Commandez aujourd'hui et plantez ce weekend
Quelles plantes éviter près d'une fosse septique ?

Quelles plantes éviter près d'une fosse septique ?

Les arbres et arbustes qui peuvent abîmer votre système d’assainissement individuel

Sommaire

Rédigé le 2 Novembre 2023  par Marion 7 min.

L’installation de végétaux au jardin à de multiples avantages : ils apportent une touche esthétique bien sûr, mais permettent aussi de créer de l’ombrage, de se nourrir ou encore de favoriser la biodiversité.

Si vous ne disposez pas d’un assainissement collectif (ou « tout-à-l’égout »), vous avez certainement une fosse septique sur votre terrain. Vous devez alors faire preuve de prudence avant de vous lancer dans la plantation de végétaux. Les racines de certains arbres ou arbustes peuvent en effet créer des dommages importants au niveau des systèmes de canalisations. Voyons donc quelles sont les espèces à ne pas planter à proximité d’un assainissement individuel, pour planifier sans risque votre aménagement paysager.

Difficulté

Quels risques en cas de plantations inappropriées ?

La fosse septique se compose d’un tuyau qui transporte les eaux usées, d’une cuve enterrée (réservoir sous-terrain qui reçoit ces eaux et retient les solides), puis d’un second tuyau qui véhicule les liquides vers un champ d’épuration. Ce système d’assainissement autonome peut représenter un volume assez conséquent sur un terrain, proportionnel au nombre de pièces de l’habitation. Par exemple, pour une maison de 3 pièces, la taille minimum recommandée et de 3m3, soit une cuve de 3 000 litres. Ajoutez également l’espace nécessaire au remplacement éventuel du système en cas de problème. Si vous souhaitez végétaliser cette zone, il est important de ne pas faire d’erreurs.

Les racines de certaines plantes sont particulièrement vigoureuses : elles vont se répandre facilement sous terre, en parcourant parfois de grandes distances allant jusqu’à plusieurs dizaines de mètres. Elles peuvent donc pousser assez rapidement et de manière assez forte pour obstruer, voire abimer votre système de fosse septique. De plus, certains végétaux seront naturellement attirés par l’humidité présente dans la zone, en particulier en période de sécheresse.

Plantés trop proche de votre système d’assainissement individuel, ces arbres ou arbustes risquent alors causer des dommages matériels importants. Il peut en résulter un refoulement des eaux usées dans la maison, induisant de mauvaises odeurs. La présence de boues qui débordent et ressortent du champ de drainage peut aussi conduire à des problèmes d’humidité et à la présence de flaques d’eau. Elles sont nocives pour les végétaux alentours et propices au développement de moustiques.

Pour simplifier, trois types d’arbres et arbustes doivent impérativement être évités près de votre fosse septique :

  • ceux à croissance très rapide ;
  • ceux qui possèdent un système racinaire expansif, voire traçant, à l’horizontale ;
  • ceux qui ont de gros besoins hydriques et vont partir à la recherche d’eau dans le sol en profondeur.

Les bambous

Nous les aimons parce qu’ils sont faciles à cultiver, qu’ils apportent graphisme et touche d’exotisme au jardin. Mais les bambous ont la fâcheuse tendance à s’étendre rapidement, du fait d’un système racinaire particulièrement traçant. Leurs rhizomes se développent à la verticale comme à l’horizontale dans le sol. Ils se multiplient également en produisant de nombreux drageons, ces rejets créant de nouvelles pousses. Parmi les espèces traçantes, citons par exemple le Phyllostachys aurea, le Phyllostachys nigra ou le Phyllostachys vivax.

Si vous souhaitez vraiment cultiver des bambous à proximité de votre fosse septique, plusieurs options s’offrent à vous.

bambou

Les phyllostachys ont des rhizomes traçants qui peuvent voyager loin et sont attirés par l’humidité

Les saules pleureurs

Le saule pleureur (Salix alba ‘Tristis’) dispose d’une silhouette retombante et souple particulièrement reconnaissable, qui fait d’ailleurs tout son charme. Cet arbre capable d’atteindre près de 20 mètres de hauteur à maturité pour autant d’envergure ne passe jamais inaperçue. Doté d’une croissance rapide, il a besoin d’eau pour pousser, ce qui le rend trop expansif et dangereux à proximité d’une fosse septique. Ses racines peuvent en effet détruire des canalisations, c’est pourquoi il est recommandé de toujours le cultiver à distance des infrastructures (au moins 15 mètres).

salix

Les saules pleureurs cherchent toujours l’humidité à proximité

Les figuiers

Le figuier (Ficus carica) fait partie de ces arbres aussi beaux que bons. Il dispose d’une silhouette tortueuse et d’un feuillage lobé très ornemental. Surtout, il produit de délicieux fruits sucrés et fondants. Mais cet arbuste emblématique des régions méditerranéennes dispose d’un système racinaire puissant, capable de tracer en tous sens. Les racines partent ainsi à la recherche d’eau en profondeur et peuvent fragiliser les murs et abîmer les canalisations.

Si vous souhaitez tout de même en cultiver, privilégiez les variétés naines, naturellement plus compactes et moins expansives, comme ‘Figality’ ou ‘Gustis Ficcolino’.

figuier miniature pour balcon venté, figuier terrasse soumise au vent

Ficus carica ‘Figality’

Les peupliers

Les peupliers (Populus) sont des grands arbres à la silhouette imposante, dotés d’une croissance rapide. Ils sont capables d’atteindre jusqu’à 40 mètres de hauteur, ce qui les réserve aux grands espaces. Les racines du peuplier font partie des modèles traçants, capables d’endommager canalisations et fondations jusqu’à plusieurs dizaines de mètres autour du sujet. Elles ont aussi la capacité de drageonner à partir de ce système racinaire expansif.

