Commandez aujourd'hui et plantez ce weekend
Planter des groseilliers en racines nues

Planter des groseilliers en racines nues

Où, quand et comment ?

Sommaire

Mis à jour le 8 Novembre 2022  par Christine 5 min.

Amateur de fruits rouges, vous vous êtes décidé à acheter un groseillier en racines nues. Mais opter pour ce mode de conditionnement peut susciter de nombreuses interrogations concernant la plantation. En effet, quelques règles sont à respecter pour réussir sa culture. Avant de planter les groseilliers en racines nues, l’habillage, le pralinage des racines et  la préparation du sol sont obligatoires pour voir son arbuste prospérer. Avec une belle récolte de groseilles plus ou moins sucrées et acidulées selon la variété, vous pourrez ainsi régaler vos papilles de confiture et sirop de groseilles ou encore de pâtisseries aux fruits rouges ! Que vous ayez choisi un groseillier à grappes, à raisin ou à maquereau, découvrez tous nos conseils pour planter des groseilliers en racines nues !

plantation du groseillier en racines nues

Groseillier à grappes et groseillier à maquereau

Hiver, Automne Difficulté

Quand planter des groseilliers en racines nues ?

Les groseilliers en racines nues se plantent de préférence en automne, d’octobre à mars, durant la période de repos végétatif. Pour ne pas compromettre la reprise de votre arbuste fruitier, plantez-le en dehors des périodes de gel, de neige ou de pluie prolongée.

Où planter un groseillier ?

Le groseillier aime les situations ensoleillées, mais non brûlantes, car il ne supporte pas la sécheresse. Si vous vivez dans une région aux étés très chauds, installez-le plutôt à mi-ombre. Protégez-le également des vents asséchants, par exemple à proximité de la maison qui lui fera de l’ombre aux heures les plus chaudes de la journée et fera office de brise-vent. Notez aussi que même s’il est très rustique, le groseillier peut souffrir lors des hivers très rudes qui nuisent à la fructification.

Le groseillier a une préférence pour les sols humifères, profonds, bien drainés et surtout frais en été. Si besoin, faites un apport de sable pour améliorer le drainage et alléger le sol. Sachez également que le groseillier pousse mieux en terre neutre ou à tendance acide que calcaire. Le compost, la terre de bruyère ou le paillage d’écorce de pin peuvent remédier à ce problème en acidifiant le sol et en baissant son pH.

Comment planter un groseillier en racines nues ?

Le matériel nécessaire

L’habillage des racines

Avant de planter vos groseilliers, il faut tailler les racines. C’est ce qu’on appelle l’habillage des racines. Cela va stimuler le système racinaire et faire apparaître de nouvelles radicelles. Avec votre sécateur bien désinfecté et aiguisé, coupez les racines mortes ou abîmées et raccourcissez les racines trop longues. Ne soyez pas trop sévère, il s’agit là d’une taille légère.

Le pralinage

Afin de réhydrater les racines, procédez au pralinage des racines des groseilliers. Dans l’idéal, faites-les tremper 24h avant la plantation dans un mélange boueux qui agit comme un masque de soin. Les coupures suite à l’habillage cicatriseront plus facilement et les chances de reprise des végétaux seront alors meilleures. Voici nos conseils pour la préparation du pralin :

  • Munissez-vous de votre grand seau. Déposez-y ⅓ de terre de jardin et ⅓ de bouse de vache fraîche (ou du fumier de cheval frais).
  • Puis, rajoutez progressivement ⅓ d’eau de pluie tout en mélangeant. Vous obtenez alors un mélange consistant.
  • Plongez-y les groseilliers et faites bien adhérer le pralin à toutes les racines et radicelles.
  • Laissez-les reposer dans le seau jusqu’au lendemain.
  • Astuce : vous pouvez aussi remplacer la bouse de vache par du compost bien décomposé ou du fumier en granulés.

La taille avant plantation

Elle est nécessaire pour obtenir un arbuste bien formé, une touffe homogène et assurer une bonne diffusion de la lumière au cœur du feuillage dès le printemps. Avec votre sécateur, rabattre toutes les tiges au-dessus du 3ème ou 4ème œil orienté vers l’extérieur. Coupez en biseau. Supprimez les branches mortes ou blessées ainsi que celles situées au centre de la ramure. N’en conservez que 4 ou 5.

La plantation des groseilliers en racines nues

Pour tous les végétaux vendus en racines nues, le dessèchement des racines à l’air libre peut leur être fatal. Il est donc impératif de planter votre groseillier le plus rapidement possible après sa réception ! Ne supportant pas les sol lourds, compacts et trop humides, la préparation du sol ne doit pas être négligée avant la plantation des framboisiers.

  • Travaillez votre terre à l’aide d’une bêche ou d’une fourche à aérer.
  • Désherbez et supprimez les plus gros cailloux.
  • Creusez votre trou de plantation. Il doit faire 2 fois le volume des racines de votre plante.
  • Décompactez la terre au fond du trou et apportez-y du compost ou du terreau. Mélangez.
  • Placez votre groseillier au centre du trou.
  • Si vous souhaitez planter plusieurs groseilliers côte à côte, espacez vos plants de 1,20 à 1,50 m.
  • Pour la plantation de plusieurs rangs de groseilliers, veillez à avoir au minimum 2 m d’écart entre chaque rang, afin que chaque pied bénéficie d’un ensoleillement optimal.
  • Incorporez du compost ou terreau dans la terre extraite avant de reboucher votre trou.
  • Tassez délicatement la terre avec votre pied et vérifiez que le collet du groseillier affleure le niveau du sol.
  • Formez une cuvette et arrosez abondamment.
  • Afin d’éviter la pousse de mauvaises herbes au printemps, déposez une couche de paillage au pied du groseillier (mulch, chips de coco, paillis de chanvre…).

Vous devrez être patient avant de pouvoir récolter vos premières groseilles. En effet, la première fructification ne se fait que sur les pousses âgées de 2 ans.

planter un groseillier à racines nues

Racines nues de groseillier. Arrosez copieusement à la plantation et paillez (photos Gill King – Flickr).

L’entretien des groseilliers

Durant les deux premiers printemps et étés suivant la plantation, l’arrosage du groseillier doit être bien suivi et régulier, surtout lors des fortes chaleurs. En effet, tout comme le framboisier, le groseillier ne supporte pas la sécheresse. Le sol doit toujours rester frais et le paillage est un bon moyen de conserver l’humidité. Tous les ans au début du printemps, faites un apport d’engrais pour les petits fruitiers. Pensez également à tailler votre groseillierPour avoir chaque année une bonne récolte, il est nécessaire de le rajeunir. Même s’il est peu sensible aux maladies, le groseillier peut être touché par différentes maladies : l’anthracnose, la rouille, l’oïdium. Certains parasites comme les cochenilles, pucerons et acariens peuvent également l’attaquer.

⇒ Retrouvez toutes les informations concernant la taille des groseilliers dans notre fiche conseil.

⇒ Pour tout savoir sur le groseillier, consultez notre fiche Groseillier : planter, tailler et entretenir

maladies parasites du groseillier

Feuilles atteintes par le puceron jaune du groseillier (Cryptomyzus ribis)

Commentaires

planter groseillier racines nues