Commandez aujourd'hui et plantez ce weekend
Plantes à baies toxiques

Plantes à baies toxiques

Ces baies dangereuses à éloigner des enfants

Sommaire

Mis à jour le 9 Octobre 2023  par Servane 4 min.

Si la découverte de la nature fait partie intégrante de l’éducation des enfants, celle-ci doit se faire sous l’œil vigilant des adultes car notre environnement recèle de nombreux dangers potentiels pour les tout-petits – qui touchent à tout et portent constamment leurs mains à la bouche.

Les plantes toxiques sont nombreuses, y compris dans les jardins. Et celles qui donnent de petites baies colorées, ressemblant parfois à s’y méprendre à des bonbons, sont particulièrement attirantes pour les plus jeunes.

Il est donc recommandé, si vous avez des jeunes enfants ou si vous en accueillez régulièrement, de connaître la toxicité des plantes, afin de maintenir les plus dangereuses hors de leur portée et éloignées de leurs aires de jeux.

Apprenez-leur, par ailleurs, à reconnaître les plantes ou, tout du moins, à faire preuve de prudence vis-à-vis de celles-ci.

Passons en revue quelques plantes communes aux baies toxiques à éloigner des petits.

Difficulté

Baies décoratives mais non comestibles

Callicarpe, Callicarpa bodinieri

Le Callicarpa est l’arbre à bonbons par excellence avec ses grappes de fruits d’un violet très intense qui apportent une touche de couleur bienvenue à l’automne. Il est d’ailleurs essentiellement cultivé pour cette raison. Mais son appellation est trompeuse car les baies ne sont pas comestibles.

Symphorines, Symphoricarpos albus et Symphoricarpos doorenboosii

Les symphorines sont des arbustes discrets connus pour leurs fruits en forme de boules blanches, parfois roses, très décoratifs au jardin en hiver, une fois que la plupart des feuilles sont tombées. Les enfants risqueraient de prendre les baies pour des friandises. Or, leur teneur en saponine les rendrait toxiques à l’ingestion, provoquant des troubles digestifs à forte dose.

Nandina domestica

Aussi appelé bambou sacré, le Nandina domestica est un petit arbuste au magnifique feuillage coloré qui a la cote et que l’on retrouve dans de nombreux jardins. Après la floraison estivale, la plante se pare de baies rouges qui sont toxiques pour l’homme, bien que certains animaux s’en régalent.

plante à baies toxiques

Symphoricarpos albus, Callicarpa bodinieri et Nandina domestica

Baies à toxicité digestive

Chèvrefeuilles, du genre Lonicera

De nombreuses espèces de chèvrefeuilles sont présentes dans les jardins. Les espèces buissonnantes seraient les plus toxiques, mais il faudrait tout de même consommer une trentaine de baies pour qu’il existe un risque toxique, la consommation de 2 ou 3 baies n’entraînant généralement que de légers symptômes. Le danger semble par ailleurs plus grand avec les fruits verts. 

Vigne vierge, Parthenocissus quinquefolia

Cette plante grimpante et volubile est très souvent utilisée pour habiller les façades des maisons, qui se colorent alors de rouge à l’automne. Les baies noires, si elles sont ingérées, pourraient provoquer des troubles digestifs conséquents pour les très jeunes enfants.

Arum tacheté, Arum maculatum

L’Arum tacheté est une petite plante fréquente dans les sous-bois. Toute la plante est toxique et ses fruits rouges à maturité et regroupés en épis serrés auraient un goût légèrement sucré. Les enfants y goûtant risqueraient, par conséquent, d’ingérer plusieurs baies. Or l’intoxication est considérée comme grave à partir de 15 baies ingérées. Les premiers symptômes sont buccaux, puis digestifs.

L’Arum d’Italie, Arum italicum, est, lui aussi, toxique mais l’âpreté de ses fruits en limiterait heureusement l’ingestion.

plante à toxicité digestive

Lonicera tatarica ‘Hack’s Red’ (photo matt lavin), Parthenocissus quinquefolia et Arum maculatum

Baies à toxicité autre

Gui, Viscum album

Le gui étant une plante parasite qui se fixe sur les branches d’arbres, il est peu accessible pour les petits dans la nature. Le risque est surtout présent lors de la taille de branches et au moment des fêtes de fin d’année quand la plante se retrouve dans les maisons. Les troubles sont généralement d’ordre digestif pour quelques baies avalées. Au-delà de 10, les symptômes sont plus sévères et d’ordre nerveux et cardio-circulatoire.

L’intoxication peut être grave chez les enfants. Fort heureusement, le caractère visqueux du suc contenu dans la baie rendrait peu probable l’absorption d’un grand nombre de baies par les enfants.

Houx, Ilex aquifolium

Le houx est une autre plante des fêtes de fin d’année, qui peut entraîner une intoxication chez l’enfant à partir de seulement quelques baies ingérées. Les troubles sont alors digestifs. Il peut y avoir des troubles neurologiques à partir d’une vingtaine de baies.

Lierre, Hedera helix

Le lierre est très commun dans les jardins et dans la nature. La plante peut provoquer des allergies et ses fruits sont très toxiques. Chez l’enfant, il peut y avoir intoxication dès 2 ou 3 baies ingérées. Dans les cas graves, les troubles digestifs peuvent être accompagnés de troubles nerveux sévères, de type convulsions et coma.

Muguet, Convallaria majalis

Petite fleur emblématique du 1er mai, le muguet porte des fruits très toxiques. L’eau des vases l’est tout autant. Attention aux plus jeunes qui pourraient être tentés d’en boire l’eau. Chez l’enfant, 1 à 2 baies suffiraient à provoquer des troubles cardiaques en plus des troubles digestifs.

plante à fruits toxiques

Fruits de gui, houx, lierre et muguet

If, Taxus baccata

Chez l’if, toutes les parties de la plante sont toxiques à l’exception de l’arille, la pulpe rouge qui entoure la graine.

La cardiotoxicité de la graine augmente au fil de la maturation et est très élevée si celle-ci est croquée. Heureusement, sa forte amertume limite ce risque et, bien que la « baie » soit attirante pour les jeunes enfants, elle est généralement très vite recrachée. D’ailleurs, la plupart des intoxications dues à cette plante sont volontaires et le fait d’adultes.

Belladone, Atropa belladonna

La belladone est une plante bien connue et, heureusement, peu commune. Elle produit de jolies baies noires brillantes de la taille d’une cerise. Toute la plante est toxique, mais ce sont généralement les baies qui sont à l’origine des intoxications. Attention, la dose toxique est très faible pour l’enfant ! En effet, l’ingestion de 2 à 5 baies pourrait être mortelle et nécessite de toute façon une hospitalisation.

Morelle noire, Solanum nigrum

La morelle noire est une plante herbacée très commune que l’on retrouve fréquemment dans les zones délaissées. Elle porte des grappes de petites baies noires à maturité. Les intoxications sont provoquées par ingestion des baies pas tout à fait mûres, à cause des alcaloïdes qui seraient alors présents dans la plante, ces derniers disparaitraient au cours de la maturation des baies.

plante à forte toxicité

Taxus baccata, Atropa belladonna et Solanum nigrum

Pour aller plus loin

Commentaires

plantes baies toxiques