Découvrez 7 arbustes de haie à la floraison printanière éclatante

Découvrez 7 arbustes de haie à la floraison printanière éclatante

Notre sélection pour haie mixte ou libre

Sommaire

Mis à jour le 27 Mars 2024  par Leïla 6 min.

L’arrivée du printemps est synonyme de renouveau dans le jardin. C’est le moment où la nature se réveille, apportant avec elle une explosion de couleurs et de parfums. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir 7 arbustes de haie qui se distinguent par leur beauté et leur capacité à transformer votre jardin dès les premiers jours du printemps.

Ces arbustes de haie printanière ont été sélectionnés pour leur diversité et leur adaptabilité à différents climats et types de sol. Que vous souhaitiez créer une haie basse pour délimiter subtilement votre espace ou une haie plus haute pour préserver votre intimité, vous trouverez dans cette liste des espèces capables de répondre à vos besoins tout en offrant un beau spectacle floral.

Difficulté

Cognassier du Japon 'Flocon Rose'

Commençons par le plus précoce : le Cognassier du Japon ‘Flocon Rose’, issu de Chaenomeles speciosa, enchante les jardins tôt au printemps, voire en fin d’hiver, par sa floraison abondante en fleurs rosées. Cet arbuste caduc et légèrement épineux se distingue par sa forme touffue et évasée. En automne, il se pare de petits coings jaunes et aromatiques, appréciés une fois cuits. Sa culture est aisée en haie libre et il se montre particulièrement robuste.

Adapté à diverses conditions de sol et d’exposition, il prospère aussi bien au soleil qu’à mi-ombre. Avec le temps, il forme un buisson imposant, atteignant environ 2 mètres en hauteur et en largeur. Sa floraison s’étale de mars à début mai et se compose de fleurs mellifères roses à blanc rosé, regroupées par trois à cinq, qui émergent sur les rameaux de l’année précédente.

Les feuilles, apparaissant après les fleurs, sont d’un vert luisant attrayant, et forment un feuillage dense. En automne, elles jaunissent avant de tomber, laissant place aux fruits. Le Cognassier du Japon ‘Flocon Rose’ s’intègre parfaitement en haie avec d’autres arbustes parfumés à floraison décalée, tels que le Lonicera fragrantissima ou les lilas.

Cognassier du Japon à fleurs roses

Lilas ou Syringa vulgaris 'Primrose'

Le Lilas ‘Primrose’, peu diffusé, se révèle être une variété exceptionnelle parmi les lilas, grâce à ses inflorescences printanières d’un jaune pâle qu’on n’observe jamais chez les lilas. Ses fleurs simples, regroupées en épis denses, apportent une touche de douceur et de délicatesse au jardin, tout en diffusant un parfum captivant. Cet arbuste, doté d’un feuillage sombre et de grappes florales crémeuses, devient un spectacle saisissant au printemps. Sa silhouette est majestueuse, souvent formée de plusieurs troncs.

Après une période de délaissement au profit des lilas d’origine américaine ou asiatique, le Lilas d’Europe et ses hybrides connaissent un renouveau, à l’image des roses anciennes. ‘Primrose’ a été découvert aux Pays-Bas en 1949. Il a obtenu un Award of Garden Merit par la Royal Horticultural Society.

Avec un port érigé et une hauteur généralement inférieure à 3 mètres, ‘Primrose’ fleurit en avril ou mai. Il s’intègre harmonieusement avec d’autres lilas de couleurs variées ou au sein de haies mixtes, aux côtés de rosiers, prunus et pommiers d’ornement crée un spectacle enchanteur au printemps.

Lilas à fleurs jaune pâle

Camélia 'Paul Sérusier'

Le Camélia ‘Paul Sérusier’ se distingue par sa vigueur et sa capacité à produire abondamment de grandes fleurs semi-doubles d’un rose éclatant entre avril et mai. Avec son port dressé et une croissance rapide, cet arbuste trouve sa place en haies auxquelles il apporte une touche d’élégance durable grâce à son feuillage persistant. C’est un choix de prédilection pour les jardins bénéficiant d’un climat doux et humide.

Issu du Camellia reticulata, ‘Paul Sérusier’ partage avec son ancêtre des feuilles larges et une floraison impressionnante tant par la taille que par la couleur de ses fleurs. En dix ans, il atteint environ 1,50 m de hauteur pour 1 m d’envergure, et continue de s’étoffer jusqu’à atteindre 2,30 m de hauteur pour 1,25 m de largeur à maturité. Ses fleurs, d’un rose vif captivant, se composent de pétales arrondis et fermes, entourant un cœur d’étamines jaunes, et tombent une fois fanées pour laisser un arbuste toujours impeccable.

Le feuillage persistant, composé de grandes feuilles elliptiques, vert sombre et légèrement lustré, ajoute à l’attrait de cet arbuste, qui résiste jusqu’à des températures de -10/-12°C, bien que ses boutons floraux puissent souffrir en dessous de -5°C. Le Camélia ‘Paul Sérusier’ prospère dans les sols acides, humifères et bien drainés, préférant les expositions mi-ombragées à ombragées.

En haie, il s’associe harmonieusement avec d’autres plantes acidophiles telles que le laurier des montagnes ou le Deutzia pour une composition riche en couleurs et en textures.

arbuste Camelia à fleurs roses

Sureau 'Black Lace'

Le Sureau ‘Black Lace’ (Eva) offre un feuillage unique, finement découpé, évoquant les érables japonais, d’un pourpre profond presque noir, qui conserve sa teinte jusqu’à la chute des feuilles en automne. En mai et juin, il s’embellit de délicates ombelles rose pâle virant au blanc crème, sublimées par le contraste avec son feuillage sombre. Ces fleurs, bien mellifères, laissent ensuite place à des baies rouges puis noires attirant les oiseaux. Cet arbuste, qui s’adapte à une grande variété de sols, affiche une rusticité exemplaire.

‘Black Lace’ se distingue par son port buissonnant et étalé, pouvant atteindre 2,50 m de hauteur pour 3 m de largeur à maturité. Facile à cultiver, ce Sureau s’intègre parfaitement dans une haie libre. Associé à des viornes-obier, weigelias, seringats, il crée des compositions végétales harmonieuses et pleines de charme. Le Sureau ‘Black Lace’ est une option versatile et esthétique qui enrichit la biodiversité.

Sureau à feuillage pourpre

Ribes odoratum ou Groseillier doré

Le Ribes odoratum ou Groseillier doré est un arbuste caduc aux grappes pendantes de fleurs jaunes qui dégagent un parfum délicat, mais bien présent. Bien que ses fruits noirs de l’été soient comestibles, ils sont généralement considérés comme ayant peu d’intérêt gustatif. Ce groseillier est particulièrement apprécié pour sa rusticité et se prête bien à la création de haies libres.

Originaire d’Amérique du Nord, le groseillier doré atteint en moyenne 2 mètres de hauteur et de largeur. Sa nature touffue et son port buissonnant et arrondi, avec des jeunes pousses pubescentes évoluant en rameaux inermes (sans épines), en font un arbuste à la végétation dense et attrayante. La floraison survient en avril-mai, après l’apparition des feuilles, et se caractérise par des grappes de petites fleurs jaunes.

Le feuillage du Ribes odoratum apparait tôt au printemps, il est composé de feuilles dentées vert clair qui prennent une belle teinte rouge pourpre à l’automne. Pour une croissance optimale, plantez cet arbuste dans un sol ordinaire, profond, même calcaire, riche et frais. Il s’épanouira aussi bien à mi-ombre qu’en plein soleil. Installez-le dans une scène printanière avec un Oranger du Mexique et un Exochorda ‘The Bride’.

Groseiller à fleurs jaunes

Deutzia 'Pride of Rochester'

Le Deutzia ‘Pride of Rochester’ est un cultivar ancien qui continue de séduire par sa vigueur et sa floraison spectaculaire. Cet arbuste caduc se distingue par un port dressé et souple, s’embellissant au printemps de boutons roses qui s’épanouissent en pompons blancs doubles. Il attire également l’attention en automne grâce aux couleurs chatoyantes de son feuillage.

Récompensé par un Award of Garden Merit de la Société Royale Horticole pour ses qualités exceptionnelles, ‘Pride of Rochester’ peut atteindre 3 mètres de hauteur pour 2 mètres d’envergure et présente une croissance rapide et un port qui s’évase avec l’âge. Ses feuilles lancéolées arborent un vert profond sur le dessus et un vert plus clair en dessous. La floraison est parfumée et se déroule en mai et juin.

Le Deutzia ‘Pride of Rochester’ nécessite une attention particulière pour éviter les effets néfastes de la sécheresse et des sols peu profonds, mais tolère bien le calcaire. Il est conseillé de le protéger du soleil direct et des vents forts pour préserver sa magnifique floraison. Dans une haie mixte, cet arbuste forme de belles associations avec d’autres plantes à floraison printanière ou estivale, comme la spirée de printemps de Van Houtte, des églantiers ou buddleias, ainsi qu’avec des feuillages persistants.

Deutzia à fleurs blanches

Kolkwitzia amabilis 'Maradco'

Le Kolkwitzia amabilis ‘Maradco’ capte l’attention dès le printemps par ses jeunes feuilles dorées qui illuminent le jardin. Ces dernières mettent en valeur une floraison en corymbes denses de petites clochettes rose tendre et lilas, dégageant un parfum agréable par temps chaud. Cet arbuste caduc se distingue par sa rusticité et sa faible demande en eau, s’adaptant facilement à différents types de sol et de climats.

Le Kolkwitzia amabilis ‘Maradco’, développe un port buissonnant et légèrement étalé qui lui confèrent une silhouette élégante, avec des tiges qui s’inclinent sous le poids des fleurs à la fin du printemps. En quelques années, cet arbuste peut atteindre environ 2 mètres de hauteur et de largeur.

Les feuilles, passant du jaune au vert acide en été, précèdent la floraison d’avril et mai et peuvent adopter de magnifiques teintes pourprées à l’automne. Avec l’âge, l’écorce brune de l’arbuste s’exfolie, ajoutant un intérêt visuel supplémentaire. Le Kolkwitzia ‘Maradco’ ne demande qu’à être protégé des vents dominants pour préserver sa floraison. Le kolkwitzia est très apprécié à l’étranger pour son raffinement et sa robustesse, se prêtant à diverses utilisations paysagères. En haie libre, on l’accompagne d’abélias, tamaris ou cotinus.

Kolkwitzia à feuillage jaune

Commentaires

Lilas 'Primrose'