Frêne : plantation, taille, entretien

Frêne : plantation, taille, entretien

Sommaire

Mis à jour le 12 Février 2024  par Virginie T. 10 min.

Le frêne en quelques mots

  • Le Frêne est un arbre de haute stature apprécié pour son port élégant
  • Ses feuilles, constituées de multiples folioles, se parent de tons chauds en automne
  • Il peut atteindre des tailles monumentales, jusqu’à 30 mètres de haut pour le frêne commun
  • Parfaitement rustique, il supporte tout type d’exposition non brûlante, et s’accommode de tout sol ordinaire, mais profond et restant frais
  • Il dispense un coin d’ombre agréable en été et aura fière allure en isolé dans un grand jardin, dans une haie libre ou au bord d’un plan d’eau
Difficulté

Le mot de notre experte

Le Frêne, en latin Fraxinus, est grand et élégant arbre de nos forêts françaises, bien connu sous les traits du frêne commun ou frêne élevé (Fraxinus excelsior). Ce véritable patriarche, au port altier et à la prestance inégalée, est destiné à l’ornementation des parcs ou des grands jardins quand il n’est pas utilisé comme arbre d’alignement en agglomération. Arbre emblématique, le frêne se distingue par ses grandes feuilles découpées en folioles d’un vert foncé intense qui prennent de chauds coloris à l’arrivée de l’automne.

À côté du frêne commun, il existe d’autres espèces et variétés non moins intéressantes, aux tailles plus modestes, adaptées aux jardins de taille moyenne. Particulièrement sain, le Fraxinus angustifolia ‘Raywood’, par exemple, nous charme par son beau feuillage vert foncé qui prend de jolies teintes rouges et cuivrées en automne. Quand le Fraxinus chinensis ‘Emma’s Gold’, une variété naine de frêne de Chine, nous éblouit du printemps à l’automne avec son feuillage doré. Pour sa part, le Fraxinus angustifolia ‘Variegata’ étonne par son feuillage panaché. Le Fraxinus ornus nous enchante quant à lui avec sa floraison printanière généreuse et parfumée.

De croissance rapide et résistant au froid, cet arbre s’épanouit dans des sols profonds et frais, apportant une touche de noblesse à votre jardin, qu’il soit isolé ou au bord d’un plan d’eau. Comme il supporte parfaitement la taille, il est tout à fait possible de limiter son développement en bosquet, ou dans une grande haie arbustive. C’est sous son ombrage généreux que vous trouverez refuge lors des chaudes journées estivales.

Découvrez cette essence de lumière, élégante et facile à cultiver !

frene, fraxinus planter cultiver, maladies frenes, varietes interessantes de frenes

Fraxinus ornus

Description et botanique

Fiche d'identité

  • Nom latin Fraxinus
  • Famille Oleaceae
  • Nom commun Frêne
  • Floraison mars-juin
  • Hauteur 7-40 m
  • Exposition Soleil, mi-ombre
  • Type de sol léger, riche, bien drainé
  • Rusticité -30 °C et au-delà

Le Frêne, en latin Fraxinus fait partie de la famille des Oléacées qui comprend le jasmin, l’olivier, mais aussi le lilas ou encore l’osmanthe. Le genre Fraxinus compte une soixantaine d’espèces, dont trois sont particulièrement courantes en Europe. Parmi elles, nous retrouvons le Frêne à manne (Fraxinus ornus), le Frêne à feuilles étroites (Fraxinus angustifolia), le Frêne commun (Fraxinus excelsior), et le Frêne de Chine (Fraxinus chinensis).

Originaire d’Europe, d’Asie mineure et d’Afrique du Nord, le frêne est fréquent sur les rives et les berges des cours d’eau, ainsi que dans les forêts. Son tronc vertical et puissant est couvert d’une écorce, souvent gris argenté, d’abord lisse, se fissurant en longues stries avec l’âge. Il développe un ou plusieurs troncs dont le diamètre peut être supérieur à 1 m.

frene, fraxinus planter cultiver, maladies frenes, varietes interessantes de frenes

Fraxinus excelsior. Planche botanique vers 1920

À partir d’une racine pivotante, le frêne forme un arbre élégant au port conique à arrondi, voire étalé. Le houppier est aéré, la couronne très ramifiée d’où s’échappent de fortes branches élancées. Le Fraxinus excelsior ‘Pendula’, ou frêne pleureur, se distingue par un port en parasol étalé.

À terme, le frêne atteint en moyenne 5 à 20 m de hauteur et jusqu’à 12 m d’envergure, parfois davantage une fois adulte, selon les espèces et conditions de culture, pour une croissance rapide à lente. Certains patriarches peuvent grimper jusqu’à 40 m de hauteur.

Des branches robustes soutiennent une couronne aérée et ample, finement ramifiée. De minces rameaux glabres portent un feuillage caduc. Le feuillage du frêne apparait assez tardivement au printemps. Il est composé de feuilles pennées, chacune constituée de 5 à 15 folioles étroites et opposées. Ces feuilles, de forme lancéolée, sont facilement reconnaissables par leurs marges finement dentées. Elles mesurent entre 20 et 30 cm de long et sont glabres et vert foncé sur le dessus, plus clair au revers et légèrement duveteuses. Certains comme le Fraxinus chinensis ‘Emma’s Gold’ affichent un feuillage doré, éblouissant du printemps à l’automne. Le Fraxinus angustifolia, ou frêne à feuilles étroites, se démarque par ses feuilles plus fines et allongées que celles du frêne commun. Quant au Fraxinus angustifolia ‘Variegata’, ou frêne panaché, il se distingue par ses folioles bordées de blanc, offrant ainsi un contraste visuel frappant.

frene, fraxinus planter cultiver, maladies frenes, varietes interessantes de frenes

Fraxinus angustifolia ‘Raywood’, Fraxinus excelsior, silhouette (© Andreas Rockstein), et feuillage. A droite Fraxinus excelsior ‘Pendula’ (© Leonora Enking)

Chez les frênes, le feuillage décline une palette de couleurs changeante avec les saisons, passant du vert foncé au printemps à l’orange flamboyant en automne avant de chuter.

La floraison survient généralement au printemps, de mars à mais, souvent avant l’apparition du feuillage. La floraison des chênes n’est habituellement pas spectaculaire, cependant elle est très nectarifère, attirant bon nombre d’abeilles, de bourdons et de papillons. Leur pollen peut être allergisant. Le frêne est reconnaissable par ses gros bourgeons floraux noir velouté caractéristiques aux extrémités des tiges. Les fleurs, dépourvues de pétales, se regroupent en panicules jaune crème, de 10 à 20 cm de longueur à l’extrémité de rameaux de l’année. Le feuillage disparaît au printemps sous cette floraison odorante et mellifère, exhalant un parfum d’aubépine. Le Fraxinus ornus, ou frêne à fleurs, fait toutefois exception avec sa floraison spectaculaire et massive.

Après pollinisation, des fruits verdâtre, appelés samares, apparaissent en grappes pendantes. Ce sont des akènes munis d’une aile, facilitant leur dispersion par le vent.

Les frênes jouent un rôle essentiel pour la biodiversité, servant d’habitat à de nombreux insectes, oiseaux et petits mammifères.

frene, fraxinus planter cultiver, maladies frenes, varietes interessantes de frenes

Floraison d’un Fraxinus ornus, samares du Fraxinus excelsior et feuillage automnal d’un Fraxinus pennsylvanica

Principales espèces et variétés

Fraxinus excelsior - Frêne commun

Fraxinus excelsior - Frêne commun

C'est le frêne commun de nos forêts ! De croissance rapide, il devient un arbre élégant et aéré. Parfait dans un grand jardin ou au bord d’un plan d’eau.
  • Période de floraison Mai
  • Hauteur à maturité 30 m
Fraxinus ornus - Frêne à fleurs, Orne

Fraxinus ornus - Frêne à fleurs, Orne

Cette espèce se démarque par sa floraison abondante et odorante au printemps ! Ce frêne est bien adapté en zone méditerranéenne car, il supporte remarquablement la sécheresse et se plaît dans les terres calcaires.
  • Période de floraison Juin
  • Hauteur à maturité 7 m
Fraxinus excelsior Pendula - Frêne pleureur

Fraxinus excelsior Pendula - Frêne pleureur

Voici le frêne pleureur ! Il se distingue par un port en parasol étalé. Parfait en isolé avec ses branches retombant jusqu'au sol !
  • Période de floraison Mai
  • Hauteur à maturité 15 m
Frêne de Chine - Fraxinus chinensis Emma's Gold

Frêne de Chine - Fraxinus chinensis Emma's Gold

Variété naine de frêne de Chine à feuillage doré convenant aussi bien aux petits jardins comme en bac.
  • Période de floraison Mai, Juin
  • Hauteur à maturité 5 m
Fraxinus angustifolia - Frêne à feuilles étroites

Fraxinus angustifolia - Frêne à feuilles étroites

Ce frêne se caractérise par son feuillage fin très décoratif. Il pousse bien en climat chaud et supporte les sols temporairement secs.
  • Période de floraison Mai
  • Hauteur à maturité 15 m
Frêne - Fraxinus angustifolia Raywood

Frêne - Fraxinus angustifolia Raywood

Cette variété est remarquable par les couleurs rouges que prend son beau feuillage à l'automne.
  • Période de floraison Mai
  • Hauteur à maturité 15 m

Découvrez d'autres Frêne - Fraxinus

  1. 1
    75,00 € Pot de 12L/15L

  2. 1
    55,00 € Pot de 7,5L/10L

  3. 6
    59,00 € Pot de 7,5L/10L

Plantation du Frêne

Où le planter ?

Le frêne est très rustique jusqu’à -34°C (zone USDA 4) et s’adapte sans difficulté à diverses conditions, car il est peu exigeant. Il supporte tout type d’exposition, du moment qu’elle n’est pas brûlante. Il pousse facilement dans toute bonne terre de jardin, même calcaire, riche, profonde et fraiche. Réservez-lui un emplacement dégagé, à l’abri des vents dominants, au soleil non brûlant. Cependant, il n’apprécie guère le climat méditerranéen, trop sec et chaud, à l’exception des Fraxinus ornus et du Frêne du Midi qui poussent en climats chauds et s’adaptent aux sols secs et calcaires supportant remarquablement la sécheresse. Cependant, généralement, cet arbre de rives a besoin d’un sol frais en permanence, au moins en profondeur pour bien se développer.

Le frêne est un arbre de belle envergure qui peut atteindre 20 m voir davantage avec l’âge. À moins de choisir une espèce compacte, il sera planté dans un jardin suffisamment grand pour l’accueillir. Un arbre aussi majestueux réclame un emplacement soigneusement choisi, en sol profond et en situation bien dégagée. Si vous avez la chance de disposer d’un grand jardin, envisagez de placer votre frêne en isolé ou comme arbre d’alignement. Si vous voulez l’intégrer dans un massif, assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace pour qu’il puisse se développer librement. Sa ramure aérée, filtre agréablement la lumière en été sans créer trop d’ombrage. Il aura fière allure en isolé au bord d’un plan d’eau, comme dans une haie libre ou un massif arboré pour les variétés les moins encombrantes.

frene, fraxinus planter cultiver, maladies frenes, varietes interessantes de frenes

Fraxinus exclesior en automne, imposant et majestueux (© manuel m.v.)

Quand le planter ?

La plantation du frêne se fait idéalement à l’automne, période propice à l’enracinement avant l’hiver, dans toute terre correctement préparée et suffisamment profonde. Toutefois, si vous n’avez pas eu le temps de le planter à l’automne, il est possible de le faire jusqu’au printemps, hors période de gel. Pour les sujets en conteneurs, la plantation peut être réalisée tout au long de l’année, à condition de bien arroser durant la première année. Si vous choisissez de le planter en été, il est important de prévoir un arrosage régulier pour éviter que l’arbre ne souffre de la sécheresse.

Comment le planter ?

Choisissez un endroit ensoleillé et bien dégagé, impérativement ombragé en climat chaud. Le frêne est un arbre imposant qui nécessite un grand espace pour se développer correctement. Il est donc particulièrement adapté aux grands jardins où il peut s’épanouir sans contraintes. Prévoyez un espacement d’au moins 4 m entre votre frêne et un autre arbre. Attention à bien respecter les distances de plantation pour que chaque plante puisse bénéficier de suffisamment d’espace pour se développer. Apportez un amendement organique à la plantation, en particulier si votre sol est pauvre.

  • Creusez une fosse de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte (soit environ  1 à 1,40 m de diamètre pour 0,80 à 1 m de profondeur)
  • Étalez un lit de billes d’argile ou de graviers de 30 cm d’épaisseur au fond de la fosse
  • Apportez une à trois pelletées de compost bien décomposé
  • Installez le frêne au centre du trou en veillant à ne pas enterrer le collet : la motte doit affleurer le niveau du sol
  • Comblez avec la terre et tassez légèrement
  • Tuteurez avec 1 à 3 tuteurs
  • Arrosez
  • Étalez une couche de paillage au pied afin de maintenir une bonne fraîcheur autour des racines et limiter la pousse des mauvaises herbes
  • Arrosez copieusement les premières semaines pour favoriser la reprise, surtout en cas de sécheresse

Culture, entretien, taille

Le frêne ne demande aucun entretien, hormis un arrosage régulier les trois premières années, et en cas de sécheresse prolongée. La première année : maintenez un arrosage régulier durant l’été. Une fois bien installé, il résiste bien à une sécheresse passagère. En cas de forte chaleur, n’hésitez pas à renforcer les apports d’eau.

Paillez en été, pour maintenir une certaine humidité à son pied. Apportez du compost au printemps par un griffage superficiel au pied de l’arbre pour favoriser sa croissance.

Tuteurez les jeunes sujets pour les protéger des vents violents.

La taille du frêne

La taille n’est utile que si l’arbre devient trop volumineux et que l’espace qui lui a été octroyé se révèle insuffisant. Elle consiste à réduire le développement de la couronne. Elle s’effectue généralement en fin d’hiver, avant l’apparition des premières feuilles ou après le débourrement, en dehors des périodes de gel. Limitez la taille aux branches de petit diamètre et chez le sujet adulte, évitez les tailles sévères et de couper les branches de diamètre supérieur à 10 cm. Tous les trois ans environ, ou chaque année si nécessaire, afin de rééquilibrer la ramure :

  1. supprimez les branches mortes ou mal orientées,
  2. réduisez la longueur des branches les plus longues pour équilibrer le port de l’arbre
  3. aérez le centre du houppier
frene, fraxinus planter cultiver, maladies frenes, varietes interessantes de frenes

Fraxinus ornus

Maladies et ennemis éventuels

Les frênes sont généralement très peu sensibles aux maladies et ravageurs. Depuis 2012, ils sont menacés cependant par la chalarose, une maladie cryptogamique redoutable qui décime les frênes européens et pour laquelle il n’y a pas de traitement. La chalarose du frêne provoque des nécroses au niveau du collet, des rameaux et peut entrainer la mort de l’arbre. Ils peuvent se montrer sensibles à l’armillaire ou pourridié, un champignon qui conduit également à la mort de l’arbre. Aucun traitement n’étant efficace contre ces champignons mortels, assurez un drainage parfait dès la plantation et, évitez les tailles sévères et à répétition, laissant de nombreuses plaies qui sont autant de points d’entrée pour les champignons et les bactéries.

Les insectes ravageurs (pucerons, chenilles…) peuvent attaquer votre arbre, en revanche, quant à eux, ils ne sont pas dangereux. 

Multiplication

Le frêne a tendance à se ressemer très facilement si les conditions lui conviennent. Pour le multiplier, vous pouvez récupérer les semences à l’automne, les faire stratifier pendant l’hiver (c’est-à-dire les exposer au froid en les plaçant au réfrigérateur), puis les semer au printemps. Le semis à partir des graines fraîches est la méthode de multiplication la plus simple. La multiplication des frênes par greffage ou bouturage reste une affaire de professionnel.

Par semis

  • Récoltez les samares en automne, lorsque celles-ci sont bien mûres et se détachent facilement de l’arbre
  • Placez-les au froid
  • Faites tremper les graines dans l’eau pendant une journée pour favoriser la germination
  • Remplissez un bac ou un pot de terreau, puis semez 1 ou 2 graines par pot
  • Recouvrez-les avec une fine couche de terreau, puis arrosez légèrement.
  • Placez le bac ou le pot à l’extérieur, à l’abri des intempéries
  • Laissez la nature faire son travail durant l’hiver. Les semis devraient commencer à germer au printemps

Associations

Avec son feuillage élégant et ses belles couleurs automnales, le frêne est intéressant en isolé, en alignement ou intégré en arrière-plan d’un massif. De nombreux végétaux poussent sans problème à l’ombre des grands arbres ! Le feuillage caduc du frêne offre une ombre bienvenue aux plantes qui préfèrent une exposition à mi-ombre ou à l’ombre. Il accueillera des Fougères luxuriantes, des Hostas mais également la floraison délicate et fraîche des Sceaux de Salomon. Les hortensias apprécieront aussi l’ombre fournie par le feuillage du frêne. Un Acer campestre sera aussi un bon compagnon pour composer une scène naturelle et éblouissante en automne. Il s’associera bien également au cornouiller mâle, et avec d’autres arbustes à floraison printanière comme les Lilas ou Syringa.

Pensez aussi à composer des tapis colorés et pimpants en plantant sous votre frêne une multitude de petits bulbes de printemps ; jonquilles, tulipes et autres bulbes printaniers peuvent profiter de la lumière du soleil au printemps avant que le frêne ne produise son feuillage. Quelques vivaces d’ombre prendront le relais pour l’été comme les bugles rampantes, le Geranium macrorrhizum, le Pachysandra terminalis, ils formeront à son pied un tapis de fleurs à l’épreuve des racines d’arbres.

frene, fraxinus planter cultiver, maladies frenes, varietes interessantes de frenes

Frêne commun, Geranium macrorrhizum ‘Olympos’, hostas et tulipes et érable champêtre

Le saviez-vous ?

Particulièrement dur et dense, le bois de frêne est employé en ébénisterie et en menuiserie, en particulier pour confectionner les manches d’outils. Le frêne à manne, Frêne à fleurs (Fraxinus ornus), offre un autre atout fascinant : sa manne, une sève sucrée et sirupeuse que l’on récolte après incision de l’écorce. Autrefois largement utilisée par les apothicaires, la manne est encore prisée en phytothérapie pour ses propriétés purgatives et diurétiques.

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.