Il est donc conseillé de garder une distance d’au moins 30 mètres entre toute infrastructure et ces géants végétaux.

populus

Les racines de peupliers sont traçantes et l’arbre pousse vigoureusement

Les mimosas

Les mimosas nous enchantent avec leur adorable floraison en pompons souvent parfumés, ainsi qu’avec leur feuillage joliment découpé. Véritable symbole de la côte d’Azur, ils ont l’avantage de fleurir en hiver, à un moment où beaucoup de végétaux sont en dormance. Mais chez ces arbustes à croissance rapide, certaines espèces, à l’instar de l’Acacia dealbata, sont considérées comme invasives et trop expansives. Elles peuvent trop se développer et concurrencer les autres végétaux. Pour cela, les mimosas disposent en effet d’un système racinaire imposant et vigoureux, capable d’endommager canalisations, fondations et revêtements de sols. Ils ont tendance à drageonner, surtout après une période de gel ou un incendie, et se multiplient rapidement par production de rejets.

Si vous souhaitez tout de même cultiver un mimosa à proximité de votre fosse septique, veillez à choisir des espèces moins drageonnantes, comme celles greffées sur l’Acacia retinodes.

Pour en savoir plus : Plante invasive… Faut-il avoir peur du mimosa ?

mimosa

N’installez pas un Acacia dealbata à proximité d’une canalisation

Le Sorbaria sorbifolia

Le Sorbaria sorbifolia ou « fausse spirée à feuilles de sorbier » dispose d’un feuillage très décoratif, qui rappelle les frondes de fougères. Il nous gratifie de belles couleurs au printemps et d’une floraison estivale légère en panicules blancs. Mais cet arbuste est souvent considéré comme un envahissant. Il croît rapidement et dispose d’un système racinaire puissant, qui le rend d’ailleurs difficile à déplacer une fois installé. Il produit également de nombreux drageons depuis sa souche, qui lui permettent de se multiplier et d’envahir davantage l’espace. Surtout, c’est dans les substrats humides qu’il trouve les meilleures conditions de culture, c’est pourquoi sa plantation aux abords de canalisation est à proscrire.

Si vous souhaitez tout de même profiter des qualités ornementales du Sorbaria, optez pour les variétés plus compactes, comme ‘Matcha Ball’ ou ‘Pink Hopi’.

arbuste

Le sorbaria sorbifolia est drageonnant et à tendance à envahir

Les glycines

Les glycines (Wisteria) sont appréciées pour leur généreuse floraison en grappes parfumées, d’allure particulièrement romantique. Ces grimpantes peuvent devenir spectaculaires au fil du temps et transformer rapidement un espace en jungle luxuriante.

Si nous savons que cette plante vigoureuse est capable de tordre les supports sur lesquels elle se développe, nous ne savons pas toujours que son système racinaire est tout aussi puissant. Ses racines s’étalent en surface, mais aussi en profondeur dans le sol, pouvant occasionner des dégâts au niveau d’un système d’assainissement individuel.

wisteria

La racine pivotante de la glycine est aussi vigoureuse que ses branches

D’autres arbres ou arbustes à ne pas planter près de canalisations enterrées

Cette liste n’est pas exhaustive. Citons également le Sumac de Virginie (Rhus tiphina), qui peut vite devenir envahissant puisqu’il drageonne beaucoup, ou encore le mûrier blanc (Morus  alba), au système racinaire puissant, pivotant et traçant. Même constat du côté de l’Érable argenté (Acer saccharinum), qui dispose de racines également puissantes et profondes.

Si les chênes ont une croissance lente, à l’image du chêne vert (Quercus ilex), ils font tout de même partie de ces arbres au système racinaire profond, qui va chercher l’eau loin dans le sol. Ils ne sont donc pas conseillés à proximité de canalisations sur le long terme.

Quelques plantes à cultiver sans risque à proximité d’une fosse septique

Vous avez de nombreuses alternatives possibles pour végétaliser les alentours de votre fosse septique, avec des plantes aux racines superficielles et peu expansives. Elles seront sécuritaires pour vos canalisations et votre cuve, tout en permettant d’habiller la zone. Ces végétaux pourront même participer à l’absorption de l’humidité et des minéraux en excès, accompagnant ainsi le rôle du champ d’épuration.

Le gazon est souvent présenté comme l’alternative la plus simple, mais vous pouvez aussi tout à fait cultiver des plantes plus diversifiées et colorées. Créez un massif de fleurs annuelles (Cosmos, capucines, œillets d’Inde, Zinnia…), de bulbeuses de printemps (Crocus, jacinthes…) ou d’été (alstroemères, Crocosmia…), de vivaces peu expansives (échinacées, pavots…), etc. Les graminées sont aussi de bonnes candidates.

Côté arbustes, essayez par exemple les agrumes, dont le système racinaire est assez superficiel. La plupart des arbustes de terre de bruyère, comme les rhododendrons, hortensias et camélias, ont également un enracinement peu profond, qui ne risquera pas d’endommager un système d’assainissement autonome.

Et si votre terrain est assez grand pour que vous puissiez y planter des arbres, respectez une distance d’au moins 5 mètres par rapport à votre fosse septique. Prenez aussi en compte la taille de l’espèce choisie à maturité : si elle est supérieure à 5 mètres, prévoyez un espacement encore plus grand.

agrumes

Les agrumes forment de petits arbres à racines superficielles

Commentaires

Les arbres et arbustes qui peuvent abîmer votre système d’assainissement individuel