Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
séchage des feuilles de mélisse
conseil

Comment faire sécher les feuilles de mélisse ?

4 techniques pour conserver leur saveur et leurs bienfaits

Plante vivace aromatique et médicinale, la mélisse officinale est connue pour ses propriétés apaisantes. Cousine de la menthe et du thym, elle se cultive dans toutes les terres, même les plus rocheuses et les plus maigres. Exubérante, elle offre une belle végétation d’un beau vert frais qui disparait en hiver, avant de revenir au printemps.

À l’espèce la plus courante, la Mélisse officinale, il existe une sous-espèce aux mêmes propriétés, mais dégageant une senteur d’orange et une saveur de mandarine : la Melissa officinalis ssp. altissima. Sans oublier la Melissa officinalis Aurea, avec son intense parfum citronné et son feuillage panaché de vert et d’or, véritable touche lumineuse dans le jardin ou le balcon.

Quelle que soit la variété de mélisse retenue, les conditions de culture et de récolte, ainsi que les techniques de séchage et les bienfaits restent identiques.

Quand récolter la mélisse ?

De culture facile, la Mélisse pousse aisément dans toutes les régions de France. Idéalement, elle est plantée entre février et avril dans un endroit légèrement ombragé bénéficiant d’un bon ensoleillement. Elle peut être cultivée au potager en compagnie d’autres aromatiques et médicinales comme la sauge ou la verveine citronnelle.

En pot ou en pleine terre, la récolte de la mélisse s’opère avant la floraison, soit le matin après l’évaporation de la rosée, soit en fin d’après-midi. Il suffit de déposer les feuilles fraîches, découpées à l’aide de ciseaux ou d’un sécateur à mains, dans un panier, un bol ou un sac. À noter qu’il est possible d’en récolter aussi à la fin de l’été lorsque les tiges commencent à sécher naturellement, là encore, avant la rosée du matin.

Quand est-ce qu’il faut récolter les feuilles de mélisse pour les sécher ?

⇒ Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la culture de la mélisse.

À quelles techniques recourir pour faire sécher les feuilles ?

Pour profiter de ses vertus apaisantes tout au long de l’année, vous pouvez sécher les feuilles de mélisse et conserver ainsi toutes leurs propriétés, sans perdre son odeur citronnée. En effet, la déshydratation permet d’allonger la durée de conservation de la plante, tout en préservant ses nutriments et sa saveur.

Pour cela, il existe plusieurs techniques possibles :

  • Séchage en plein soleil

Cette technique de séchage de la mélisse nécessite que certaines conditions météorologiques soient réunies : elle ne peut se faire que par beau temps et sous une température extérieure supérieure ou égale à 30 °C. Si tel est le cas, il faut couper des rameaux entiers de mélisse avant sa floraison, les nettoyer à l’eau froide, les sécher sur un papier essuie-tout, les étaler sur une grille, qui sera recouverte par une moustiquaire transparente. Ensuite, il faudra retourner les rameaux une fois par jour et installer la grille à l’intérieur tous les soirs. Après 2 à 6 jours de séchage (variable selon le taux d’humidité de l’air, la teneur en eau de la mélisse et la température extérieure), il ne restera plus qu’à détacher les feuilles et les stocker dans un récipient hermétique.

  • Séchage par bouquet

Juste après la récolte des feuilles, confectionnez des bouquets de 5 à 10 tiges sans les froisser et suspendez-les la tête en bas dans un local sombre, mais aéré où la température n’excèdera pas 25 °C. L’opération va durer une à trois semaines, avant de pouvoir détacher les feuilles et les mettre dans un récipient hermétique.

  • Séchage au four

Les rameaux entiers de mélisse doivent être coupés à la base de la plante avant la floraison, ils doivent être nettoyés à l’eau froide avant de reposer sur un papier essuie-tout. Ensuite, ils seront étalés sur du papier sulfurisé et déposés sur une plaque. Après avoir préchauffé le four à 90 °C pendant 20 minutes, il faudra l’éteindre et insérer la plaque, pour que les feuilles y sèchent pendant 1 h, avant de les détacher et de les stocker dans un récipient hermétique. À noter que si la mélisse est encore humide après 60 minutes dans le four éteint, il faut répéter l’opération autant de fois que nécessaire : préchauffer le four, l’éteindre, y glisser la plaque pendant 1 h.

  • Séchage par déshydrateur

Après avoir coupé, lavé à l’eau froide et laissé sécher les rameaux de mélisse, il ne reste plus qu’à les déposer sur les plateaux du déshydrateur, régler sa température sur 35 °C et le laisser agir pendant 12 à 18 h, avant de détacher les feuilles et de les stocker dans un récipient hermétique.

Quelles sont les différentes techniques pour sécher les feuilles de mélisse ?

Comment les utiliser ?

La mélisse est connue pour ses propriétés médicinales. Les feuilles sèches s’utilisent tout au long de l’année, principalement en tisanes et infusions, pour combattre différents maux :

  • Troubles du sommeil : insomnies ou état de stress

Il convient de faire bouillir 250 ml d’eau, avant de laisser infuser, hors du feu, une cuillère à soupe de feuilles pendant 10 minutes. Une fois filtré, le breuvage est à boire avant de se coucher.

  • Troubles de la digestion : maux de ventre chez l’enfant comme chez l’adulte

Il convient de faire bouillir 1 litre d’eau, avant de laisser infuser, hors du feu, 20 à 25 grammes de feuilles pendant 5 à 8 minutes. Une fois filtré, le breuvage se conserve dans un thermos et doit être bu 3 à 4 fois par jour jusqu’à pouvoir observer une amélioration.

  • Remontées acides douloureuses

Il convient de plonger 5 à 6 feuilles de mélisse dans un 1 litre d’eau, avant de porter l’ensemble à ébullition, de couvrir et de laisser infuser, hors du feu, pendant 10 minutes. Une fois filtré, le breuvage doit être bu plusieurs fois par jour jusqu’à pouvoir observer une amélioration.

  • Palpitations cardiaques avec des spasmes digestifs et une grande nervosité

Il convient de faire bouillir 1 litre d’eau, avant de laisser infuser, hors du feu, une quinzaine de feuilles pendant 15 minutes. Une fois filtrée, la tisane doit être bue tout au long de la journée.

La mélisse peut également être employée comme huile en cas de douleurs musculaires ou articulaires (rhumatismes). Pour cela, il faut faire macérer les feuilles cueillies avant la floraison, sans les écraser, les recouvrir avec un mélange d’huile de tournesol (60 %), d’huile de sésame (20 %) et d’huile d’amande douce (20 %). Ensuite, il faut le laisser au soleil pendant 21 jours avant de presser ses feuilles, de les filtrer pour obtenir une huile de couleur verte.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire