Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Brunnera, Myosotis du Caucase : plantation, culture et entretien

Le brunnera en quelques mots

  • Le brunnera constitue un excellent couvre-sol pour l’ombre
  • Il offre de petites fleurs bleues au printemps, ressemblant beaucoup aux myosotis
  • Son feuillage est très décoratif, souvent marqué de taches argentées ou crème.
  • C’est une plante robuste et fiable, très facile à cultiver

Le mot de notre Experte

Le brunnera est une vivace de sous-bois qui offre une jolie floraison printanière et un feuillage très décoratif. Les fleurs bleues, étoilées et délicates, ressemblent beaucoup à celles du myosotis ! Elles s’accordent à merveille aux teintes du feuillage. Le brunnera forme des touffes denses et assez larges, ce qui en fait un couvre-sol idéal. Les feuilles, cordiformes, sont souvent vert foncé avec des motifs gris argenté, à l’image du brunnera ‘Jack Frost’.

Le brunnera compte parmi les plus belles plantes des jardins d’ombre. C’est une vivace décorative presque toute l’année, sauf en hiver, car son feuillage est caduc. Ses teintes sont fraiches et plutôt claires. Il est précieux pour apporter de la luminosité dans les zones ombragées du jardin.

Le brunnera est une plante robuste, rarement atteinte par des maladies. Elle est très facile à cultiver, et ne demande pas vraiment d’entretien. Elle se plait en sous-bois, sur un terrain frais et humifère, et craint seulement la sécheresse estivale. Grâce à son feuillage dense et large, le brunnera est le couvre-sol parfait pour l’ombre ! Il empêche les mauvaises herbes de pousser. Il s’étend progressivement et a tendance à se ressemer spontanément, pouvant ainsi se naturaliser au jardin !

 

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Brunnera macrophylla

Famille : Boraginaceae

Noms communs : Myosotis du Caucase, Buglosse de Sibérie

Floraison : avril - mai

Hauteur : entre 30 et 50 cm

Exposition : mi-ombre

Sol : frais, humifère

Rusticité : entre – 25 et – 30 °C

Les Brunneras sont des plantes vivaces de sous-bois, originaires des forêts humides d’Europe de l’Est et du nord-ouest de l’Asie (Caucase, Turquie, Sibérie…). Bien que les Brunneras comptent trois espèces, c’est le Brunnera macrophylla qui est de loin le plus cultivé. Il a donné naissance à de nombreuses variétés horticoles, sélectionnées pour leurs qualités ornementales. Les deux autres espèces sont Brunnera sibirica et Brunnera orientalis.

Comme l’indique son nom commun (Myosotis du Caucase), le Brunnera macrophylla est originaire du Caucase. Il y pousse spontanément en sous-bois, dans les forêts. C’est ce qui explique qu’on le cultive à l’ombre dans les jardins, pour retrouver des conditions proches de son milieu naturel. Le brunnera est également une plante très rustique.

Le Brunnera a été nommé ainsi en hommage au botaniste et médecin suisse Samuel Brunner (1790 – 1844). Le nom d’espèce macrophylla signifie « à larges feuilles ». Le brunnera est proche de l’Anchusa (Buglosse), et on le trouve d’ailleurs parfois sous le nom (synonyme) d’Anchusa myosotidiflora (= « Buglosse à fleurs de myosotis »). En français, il prend les noms de Myosotis du Caucase, Buglosse du Caucase, Buglosse de Sibérie…

Le brunnera appartient à la famille des Boraginacées, la famille de la bourrache, de la phacélie, des pulmonaires, et de la consoude ! Il est très proche de l’Anchusa ainsi que du Myosotis. Ces trois plantes se ressemblent énormément au niveau de leurs floraisons. Elles portent toutes de petites fleurs bleues, étoilées, à cinq lobes. Le brunnera semble être un myosotis vivace à grandes feuilles !

 

Myosotis du Caucase (Brunnera), Buglosse et véritable Myosotis

Les Brunnera, Anchusa et Myosotis sont trois plantes très proches ! Dans l’ordre, Brunnera macrophylla, Anchusa azurea (photo Zeynel Cebeci) et Myosotis alpestris (photo Jerzy Opioła)

 

Il est également assez frappant de constater la ressemblance entre les fleurs d’Omphalodes (une autre Boraginaceae) et celles du Brunnera. Les fleurs de la variété Omphalodes cappadocica ‘Starry Eyes’ (bleu au centre, blanc sur l’extérieur) semblent être l’exact opposé du Brunnera ‘Starry Eyes’… Rien d’étonnant à ce que ces deux variétés aient le même nom !

