Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cernage des arbres
conseil

Qu’est-ce que le cernage ?

Le comprendre et savoir quand intervenir

Vous devez transplanter un arbre ou un arbuste dans votre jardin ? Comment faire, dans les meilleures conditions, pour préparer un arbre d’ornement, un grand arbuste ou un arbre fruitier avant le déplacement ? L’étape du cernage demeure importante, c’est-à-dire bien découper les racines  d’une plante pour être transplantée en motte par la suite, sans abîmer le sujet.

Le cernage, c’est quoi ?

Lorsque l’on souhaite déplacer un gros ou moyen sujet, il est important de soigner la préparation. Cette opération se nomme le cernage, le fait de creuser une tranchée adaptée autour de l’arbre, sectionner les racines et radicelles, en vue de programmer son déplacement. Le système racinaire d’un arbre ou d’un arbuste est un élément essentiel, de lui dépend leur survie. Les nutriments qui nourrissent l’arbre passent par les racines et radicelles donc ils doivent être saines pour conserver le sujet en bonne santé. Il faudra compter plusieurs mois voir plusieurs années pour que le système racinaire se renforce et produise plus de racines et radicelles à proximité du tronc afin de pouvoir le déplacer, dans les meilleures conditions possibles.

Ce déplacement peut être lors d’un achat d’un gros sujet dans une pépinière, chez un professionnel ; lorsqu’un arbre prend trop d’ampleur ou gêne une construction ; dans ce cas,  devoir le changer de place s’avère nécessaire. Le cernage et la transplantation évite l’abattage du sujet.

Quand intervenir pour opérer le cernage ?

Il faut attendre plusieurs mois voir 1 an, suivant la taille du sujet, entre le cernage et la transplantation, le temps que les racines et radicelles sectionnées se régénèrent et se reconstituent des réserves nutritives. Le meilleur moment de l’année pour cerner un arbre se situe de début novembre à la fin du mois de février, hors période de gel, pendant le repos végétatif.

Il faut savoir que les arbres à racines traçantes ou superficielles type peuplier, hêtre, saule ou frêne sont plus adaptés que les arbres à racines pivotantes et profondes type chêne, orme, noyer ou ginkgo pour être cernés.
Une fois le cernage opéré, la transplantation aura lieu de novembre à mars pour les arbres feuillus caducs ; en septembre ou en mars pour les conifères ou les arbres à feuilles persistantes. Elle est à proscrire pendant la période de débourrement des arbres, de la fin de l’hiver au début du printemps, lorsque les bourgeons gonflent puis laissent les fleurs et feuilles pointer le bout de leur nez en développant un fin duvet appelé ‘la bourre’.

Comment pratiquer le cernage ?

Lorsqu’un arbre est en place depuis de longues années, ses racines se sont bien développées sous terre et il ne faudra pas les endommager lors du déplacement. Comment procéder à cette étape de cernage ?

Lorsqu’il s’agit d’un petit sujet, un arbre de moins de 50 cm de circonférence, la bêche ou le louchet peuvent suffire.
Lorsqu’il s’agit d’un grand sujet, supérieur à 50 cm de circonférence, un matériel adapté comme un tracteur ainsi qu’un professionnel seront nécessaires.

Voici les étapes principales :

  • Arrosez copieusement la terre en surface pour faciliter le travail.
  • Tracez autour du tronc, avec de la craie, le cercle qui délimitera la dimension de la motte.
  • Comptez un diamètre d’environ 10 fois celui du tronc, pris à 1 m du sol.
  • Creusez, à l’aplomb de la ramure, une tranchée circulaire autour de l’arbre sur environ 50 cm à 1 mètre de profondeur.
  • Avec un sécateur, une scie ou une hache, habillez (couper) les racines et radicelles qui résistent.
  • Placez une tontine en jute biodégradable puis un grillage fin autour de la motte pour la ceinturer et ainsi faciliter son déplacement futur.
  • Comblez la tranchée avec un mélange de sable et de terreau afin de créer un substrat léger.
  • Formez une cuvette pour les apports d’eau réguliers.

Une fois l’arbre préparé, laissez-le environ 1 an avant de le replanter afin que son système racinaire soit fortifié.

Arbre en tontine prêt pour la transplantation

Cernage, sur quels végétaux le pratiquer ?

L’opération de cernage est beaucoup plus délicate sur des vieux arbres d’ornement ou fruitier, déjà bien en place.
Les arbres fruitiers sont concernés par cette opération lorsque ceux-ci développent beaucoup de feuilles mais peu de fruits. Le cernage et la transplantation permettent de renforcer le système racinaire et garantir de belles récoltes de fruits. Les arbres à feuillages persistants ou caducs, les palmiers, les conifères, tous les arbres peuvent être cernés.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire