8 rosiers à petites fleurs à avoir dans son jardin

8 rosiers à petites fleurs à avoir dans son jardin

pour une ambiance naturelle pleine de nuances

Sommaire

Mis à jour le 7 Juin 2023  par Angélique 6 min.

Si vous aimez les jardins fleuris et les roses, découvrez notre sélection de rosiers à petites fleurs. Ils sont élégants, avec toute une déclinaison de couleurs, allant du rouge au jaune, en passant par le rose pâle et le blanc. Les rosiers à petites fleurs apportent beauté et charme naturel à un jardin, pour peu qu’on mélange leur taille et leur forme, en coupe, en rosette, globuleuse ou turbinée.

Difficulté

Le rosier arbustif 'Sibelius', un port gracieux et des tonalités subtiles

Avec son port naturel et son abondance de petites fleurs semi-doubles aux subtiles nuances de violet rose magenta, le rosier ‘Sibelius’ dégage beaucoup de charme. Il offre, de juin à septembre, de gracieux bouquets ronds, riches en tonalités, qui font ployer ses branches. Ses fleurs dégagent un léger parfum et s’ouvrent sur un cœur d’étamines dorées. Les roses laissent place à de jolis petits fruits rouges décoratifs et son feuillage vert moyen devient en automne rouge et jaune. Créé par Louis Lens, c’est un hybride du rosier musqué (Rosa (x) moschata). Il forme un petit arbuste buissonnant de 1,20 mètre de haut et d’envergure. Vigoureux et peu exigeant, il s’adapte à toutes les conditions de culture. En climat humide ou en fin de saison, il peut être sensible au marsonia ou « maladie des taches noires ».

Sa forme libre ressemble à un dôme et permet de l’associer avec des rosiers anciens aux fleurs plus généreuses comme ‘Charles de Mills’ ou ‘William Lobb’. On peut aussi le marier à une clématite blanche, rose ou bleue pour créer une atmosphère sauvage et romantique.

Le rosier liane 'Félicité et Perpétue', un charmant air d'abandon

Le rosier liane ‘Félicité et Perpétue’ offre beaucoup de charme dans un jardin. Vigoureux et résistant à tout type de conditions de culture, même les sols les plus secs et caillouteux, il grimpe sur une clôture, un cabanon ou un arbre jusqu’à une hauteur de 5 mètres. De juin à juillet, il se couvre d’une floraison spectaculaire constituée de grosses grappes de pompons serrés et très doubles d’un blanc crème un peu teinté de rose, s’épanouissant à côté de boutons rose vif. Les fleurs en forme de rosettes dégagent un parfum floral et frais de primevère. Son feuillage exubérant est vert foncé, brillant et semi-persistant.

Vous pouvez accompagner ce rosier liane ravissant de clématites viticella mauves ou roses ou d’une clématite texensis ‘Princess Kate’ aux fleurs originales en forme de clochettes, dans des couleurs pourpres et blanches.

Le rosier de Banks 'Lutea', une liane vigoureuse aux petites roses jaunes

Pouvant atteindre jusqu’à 12 mètres de hauteur ou de longueur, le rosier de Banks ‘Lutea’ (Rosa banksiae) est une espèce botanique très vigoureuse dans le sud de la France et jusqu’en Ile-de-France. D’avril à juin, il se pare d’une multitude de petites fleurs très doubles d’un beau jaune beurre ensoleillé. Pour un harmonieux développement, exposez-le au soleil et à l’abri du vent. Si vous le laissez pousser librement, son port ressemble à celui d’une fontaine monumentale. Ses tiges dépourvues d’épines portent un feuillage vert vif, brillant et semi-persistant.

Utilisez le rosier de Banks pour décorer une façade de maison ou un vieux mur. Sur ce support, il peut être associé à une clématite à floraison estivale comme la Clématite viticella ‘Dark Eyes’ aux fleurs violet pourpre, ce qui accentuera le côté spectaculaire de ses cascades de fleurs.

Le rosier ancien 'Pink Grootendorst', des oeillets rose vif

Le rosier ancien ‘Pink Grootendorst’ est un arbuste d’1,10 mètre de haut sur 1 mètre de large qui porte des petites fleurs d’un rose plus ou moins soutenu aux pétales frangés, qui ressemblent à des œillets doubles tout en nuances. Regroupées en petits bouquets, les roses apparaissent en abondance, de juin à juillet, puis de septembre à octobre, offrant un spectacle en deux temps. Les jolies tonalités de rose contrastent avec le feuillage gaufré vert clair brillant et indemne de maladies. Ses feuilles caduques sont très fournies jusque sur le pied du rosier. En automne, elles se colorent en jaune d’or et les tiges deviennent beiges. Très rustique et tolérant aux embruns, comme aux sols pauvres, ce rosier est très facile à cultiver.

Cet arbuste dense et vigoureux s’associe avec les variétés proches, comme ‘F.J Grootendorst’ aux fleurs de couleur rose carmin, ainsi qu’aux cotinus, aux lilas ou encore aux viornes pour créer une ambiance champêtre.

Le Rosier tige pleureur 'Scarlet Meillandecor Meikrotal', l'éclat du rouge

Très florifère, le rosier tige pleureur ‘Scarlet Meillandecor Meikrotal’ offre, en plus de son port magnifique, une explosion de fleurs rouge foncé intense, du mois de juin à novembre. Cet arbuste, qui atteint une hauteur de 2,50 mètres, porte des roses en coupes semi-doubles et exhalant un léger parfum. Le feuillage vert foncé et brillant apporte beaucoup de contraste avec le rouge des fleurs. Sa cascade de fleurs accroche l’œil tout de suite dans un jardin et il s’installe en isolé sur une pelouse ou bien au cœur d’un massif.

Ce rosier pleureur apporte style et volume dans les massifs de rosiers plus bas ou couvre-sol. Vous pouvez mettre en valeur ses riches coloris en plaçant à ses pieds des plantes à feuillage gris comme les stachys ou oreilles d’ours, l’Artemisia ‘Nana’  ou le Cerastium. On peut aussi le planter le long d’une allée ou au premier plan d’un grand massif.

Le rosier botanique Rosa glauca, un rosier original

Le rosier botanique Rosa glauca (ou rubrifolia) est un arbuste original qui cumule les atouts. Il porte un feuillage aux reflets bleutés ou pourprés peu commun, qui se couvre de juin à juillet de petites fleurs simples évoquant les églantines et colorées d’un beau rose lilas et d’un cœur d’étamines jaune vif bordé de blanc. Après la floraison, des petits fruits rouges, brillants, très décoratifs, font leur apparition. Il attire les insectes pollinisateurs qui butinent ses fleurs et les oiseaux qui mangent ses fruits. L’arbuste atteint une hauteur de 2,50 mètre. Vigoureux, il est facile d’entretien et a été récompensé par le « Garden Merit » de la Société Royale d’Horticulture d’Angleterre.

Dans un jardin, vous pouvez associer le Rosa glauca avec des graminées qui apporteront de la légèreté comme des Pennisetums, des lavandes, des géraniums vivaces et des agapanthes pour créer de beaux contrastes avec le feuillage pourpre bleuté du rosier.

Le rosier 'Bees Paradise Mango', des petites roses pulpeuses

Le rosier ‘Bees Paradise Mango’ est un petit arbuste de 50 cm au port touffu qui porte des petites fleurs semi-doubles globuleuses aux pétales de couleur jaune à l’extérieur, qui palissent et rosissent légèrement au fil du temps, et de couleur orange à l’intérieur, qui évoluent du corail au rose orangé. Il fleurit de juin à octobre et ses fleurs dévoilent tardivement un cœur d’étamines dorées. Le feuillage est vert foncé, satiné et caduc. Ce rosier n’est pas sensible aux maladies et se montre vigoureux. Avec son port dense et compact, il s’intègre dans les bordures, les rocailles ou les talus du jardin.

Avec son air romantique et ses couleurs pétillantes, le rosier ‘Bees Paradise Mango’ se marie bien avec des rosiers nains comme ‘Bordure Blanche’, les mufliers, les digitales, les nepetas et les oeillets.

Le rosier couvre-sol 'Nozomi', des églantines délicates

Le rosier couvre-sol ‘Nozomi’ est un petit rosier de 35 cm de haut, rampant et bien adapté pour garnir les talus et les rocailles. Sur un feuillage vert foncé, s’épanouissent, de juin à août, des petites fleurs de 2 cm d’un blanc rosé nacré ressemblant à de délicates fleurs d’églantine. Les fleurs s’ouvrent sur un cœur d’étamines dorées, puis laissent place à des petits fruits orangés décoratifs. Résistant aux maladies et vigoureux, il s’utilise en couvre-sol, comme bordure de massif ou comme une plante grimpante miniature.

Si vous plantez plusieurs pieds, il souligne les massifs de fleurs et ornent les bordures avec grâce. Vous pouvez l’associer aux géraniums vivaces ‘Blue Cloud’, aux campanules lactiflora pour des scènes naturelles et raffinées. Si vous le laissez pousser librement, il constitue un tapis de feuillage fleuri aux airs très naturels et agrémente joliment le devant des massifs d’arbustes à fleurs, comme les abélias, seringats et armoises arbustives.

Commentaires

  • Catherine, le 26 Avril 2023

    Il y a aussi le rosier The Fairy. J'en ai 2, ils sont increvables et fleurissent de mai à novembre/décembre en climat doux (côte d'azur).

Sélection de rosiers à petites fleurs