Plantes à racines traçantes : comment et où les planter ?

Plantes à racines traçantes : comment et où les planter ?

pour une plantation réfléchie

Sommaire

Mis à jour le 3 Novembre 2023  par Olivier 4 min.

Dans le vaste monde végétal, les plantes à racines traçantes tiennent une place singulière. Caractérisées par leur capacité à s’étendre horizontalement, souvent à faible profondeur, elles peuvent transformer un jardin en un havre luxuriant en un rien de temps. Cependant, cette vigueur cache un double tranchant : sans les précautions nécessaires, ces végétaux peuvent vite se révéler envahissants, voire causer des dégâts aux infrastructures. La clé de leur utilisation réussie réside donc dans une compréhension approfondie de leurs besoins et de leur comportement.

Suivez nos conseils pour la plantation, sans souci ultérieurs, des arbres, arbustes ou vivaces aux racines traçantes.

Difficulté

Une racine traçante : qu'est-ce que c'est ?

Une racine traçante désigne un type de système racinaire de certaines plantes qui s’étend horizontalement, à faible profondeur dans le sol, souvent à la recherche d’eau ou de nutriments. Ces racines peuvent parcourir de grandes distances depuis la plante mère, donnant parfois naissance à de nouveaux individus.

Elles permettent ainsi à la plante de coloniser rapidement un espace, ce qui peut poser problème dans un jardin domestique, car elles peuvent envahir des zones non désirées, entrer en compétition avec d’autres plantes ou même endommager des structures, comme les fondations des bâtiments ou des canalisations par exemple. Pour cette raison, il est essentiel de bien planifier la plantation de ces espèces et de prendre des précautions pour limiter leur propagation.

Plantes à racines tracantes, vegetaux racines tracantes, racines traçantes

Type de système racinaire traçant, en bas le bambou, un de ses représentants classiques

Quelques exemples de plantes à racines traçantes

Arbres et arbustes

Vivaces et annuelles

Plantes à racines tracantes, vegetaux racines tracantes, racines traçantes

Parmi les arbres et arbustes à racines traçantes : le frêne, le Sorbaria sorbifolia et le framboisier

Quels sont les avantages et inconvénients d'un tel système racinaire ?

Avantages

  1. Colonisation rapide : Les racines traçantes permettent aux plantes de coloniser rapidement un espace, ce qui est avantageux pour les plantes pionnières dans des sols perturbés. Mais c’est aussi par ce biais que certaines espèces exotiques deviennent invasive au sein de nos écosystèmes.
  2. Résistance à la perturbation : Ces plantes peuvent se remettre rapidement après une perturbation, comme un piétinement ou une tonte, grâce à leur capacité à faire pousser de nouveaux individus à partir des racines.
  3. Lutte contre l’érosion : Les racines traçantes peuvent aider à prévenir l’érosion d’un sol, en particulier dans les zones inclinées ou les berges, car elles forment un réseau racinaire dense qui maintient le sol en place.
  4. Meilleure captation des nutriments et de l’eau grâce à une répartition étendue des racines en surface.
  5. Enfin, certaines plantes utilisent leurs racines traçantes comme moyen de reproduction végétative, appelés drageons, ce qui leur permet de produire rapidement de nouveaux individus.

Inconvénients

  1. Potentiel invasif : Dans les jardins et les écosystèmes naturels, ces plantes peuvent devenir envahissantes, voire invasives, évinçant d’autres plantes moins compétitives, souvent indigènes. La perte de ces plantes indigènes pourra dans ce cas causer des disparitions parmi la faune dépendante de ces plantes.
  2. Dommages aux structures : au sein de nos jardins, les racines traçantes peuvent endommager les fondations des bâtiments, les allées, les canalisations et d’autres infrastructures. Il convient donc de toujours connaitre le système racinaire des végétaux que l’on plantera près des habitations. Hélas, cette donnée est rarement indiquée dans la littérature…
  3. Entretien difficile : Le contrôle de ces plantes au sein de nos jardins peut nécessiter un effort supplémentaire pour éviter qu’elles ne se propagent hors de la zone souhaitée. C’est notamment le cas des bambous traçants qui se révèlent vite ingérable si on n’y a pas pris garde.
  4. Sensibilité à la sécheresse : c’est paradoxal, mais étant donné que la majeure partie de leur système racinaire est en surface, ces plantes peuvent être plus sensibles à la sécheresse par rapport aux plantes ayant des racines plus profondes. À notre époque où l’économie d’eau est devenue une préoccupation majeure, il convient d’en prendre compte lors de la sélection de végétaux à planter dans son jardin.
Plantes à racines tracantes, vegetaux racines tracantes, racines traçantes

Les Lysimaques ont un système traçant qui les fait se développer au-delà de nos espérances !

Où et comment planter ce type de végétaux ?

Où les planter  ?

  1. Zones éloignées des infrastructures : Évitez de planter près des fondations, des allées, des systèmes d’irrigation ou des canalisations pour prévenir tout dommage.
  2. Espaces délimités : Ils peuvent être idéaux pour des zones où vous souhaitez un couvre-sol rapide, par exemple pour lutter contre l’érosion.
  3. Jardins de style sauvage : Dans des espaces où une croissance naturelle et moins contrôlée est appréciée.
  4. Bordures éloignées : À la périphérie du jardin, loin d’autres plantations délicates.

Comment les planter ?

  1. Barrières souterraines : Installez des barrières en plastique ou en métal, dites barrières anti-rhizomes, dans le sol pour contenir la croissance des racines. Assurez-vous que la barrière soit suffisamment profonde (au moins 60 cm) et dépasse légèrement du sol pour empêcher les racines de passer par-dessus.
  2. Plantation en pots : Pour contrôler la croissance, plantez-les dans de grands pots ou des conteneurs. Vous pouvez ensuite enterrer le pot dans le sol, en veillant à ce que le bord supérieur dépasse pour empêcher la plante de s’étendre par-dessus. On peut faire cela, par exemple, avec de la menthe.
  3. Paillage : Un paillis épais peut ralentir la propagation de certaines plantes à racines traçantes, mais il n’est pas toujours infaillible.
  4. Surveillance régulière : Taillez et contrôlez régulièrement les nouvelles pousses pour éviter une propagation indésirable. Supprimez toute nouvelle croissance hors de la zone souhaitée.
  5. Espace entre les plantations : Si vous plantez plusieurs végétaux à racines traçantes, assurez-vous de laisser suffisamment d’espace entre eux pour éviter une concurrence excessive et permettre un accès facile pour l’entretien.
  6. Préparation du sol : Bien que ces plantes soient souvent peu exigeantes, un sol bien ameubli facilitera la croissance des racines horizontalement plutôt que verticalement, où elles pourraient potentiellement causer des dommages.

Enfin, il est important d’informer et d’éduquer les personnes autour de vous (voisins, jardiniers amateurs, etc.) si elles cherchent à obtenir des boutures ou des divisions de vos plantes à racines traçantes. Ils doivent être conscients du potentiel envahissant et des soins nécessaires pour ces plantes.

Plantes à racines tracantes, vegetaux racines tracantes, racines traçantes

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.