Le brunnera pousse plutôt rapidement et forme de larges touffes de feuillage dense, ralentissant la croissance des mauvaises herbes. Il constitue un excellent couvre-sol pour les situations ombragées. Il mesure entre 30 et 50 cm de hauteur. Le Brunnera sibirica est une espèce vigoureuse qui s’étend largement grâce à ses rhizomes traçants, sans pour autant devenir envahissante.

Une fois bien installé, le brunnera peut prospérer assez longtemps au jardin. D’autant plus qu’il a parfois tendance à se ressemer et se naturaliser !

Le brunnera fleurit au printemps, pendant environ deux mois, généralement en avril et mai. Mais, en fonction du climat et de la variété, la floraison peut commencer dès le mois de mars, ou durer jusqu’en juin. Les hampes florales émergent en même temps qu’apparaissent les jeunes feuilles. En coupant les fleurs fanées et en arrosant le brunnera en été, il peut arriver qu’il offre une seconde floraison, plus tardive (fin d’été – automne).

Les fleurs du brunnera ont une teinte très délicate. Elles sont généralement bleues, du même bleu que celles des myosotis ! Un bleu clair et doux, porcelaine, nuancé par un petit cercle blanc au centre. Bien qu’elles soient moins fréquentes, quelques variétés offrent des fleurs blanc pur. Les fleurs peuvent aussi être bicolores, bleues et blanches, comme chez la variété ‘Starry Eyes’.

Les fleurs délicates du brunnera

La floraison légère et vaporeuse du Brunnera macrophylla (photo Agnieszka Kwiecień) / les fleurs bicolores du Brunnera ‘Starry Eyes’

Par leur forme et leur couleur, les fleurs du brunnera sont très semblables à celles des myosotis. Elles sont petites, mesurant entre 4 et 8 mm de diamètre, et ont un aspect très délicat. Elles sont étoilées, divisées en cinq segments assez larges et arrondis, qui correspondent à cinq pétales soudés. Les organes reproducteurs (étamines et pistil) ne sont pas visibles. Les fleurs du brunnera sont rassemblées en panicules, qui atteignent une vingtaine de centimètres de longueur. La floraison a un aspect très léger : les fleurs ressemblent à de petites étoiles bleues qui flotteraient au-dessus du feuillage.

La floraison du brunnera a en plus l’avantage d’être mellifère, elle attire les insectes pollinisateurs.

Le brunnera est apprécié pour son feuillage très décoratif ! Celui-ci est intéressant pour ses couleurs et les motifs qui se dessinent sur le limbe. De plus, le feuillage est particulièrement dense. Ainsi, lorsqu’il est bien installé, le brunnera empêche les mauvaises herbes de pousser ! Il occupe parfaitement le terrain, ne leur laissant pas la place de se développer.

Les feuilles sont grandes et larges, en forme de cœur (cordiformes), et mesurent jusqu’à 15-20 cm de longueur. Les feuilles sont plus petites avant la floraison, et deviennent plus amples par la suite. Elles sont simples, entières, non divisées. Elles forment deux lobes à la base, autour du pétiole, et se terminent en pointe à l’extrémité. Elles ont des contours assez arrondis, en courbes douces. Par leurs formes et leurs couleurs, les feuilles du brunnera peuvent faire un peu penser à celles des hostas. Les feuilles basales sont portées par un très long pétiole… Tandis que le pétiole se raccourcit pour les feuilles insérées vers le haut de la tige florale, qui deviennent progressivement sessiles (= sans pétiole, le limbe étant directement rattaché à la tige).

Le feuillage a une texture rugueuse, rêche, et poilue. Les nervures sont bien visibles, en relief, et donnent à la feuille un aspect gaufré.

Le feuillage est d’un vert assez foncé, mais frais en même temps, sur lequel viennent se dessiner des motifs de couleur gris argenté. Il est fréquent que les nervures ressortent en vert sur le reste du limbe argenté, composant de superbes motifs, très fins, comme de la dentelle. Certaines variétés ont seulement des taches grises, comme le Brunnera ‘Langtrees’, tandis que d’autres sont presque totalement argentées (Brunnera ‘Looking Glass’). On trouve aussi quelques variétés à feuillage vert clair, voire jaune doré (Brunnera ‘Green Gold’). Enfin, le Brunnera ‘Dawson’s White’ a des feuilles vertes largement marginées de blanc crème. Ainsi, les brunneras sont des plantes précieuses pour apporter beaucoup de luminosité et de fraicheur dans un jardin de sous-bois !

 

Les feuilles du Myosotis du Caucase

Les brunneras offrent des feuillages variés ! Dans l’ordre, les brunneras ‘Looking Glass’, ‘Dawson’s White’, ‘Jack Frost’ et ‘Green Gold’

 

Le brunnera ‘King’s Ransom’ a la particularité de combiner des feuilles marginées de crème (comme chez ‘Hadspen Cream’) sur un fond argenté avec des nervures vertes (comme ‘Jack Frost’) ! Un mélange surprenant qui rend le feuillage très clair, comme « givré ».

On trouve des variétés très originales et impressionnantes, comme ‘Looking Glass’, et des brunneras à l’aspect bien plus naturel, sauvage. Pour un jardin de style naturel, privilégiez plutôt les espèces botaniques, comme Brunnera macrophylla ou sibirica… ou éventuellement, ‘Langtrees’.

Les fleurs sont parfaitement mises en valeur par le vert du feuillage. Ce sont deux teintes qui s’harmonisent à merveille, pour donner un aspect très frais et naturel !

Le seul défaut du brunnera est que son feuillage est caduc. Il disparait donc en automne, et les jeunes feuilles réapparaissent au printemps, en même temps que les tiges florales.

Bien que le brunnera s’étende progressivement grâce à ses rhizomes et en se ressemant spontanément, ce n’est pas une plante envahissante.

Les principales variétés de Brunnera

Les variétés les plus populaires

Brunnera macrophylla Jack Frost - Myosotis du Caucase en godet de 9 cm

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
50 cm

C’est notre variété star ! Elle offre de petites fleurs bleues et porte de superbes feuilles argentées sur lesquelles se détachent des nervures vertes, dessinant des motifs très fins. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Brunnera macrophylla - Myosotis du Caucase

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
45 cm

Il s’agit de l’espèce-type, telle qu’on la trouve dans la nature. Ses feuilles sont vertes, plus ordinaires que la plupart des variétés, mais néanmoins très belles, mettant bien en valeur la floraison bleue. Elle a tendance à se ressemer spontanément !

Brunnera macrophylla Langtrees - Myosotis du Caucase

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
40 cm

Cette variété possède un feuillage vert, simplement parsemé de taches argentées, qui viennent l’éclairer ponctuellement... Un feuillage à la fois délicat et original !

 

Nos variétés préférées

Brunnera macrophylla Looking Glass - Myosotis du Caucase

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
40 cm

Le brunnera ‘Looking Glass’ porte des feuilles presque entièrement argentées, contrastées uniquement par un fin liseré vert sur le pourtour du limbe, et par quelques minces nervures, vertes également. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Brunnera macrophylla Mr Morse - Myosotis du Caucase en godet de 9 cm

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
40 cm

Il s’agit d’un brunnera très proche de la variété ‘Jack Frost’, mais qui s’en distingue par ses fleurs blanc pur ! Ses feuilles ont une belle teinte argentée, sur laquelle ressortent les nervures vertes.

Brunnera macrophylla Alexander's Great - Myosotis du Caucase

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité
60 cm

Ce brunnera porte des feuilles gris argenté, nuancées par des nervures vertes. Il ressemble à la variété ‘Jack Frost’, mais en bien plus grand... il s’agit d’une variété géante !

Brunnera macrophylla Hadspen cream - Myosotis du Caucase

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
40 cm

Cette variété porte de belles feuilles joliment marginées de crème, de façon irrégulière. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

 

Les autres variétés à découvrir

Brunnera macrophylla Green Gold - Myosotis du Caucase

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité
30 cm

Un brunnera assez différent par son feuillage, non pas argenté, mais vert doré. Une variété précieuse pour illuminer une zone d’ombre au jardin !

Brunnera macrophylla Starry Eyes - Myosotis du Caucase

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
35 cm

Ce brunnera se démarque par ses fleurs bicolores, blanches au centre et bleues sur l’extérieur ! Les feuilles sont vertes, uniformes et cordées, mettant bien en valeur la floraison.

Brunnera sibirica - Myosotis du Caucase

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
40 cm

Il s’agit d’une espèce botanique, originaire de Russie, et particulièrement vigoureuse. Elle s’étale largement grâce à ses rhizomes traçants, et forme un très bon couvre-sol.

Plantation

Où planter ?

Comme le brunnera est une plante qui pousse naturellement en sous-bois, il se plaira si vous l’installez à l’ombre des arbres. L’idéal est une situation mi-ombragée, par exemple qui laisse passer le soleil du matin… Le brunnera est parfait sous des arbres caducs. Il supporte néanmoins le soleil si le sol reste bien frais. Évitez dans tous les cas les situations brûlantes. Les brunneras à feuillage argenté ou doré sont précieux pour apporter de la luminosité dans les coins ombragés du jardin. Si vous habitez le nord de la France, vous pouvez l’installer au soleil, tandis que dans une région chaude, mieux vaut planter le brunnera à l’ombre !

Le brunnera se plaira sur un terrain riche en humus. L’idéal est un substrat de type terre de sous-bois, sol forestier. N’hésitez pas à apporter du compost bien décomposé au moment de la plantation.

Le brunnera a besoin d’un sol frais. Évitez de le cultiver si votre terrain est particulièrement sec et caillouteux. Contrairement à beaucoup de plantes, il tolère les terres argileuses et assez lourdes. S’il est installé dans un sol frais, le brunnera supportera une situation ensoleillée.

Vous pouvez planter le brunnera en pot. Il faudra cependant être un peu plus vigilant pour que le substrat reste frais (arrosages plus fréquents qu’en pleine terre).

Vous pouvez placer le brunnera dans un massif de vivaces à floraison printanière, dans une bordure, ou l’intégrer dans un jardin de sous-bois, pour une scène très naturelle.

Quand planter ?

Nous vous conseillons de planter le brunnera plutôt en automne (octobre – novembre). Ainsi, il aura le temps de bien s’installer avant l’hiver, pour pouvoir fleurir au printemps. Mais il est aussi possible de le planter au début du printemps.

Comment planter ?

Il est préférable de respecter environ 40 cm de distance entre les plants de brunnera.

Pour planter vos brunneras :

  1. Placez la motte dans une bassine remplie d’eau.
  2. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte. Nous vous conseillons d’apporter du compost ou du fumier bien décomposé, car le brunnera aime les sols riches en matière organique.
  3. Positionnez votre plante dans le trou de plantation, le collet affleurant la surface de la terre.
  4. Replacez le substrat tout autour, puis tassez avec le plat de la main.
  5. Arrosez généreusement.

Continuez à arroser dans les semaines qui suivent la plantation.

Nous vous suggérons d’installer un paillage au pied de votre brunnera. Cela aidera à maintenir un sol frais et ralentira la croissance des mauvaises herbes.

Brunnera macrophylla, en fleurs

 

Entretien

Le brunnera nécessite très peu d’entretien. Comme il apprécie un sol frais, vous pouvez arroser durant l’année de la plantation. Par la suite, il devrait se passer d’arrosages, sauf en cas de sécheresse estivale. Les arrosages devront être un peu plus importants si vous le cultivez en pot, car le substrat sèche plus rapidement.

N’hésitez pas à apporter chaque année un peu de compost bien décomposé au pied des brunneras, afin d’enrichir le sol et de favoriser une floraison généreuse. Faites-le en automne.

Il est également préférable de couper les tiges florales une fois qu’elles sont fanées. Cependant, vous pouvez en laisser quelques-unes en place si vous souhaitez que la plante se ressème d’elle-même.

Nous vous conseillons de déposer une couche de paillage au pied de vos brunneras : Bois Raméal Fragmenté (BRF), feuilles mortes… Cela enrichira le sol en matière organique, tout en limitant la pousse des mauvaises herbes, et en préservant un sol frais plus longtemps ! Les conditions se rapprocheront de celles que l’on trouve en forêt, le milieu naturel des brunneras.

Le feuillage a tendance à devenir moins beau en été, c’est pourquoi nous vous conseillons alors de couper les anciennes feuilles à la base, vers le mois d’août. Cela encourage le brunnera à produire de nouvelles feuilles, plus esthétiques. Comme le brunnera est une plante caduque, son feuillage sèchera ensuite en automne. Mieux vaut laisser les feuilles mortes sur la souche pendant la mauvaise saison, car elles la protègent, et les couper seulement à la fin de l’hiver.

Le brunnera n’est sensible ni aux maladies, ni aux ravageurs. Il arrive parfois que les limaces et escargots grignotent le feuillage, mais ce n’est pas si fréquent. Le brunnera n’est pas la plante qu’ils préfèrent !

Multiplication

Nous conseillons plutôt les techniques végétatives, comme la division de touffes, bien qu’il soit aussi possible de multiplier les brunneras en bouturant les racines. Il arrive souvent que les brunneras se ressèment d’eux-mêmes. Vous pouvez récupérer les jeunes plantules issues de ces semis spontanés, pour les installer à un autre emplacement. Cependant, les plantes provenant d’un semis risquent de perdre les spécificités de la variété (panachure du feuillage).

Division de touffes

Le brunnera est facile à diviser. Cette technique a l’avantage d’être assez rapide et elle permet de conserver des variétés fidèles. Vous pouvez le faire en automne ou en fin d’hiver (mars). Choisissez une touffe importante, en place depuis plusieurs années.

Pour diviser le myosotis du Caucase :

  1. Préparez des pots avec du terreau. Arrosez afin qu’il soit bien humide.
  2. Déterrez une touffe âgée d’au moins trois ans, délicatement afin de ne pas abimer le système racinaire.
  3. Dégagez le surplus de terre autour des racines.
  4. Coupez la souche, de façon nette, avec un couteau aiguisé, pour obtenir plusieurs fragments.
  5. Il est préférable de supprimer une partie des feuilles, pour n’en garder que quelques-unes et équilibrer ainsi le volume des racines et du feuillage.
  6. Replantez les fragments issus de la division, et tassez tout autour pour assurer un bon contact entre les racines et le substrat.
  7. Pensez à bien arroser.

Associer le Brunnera au jardin

Pour une scène très naturelle, le brunnera peut être installé en sous-bois avec des fougères, hostas et epimédiums. Privilégiez aussi les plantes que l’on trouve spontanément dans les forêts en France : Paris quadrifolia, Allium ursinum, Aspérule odorante (Gallium odoratum), Jacinthes des bois (Hyacinthoides non-scripta), Sceaux de Salomon… Profitez des fleurs blanches de l’anémone des bois (Anemone nemorosa). Les brunneras se marient très bien également avec les pulmonaires, des plantes dont ils sont très proches, qui ont aussi un feuillage décoratif et une floraison printanière dans les mêmes tons. Leur utilisation et conditions de culture sont assez similaires !

 

Inspiration pour associer le Brunnera dans un jardin ombragé

Une idée d’association pour un jardin de sous-bois : Anemone nemorosa (photo Pandano), Polygonatum multiflorum (photo Radio Tonreg), Pulmonaire et Brunnera macrophylla (photo Maulaff)

 

Comme il aime les environnements frais, voire humides, vous pouvez placer le brunnera près d’un point d’eau, d’un bassin ou d’un petit ruisseau, en compagnie de fougères, Iris pseudacorus et primevères asiatiques. Vous obtiendrez un espace très apaisant, idéal pour se ressourcer !

Le brunnera peut également être installé en massif, pour composer une superbe scène de printemps, avec des primevères (comme Primula veris, le Coucou, ou Primula denticulata), et bulbes printaniers. Associez-le par exemple à la floraison élégante et délicate des tulipes botaniques, des scilles (comme Scilla siberica), muscaris et narcisses (Narcissus poeticus). Le brunnera est parfait pour accompagner d’autres plantes assez libres, naturelles, comme les ancolies.

Pour créer des contrastes de formes et de couleurs, vous pouvez associer le brunnera à d’autres feuillages décoratifs. Plantez-le avec des hostas, ophiopogons, luzules et pulmonaires. Découvrez aussi le feuillage original de Paris polyphylla. Vous pouvez obtenir un superbe effet de contraste avec le feuillage doré de Lysimachia nummularia. Profitez également des carex, et notamment du feuillage fin et lumineux du Carex oshimensis ‘Evergold’.

Vous pouvez aussi associer le brunnera à des arbustes à floraison printanière. Placez-le aux côtés de la floraison blanche des Deutzia, des spirées, ou de quelques viornes, comme Viburnum burkwoodii et Viburnum plicatum.

Ressources utiles

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire