, assez fertile, frais mais surtout bien drainé : il a besoin d’un sol léger car il redoute les excès d’eau.

Prévoyez de l’espace à cette vivace prolifique susceptible de s’étaler à l’infini et coloniser de vastes étendues : il fera un excellent couvre-sol dans les zones ombragées, fraîches et délaissées du jardin, là où rien ne pousse, à l’ombre des arbres notamment dont il ne redoute pas les racines.

Il s’impose dans tous les jardins naturels, sauvages et boisés.

Plantez-le sous les arbres caducs, en lisière de sous-bois, en bordure de massif ou d’allée, en petites touches délicates dans une rocaille, près d’un lieu de passage pour profiter de son parfum unique, le long d’un mur exposé à l’est ou encore en pot ou en jardinière.

Quand planter le muguet ?

En godet, le Muguet se plante au printemps, de février à avril, le muguet en racines nues (en griffes), de préférence au début de l’automne, de septembre à novembre, hors période de gel.

 

 

Comment planter le muguet ?

Pour un bel effet couvre-sol, plantez sans trop lésiner sur la quantité, dans une terre de jardin allégée, à raison de 5 plants au m² espacés de 10 à 30 cm. Améliorer le drainage si nécessaire avec un apport de terreau et de sable.

En pleine terre

Comment planter des griffes de muguet ?

  • Travaillez bien la terre en bêchant sur une longueur de bêche
  • Nettoyez la terre des racines et cailloux
  • Creusez un trou de 2 à 3 fois la taille du rhizome
  • Etalez une bonne couche de drainage au fond du trou
  • Faites un apport de compost
  • Enterrez les griffes peu profondément à 2 ou 3 cm de profondeur, germe vers le haut
  • Rebouchez en laissant légèrement dépasser cette extrémité pointue
  • Respecter une distance de 10 à 30 cm entre chaque griffe
  •  Arrosez abondamment

Planter le muguet en godet

  • Travaillez bien la terre
  • Creusez un trou de 2 à 3 fois le volume du godet
  • Placez la motte au centre du trou
  • Etalez une couche drainante (graviers, cailloux) au fond du trou pour faciliter le drainage
  • Faites un apport de compost à la terre de jardin
  • Arrosez

 Planter du muguet en pot 

  • Etalez une couche de billes d’argile ou de graviers au fond d’un pot ou d’une jardinière
  • Plantez dans un mélange de compost ou de terreau de feuilles
  • Recouvrez les plants
  • Tassez et arrosez sans excès

Entretien, taille et soins

Le Muguet est une plante vivace qui demande très peu d’entretien.

Il demande simplement un arrosage régulier durant les premiers mois suivant la plantation afin de permettre au système racinaire de se développer en profondeur.

Il apprécie un sol restant frais pour bien fleurir et se propager généreusement : faites des arrosages réguliers tout l’été, surtout dans les régions méditerranéennes.

Le muguet aime les sols chargés d’humus : à l’automne, faites un apport de compost au pied des plants, ils fleuriront bien au printemps suivant.

Après floraison, vous pouvez couper les brins défleuris afin d’empêcher la fructification toxique qui peut attirer les enfants et les animaux domestiques.

Eclaircissez si la plante devient trop envahissante : arrachez ou déplacez des rhizomes pour limiter la colonisation.

Il n’est pas nécessaire de couper le feuillage que lorsque celui-ci est fané : les feuilles tomberont toutes seules.

convallaria majalis

Fruits rouges du muguet

Maladies et ennemis éventuels

Le Muguet a peu d’ennemis. Peu sujet aux maladies, il ne craint que les sols lourds, compacts et trop humides responsables de la pourriture grise des racines, le botrytis, un champignon qui provoque une moisissure grise sur les tiges, entraînant la mort des plants. C’est pourquoi il est impératif de le planter dans une terre très bien drainée et de ne pas détremper le sol.

 

Multiplication

Comment bien multiplier le Muguet pour en profiter dès le mois de mai ? Les semis de graines de Muguet sont longs et aléatoires, d’autant que la plante se propage volontiers naturellement. Nous conseillons la division des rhizomes, très simple à faire en automne.

Diviser les griffes de Muguet

Ne divisez que les touffes les plus anciennes pour éclaircir une zone ou pour en planter une nouvelle au jardin.

  • En octobre, lorsque les feuilles jaunissent, à l’aide d’une petite fourche à bêcher, sortez délicatement les griffes de terre
  • Supprimez les feuilles sèches ou abîmées
  • Avec un couteau tranchant, divisez chaque griffe en gardant un départ de feuilles sur chacune d’elle
  • Replantez départ de feuilles vers le haut, directement dans une terre bien allégée et enrichie de compost dans des trous à environ 5 cm de profondeur
  • Tassez et arrosez
  • Recouvrez d’un paillis de feuilles mortes, de compost ou de terreau

Associer le muguet au jardin

Frais et discret, le Muguet prospère dans les jardins sans entretien, boisés et naturalistes, dans lesquels il forme des tapis de fleurs blanches ou même roses au printemps. C’est un incontournable des jardins blancs.

Il est indispensable dans des scènes fraîches empreintes de délicatesse, d’inspiration blanc/bleu, blanc/jaune ou encore blanc/vert.

Avec sa floraison odorante et lumineuse, il prospère auprès d’autres vivaces de sous-bois et de vivaces d’ombre sèche comme les Omphalodes, Géraniums vivaces cantabrigiense, Epimédiums ou Fleurs des Elfes.

Il constitue des couvre-sols odorants et fleuris et accompagne la floraison d’autres vivaces parfumées ou des petits bulbes de printemps à naturaliser comme les Muscaris, anémones, jacinthes, scilles, ipheions, Narcisses.

Dans un sous-bois un peu sauvage, il se naturalisera facilement, en compagnie de Primevères, de Lamiers blancs, violettes, de Vinca Minor ou du Dichondra repens ou la Bugle rampante.

Il trouve parfaitement sa place sous le couvert d’arbustes caducs comme les Azalées ou les rosiers.

Les feuilles du Muguet d’un vert pimpant s’harmonisent bien avec les frondes de la Scolopendre ou avec le feuillage contrastant des fougères précoces ou persistantes ou des Corydalis finement dentelé.

Dans un massif ombragé, il s’associe avec des Cœurs de Marie, des Arums, des Ophiopogons.

En pot, il se mélange à des Muscaris, Pensées, Narcisses, Jacinthes ou Primevères.

Questions souvent posées par les jardiniers

Quelle exposition pour le muguet ?

Le Muguet est une plante de sous-bois. Il aime l'ombre légère et la fraîcheur. Il s'épanouira au pied d'arbres caducs dans les terres meubles et bien drainées. Toutefois, il pourra supporter une exposition au soleil dans les régions au climat frais en été.

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

10 plantes vivaces à floraison de début de printemps

Lire la suite +
Que planter sous mes arbres ?

Inspiration

Que planter sous mes arbres ?

Les vivaces proposées ici supportent des conditions d’ensoleillement très faibles. Si cert
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

2 réflexions au sujet de « Muguet : plantation, entretien »

  • ESPINAS

    Bonjour,
    Mon muguet qui est dans un pot dans le jardin commence à faire des pousses (1 à 2 cm) alors que nous sommes en novembre. Dois-je le mettre dans le noir ?
    Merci, très cordialement.

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Non, laissez faire la nature, les pousses vont arrêter naturellement leur croissance avec le froid puis reprendre quand les températures seront plus clémentes.
      Cordialement Virginie

      Répondre
Laisser un commentaire