Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Buphthalmum : plantation, culture

Le Buphthalmum en quelques mots

  • Il offre une longue floraison solaire tout l’été
  • Ses fleurs de marguerites jaune soleil attirent l’œil autant que les abeilles et papillons
  • Très rustique, il demande peu d’entretien
  • D’une grande facilité de culture, il aime le soleil
  • Il s’exprime aussi bien en massifs, jardinières ou potées

Le mot de notre experte

Avec sa floraison généreuse et radieuse, le Buphthalmum est une belle plante vivace à fleurs de marguerite, à l’instar du Buphtalmum salicifolia ou Buphtalme à feuilles de saule, son représentant le plus connu.

Son élégant feuillage vert sert d’écrin à de nombreuses marguerites jaunes d’or qui paraissent sans interruption, de juin à septembre. Avec son charme champêtre, il apporte gaieté et vivacité dans tous les jardins naturels et les jardins naturalistes. Il forme de belles touffes très florifères et mellifères de 60 cm de hauteur au maximum, dans des teintes chaudes.

C’est une plante vivace rustique, facile à cultiver dans tous les jardins, au soleil, en sol frais et bien drainé.

Avec nos Buphthalmum offrez-vous du soleil tout l’été pour fleurir un massif, une bordure ou une potée !

Buphthalmum, oeil de boeuf

Buphthalmum salicifolium

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Buphthalmum

Famille : Astéracées

Noms communs : Œil de bœuf

Floraison : Juin à septembre

Hauteur : 0,25 à 0,60 m

Exposition : Soleil

Sol : Riche, frais, bien drainé

Rusticité : -15 °C et au-delà

Le Buphthalmum ou Buphtalme à feuilles de saule, parfois surnommé « œil de bœuf », est une plante vivace issue de la famille des astéracées comme les marguerites et les asters. Seule l’espèce Buphtalmum salicifolia est cultivée à des fins ornementales dans nos jardins, mais elle a donné naissance à quelques variétés comme le Buphthalmum salicifolium ‘Dora’.

Buphthalmum, oeil de boeuf

Buphthalmum, planche botanique de 1878

On le rencontre à l’état sauvage à la lisière des bois ou dans les prairies ensoleillées sèches et rocailleuses, dans les Alpes, le Jura et en Alsace, parfois jusqu’à 1800 m d’altitude et dans certaines régions d’Europe centrale. C’est une vivace très vigoureuse, capable de résister à la sécheresse, comme au gel, jusqu’à -29°C.

A partir d’une souche ligneuse, la plante développe au printemps, une touffe buissonnante au port dense et dressé. Elle atteint 25 à 60 cm de hauteur.

Les nombreuses tiges simples ou rameuses, robustes et rugueuses portent un feuillage caduc de couleur vert franc mat. Les feuilles qui les ponctuent sont lancéolées, étroites comme celles du saule et légèrement dentées, d’où son nom vernaculaire « salicifolia », signifiant saule en latin. Disposées de façon alterne le long des tiges, elles mesurent une dizaine de centimètres de long.

Sur cette végétation légère, tout l’été, de juin- juillet à septembre de nombreuses petites fleurs en forme de marguerite jaune d’or éclosent inlassablement. Les tiges florales graciles portent alors à profusion ces capitules floraux solitaires de 5 cm de diamètre environ. Ils sont formés de ligules filiformes, pointus et frangés à leur extrémité, rayonnant autour d’un cœur de fleurons jaune soleil. La collerette s’étale presque horizontalement.

Cette généreuse floraison est mellifère et attire à elle les insectes butineurs et pollinisateurs, comme les papillons et les abeilles.  Elle fait partie de ces plantes qui participent à la biodiversité naturelle. Une fois la floraison terminée, les disques brunissent pour laisser place à des graines.

Buphthalmum, oeil de boeuf

Buphthalmum salicifolium touffe de leurs et zoom sur la floraison ; à droite Buphtalmum speciosum (© Leonora Enking)

Plantation du Buphthalmum

Où le planter ?

Le Buphthalmum salicifolium est d’une grande simplicité de culture. Il supporte les grands écarts de températures : les fortes chaleurs comme les gels féroces. Rustique jusqu’à au moins -25 °C, il s’installe dans toutes nos régions. Très adaptable quant à la nature du sol, il s’épanouira dans une bonne terre de jardin bien drainée qui reste relativement fraîche durant l’été, même s’il s’accommodera d’un sol ordinaire, ponctuellement sec et caillouteux, même calcaire. Pour le voir fleurir abondamment, une certaine humidité dans le sol est préférable. S’il supporte ponctuellement la sécheresse et la chaleur intense, il redoutera en revanche un sol saturé d’eau en hiver.

Offrez-lui un emplacement en plein soleil, voire à l’ombre légère dans les régions les plus exposées de notre pays.

Son allure champêtre et bon enfant et sa taille moyenne l’invite à dynamiser les bordures et les mixed-border, ou encore à fleurir le pied d’un mur bien exposé, comme les jardinières ou potées car il se prête également à la culture en pot.

Quand planter le Buphthalmum salicifolia ?

La meilleure période pour le planter a lieu au printemps de février à avril ou à l’automne de septembre à novembre, en dehors des périodes de sécheresse et quand tout risque de gel est écarté.

Buphthalmum, oeil de boeuf

Buphthalmum salicifolium

Comment le planter ?

En pleine terre

Un sol riche en matière organique lui permettra de bien fleurir. En sol très pauvre, nous vous conseillons de faire un apport de compost bien mûr.

  • Faites tremper le godet dans un seau d’eau afin d’humidifier la motte
  • Creusez un trou équivalent à 2 ou 3 fois la taille du godet
  • Si besoin, améliorez le drainage en étalant au fond du trou un couche de graviers, billes d’argile, pouzzolane
  • Mélangez une ou deux poignées de compost à la terre de jardin
  • Installez la motte et comblez sans enterrer le collet
  • Tassez très légèrement
  • Arrosez régulièrement après la plantation, surtout si la saison est sèche

En pot

Choisissez un pot de 30 à 50 cm percé en son fond pour faciliter l’évacuation de l’eau.

  • Etalez une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile) au fond du pot
  • Remplissez le pot avec un mélange de terre du jardin (1/2), de terreau pour plantes fleuries (1/2), et d’une poignée de compost
  • Plantez sans enterrer le collet et comblez
  • Arrosez très régulièrement, sans jamais laisser le substrat s’assécher

Culture et entretien

Une fois bien installé, le Buphthalmum réclame peu de soin. Il apprécie un sol qui reste frais durant l’été, surtout les premières années, il tolérera mieux la sécheresse passagère avec le temps. Le pied doit rester frais, en particulier en période de croissance et de floraison. En cas de fortes chaleurs, arrosez régulièrement mais sans l’inonder. Vous pouvez pailler en mai pour garantir au pied une fraîcheur suffisante en été.

Tous les ans au printemps, apportez deux ou trois poignées de compost mûr au pied par un léger griffage.

En pot, suivez davantage l’arrosage à la belle saison car la terre se dessèche plus rapidement. Laissez sécher le substrat entre deux arrosages. Apportez éventuellement un engrais pour plantes fleuries au printemps et en été. Rempotez votre plante chaque année dans du terreau neuf.

En été, supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure pour prolonger la floraison.

Après floraison, rabattez les tiges à 15 cm du sol à l’aide d’une cisaille.

Tous les 2 ans, au printemps ou à l’automne, divisez les touffes pour leur redonner de la vigueur.

Maladies et ennemis éventuels

Robuste, il est simplement menacé par les limaces et escargots qui peuvent se montrer friands de ses jeunes pousses au printemps. Découvrez nos astuces pour combattre naturellement les gastéropodes.

Multiplication

La méthode la plus simple pour multiplier le buphthalmum est la division de touffe, à effectuer de préférence au début du printemps.

  1. Avec une bêche tranchante, soulevez la touffe
  2. Découpez quelques éclats en conservant un maximum de racines
  3. Replantez immédiatement à l’emplacement voulu dans un sol bien préparé
  4. Arrosez et paillez

Associer au jardin

Les fleurs à la beauté radieuse du buphthalmum apportent vivacité et simplicité au jardin. Avec leur allure champêtre, elles s’intègrent parfaitement bien dans les jardins naturels et les jardins naturalistes aux côtés d’autres vivaces aussi faciles à vivre qu’elles.

Si vous le pouvez, plantez-le plutôt en masses. Au sein d’un massif de fleurs d’été, il formera des nappes colorées au milieu des vivaces à floraison estivale aux couleurs chaudes. Il pourra s’entourer d’autres fleurs de marguerites, comme des Echinacées, des Rudbeckia, des hémérocalles jaunes, des Heliopsis helianthoides ‘Mars’, des Leucanthemum ‘Banana Cream’ ou encore des gaillardes. Des dahlias (le Dahlia ‘Kelvin Floodlight’), seront également de bons compagnons. Quelques touffes de graminées comme les Miscanthus apporteront le flou à cette scène foisonnante.

Buphthalmum, oeil de boeuf

Rudbeckias, Dahlias jaunes, Miscanthus sinensis ‘Variegatus’ et hémérocalles jaunes accompagnent la floraison solaire des Buphthalmum

Des fleurs aux couleurs froides, celles des Sauges de Sibérie, la Verveine de Buenos Aires, des Asters, et des Veronicastrums offriront un contraste efficace jaune/bleu.

En bordure, il fera merveille aux côtés de petits Helenium, de dahlias nains (Happy Single),  de Sauges et d’heuchères au feuillage sombre (heuchère ‘Black Pearl’) qui valoriseront beaucoup ses teintes chaudes en créant un écrin coloré à son pied.

Buphthalmum, oeil de boeuf

Buphthalmum, accompagnés de verveine de Buenos Aires, de Veronicastrums et d’Asters pour une scène jaune et bleue

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire