Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Dicksonia : plantation, culture et entretien

La Dicksonia en quelques mots

  • La Dicksonia est une superbe fougère arborescente, au style très exotique !
  • Elle forme un stipe brun et déploie de grandes frondes finement divisées
  • On apprécie son côté luxuriant, qui apporte au jardin un air de jungle !
  • Elle ressemble à un palmier, mais avec un feuillage bien plus fin !
  • Elle a besoin d’un emplacement frais et ombragé, et d’une atmosphère humide

Le mot de notre experte

Les Dicksonia sont de majestueuses fougères arborescentes, au style très exotique, et dont la silhouette évoque celle des palmiers. Elles forment un stipe fibreux brun et déploient au sommet une couronne de très grandes frondes, finement découpées. Ce sont par contre des plantes qui poussent très lentement. La plus connue et la plus rustique est la Dicksonia antarctica ! mais il existe aussi d’autres espèces, comme les Dicksonia fibrosa et Dicksonia squarrosa.

La Dicksonia antarctica a changé de nom scientifique, et s’appelle désormais Balantium antarcticum. Cependant, ce nom est bien moins connu et moins couramment utilisé, par souci de compréhension et simplicité nous utilisons donc dans cet article son nom de Dicksonia.

La culture de la Dicksonia est un peu délicate, mais cela vaut le coup de tenter sa culture ! Elle est particulièrement adaptée aux régions pluvieuses et aux températures douces en hiver (Bretagne, Normandie, Pays Basque…). Elle a besoin d’un emplacement ombragé et d’une atmosphère humide, et nécessite que le stipe reste relativement frais. La Dicksonia devient facilement la pièce maîtresse dans un patio ou une scène exotique à mi-ombre. On apprécie son feuillage luxuriant, qui donne immédiatement au jardin un air de jungle ! Elle est idéale pour accompagner des palmiers, Cycas, hostas, Colocasias, Fatsias, Hedychiums…

Découvrez dans cette fiche tous nos conseils pour réussir sa culture : quelle variété choisir, où et comment la planter, comment l’entretenir et avec quelles plantes l’associer pour composer une très belle ambiance au jardin !

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Dicksonia sp.

Famille : Dicksoniaceae

Noms communs : Dicksonia, Fougère arborescente

Floraison : aucune

Hauteur : habituellement pas plus de 2-3 mètres en culture

Exposition : mi-ombre ou ombre

Sol : frais, riche en humus

Rusticité : entre - 5 et - 10 °C

Les Dicksonias sont de splendides fougères arborescentes originaires principalement d’Australie continentale, de Tasmanie et de Nouvelle-Zélande. Certaines proviennent également d’Amérique du Sud, de Nouvelle-Calédonie, d’Indonésie et des Philippines. Il existe 9 espèces, mais la plus connue est la Dicksonia antarctica, originaire d’Australie. On trouve ces fougères arborescentes en sous-bois dans des forêts pluviales, dans des vallées et ravins humides. Dans la nature, on voit souvent des plantes épiphytes, par exemple d’autres fougères ou des mousses, pousser directement sur le stipe des Dicksonia.

Comme les autres fougères, les Dicksonias appartiennent au groupe des Ptéridophytes. Il s’agit de plantes très anciennes, qui sont apparues bien avant les dinosaures. Elles ont la particularité d’être dépendantes de l’eau pour leur reproduction, et de n’avoir ni fleurs ni fruits, tout simplement parce qu’elles sont apparues avant que les plantes n’inventent les fleurs ! Les Dicksonia sont parmi les fougères les plus anciennes qui subsistent aujourd’hui. Elles dateraient d’environ 350 millions d’années et semblent avoir peu évolué depuis le Jurassique.

La Dicksonia appartient à la famille des Dicksoniacées, et elle a été nommée ainsi en hommage au botaniste écossais James Dickson (1738 – 1822). Cependant, l’espèce Dicksonia antarctica a récemment changé de nom et s’appelle désormais Balantium antarcticum.

De nombreuses Dicksonia ont été prélevées dans leur milieu d’origine pour agrémenter les jardins d’ornement. Cependant, elles sont désormais protégées en Australie et Nouvelle-Zélande et leur commercialisation est réglementée.

Planche botanique représentant la fougère arborescente Dicksonia chrysotricha

Dicksonia chrysotricha : illustration botanique

La Dicksonia antarctica et la D. fibrosa supportent de courtes périodes de gel allant jusqu’à – 7 °C. Cependant, avec une protection hivernale elles semblent capables de supporter jusqu’à – 10 °C. La Dicksonia squarrosa, elle, est un peu moins rustique.

La Dicksonia ne forme pas un véritable tronc, mais un stipe composé d’un rhizome dressé et recouvert par l’empilement de la base des anciens pétioles et de racines aériennes. Celles-ci permettent à la fougère de capter l’humidité atmosphérique.  Le stipe est également couvert de nombreux poils bruns ou roux. Il mesure entre 20 et 60 cm de diamètre, et peut prendre une forme droite, courbée ou incurvée. Il est généralement solitaire, mais peut aussi se ramifier ou former des rejets. La D. squarrosa a plus souvent tendance à se ramifier que les autres espèces, et elle peut repartir du pied si le stipe principal meurt.

Le stipe de la Dicksonia est simplement constitué de restes de la croissance antérieure (anciens pétioles, anciennes racines…). Cela forme un milieu dans lequel les racines de la fougère se développent.

La silhouette des Dicksonia les fait ressembler à des palmiers, mais leur feuillage est beaucoup plus fin, plus gracieux et aéré. Dans son milieu d’origine, la Dicksonia antarctica atteint entre 5 et 15 mètres de hauteur. Cependant en culture sous nos climats il est rare qu’elle dépasse 2 ou 3 mètres de haut. Elle peut atteindre entre 2 et 4 mètres d’envergure, suivant l’âge de la plante et la taille des frondes.

Les fougères arborescentes poussent très lentement (3 à 5 cm par an) : ainsi il faut des années pour qu’elles développent un véritable stipe. Cela explique leur prix élevé.

Le feuillage et le stipe de la fougère arborescente Dicksonia

Une crosse de Dicksonia squarrosa, sur le point de se déplier pour former une fronde, le feuillage de la Dicksonia antarctica, et le stipe de la D. squarrosa (photos Krzysztof Ziarnek)

Comme chez les autres fougères, les frondes sont d’abord enroulées en crosse lorsqu’elles apparaissent au printemps, puis elles se déploient progressivement. Elles sont vert clair lorsqu’elles sont jeunes, et deviennent ensuite plus foncées. Elles sont regroupées en couronne tout en haut du stipe. Avec le temps, les frondes les plus basses finissent par tomber et de nouvelles apparaissent au sommet du stipe, ce qui permet à celui-ci de s’élever. Les frondes ont un aspect très léger et gracieux, car elles sont finement divisées. Elles sont portées par des pétioles couverts de poils bruns. Les frondes de la Dicksonia ressemblent à celles de fougères terrestres, comme la fougère-femelle, mais elles sont beaucoup plus grandes ! Celles de la Dicksonia antarctica mesurent entre 1 et 3 mètres de longueur.

Le feuillage de la Dicksonia est persistant. Cependant, sous un climat froid, la Dicksonia risque de perdre ses frondes en hiver, mais elles réapparaitront au début du printemps.

Comme les autres fougères, la Dicksonia ne donne pas de fleurs ni de graines, mais se reproduit par spores, qu’elle produit en été (elle doit être âgée d’au moins 15 ans pour produire les frondes fertiles qui portent ces spores !). Il s’agit de particules très fines, qui ressemblent à de la poussière. Les spores sont rassemblées dans de petits sacs (sporanges) et sont regroupées en petits amas appelées sores. Chez la Dicksonia, ces sores sont arrondies et recouvertes par des indusies, de petites membranes qui les protègent. Elles sont situées à la face inférieure des frondes fertiles, près de la marge des pinnules.

Lorsqu’elles sont mûres, les sporanges s’ouvrent pour libérer les spores, qui sont disséminées par le vent. Une fois au sol, elles germeront en présence d’eau et donneront naissance à des organismes intermédiaires, les prothalles, qui ressemblent à de la mousse et qui portent les organes sexuels. Après fécondation, de nouveaux petits plants de fougères apparaitront sur ces prothalles.

Les spores d'une fougère arborescente

Les spores de la Dicksonia sont regroupées au revers des frondes fertiles. Ici, Dicksonia antarctica (photo Jean-Michel Moullec)

Les principales variétés de Dicksonia

Les variétés les plus populaires

Fougère arborescente - Dicksonia antarctica


Hauteur à maturité
6.00 m

C’est la plus rustique et la plus connue des fougères arborescentes. Vraiment majestueuse, elle forme un stipe élancé et porte au sommet une couronne de grandes frondes. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS). C’est la fougère arborescente la moins difficile à réussir.

Fougère arborescente - Dicksonia fibrosa Pot de 3L/4L

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
3.00 m

Elle ressemble à la Dicksonia antarctica, mais a un stipe et des rachis bruns, plus sombres que celle-ci. Les frondes sont également d’une teinte un peu plus foncée. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Dicksonia squarrosa - Fougère arborescente


Hauteur à maturité
3.00 m

Cette Dicksonia est de taille plus modeste que la D. antarctica. Elle est également un peu moins rustique, et se destine plutôt à une culture en pot à rentrer sous abri pour l’hiver. Elle forme souvent plusieurs stipes et peut repartir du pied.

Si vous débutez dans la culture des fougères arborescentes, nous vous conseillons de choisir la D. antarctica, ou éventuellement la D. fibrosa, car la D. squarrosa est un peu plus délicate à cultiver.

Plantation

Où planter ?

La Dicksonia apprécie les régions humides, où il pleut régulièrement, et les hivers doux. Ainsi elle se plait particulièrement en Bretagne, en Normandie et au Pays Basque. La Dicksonia n’est pas une plante très rustique : vous pouvez la planter en pleine terre si vous habitez une région au climat très doux, par exemple près du littoral atlantique, sur le pourtour méditerranéen ou si vous bénéficiez d’un microclimat favorable. Dans les régions plus froides, il est préférable de la planter dans un grand pot et de l’abriter pour l’hiver. Elle n’est pas adaptée à l’atmosphère chaude et sèche des maisons : pour la cultiver en intérieur le mieux est de l’installer dans une serre ou véranda, si possible avec un système de brumisation.

La Dicksonia apprécie les expositions mi-ombragées ou ombragées, et a besoin d’une atmosphère humide. Plantez-la en situation protégée, abritée du vent et du soleil brûlant. Elle apprécie les sols frais, drainants, riches en matière organique, et de préférence acides ou neutres. Elle se plait dans le même type de conditions que les fougères terrestres plus classiques, mais a surtout besoin d’une atmosphère fraiche, pour éviter que les frondes et le stipe ne se dessèchent.

La Dicksonia antarctica est capable de supporter de courts épisodes de gel jusqu’à – 7 °C, voire – 10 °C avec une protection hivernale.

Quand planter ?

La meilleure période pour planter les fougères arborescentes est le printemps, après les dernières gelées.

Comment planter ?

En pleine terre :

  1. Commencez par placer le pot dans une bassine remplie d’eau afin de réhumidifier la motte.
  2. Creusez un trou de plantation, d’environ trois fois la taille de la motte.
  3. Ajoutez du compost bien décomposé, afin d’enrichir le sol.
  4. Sortez délicatement la fougère de son pot.
  5. Positionnez-la dans le trou de plantation, en veillant à ce que le stipe soit droit.
  6. Comblez le trou autour de la motte avec de la terre, puis tassez légèrement.
  7. Arrosez abondamment.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas consulter notre fiche-conseil sur la plantation des fougères arborescentes !

En pot :

  1. Préparez un grand pot en y plaçant un substrat riche et léger, par exemple un mélange de terreau de feuilles et de terre du jardin, additionné d’un peu d’écorces, de sable et de terre de bruyère.
  2. Placez la Dicksonia dans le pot, bien au centre, en veillant à ce que le stipe soit droit.
  3. Replacez du substrat tout autour, et tassez légèrement.
  4. Arrosez.
  5. Placez la fougère à mi-ombre, à un endroit abrité du vent et du froid.
  6. N’hésitez pas à installer un système d’arrosage automatique.
Fougère arborescente Dicksonia antarctica

Dicksonia antarctica (photo Stefano)

Entretien

La Dicksonia a besoin que son stipe reste toujours humide. Pour arroser, nous vous conseillons de verser de l’eau de pluie directement au sommet de celui-ci, au centre de la couronne de frondes. Elle ruissellera le long du stipe et le maintiendra humide. Arrosez également le substrat au pied de la fougère, tout en veillant à ce qu’elle ne stagne pas (risque d’asphyxie racinaire). Utilisez de préférence de l’eau de pluie plutôt que de l’eau du réseau. Vous pouvez aussi installer un arrosage automatique par exemple en fixant des goutteurs sur le haut du stipe. Si vous la cultivez dans une serre ou véranda, où l’air a tendance à être sec, n’hésitez pas à installer un système de brumisation, pour éviter que le stipe et le cœur de la couronne de frondes ne se dessèchent. Cette technique est utile également en extérieur, si l’atmosphère est sèche.

Au printemps et en été, si vous la cultivez en pot vous pouvez apporter un peu d’engrais liquide, une à deux fois par mois, pour favoriser sa croissance. Stoppez les apports d’engrais et réduisez les arrosages en automne et hiver.

Il est important de protéger la Dicksonia du froid en hiver : si vous la cultivez en pot, vous pouvez la rentrer dans une véranda ou une serre non chauffée. Si elle est en installée en pleine terre, coupez les frondes à la base avant les premières gelées, puis placez de la paille ou des feuilles mortes sur le sommet du stipe (au centre de la couronne de frondes) et autour, et emballez le tout avec un voile d’hivernage. Vous pouvez également conserver les frondes et les attacher entre elles autour du cœur de la fougère, afin de protéger le haut du stipe. Nous vous conseillons aussi de placer une bonne couche de frondes de fougères ou de paillage au sol, autour du stipe.

Si vous cultivez la Dicksonia en pot, nous vous conseillons de la rempoter chaque année ou tous les deux ans durant les premières années (lorsque les Dicksonia sont plus âgées, les rempotages peuvent être davantage espacés). Choisissez à chaque fois un pot légèrement plus grand que le précédent.

Comme les autres fougères, la Dicksonia n’est pas sensible aux maladies et parasites.

Si vous coupez le stipe d’une Dicksonia, la base ne repoussera pas, mais la partie supérieure a des chances de reprendre. Cela peut permettre de déplacer la plante, si elle est difficile à déraciner proprement.

Multiplication

Semis de spores

Il est possible de multiplier la Dicksonia en récoltant et en semant les spores. Cependant c’est une plante qui pousse très lentement, et il faudra patienter des années avant de la voir former un véritable stipe.

Si vous ne les semez pas aussitôt, conservez les spores au réfrigérateur.

Les spores sont minuscules, semblables à de fines poussières, et doivent être manipulés avec précaution.

  1. Préparez une terrine avec un mélange de terreau tamisé et de sable.
  2. Arrosez pour l’humidifier.
  3. Placez la terrine au micro-ondes pendant environ 10 minutes afin de stériliser le substrat. Cela évitera l’apparition de mousses ou de champignons.
  4. Attendez que le substrat refroidisse, puis dispersez délicatement les spores à la surface. Il ne faut pas les recouvrir de terre !
  5. Couvrez à l’aide d’un film plastique ou d’un couvercle transparent en verre, afin de maintenir le milieu stérile et saturé en humidité.
  6. Placez la terrine à un endroit lumineux, sans soleil direct, à une température comprise entre 16 et 20 °C.
  7. Si vous constatez par la suite que le substrat se dessèche, vous pouvez arroser ponctuellement par pulvérisation. L’eau est indispensable à la fécondation et à l’émergence de nouvelles fougères.
  8. Dès que les plantules de Dicksonia sont assez grandes pour être manipulées, rempotez-les dans des godets individuels.

Division de touffes

La Dicksonia squarrosa forme parfois des rejets au pied du stipe. Si vous avez la chance d’en avoir, vous pouvez les couper et les replanter. Cette technique est plus simple et plus rapide pour multiplier la Dicksonia que le semis de spores !

Association

Vous composerez facilement une ambiance exotique, un jardin à l’allure de jungle, en associant la Dicksonia à d’autres plantes au feuillage luxuriant ! Pensez par exemple aux Gunnéras, au Fatsia japonica, au Datisca cannabina, au Tetrapanax, et aux hostas géants, par exemple la variété ‘Empress Wu’, qui atteint jusqu’à 1,30 m en tous sens. Ces plantes créeront facilement un cadre luxuriant. Vous pouvez intégrer quelques plantes grimpantes, comme l’Akebia quinata. On apprécie son feuillage joliment découpé en cinq folioles ovales. Pensez également aux graminées, comme l’Hakonechloa macra, et aux bambous, par exemple le Phyllostachys nigra. Sans oublier les Hedychiums, qui en plus de leur feuillage généreux offrent en fin d’été une floraison au style très exotique, qui amènera de la couleur ! Vous pouvez leur associer des Crinum powellii et Cannas.

Inspiration pour associer les fougères arborescentes

La Dicksonia est idéale pour composer un jardin aux allures de jungle, avec d’autres plantes au feuillage luxuriant ! Crinum powellii, Dicksonia antarctica, Akebia quinata, Cycas, Fatsia japonica et Hedychium gardnerianum (photo JJ Harrison)

Les fougères arborescentes comme les Dicksonias sont parfaites pour accompagner le Cycas revoluta ! Cela donnera à votre jardin un petit air Jurassique ! Vous pouvez aussi intégrer d’autres fougères arborescentes, comme la Cyathea cooperi. Attention cependant, elle est un peu plus frileuse que la Dicksonia, et ne tolère pas les températures inférieures à – 5 °C. Le mieux est de la cultiver en pot et de la rentrer sous abri pour l’hiver afin de la protéger du froid. Pour accompagner ces fougères et cycas, vous pouvez aussi choisir un palmier adapté à l’ombre et aux sols frais, comme le Rhapidophyllum hystrix. Effet exotique garanti !

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire